Ma solitude me fait peur
Salem O Aleykoum

Je vais vous raconter mon histoire et je m'excuse dés maintenant si elle est longue. J'suis l'ainée d'une famille et étant la première j'ai eut beaucoup de probléme de santé c'est pour ça que mes parents me couvre beaucoup.
J'ai était élever par mes grands parent du côté paternel parce qu'ils habitaient pas loin de chez moi ils m'ont élever et je n'ai jamais manquée de rien j'avais 5 parents (mes parents, mes grands parents paternel et ma grand mère maternel Allah Y Rahma) donc je suis quelqu'un qui est beaucoup trop couverte au sens famillial. Au vu de ma fragilité j'avais même le droit a ce que mes tantes et oncles soient a mes chevets lors de mes séjours a l'hôpital.
Je grandis petit à petit j'prend beaucoup en maturité je réflechie pas comme les enfants de mon âge d'après mes profésseurs. J'suis quelqu'un de beaucoup timide avec les garçons donc j'évitais de m'en rapprocher et déjà que je me trouve moche je voulais pas jouer avec le feu. Mes copines ont des copains et moi j'ai un Papa qu'est le meilleur. Mon père est beaucoup proche de moi donc je ne cherchais du réconfort auprès de personne. J'vais au collége et je redoute le regard des gens sur ma petite personne malgré que j'ai un fort caractére. J'deviens la petite " chouchoute" de tout les grands et j'était "intouchables". J'suis une éléve qui ne se complique pas la tête qui redoute qu'un chose c'est de décevoir mes parents. A cet âge là j'avais commencer la lecture du Coran, j'étais a la quete de la vérité. J'passe en 3 éme et comme toutes les filles de mon âge je fais ma route mais pas dans la même direction qu'eux pourquoi je ne sais pas. Peut être du a ce qui se passe l'année d'avant ma grand mère maternel devient vraiment malade d'après les gens de l'extérieur elle est folle ce que je refuse. Petit a petit quand j'allais la voir j'remarque que c'est plus comme avant, y a plus mon pot de chocolat en poudre, ni mes gâteaux préférer ( Oui chez elle , y avais plus aucun enfants mais elle gardait ça pour ma venu ) chez elle était devenu limite une chambre d'hôpital ma grand mère Allah y Rahma bouge plus son regard est vide et j'ai du mal a la regarder j'commence même a refuser de l'avoir ainsi. Ma famille se préoccupe plus de ma grand mère et moi a côté je fais mon petit bout de chemin je commence a rencontrer des garçons a leurs parlée mais sans plus, j'rentre en seconde et l'état de ma grand mère n'as pas changer entre temps elle en était a 3 crise cardiaque. Pendant un an je parlais a un garçon mais tout ça n'est que virtuellemment je lui dit pas tout voire même rien mais lui dit m'aimer. J'suis méfiante donc je fais ma route, ce jour de la rentré je vois un algérien je ne saurais comment le décrire je suis tomber sous le charme et ça m'était jamais arrivé. En fin octobre Monsieur et moi nous nous somme rapprochée et nous nous parlons de nous. Nous nous mettons en ensemble , je me sens protégé cet homme était nerveux, gentil, doux, jaloux, fin il me rappeller mon père. Il me présente a sa cousine avec qui je m'entends super bien et voilà nous nous voyons pas a l'exterieur du lycée pendant plus 6 mois petit a petit il me présente a ces parents aux siens et là je ne sais pourquoi mais je retrouve du réconfort.
Je passe mes journée par textos avec lui au lycée je n'allais pas à sa rencontre devant les gens et quand on était que tout les deux on ouvrait des débats sur des ouvrages, sur la religion fin on parlaient, rigolaient fin tout se passe pour le bien je passe en première je passe le cap des 1 an avec lui je m'en vante un peu. Et je raconte a quelques amies que je suis en couple avec untel que ça dure depuis un bon moment ce que monsieur refusait que je me confie a autrui de nous. Mais bon j'ai fait l'erreur j'en paye le pot cassé. Il en arrête avec moi au bout du 14 éme mois. Je me referme sur moi même mais fait bonne figure quand je vois que la fille a qui j'ai raconté c'est rapprochée de lui. J'en meurs de jalousie mais El Hamdûlillah mon grand père paternel a vu l'alarme et me met a l'épreuve en me demandant de lui lire le Coran en entier il veux écouter la lecture du Coran venant de moi avant sa mort alors je m'y met tout les sois je suis à l'ouvrage au plaisir de Jedi et je retrouve du réconfort dans la religion en ne plus baclant mes prières, ma mère se sens fatigué de voir ma grand mère ainsi et j'remarque que ma grand mère demande toujours après moi malgré tout. Sachant que pendant ma grand mère maternel était malade mon grand père maternel s'est remarier et a décider de faire vivre cette femme dans la même maison afin qu'elle s'occupe de ma grand mère ALLAH Y RAHMA.
En fin de première je décide de changer les idées ne plus rester dans cette atmosphére et je prend la décision d'aller dans un lycée privé et El Hamdûlillah mes parents n'y ont pas vu de soucis.
Je refait donc une première vu que je me suis ré orienter, je me sens mal dans ce lycée tout en me sentant bien, bien d'être loin de mon ancien lycée et de mon ancienne histoire mais mal le fait que je me sens pas à l'aise pas MOI tout simplement je fais la rencontre d'un jeune homme qui me convient pas niveau physique mais j'allais au dessus de ça. Il était comme moi niveau mentalité malgré qui pratiquait peu mais c'était entre lui et ALLAH pour moi. Je me met donc en couple avec lui, je me confie comme jamais je me suis confier et en fait de même on se voit maximum deux fois par semaine. J'en parle a ma mère ma grand mère paternel, de là rien d'alarmant au Maroc il prépare le mariage de ma cousine qui a mon âge, je l'envie pas bien au contraire j'ai même envie d'y assister mais je pourrait pas le fait que je peux pas laisser PAPA tout seul. Alors ma petite soeur et moi restons et ma mère, mon petit frère, et la dernière reserve leur billet d'avion. Le mois de décembre est doux donc j'ai encore la possibilité de voir le jeune homme. 24 Décembre ont décide de se faire un restau, faire les boutiques, il m'offre un bouquet de fleurs et je rentre chez moi en faisant en sorte de dire devant mon père que c'est un cadeau pour ma mère j'aimais pas lui mentir mais j'osais pas lui parler, j'voulais pas que son regard change a mon niveau donc j'sais qui se doute mais fait l'air de rien.
Je vais faire quelque course avec mon père, il m'offre un boucleur et quand je rentre je monte en dans ma chambre et décide de l'essayer tout en racontant a mon" Amoureux " ce que j'ai acheter. Jusqu'à ce que le téléphone portable de ma mère sonne, et à ce moment précis j'suis au téléphone avec une bonne amie a moi limite ma soeur je lui raconte tout le détail de ma journée. Je vais dans la chambre de ma mère récupére le téléphone et vois un appel de ma tante donc j'envoie ma petite soeur donnait le tel a ma mère. J'suis dans la chambre je parle a mon amie quand d'un coup ma mère crie, mais je savais si elle jouait avec mon père ou pas. Jusqu'à ce que ma petite soeur monte en pleurant " Henna est MORTE" Voilà ce que j'ai compris, j'coupe le téléphone je descend ma mère est en larme elle crie "MAMAN" et j'ai mal je me sens nule. C'est décider maman on monte avec vous sur Paris je veux la voir. A ce moment je suis en train de me dire mais qu'est ce qui se passe, dans la voiture ma soeur de 6 ans demande si "henna est morte" et ma mère pleure de plus belle.
On arrive en région parisienne dépose mes soeurs chez la femme de mon oncle et allant direction l'hôpital.
Ont est arrivé, ont rentre et je sens une odeur de Couscous qui me traverse, j'sais pas pourquoi mais j'tremble monte en réanimation , toutes mes tantes et oncles sont là mes deux cousins qui sont plus grand que moi sont là en pleure j'tiens plus. On rentre par deux la voir, c'est mon tour et je dois y aller avec la femme de mon grand père j'arrive dans la chambre, et là je craque j'ose pas la touchée on dirait une poupée en porcelaine elle est toute belle. Je reste debout et récite les sourate que j'ai j'tiens pas, mon oncle le dernier s'ajoute a moi me passe son Coran de poche et je commence a réciter je sais que ça lui fait plasir car elle aimait savoir mes progrés dans mes récitations. Pendant plus de deux heure 30 j'ai pas bouger de ma place je garde un oeil sur ma grand mère en lui récitant de ma meilleure voix que je peux. J'arrive a la fin et ma grand mère ouvre les yeux, me regarde je m'arrête me souris je crie une infirmiére l'embrasse sur le front elle frole ma joue avec sa main toute froide. Et quand mon oncle vient a moi il me voit sa mère les yeux ouvert lui souriant en me serrant la main il pleure de joie jusqu'à ce qu'un long bip s'ajoute a notre joie, elle me lache la main je veux pas y croire on nous fait sortir d'urgence je suis choquée et il lui maintienne le coeur avec une machine on décide de rentrer chez nous sachant qu'on habite a 1heure nous par contre. Ma tante nous demande de nous préparer au pire...
On récupére mes deux soeurs, et rentront j'ai cette image en fermant les yeux dans la voiture. on rentre chez moi a 5 heure du matin je m'était légérement assoupis mais j'avais l'image de ma grand mère ALLAH y Rahma je me suis endormie et une heure plutard ma mère vient dans ma chambre en me demandant de rester avec mes soeurs parce que ma grand mère s'est éteintes.
J'ai perdu sommeil, j'suis debout mes grands parents paternel sont en au Maroc pour préparer le mariage de ma cousine dans quinza jours.
Deux jours après ma mère doit nous quitter allez enterrer ma grand mère.
Quand elle revient elle se sent un peu apaiser mais c'est plus la même...
Trois jours après elle doit repartir pour le mariage de ma cousine mais elle peux pas y aller elle y arrive pas. Mais les miens lui ont forcer a main en lui disant que le mariage sera silencieux sachant que cette famille vis dans ma maison et le mariage a était fait chez nous.
En fin de compte arrivé là bas ma mère remarque que le mariage n'as rien de silencieux mais elle dit rien et moi j'y arrive pas donc je fais dess reproches. Le jeune homme avec qui j'suis actuellement prend ces distances et s'entete a me dire que je vais oublier ma grand mère...
J'prend sur moi, je remonte la pente de l'exterieur mais au fond de moi c'est impossible d'oublier son image. Ma mère rentre et a perdu du poids a perte de vue elle a besoin de moi et je serais a la hauteur de ces attentes.
J'suis forte pour ma mère, je fait du mieux pour rendre fière ma grand mère de là ou elle est.
4 mois plutard je remarque que je suis plus mature que le garçon avec qui je suis, il attends de moi a ce que je m'ouvre a lui ce qui est totalement possible il feras tout pour me convaincre mais en vain. Je décide donc d'en arrêter là je devenait a fleur de peau en remarquant qui ne me voit pas a ma propre valeur qui veux me changer et qui moi fait des efforts jusqu'à que j'ai repris confiance en moi et ça c'est fini.
1 Mois que je suis plus avec et je me sens seule, je repense a ma grand mère ALLAH Y RAHMA a mes erreurs, a la famille de mon père et j'ai l'impression de ne plus pouvoir avancer ca devient un cercle vicieux, perte de confiance et des migraines intempestif en plus et perte de poids pour en finir ....

Si je demande qu'une chose c'est qu'elle me pardonne et que je reprenne le courage d'affronter la vie comme avant...

Mais je sais plus comment m'y prendre aidez moi s'il vous plait...
alikom salam alors ma soeur tu avais une vie entoure des plus importants etre humains parents et grand parents alors hamdi allah leur attention envers tu etais une perle chere trop chere ne laisse pas chaitan detruire tout ca en un instant .... sois courageuse aide toi avecle coran et tu es pieuse hamdolillah ne fais aucune relation avec un homme tu sais que cest haram ya pas d amitie entre homme et femme ya juste mariage ...ce qu elle te faut akhti un mari si qlq un de bien pieux pratiquant comme toi demande ta main a ton pere mari toi lemariage pour toi une securite tu restera tjrs une perle chere et brillante ..... evite tte relation avec les hommes sinon tu sera perdue comme tant de filles musulmanes et la colere de allah tombera sur ta tete mais je t admire car tu es sur le bon chemin
Salam

La perte d'un être cher est difficile à encaisser mais Allah est Grand et Il va te donner la force d'avancer incha'Allah...tu n'oublieras jamais ta grand-mère Allah irahma, seul le temps te permettra d'apaiser ta souffrance, la seule chose à faire c'est des dou'as pour elle, lui demander pardon, est demander à Allah de la compter parmis les croyants incha'Allah.
Tout ceci est encore frais pour toi, mais si j'ai un conseil à te donner c'est de ne pas t'isoler, d'en parler avec tes proches dès que tu en ressens le besoin, de ne pas garder tout ça pour toi sinon tu vas te renfermer de plus en plus et tu finiras en dépression et ce n'est pas ce que ta grand-mère Allah irahma souhaitait.....vie et sois heureuse!!!!!!

En tant que croyants nous savons que la vie d'ici bas n'est qu'éphémère, nous allons tout passer par là, heureux celui qui vit et voit grandir ses enfants et ses petits-enfants (ce n'est pas la chance de tous!!!).

Reste celle que tu es macha'Allah

Que Allah t'aide incha'Allah
Il y avait entre ta grand-mère et toi un lien particulier et ce qui rendait ce lien bien plus particulier c'est vos souffrances parallèles.Vous avez toutes les deux à des périodes différentes eu besoin l'une de l'autre et ce qui te fait souffrir aujourd'hui c'est de penser que tu as été égoïste et lâche envers la souffrance de ta grand-mère.

Elle était tendre et attentionnée envers toi lorsque tu étais souffrante mais lorsqu'elle même l'était tu n'as pas su en faire autant allant même jusqu'à lui en vouloir d'avoir oublié vos petits rituels (gâteaux,poudre chocolaté...) et d'avoir laissé cette ambiance hospitalière s'installer dans sa demeure.En plus de cela elle avait à ses dépens réussi à te voler la vedette puisque tous ne se préoccupait plus que d'elle.
C'est cela que tu lui reprochais et c'est ces reproches que tu regrettes d'où ce sentiment de t'être senti nulle à l'annonce de ta mère...

Tu t'en veux d'avoir osé penser cela et d'avoir osé nier la souffrance de ta grand-mère.
Mais saches que tu n'as été ni mauvaise petite fille ni même égoïste car tu ne fuyais pas ta grand-mère ni même sa souffrance mais tu fuyais ta propre douleur, voir ta "Henna" souffrir te ramener à repenser à combien toi-même tu avais souffert.

Maintenant gardes en mémoire ce dernier échange entre ta grand-mère et toi.
Tu trouveras du sens à ce geste qu'elle t'a laissé...
Alors ne regrettes rien,sois fière et sois en paix avec toi-même.
Salem O Aleykoum smiling smiley
Merci de m'avoir donner votre avis.
C'est ce qui faut que je fasse j'avance ...
je trouve que tu n' as aucun pbs ta grand allah rama elle a eut une vie entouré la seule chose est que tu réfléchie trop aux rapport humains tu es peut etre trop exigeante par rappot à ton futur compagnon (idéal du pére trop chouchouter) fait attention la vie est assez dur donc cool zen et arrete de réflechir à te rendre malade il faut croire au mektoub
Oui j'essaie d'y croire au Mektoub.
C'est sur je demande beaucoup de mon futur mais ayant grandi dans un milieu ainsi je demande juste a ce que j'aurais le droit au mêmes petites attention venant de mon futur In'Shâa'ALLAH
 
Facebook