La saga des Juifs qui ont fondé Hollywood
Bonjour,

Je vous conseil ce livre très intéressant que je suis entrein de lire. Je me dis qu'Heureusement les Juifs américains sont là. Sans eux on aurait pas toute ces merveilles du 7ème Art.

Pareil pour les séries actuels, sans les Juifs américains, il n'y aurait pas de : Dallas, Dynastie, La petite maison dans la prairie, Melrose Place, Beverly Hills, Fame.........

Moi qui suis un grand cinéphile, j'aimerais leur dire Merci pour ça !

_____

voici l'histoire du livre que je vous conseil :

Le royaume de leurs rêves : La saga des Juifs qui ont fondé Hollywood
de Neal Gabler, Johan-Frédérik Hel Guedj

Présentation de l'éditeur
Ce livre est l'histoire d'un paradoxe. Hollywood, qui a incarné les États-Unis au point d'être considéré aujourd'hui par certains comme le vecteur principal de l'impérialisme culturel américain, a été fondé dans les années 20 par des immigrants de fraîche date qui, pour certains, parlaient un anglais approximatif : les frères Warner, Carl Laemmle, William Fox, Harry Cohn, Samuel Goldwyn, Louis B. Mayer, Irving Thalberg, Adolph Zukor et d'autres étaient nés dans des communautés juives d'Europe centrale marquées par la misère et les pogroms, mais habitées par une culture vivace et pleine d'humour. Souvent, c'est un passage dans la confection ou la fourrure sur la côte Est des États-Unis qui leur apporta ce qu'on ne peut appeler qu'un sens inné du marketing, une sensibilité particulière aux goûts et aux couleurs de cette Amérique qui les accueillait avec une certaine méfiance. Sentant avant tout le monde que la société de consommation naissante devait se nourrir aussi de rêves et que ces rêves, sans doute, permettraient aux gens de mieux surmonter les crises du système, ils poussèrent jusqu'en Californie, firent main basse sur les infrastructures artisanales du cinéma muet et bâtirent des empires : Twentieth-Century Fox, Columbia, MGM, Universal... En même temps, ils construisaient leur Amérique, et eurent l'audace de forger leur propre conception du rêve américain : celui d'un pays plus accueillant, plus tolérant, plus juste et plus optimiste qu'il ne l'était vraiment. Cette vision, véhiculée par leurs films, fut tellement forte qu'elle se diffusa dans la culture américaine, contribua à la définir et finit même, comble du paradoxe, par l'incarner aux yeux du monde. C'est l'histoire de ces aventuriers improbables devenus des géants et parfois des monstres, de leurs origines et de leur métamorphose, qui nous est contée par Neal Gabler : une histoire rocambolesque, pleine de bruit et de fureur, mais aussi de moments cocasses et émouvants qui les a fait entrer dans la légende.
Belaid:en quoi leur religion a-t-elle contribué à ce qu'ils ont fait??
Ca ne m'étonne pas...Autant certains génies meurent dans la misère (O.Wilde par ex) autant des gens de la misère font naître le génie.
Merci à ces grands hommes qui ont tant souffert smiling smiley
Casasurseine,

La religion rien, mais le fait d'être Juif, Oui.
 
Facebook