Salmane, 6 ans, abandonné à l'hôpital depuis 2,5 ans
Salmane, 6 ans, abandonné à l'hôpital depuis 2 ans et demi
Un petit graçon de six ans, d'origine marocaine, séjourne depuis 2,5 ans à l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA), abandonné par ses parents. Grièvement malade, Salmane avait fait le voyage du Maroc, en juin 2005, emmené par sa grand-mère à l'UZA. La femme a ensuite disparu.

Depuis lors, aucun membre de sa famille n'est venu le réclamer. L'information, parue mardi dans le quotidien Het Laatste Nieuws, a été confirmée par l'hôpital. Salmane et sa grand-mère étaient arrivés à l'hôpital anversois le 9 juin 2005. Le petit garçon a été opéré d'urgence pour une infection intestinale, son état semblant plus critique que ce qui était mentionné dans son dossier médical.

Deux ans et demi après cette opération, le petit Salmane est toujours à l'hôpital. "D'autres enfants souffrant de la même infection sont aussi confrontés à une longue période d'hospitalisation, mais entre-temps, ils peuvent rentrer chez eux, ce qui n'était pas possible dans le cas de Salmane", explique le porte-parole de l'UZA, Tom Meulenbergs. Son état de santé ne permet pas non plus qu'il retourne au Maroc, souligne M. Meulenbergs.

Un Comité qui s'occupe de jeunes a pris en charge le cas de Salmane et lui cherche une famille d'adoption. "Nous espérons que cette procédure se soldera positivement aux alentours de Noël", a encore dit le porte-parole de l'UZA.

(belga)
que dieu le protège!
je me demande pourquoi il n'a pas été placé ds une famille d'accueil avant, quelle peut être la vie d'un petit garçon de 6 ans ds un hopital pendant plus de deux ans?, il doit se poser de questions, quelles réponses lui apporte t'on?, je suis consternée.car avec toute la machinerie informatique ou autre sa falmille est introuvable, bizarre vraiment bizarre! ce n'est tout de même pas un martien!
A quoi servent les administrations telles que consulats et ambassades si elles ne résolvent pas de tels problèmes? Vous allez me dire que peut être que ces administrations marocaines ne sont pas au courant. Alors pourquoi l'hopital d'Anvers ne les a pas contacté sachant que n'importe quelle adiministration en Europe sait qu'il faut passer par le Minsitère des Affaires Etrangères pour résoudre de tels problèmes. Pourquoi étaler ce problème dans la presse avant de contacter les services compétents du Maroc?

Je pense que c'est la dignité du Maroc qui est en jeu et non seulement celle de la famille de Selmane ou autres. Il faut que le MAroc agisse pour doner de la valeur à ses citopyens. Il en est capable, mais il doit le faire.....
Tout à fait d'accord avec toi N7abb-bladi thumbs up

A votre avis pourquoi sa famille l'a abandonné???? Par manque de moyens? Ils ne voulaient pas d'un enfants malade? C'est honteux confused smiley, mais bon, Allah y hdi!


Et puis je comprend pas perplexe il n'a pas de nom de famille ce petit moody smiley, c'est impossible de retrouver sa famille au maroc?moody smiley
Il ont forcement laissé des infos lorsque le petit a été admis à l'hopital eye rolling smiley



Et le pire des ignorants est celui qui ignore qu'il est ignorant.
Salam a tous.

Bonnes nouvelles de Salmane.
Aujourd'hui Salmane a fait la (une) du journal télé a la RTL-tvi en Belgique, il est très bien soigné dans un hôpital universitaire d'Anvers, même les infirmieres dans leur temps libre le prennent en charge,promenades,loisirs.
Sa grabd-mère qui l'avait accompagné du Maroc en Belgique est retournée au pays car elle ne pouvait rien faire pour lui, Salmane va très bien, déjà des familles d'accueil l'attendent, bslamasmiling smiley
ca peut paraitre horrible, mais ca lui a peut etre sauvé la vie...
13 novembre 2007 11:07
bonjour a toutes et a tous,ca fait logntemps que je n'ai ete sur le forum de yabiladi.ce site est pour moi un endroit oû j'ai passé les meilleurs moments de ces 6 dernieres années.je ne sais pas s'il y'a toujours les mêmes que ceux que j'avais cotoyé et avec qui j'avais partagé mes joies et angoisses mais je remarque qu'ils y'a de plus en plus de nouveaux arrivants qui sont ,je n'en doute pas ,a la hauteur et qui veulent que beaucoup de choses changent dans le bon sens.je voudrais tout d'abord saluer notre cher webmaster et lui dire bravo ur tout ce qu'il fait et l'encourager a aller encore de l'avant.voilà ,si j'ai ecrit aujourd'hui c'est pour parler de quelque chose qui m'a vraiment fait mal .en ecoutant la radio aujourd'hui j'ai entendu parler d'un petit garçon marocain qui vit depuis 3 ans dans un hôpital d'anvers en belgique.cet enfant est arrive ici pour avoir des soins mais a fini par etre completement abondonne a son sort et vit depuis 3 ans au sein de l'etablissement medical qui en a d'ailleurs faisa mascotte.alors je vous demande a vous chers(es) yabiladiens(nnes) ce que vous pensez de cette triste affaire et que preconisez vous?y'a t-il un moyen d'aider ce petit bout qui a passe la moitie de sa vie dans un hopital?si vous voulez lire l'article voila [www.rtlinfo.be] merci a toutes et a tous.
13 novembre 2007 11:10
Un petit garçon arrivé du Maroc pour se faire soigner il y a trois ans, vit depuis en permanence dans un centre hospitalier à Anvers, parce qu’il n’a d’autre endroit où aller.

Une longue et difficile convalescence

Salmane est devenu la mascotte de l’établissement puisque aujourd’hui, il y a passé la moitié de sa vie. Le garçonnet est arrivé en Belgique en juin 2005, accompagné de sa grand-mère. Au départ, il devait juste effectuer des analyses médicales. Celles-ci révèleront une grave affection aux reins qui nécessite une intervention chirurgicale. L’opération se déroule bien. Le rétablissement s’avèrent long et compliqué. Les mois passent et la grand-mère doit quitter le garçon qui se retrouve loin des siens et de son pays.

Un toit à l’hôpital

Au fil du temps, le personnel de l’hôpital s’aperçoit que Salmane est devenu un poids pour la famille. Son oncle qui vit à Anvers qui pourrait accueillir l’enfant n’en fait rein par peur de devoir s’acquitter du remboursement des soins qui jusqu’ici ont coûté 600 000 euros. Les services sociaux tentent de trouver une solution. En attendant, c’est le personnel de l’hôpital qui le prend en charge.
 
Facebook