LE SAINT CORAN révisé !
Recette qui hélas, fait quelquefois mouche dans nos pays, pour nous évangéliser !
Nota : "Un peu long a lire mais cela vaut la peine pour ceux qui ignore son existence"

"LE SAINT CORAN VERSION RECTIFIEE PAR LES EVANGELISTES a l'attention des arabes en particulier

Débutant chaque sourate par « au nom du père, du Verbe (Le Christ), du Saint esprit, le seul et
unique Dieu véritable », ralliant ainsi la trinité à l'unité, le caractère christianisant de ces
paroles est frappant. Son caractère propagandiste nous interroge et pour plusieurs raisons.

D'une part, dans l'introduction, les auteurs du livre dédient le « true Furqan » à « la nation Arabe
spécifiquement et au monde musulman collectivement ». Dès le premier verset, de la première sourate,
appelée « al Fatiha », « l'ouverture », (ndlr : le même nom que la première sourate du Saint Coran),
les auteurs parlent d'un livre qui « ne fait peur à personne ». Dans la troisième sourate « La lumière »,
le verset 6 reprend un verset du Saint Coran en y ajoutant une annotation quelque peu étrange :
« Nous avons dit « Pas de contraintes en religions », pourquoi ne croyez vous pas et n'obéissez vous
pas ? ». Il y a là, certes, une empreinte non négligeable de l'actualité de ces dernières années.
Reprise à la sourate 31 « les criminels », le verset 2 explique : « Il n'y a pas de contraintes en
religion, s'il y en avait les hypocrites pourraient alors injustement contrôler les croyants ».

D’autre part, au fur et à mesure de la lecture de cet ouvrage, qui se veut, selon le Dr Anis
Shorros, un livre proche et comparable au contenu et au style du Saint Coran, la marque du
christianisme est de plus en plus oppressante et insistante. Cependant le plus outrageant, reste ses
attaques formulées contre les fondements de l'islam, et une volonté sous-jacente de défaire les
croyances et le ralliement des musulmans à leur religion.

Remise en cause des fondements de l’Islam

Les auteurs du « True Furquan » s'attaquent d'abord au caractère prophétique de la révélation faite
à Mohammed. Tout d'abord en dénigrant le Saint Coran, puis en offensant le Prophète de l'islam
lui-même.Dans la sourates 38 dite « les Prophètes », le verset 11 dit : « vous avez annulé, par
votre charabia, ce que la Torah et l'Evangile avait déclaré en camouflant la vérité avec des
mensonges et des falsifications. Vous avez fabriqué des proclamations en Notre nom que Nous n'avons
jamais autorisé. » Les auteurs du « True Furqan » continuent en désignant l'auteur de ces « mensonges»,
exprimés ci-dessus, comme un suppôt de Satan. « Ce soit disant prophète est catégoriquement un messager
de Satan, le banni, envoyés à un peuple d'infidèles. » Verset 18 de la même sourate.

Dans la sourate suivante, appelée « les conspirateurs », on lit explicitement : « Nous n'avons
jamais envoyé un message qui exhortait ses disciples à être polygames et à les conduire à une
invasion contre Nos adorateurs pacifistes ». Ce type de versets foisonne dans le livre :
la Sourates 40 dite « Les illettrés », attaque le Prophète de l'islam de plein fouet :
« Le fait qu'un illettré a pu enseigner à des illettrés, c'est comme si l'aveugle guidait l'aveugle.
Ce n'est pas plausible. »

C'est ensuite au tour de la prière d'être remise en cause dans la sourate 42, dite « La prière».
Dans cette sourate, un verset exempte croyant de la prière obligatoire en disant « une action
charitable sans prière est supérieure à toutes mauvaises actions avec prière ». Le djihad,
l’effort dans la voie de Dieu, est ensuite mal interprété avant d’être interdit dans la sourate 43
dite « le Roi » : « Vous avez supposé que Nous avons proclamé « Tue pour la cause de ton Seigneur
et soit attentif car Il est l'Omniscient et Le Sage. » Tous les ordres qui incitent aveuglément à
la mort ne proviennent pas d'un dieu savant et avisé, mais de Satan le Rebel ».
Les versets accusant et rectifiant tous les sujets polémiques sont nombreux. L'exemple des femmes
est probant dans la sourate 24 dite « les femmes » :i[ « pourquoi avez-vous dégradée les femmes au
point d'en faire des marchandises que vous pouvez acheter et vendre […]. Une femme respectant votre
Charia est la moitié d'un héritier. « l'homme a deux fois la valeur héritière d'une femme ».
Pour faire pire, elle ne vaut que la moitié d'un témoin […]. Sans aucune interrogation, c'est la loi
des injustes. »]i

La méthode de révélation de ce « true furqan » demeure inconnue. Aucune indication n’est citée à ce
propos. Rien n'est clairement dit. C'est arrivé comme une i[« inspiration […] Nous l'avons versé
dans le cœur d'un homme que Nous avons choisi. » Aucune autre précision sur cet homme, son nom, son
histoire, ses origines, mais tout bonnement l’on nous « implore de l'accepter volontairement et d'y
croire complètement »]i. (Chapitre 69, verset 6).


Coran Américain ?

La maison d'édition de ce livre est Wine Press Publishing, situé à Enumclaw, une petite ville de
l'Etat de Washington (Etats-Unis). WinePress Publishing est une maison d'édition chrétienne qui
appartient à un groupe influent de la presse évangélique américaine : le Winepressgroup. Ce dernier
fait du « marché chrétien » un véritable enjeu marketing. Il est associé à plusieurs géants de la
communication aux Etats-Unis, dont CBN (qui détient, entre autres, plus de 7 chaînes, à vocation
chrétienne, sur le câble américain), Ingram Entertainment qui est directement en association avec
Hollywood Entertainment, ou encore le groupe Amazon.com. Le « true Furqan » est d’ailleurs
accessible sur ce site. Lorsque l’on tape le mot clef « true furqan » le livre apparaît accompagné
d’une autre publication intitulée « Pourquoi ne suis-je pas musulman ? » Propagande ou coïncidence ?

L'introduction du « True furqan » est signée « Al Safee and Al Mahdy ». Il s’agirait de deux membres
d'un certain comité exécutif du Projet Omega 2001, groupe qui a produit le livre. Al Mahdy a déclaré
à de nombreux journaux évangélistes américains : i[« Le dessein du « true furquan » est un outil
d'évangélisation, car depuis longtemps nous n'avions pas trouvé une invention révolutionnaire qui
pourrait rallier le monde musulman au Christ. Nous avons pourtant essayé, la médecine, l'école,
les livres, les films et bien d'autres méthodes… […] Nous avons voulu répondre au Challenge du Coran
sur lequel le monde musulman a basé sa religion et qui dit « Même si les hommes et les Djinns
s'unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de
semblable, même s'ils se soutenaient les uns les autres ». (Sourate 17, « le voyage nocturne »,
verset 88) L'évidence qui se présente contre le Coran détruira leur conviction, ils devront ainsi
construire une base plus solide auquel le message Evangélique dans le « True furqan » va répondre ».]i

Shaykh Ikrimah Sabri, le recteur de la mosquée d'Al-Aqsa et grand mufti de Jérusalem a accusé le
gouvernement américain de faire de la propagande pro chrétienne et de forcer les musulmans à
abandonner le Coran. Cette attaque a tout de même ébranlé le gouvernement américain au point que sa
branche d'information a publié, sur son site Internet, le 4 janvier 2006, une mesure explicative.
L'« International information programs » a donc précisé qu'effectivement le « True furqan » était
en vente libre aux Etats-Unis et que c'était un outil d'évangélisation des musulmans, mais que le
groupe d'évangélistes auteur de cette publication n'avait aucune connivence avec le gouvernement
américain et qu'il n'avait pas non plus été secrètement publié en Israël.

Source :[www.saphirnews.com]
J'ai lu le début de ton post, mais tu as tout faux car le Coran ne pourra jamais être falsifié comme les deux autres livres divins car c'est Dieu qui protège le Coran. Le bidule que tu cites c'est juste des délires de ceux, athées, qui rêvent de falsifier le Coran, or s'ils n'étaient pas athées ils s'auraient que c'est impossible. Merci pour l'histoire quand même.
Jesus se désavoue de tout ce que les évangélistes peuvent dire
Que dieu humilie dans ce monde et le prochain ceux qui sont responsables de ce livre
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook