Je me suis marier à 19 ans.
Histoire inspiré de fait réels.

Je suis en instance de divorce.

<< 3 ans plus tôt >>

Je m'appelle Loubna, j'ai 19 ans, marocaine, je vis à Mantes-La-Jolie avec mon mari Mourad, agée de 34 ans, marocain.
Nous nous somme mariés il y 'a à peine un mois, en août dernier. Il n'y a pas un jour, où je ne repense pas à notre mariage.
Mon chéri me comble de bonheur. Je suis très heureuse avec lui . C'est quelqu'un de très respectueux, gentil, à l'écoute, attachant et beau, très beau. Je l'aime, vous ne pouvez pas imaginez à quel point.


Un jour, en mois de septembre, un mois après notre mariage, au centre commerciale à FLINS carrefour. Mon mari et moi, étions en train de faire nos courses, comme chaque vendredis en fin d'après midi:

Mourad: Vas faire la queue à la caisse, je vais aller chercher l'eau.

Moi: Ramène du lait aussi.

Je me diriger vers les caisse, et je faisais la queue.
En regardant autour de moi, j'aperçu un de mes profs que j'aimais beaucoup: Mon prof de sciences économie social.
( Il avait avouer a la classe qu'il habité à Mantes, et même qu'il avait 32 ans LOL). Il est marocain, " min la'a Robia !" ( les montagnes mdrr)
J'avais le sourire, je ne savais pas pourquoi mais j'étais contente de le voir. Je le fixais et il m'avais complètement zapper. Il ne m'avait pas reconnu LOL. Normal, j'avais complètement changer de style vestimentaire. ( Je devais porter une jelabba même si j'avais un jean.J'avais même mis le voile. C'est mon mari qui m'avait demander de le mettre. J'ai mis le voile car JE voulais le mettre moi même!). J'avançais au fil et à mesure. Mourad était arriver, à côté de moi:


Lui: voilà le lait.

Moi(avec un grand sourire) : Mercii.

Comme S'il était parti me décrocher la Lune.

Mourad: Qu'est-ce-qu'il y'a ?

Moi: Rein, pourquoi ?

Mourad: ce n'est pas que j'aime pas de voir souriante, de bonne humeur, mais ..

Moi: oui ?

Il me sourit et dis:

-Rien Hbiba.

Je lui souris et il me caressa la joue.
3h plus tard, à la maison.
Nous étions, moi et Mourad, en train de diner devant la télé :


Moi : Alors ?
Mourad : Alors quoi ?

Je le regarder sans rien répondre.

Mourad : Ah ! A ton avis ?
Moi : j’sais pas. Moi j’aime.
Mourad : oui !!! HBIBA c’est toujours bon ce que tu prépares à part quelques plats .
Moi : Quoi ?!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mourad était mort de rire. Il continu : Mais oui, les surgelés je n’aime pas ! Heureusement que tu n’en fais pas tout le temps.
Moi : d’accord, j’ai compris, je ne sais pas cuisiner !
Lui (étonné) : Mais j’rigoooooooole avec toi !!
Moi : Tu sais moi je me serai pas marier, si je ne savais pas cuisiner, et ma mère ne m’aurais jamais laissé me marier !
Lui : aaziza je plaisanter avec toi .
Je souris et dis : d’accord

Je voulais répondre « Bah heureusement ! »

J’ai continuais : Sinon demain on part chez mes parents ?
Mon mari : On y’est allé y’a 10 jours à peine.
Moi : oui je sais mais, non rien.
Mourad : J’ai travaillé toute la semaine, j’ai envie de profiter de mon week-end. On ira la semaine prochaine, ok ?
Moi : d’accord.
Je me suis levé.
Mourad : t’a déjà fini ?
Moi : oui je vais m’allonger dans la chambre appelle moi quand tu auras fini.

J’étais dans la chambre, allonger, et je me suis mise à penser à ce qu’est devenue ma vie. Je pensais à ce qu’aurais été ma vie si je ne m’étais pas marié. Je penser aussi à la rentrée scolaire de mes amies, que je n’avais plus vu depuis le jour des résultats du bac : Que j’avais eu (sans mention)
Je ne regrettais pas mon mariage, mais je me demandais juste, pourquoi je n’avais pas insister sur le fait de continuer mes études.
Mourad m’avais pas laissé le choix avant le mariage, enfin juste après la RTOBA : Il m’avait demandé, si je souhaitais continuais mes études après le BAC. J’avais répondu « oui » au moins 2 ans.
Mais il m’avait aussi avoué qu’il ne voulait pas tarder pour avoir des enfants.
Au début, j’avais lâché l’affaire avec lui. Mais au fil des mois, je le revoyais, je le trouvais vraiment patient car il ne voulait pas me laisser. Et je me disais que, comme de toute façon je devrais un jour ou l’autre me marier, et qu’en plus j’étais follement amoureuse de lui autant me marier maintenant. Et 8 mois après la RTOBA, il était venu me voir, chez moi :

Lui : Loubna, il me faut une réponse maintenant.
Moi : D’accord. Mourad je veux t’épouser.
Mon père : T’es sûr BENTI ?
Moi : oui. Je suis sûr je veux me marier avec Mourad et j’arrêterai mes études après mon BAC
Ma mère voulait vraiment que je me marie.

Ce jour-là, en y repensant, allonger dans mon lit (vie actuel) , j’en pleurer de joie. Quand soudain Mourad m’appel.


Moi : J’arrive !


Wow !! Tu ecris trop bien <3

La suite Stp



[www.yabiladi.com]
[www.yabiladi.com]
DG, Jeune-Auteure
clap clap clap clap
BRAVO !!!
La suite plzzz smiling smiley
Personnages

Loubna : Personnage principale
Mourad : Son mari
Bâ : Le père à Loubna
Mâ : La mère de Loubna
Naiima: La mère de Mourad
Mounir : Le grand frère de Loubna, Anissa : fille de Mounir.
Myriam: La grande soeur de Loubna
Issam: Grand frère de Mourad , Leila, sarah, sakina : les triplés de Issam , Fahd : Le grand frère de leila sarah et sakina
Samia: une amie de Loubna.
Ismael: ancien prof de Loubna...
Le père de Mourad est mort alors que Mourad n'avait que 8 ans.


D'autres personnages apparaîtrons.. Pas très important.
Continue tu écris bien smiling smiley
Apres avoir eu les personnages on pourrait avoir une suite nn? SOS

Stp yawning smiley
Arriver au salon, Mourad me regarde en souriant :


Moi : Quoi ?
Lui : Toujours vexée ?
Moi : Mais non.

Je l’ai pris dans mes bras.

Mourad : Je vais me coucher, tu me rejoins vite s’il te plait ?
Moi : Ah ! Bah pour ça faut m’aider à débarrasser !
Mourad : Laisse la table comme elle ait.
Il avait éteint la télé, et m’avait emmené dans la chambre…

Moi : je sais que tu ne veux pas tarder pour…
Il me coupa : Chut !! Ce n’est pas que pour ça. Je t’aime.

Le lundi suivant, il était 9h, Mourad était déjà partit. Je me suis préparé pour aller voir une voisine. Une fois devant la porte de chez elle, sa mère m’ouvre :
Moi : SELEM
Elle : ALIKOUM SELEM
Moi : Samia est là ?
Elle : Elle est partit en cours.
Moi : A d’accord, quand elle rentrera, tu pourras lui demander de venir me voir ?
Elle : Elle finit à 19h aujourd’hui. Ton mari sera déjà chez toi, non ?
Moi : oui c’est vrai, alors demain INCHALLAH
Elle : D’accord, BESLAMA.
Moi : BESLAMA.

Et je suis rentré chez moi. J’ai fait quelques tâchez ménagères, à manger pour moi toute seule : des surgelés vu que Mourad ne rentre pas déjeuner.
Et j’ai passé l’après-midi à regarder la télé, jusqu’à m’endormir : voilà la vie que j’avais depuis un mois déjà.
Mourad tenait vraiment bien son rôle d’homme dans un couple : De mari.
J’étais satisfaite de cette nouvelle vie à ses côtés mais je commençais quand même à m’ennuyer. Je n’avais plus contacts avec mes amies, j’avais changé de numéros, Mourad m’avait acheté un nouveau portable, j’avais un abonnement. Et mon mari, ne voulais plus que je revois mes amies, « peur des mauvaises fréquentations », « peur des sorti avec des mecs » enfin, je n’ai pas insisté pour reprendre contact avec elles.
Un jour, j’étais en train d’étendre mon linge dans le balcon, et je voyais des jeunes de mon âge, avec leurs cahiers. Ça me faisait mal cœur, je voulais moi aussi avoir mes cahiers ! Des notes ! Des cours !
En entrant du balcon, je me suis précipité dans la chambre, je me suis habillée exactement comme je le faisais pour aller en cours, il y’avais à peine quelques mois. J’avais mis un jean, un chemisier blanc court avec manches, et un long gilet gris sans manches. J’avais aussi mis une paire de ballerines noires. J’avais pris un sac, et commençais à mettre n’importe quel objet dedans, comme par exemples un réveil, un paquet de mouchoir, des clés, des livres j’avais juste envie de la remplir. Je me suis coiffé, en faisant une queue de cheval, frange sur le côté. Je suis sorti de la chambre et je me suis diriger vers la porte d’entrer, où il y’a un long miroir, pour me regarder de haut en bas. Je me suis retrouvais face à mon reflet. J’ai été émue de me retrouver comme je l’avais été avant de me marier, j’avais commençer à faire des poses, je me prenais en photo. Ça m’avait rendu heureuse : Mon style de lycéenne !

C’est vrai, que je ne pouvais plus, et que je ne voulais plus sortir habillée comme ça, à part si je rajoutais une JELABBA et un VOILE.
Je m’habillais comme je le voulais mais qu’à la maison, et ça me suffisait. Je le faisais pour moi, pour mon mari et personne d’autre !
Les gens pouvaient me voir qu’en JELABBA et avec mon FOULARD. Je me demandais même, que peut être, un jour Mourad me demanderai de mettre la BOURQUA, carrément ! mdrr
J’étais en cette période, heureuse et j’aimer vraiment ma vie de femme au foyer. Mourad me laissais sortir avec des voisines, ou entrer chez eux, sans sa compagnie.
Au fil des semaines, fin octobre, j’avais su que j’étais enceinte :


Moi : Vous êtes sur ?
Mon médecin : oui.

Je venais juste d’avoir mes 19 ans, mon anniversaire étant le 22 octobre : ENCEINTE à 19 ans.

PS : oups j’ai peut-être fais des fautes de syntaxes, ou de conjugaison. LOL
Encore un boooooooouuuuuuuuttttt !!!!!!!!!!!!!!
En sortant du cabinet, j’avais décidé d’aller dans un magasin de jouer pas loin du cabinet ni de chez moi ; Je n’avais pas de voiture, vu que je n’avais pas mon permis (je ne l’avais pas passé, je voulais mais bon.)
Arriver chez moi, je me suis mise à coller des lettres autocollantes (qu’on pouvait enlever sans risquer d’abimer le mur). Voici les mots que j’avais formés avec les lettres : BABA MAMA ET MOI.
L’appart était petit : 2 chambres, le salon, WC dans la salle de bain, cuisine, un petit débarra. Mourad ne pouvait pas rater le mur en entrant à la maison !
Heureusement j'ai pas dis un petit bout, sinon tu m'aurais mis une phrase !!!!

ptdrptdr

J'rigoule prend ton temps mais pas trop quand même .

Bonne soirée, houria .
Mourad entre enfin !
J’étais en cuisine, lorsqu’il s’avança vers moi…M’embrasse.


Moi : tu as vu ?

Lui : Quoi ?

Moi : euh… t’a rien vu ?!

Lui : tu parles de quoi ?

Je baisse la tête dégoutée, il n’avait rien remarqué sur le mur.

Lui : Loubna ça va ?

Je lève mon regard vers lui, lui prend les mains :

Moi : je suis enceinte.

Lui (étonner) : Quoi ?

Je baisse la tête. Il pose ses mains sur mon visage :

Lui : Loubna tu ne te moque pas de moi par hasard ?

Moi : Non.

Je stresser. Je me disais que ça ne lui plaisait pas.

Lui : wouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa L’aazzizzaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

J’ai éclaté de rire. Et lui aussi, il m’avait soulevé dans les airs. On était heureux !!!

Lui : HBIBA enlèves ton tablier et prépare toi !!!

Moi : Quoi ?

Lui : Chuuuttt !

Je suis allé me préparer laissant la cuisine toute sale mdrrr.

Nous voilà sur la route :

Moi : on part où ?
Lui : Fêter cette nouvelle !!!

J’ai mis mes bras autour de son cou et j’ai commencé à lui faire plein de bisou partout :

Lui (en riant): Loubna je sais vraiment bien conduire… Mais je ne veux pas prendre de risque !!

Moi : Je sais, désoler.

Et je l’ai lâché.

On avait diné dans un restaurant :


Lui : tu aimes ?
Moi : j’adore !!!!!!!!!!!!!!!
Lui(en riant) : euh… je préfère que tu dises que t’aime bien !

J’étais gênée.

Moi : Ok. Mourad j’aime trop , c’est trop bon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Lui (riant): A bah voilà.

Il me regardait.

Moi : T’inquiète j’avais compris qu’on ne doit dire « j’adore » que lorsqu’on parle d’ALLAH SWT.

Lui : je ne te regarde pas pour ça ; je te regarde parce-que tu es magnifique HBIBA.
Moi : toi aussi.

Lui : Loubna…

Il m’a pris la main.

Lui : Je t’aime.
Moi : Moi aussi.
Lui : on va devenir parents !!!!!!!!!
Moi : oui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

On avait l’air de vrais malades, des gens nous regardaient, ils ne comprenaient pas notre délire LOL.

Mourad : Bon on nous prend pour des malades…

Je le regardais, et j’ai répondu :

Moi : oui je crois, tu sais quoi ?
Lui : quoi ?

Je me lève.

Moi : Autant faire les fous !!
Lui : ouai !!!!!!!!!!!

Il me soulève dans ses bras et dis à voix haute :

Mourad : On va devenir parents !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il tournais.

Moi : AAAAAAAAAAAAAH Mourad j’crois que j’vais pas tarder à…

Lui : Ah ! euh…
Moi : dépose moi !
Il me déposa, les gens applaudissais, et j’ai crier :

Moi : Où sont les toillettes ?!!!!!!!!!!!!!!
Une femme me répond :

La femme : Là-bas !!!

J’ai couru, et je suis arrivé à temps pour ne pas vomir par terre. En sortant, Mourad m’attendait en face des toilettes :

Lui : ça va ?
Moi (souriante) : oui !!!!!!!!!!!
Lui : tant mieux !!!!!!!!!! Parce qu’on ne va pas rentrer maintenant !!!

Je lui avais sauté au cou.

Moi (en chuchotant): J’attends la suite avec impatience.
pk tant de haine crying

j'ai remarqué qu"il ya une propagation de roman sur ce site

toute les semaine y'en n'a une qui nous sort une histoire a l'eau de rose ...afligeant
Citation
lilabelle a écrit:
pk tant de haine crying

j'ai remarqué qu"il ya une propagation de roman sur ce site

toute les semaine y'en n'a une qui nous sort une histoire a l'eau de rose ...afligeant

Ben on est dans la bonne rubrique, le tout est de ne pas venir ici si ça ne te plait pas.

Affligeant tu dis ? Are you crazy
On était sorti du resto, Mourad avait mis son bras autour de mon cou. On avancer, heureux, on marcher comme des bourrées mdrr. Un moment :


Mourad : Bonsoir !

Mon mari n’arrêter pas de saluer les passant. Il me chuchoter :

Mourad : HBIBA je t’aime, je t’aime

Moi : Moi aussi, plus que tu ne le crois.

On est montait en voiture. Il roulait, on s’est arrêter 15 minutes plus tard même pas.

Moi : Ouah ! Des manèges !!

Il riait et m’avais dit : La prochaine fois INCHALLAH !

Je le regarder en souriant :

Moi : A ouii ?!

Lui : Oui. Descend.

Moi : ok.

On est descendu, et Mourad me tend sa main, et on a marchais jusqu’au bord d’un lac. Main dans la main, il ne faisait, pas vraiment sombre, car il y avait beaucoup de lumières, de décorations.

On était serré l’un contre l’autre, Il y’avait d’autres personnes au bord du lac, mais on ne faisait pas attention.
Mourad avait posé sa tête sur mon épaule :


Moi : Mourad…

Lui : oui ?

Moi : t’es fatiguée ? On rentre si tu veux ?

Lui : Non, on reste encore, j’aime ce moment ne le gâche pas.

Je ne répondais pas. Je l’ai embrassé et je me suis remis dans ses bras. Je me sentais bien à ses coter, je l’aimais, a la folie.

Un moment, je me suis mise à rire.

Moi : Tu te souviens, de nos premiers jours, juste après le mariage ?

Mourad se mettait à rire :

Mourad : oui…

Moi : J’ai changé depuis.

Mourad : Je t’aime plus maintenant, parce que tu es enfin toi-même maintenant et…

Moi : oui ?

Mourad : Et … Je ne sais plus ce que je voulais dire…

Je me suis détaché de lui :

Moi : Non sérieusement, tu te rappel pas, comment j’étais toute timide, je parler presque jamais et en plus je pleurer tout le temps. Toute les 2h et encore !

Mourad me regardais en souriant.

Mourad : Je le sais. Au début je me disais que ça devait être tes parents qui te manquer. Mais au fil du temps, j’avais remarqué que t’avais peur de nous.

Il s’est mis à rire.

Moi : Quoi ?!!!!!!!!!!!!

J’ai baissé la tête.

Moi : Oui t’a peut-être raison

Et j’ai ris à mon tour.

Mourad : par contre, je ne comprenais pas lorsque t’avais honte de manger !

Et il a éclaté de rire. Et moi aussi.

Moi : Oui, mais on était chez ta mère j’avais un peu honte c’est vrai, mais j’ai changé !!

Mourad : oui aazzizzaa..

J’ai envie de dire que c’était la meilleure soirée de ma vie, juste après le mariage. Mais chaque soirée auprès de Mourad était Magique. Même si on rester juste à la maison devant la télé à manger BATATA et Loubiya !

En fin de semaine, un samedi, on était invité chez mes parents. Le frère de Mourad, Issam âgée de 41ans et sa sœur Sana âgée de 27 ans, étaient invité. Mon grand frère Mounir âgée de 29 ans aussi.
Salam, t'aurai pas du mettre au début de l'histoire que tu étais en instance de divorce parce que maintenant je m'attend au pire alors que j'aime trop l'histoire!!! Lol.
J'attend la suite avec impatience.
Et lilabelle pourquoi tu mentionne le mot haine???
Salam
Mais lilabelle avai fair pareille pour lhistoir de D&G faut mm pa la calculé la suite stp
SELEM à tous !
Comment allez-vous ? !!!


MOIIIHI: je sais que je gâche un peu l’histoire en mettant « Je suis en instance de divorce ». Mais je préfère commencer directement comme ça, pour éviter de trop raconter la vie de LOUBNA. Pour que vous, chères lecteurs, cherchez à vite connaitre la suite de l’histoire. Pour enfin savoir, ce qu’il s’est passé pour que Mourad et Loubna divorcent.

Petite publicité rien que pour vous :




FootballOYE ! OYE !Football

Danseclapclap"Ce soir à partir de 20h50 ! Ne manquer pas la suite de l’histoire : Comment la vie de LOUBNA a-t-elle
Pu changer en moins d’1 an à peine, comment réagi Mourad fasse à leur nouvelle vie de futurs parents ?, comment Loubna gère sa grossesse ?"
clapclapDanse


A ce soir !


OUBLIER KOH-LANTA et NCIS ENQUETES SPECIALE mdrr.
Citation
Miiss-marocaine.75 a écrit:
SELEM à tous !
Comment allez-vous ? !!!


MOIIIHI: je sais que je gâche un peu l’histoire en mettant « Je suis en instance de divorce ». Mais je préfère commencer directement comme ça, pour éviter de trop raconter la vie de LOUBNA. Pour que vous, chères lecteurs, cherchez à vite connaitre la suite de l’histoire. Pour enfin savoir, ce qu’il s’est passé pour que Mourad et Loubna divorcent.

Petite publicité rien que pour vous :




FootballOYE ! OYE !Football

Danseclapclap"Ce soir à partir de 20h50 ! Ne manquer pas la suite de l’histoire : Comment la vie de LOUBNA a-t-elle
Pu changer en moins d’1 an à peine, comment réagi Mourad fasse à leur nouvelle vie de futurs parents ?, comment Loubna gère sa grossesse ?"
clapclapDanse


A ce soir !


OUBLIER KOH-LANTA et NCIS ENQUETES SPECIALE mdrr.


Encore BRAVO !!clap

je suis fan de ton histoire thumbs up
Facebook