News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
soutenons le peuple palestinien, boycottons israel
Le boycott des produits israéliens, à l’heure où le gouvernement israélien affame la population palestinienne, en plus d’annexer ses terres, de piller ses ressources, d’emprisonner et d’assassiner un peuple sans défense sur une terre occupée, est le minimum que nous puissions faire en tant que citoyens. Tout comme pour l’Afrique du Sud de l’apartheid, le boycott des produits israéliens ne peut se réduire à s’abstenir d’acheter certains produits « made in Israël ». Nous devons également faire savoir à ceux qui proposent ces produits à la vente qu’ils sont dans l’illégalité, en ne respectant pas ni les droits de l’homme, ni le droit international, et souvent même ni la réglementation en vigueur en matière de traçabilité.


Les Carrefour, Auchan, Champion... ou autres grandes surfaces qui exposent dans leur rayons des produits israéliens, c’est-à-dire des produits d’un pays qui en occupe un autre, qui ne respecte ni les résolutions de l’ONU votées par la France, ni les conventions de Genève, signées par la France, n’ont aucune éthique.

Les fruits et légumes « israéliens » ont en outre souvent été produits sur des territoires palestiniens occupés, en pompant la terre et l’eau palestiniennes. Mais Israël, qui bénéficie d’avantages considérables sur le plan commercial (détaxes réservées aux pays de l’Union Européenne) ne se risquera jamais à indiquer leur véritable provenance (telle ou telle colonie en Cisjordanie).

Certaines grandes surfaces françaises préfèrent donc occulter l’origine du produit (et mettre une étiquette avec leur propre logo) ou encore maquiller la provenance et inventer d’autres provenances pour ces produits alimentaires ou autres (lingettes, produits pour bébés...).

Mais ceci est totalement illégal, et le service de la répression des fraudes en France punit sévèrement ce type d’infraction... à condition d’être dûment alerté.

C’est le devoir des consommateurs d’être vigilants. Nous devons d’une part protester auprès de la direction commerciale de tous les magasins qui proposent des produits israéliens à la vente (voir ci-dessous un exemple de lettre adressée à un Magasin Carrefour) pour leur dire que c’est honteux, et par ailleurs saisir le service de la répression des fraudes, dès que nous constatons que la provenance du produit n’est pas indiquée ou qu’elle a été trafiquée.
AGREXCO


L'office national des exportations de produits frais israélien, AGREXCO, créée en 1957, est aujourd'hui l'un des plus gros groupes d'exportation de produits agricoles dans le monde.
AGREXCO est une société gérée par le ministère de l'agriculture israélien et des entreprises agricoles à raison de 50% chacun.

C'est une organisation sans but lucratif qui distribue les récoltes entre les deux groupes de co-propriétaires.

Les 8 représentants des exploitants agricoles chez AGREXCO siègent ensemble pour les 12.000 exploitants qui livrent des produits à l'organisation.


Agrexco Ltd est le plus gros exportateur israélien de produits frais. Exportant sous le label CARMEL, Agrexco commercialise plus de 300.000 tonnes de produit frais par an dont 20% de fruits, 10% de citrons, 30% de légumes, 30% de fleurs, 4% de produits divers et plats cuisinés, et 6% de plantes et matériels divers


Outre les deux centres de ventes en Israël (Tel Aviv pour les fruits, les légumes et d'autres produits alimentaires, et l'aéroport de Ben Gourion pour les fleurs, les plantes, et les bulbes), AGREXCO est aussi présent sur le marché international avec des bureaux à Copenhague, Rotterdam, Zürich, Cologne, Frankfurt, Londres, Milan, Paris et New York.

En Europe, Marseille est le port par lequel passe 80% des exportations européennes d'AGREXCO.

Le terminal d'AGREXCO à Marseille est situé :
Porte n° 4 – Quai des Containers
Quai Carmel – Port de Marseille
Marseille


AGREXCO est également installée à RUNGIS :
Agrexco France S.A.R.L.
16, Rue du Séminaire
94153 Rungis Cédex
Téléphone 01 41 80 82 82
Fax 01 46 86 99 59



L'exportation par Agrexco de marchandises provenant des colonies de Cisjordanie sont vendues illégalement en tant que "Produits d'Israel", tirant ainsi bénéfice des termes de l'échange préférentiel que l'Europe accorde aux importations israéliennes.

Au cours d'un procès en Grande-Bretagne, Carmel Agrexco a révélé qu'il possédait des usines d'emballage dans les colonies illégales israéliennes de Mekhora, de Mehola, d'Argaman, de Ro'I, d'Hamra, de Gaddid et de Bet Ha Arava situées dans la Vallée du Jourdain.

Ces colonies font fortune aux dépends de la population palestinienne locale.

Amos Orr, le directeur général d'Agrexco Royaume-Uni, a indiqué devant le tribunal que les importations d'Agrexco représentaient entre 60 et 70% de l'ensemble des productions cultivées dans les colonies illégales installées dans les territoires occupés.

En même temps, les forces israéliennes ont bloqué les exportations palestiniennes pour des 'raisons de sécurité.'

Les produits sont labellisés ‘CARMEL’, JAFFA ou STAR RUBY par Agrexco.


Les paysans palestiniens qui veulent exporter n'ont pas le choix: sans AGREXCO, avec toute son infrastructure et son réseau (entrepôts frigorifiques et usines de conditionnement installées dans les colonies, représentants à l'étranger, accès préférentiels aux aéroports), ils ne seraient pas en mesure d’exporter. Ils peuvent ainsi compenser les nombreux "contrôles de sécurité"

Ensuite, grâce à leur label israélien, ces produits bénéficient des tarifs favorables d'importation en Europe qui sont repris dans la convention d'association signée entre Israël et l'UE.


Pourtant, l'accord stipule que les produits provenant des Territoires occupés ne sont pas concernés par la Convention. Israël est donc en infraction par rapport à la convention d'association et risque de ce fait une taxe supplémentaire de 14%.

Bien que l'Europe n'ait pas encore imposé cette taxe supplémentaire, Israël perçoit une taxe de même montant à titre conservatoire aux producteurs palestiniens (Palestinian Authority Tax).

A la suite du Désengagement, la société Agrexco a accepté de continuer à exporter les produits agricoles de Gaza, cultivés par les Palestiniens, mais Agrexco fixe les prix à l'avance.

Selon un article paru dans l'Express le 20 octobre 2005, "Les paysans palestiniens n'ont aucun moyen de peser sur les prix, fixés par leur partenaire israélien.
Agrexco maîtrise l'ensemble du circuit de commercialisation, des camions réfrigérés aux avions-cargos. Chaque semaine, ils nous envoient un fax précisant le prix, qui peut varier de 2 à 4 dollars le kilo, et les références des cultivateurs sélectionnés."



Agrexco possède également ses propres bateaux : "Carmel Ecofresh... un concept révolutionnaire pour la réfrigération de cargaison" est le dernier né de sa flotte (3 jours pour relier Ashod-Marseille avec 42000 palettes de primeurs et 850 slots de conteneurs).



Produits commercialisés sous la marque :

Carmel Légumes (tomates cerises, céleri, maïs doux, ...), fruits (avocats, pamplemousses, ...), vin, cognac, liqueurs, jus de fruits, fleurs...

Agrexco importe aussi des dattes "Jordan River" ou "Jordan Plains". Les principales variétés de dattes cultivées dans la Vallée du Jourdain sont les "Medjoul" et "Deglet Nour"..

Environ 150 tonnes par an de la variété de dattes "Bahri" sont importées en France par Agrexco et Hadiklaim.


En 2002, le montant total des importations françaises en provenance d'Israel s'élevaient à 821 millions d'Euros !


En 2004, le montant total des importations françaises en provenance d'Israel s'élevaient à 73,2 millions de dollars !


BOYCOTTONS LES PRODUITS ISRAELIENS !



siryne
Salut Fahr .

Pour completer ton article ,


La DGCCRF est organisée régionalement. Un lien sur le site gouvernemental permet d’accéder à une carte de France pointant vers chacune des directions régionales ou départementales :
[www.minefi.gouv.fr]

Pour l’Ile de France, par exemple, il indique :
Direction Regionale : CCRF Ile-de-France - PARIS
8, rue FROISSART - 75153, PARIS CEDEX 03 - Téléphone : 01 _ 40 27 16 00. Fax : 01 42 71 09 77 ou 01 42 71 09 14.
Mél : mailto:dd75@dgccrf.gouv.fr

EXEMPLE DE COURRIER ADRESSE A UNE GRANDE SURFACE :


EXEMPLE DE COURRIER ADRESSE A UNE GRANDE SURFACE :

Monsieur,

Mes remarques concernant votre grande surface où je fais régulièrement mes courses, et en particulier son rayon fruits et légumes.

Depuis plusieurs mois j’ai constaté que des produits originaires d’Israël, comme des pamplemousses, des oranges, ou des avocats des marques « Jaffa Carmel » fleurons des exportations israéliennes, sont présentés dans le rayon fruits et légumes avec des provenances plus ou moins fantaisistes tels que Kenya, Honduras, Espagne, Maroc ou Mexique. Il n’y avait pas de corollaire entre les fruits et l’indication de la provenance du pays d’origine. Bien souvent les marques citées Jaffa, Carmel sont mélangées à des fruits et légumes d’autres pays.

Mardi, 14 mars à 19H30 2006, Mercredi 15 mars 18h30, jeudi 16 mars 2006 à 17H30, malgré plusieurs remarques que j’ai adressées aux vendeurs de fruits et légumes, ainsi que plusieurs courriers envoyés à la répression des fraudes, ainsi que par d’autres clients, la pratique continue. Ne pas spécifier la provenance des produits aux clients est un procédé illégal que j’ai plusieurs fois constaté et dénoncé.

Malgré plusieurs courriers, resté sans réponse, je constate que votre enseigne ne respecte pas sa clientèle et nous trompe sur la provenance de certains produits en nous refourguant des produits israéliens et en les étiquetant comme venant du Maroc, Espagne ou autres, alors que bien souvent la marque Jaffa est indiquée sur la caissette. Le panneau principal, celui ou est indiqué le prix au kilo, est celui que tout le monde regarde en premier, et il induit en erreur la clientèle.

Ma démarche est motivée par notre droit de client à pouvoir choisir l’origine des produits que nous consommons. Je considère avec de nombreuses personnes, associations, parlementaires européens, que l’Etat d’Israël ne respecte ni les résolutions de L’ONU sur les droits des Palestiniens, ni les droits de l’homme. Mon droit de ne pas financer cet Etat doit être respecté par le respect de la signalétique complète et exacte des produits dans votre magasin.

En espérant que vous prendrez en compte mes remarques, et que vous ferez en sorte de respecter les lois de L’UE, je vous prie d’agréer, Monsieur mes salutations.


publié le lundi 24 avril 2006

Article imprimé à partir du site de
l'Association CAPJPO-EuroPalestine



siryne
Les soldats israéliens cernent et attaquent une manifestation non-violente : 6 blessés graves Palestiniens
Par ISM

14h, Bil’in, Ramallah : Lors de la manifestation contre le Mur d'aujourd'hui, les soldats israéliens ont cerné et attaqué les manifestants non-violents avec des bombes assourdissants et de nombreux tabassages blessant gravement de nombreux Palestiniens.
À l'heure de ce communiqué, au moins six Palestiniens dans un état grave ont été évacués en ambulance. Beaucoup d'autres ont été moins sérieusement blessés.






















Ambulance cernée par les Forces de l'Occupation

--------------------------------------------------------------------------------


Alors qu'ils s'approchaient de la porte dans la Barrière d'Annexion, les manifestants ont constaté que les soldats israéliens s'étaient placés derrière les journalistes ainsi que devant la porte, et donc qu'ils étaient cernés.

Certains des manifestants ont essayer de franchir la porte de façon non violente.


Les soldats ont attaqué les manifestants de toutes parts avec des bombes assourdissantes et des matraques. Les soldats se sont alors précipités en avant, repoussant violemment tout le monde ce qui a entrainé de nombreux blessés.


Les manifestants gravement blessés et évacués en aùbulance sont :

Akram al-Katib, Eyad Bournat et Ahmed Abu Rahme du Comuté Populaire ainsi qu'une femme, Yahia Abullah Yasin.
--------------------------------------------------------------------------------

les rabbins sionistes encouragent l'élevation des cochons pour obliger les fermiers palestiniens de quitter leurs terres
Jun 4, 2006, 12:38



Selfit . CPI
Les rabbins sionistes permettent aux colons israéliens d'élever les cochons sauvages pour les utiliser contre les fermiers palestiniens afin de les obliger à quitter leurs terres. De leurs parts, les autorités de l'occupation israélienne utilisent plusieurs moyens pour forcer les palestiniens de quitter leurs terres, à travers les massacres, les éloignements, les détentions, les confiscations, et ce nouveau moyen en propageant les sangliers sauvages dans les territoires palestiniens pour obliger les propriétaires de quitter leurs terres.

Bien que la religion juive interdit l'élévation des sangliers, mais les rabbins sionistes ont permis aux israéliens d'élever les sangliers sauvages, dans le but de provoquer la peur au sein des palestiniens et la destruction de leurs terres.

La ville de Selfit est la première ville dont les autorités israéliennes ont choisi pour appliquer cette nouvelle méthode contre les fermiers afin de les obliger à quitter leurs terres pour que les sionistes les confisquent facilement.


Les sangliers ne peuvent pas entrer dans les colonies israéliennes car elles sont entourées de fils barbelés et surveillées par des gardes. Ces sangliers sauvages envahissent alors les terres palestiniennes et causent de grands dommages à leurs récoltes et plantations.

Les fermiers palestiniens évitent donc de planter leurs terres de crainte que les sangliers sauvages israéliens dévorent et détruisent leurs récoltes. Certains, ne sont pas allés à leurs terres depuis longtemps de peur qu'ils soient attaqués par ces sangliers sauvages.
on dit élevage
on voit bien à quel point meme les rabbins sont pret à toucher l'interdiction de leur religion afin d'appliquer la haine, contrairement au jaudaisme ou il est interdit d'elever et moins de manger le porc.
Leur haine va les bouffer un jour.
tu es sur que la religion juive interdit l'élevage de cochons ? La consommation, oui mais pour le reste as-tu le verset biblique !


il y a bien celui-là mais point d'interdiction d'élever cet animal :

Citation
a écrit:
Deutéronome 14:8 - Ni le porc, qui a bien le sabot fourchu et fendu mais qui ne rumine pas : vous le tiendrez pour impur. Vous ne mangerez pas de leur chair et ne toucherez pas à leurs cadavres.

ceci dit, le procédé est dégueulasse



Modifié 1 fois. Dernière modification le 04/06/06 17:54 par Baphomet.
non je n'ai pas de verset sous la main, mais tout doit etre cacher.
Je ne vois pas pourquoi ils eleveraient des porcs car le judaisme l'interdit
 
Facebook