News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Report du sommet arabe de Tunis
TUNIS (AFP) - Le secrétaire d'Etat tunisien aux Affaires étrangères Hatem ben Salem a annoncé samedi le report sine die du sommet arabe initialement prévu lundi et mardi à Tunis, la Tunisie n'ayant pas obtenu de soutien à ses idées de réformes.

"La Tunisie annonce avec regret le report de ce sommet que le monde arabe attendait avec grands espoirs, en raison de la situation délicate du monde arabe et de l'impasse de la question palestinienne en vue des derniers développements", a déclaré M. ben Salem.


agrandir la photo
"Au cours des discussions du sommet il est apparu des dissensions dans les positions sur certains amendements et propositions qu'avaient présentés la Tunisie et qu'elle considère essentielles, en ce qui concerne les réformes, le développement et la modernisation de notre monde arabe", a déclaré le responsable tunisien.

"La Tunisie a décidé de reporter le sommet", s'était contenté de dire un des ministres arabes auparavant. "Il s'agit d'une décision tunisienne" a retorqué un autre ministre.

Les chefs de diplomatie des 22 membres de la Ligue arabe avaient tenu plus de neuf heures de réunions samedi pour tenter de débloquer la situation concernant notamment l'adoption de deux documents, sur un plan de réformes arabes et sur le conflit arabo-israélien.

Selon le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa, les débats sur les réformes ont été "intenses".

Un haut responsable arabe avait révélé vendredi que les réunions sur ces réformes étaient houleuses, soulignant que le seul fait d'inclure une résolution sur des réformes au Proche-Orient avait soulevé un tollé de la Syrie et du Liban qui ont estimé que ce n'était pas la priorité des Arabes.

Au cours de la deuxième réunion formelle des ministres vendredi soir, l'atmosphère était particulièrement animée, le chef du département politique de l'OLP Farouk Kaddoumi s'étant rangé aux côtés de ses homologues syrien et libanais Farouk Chareh et Jean Obeid, pour dénoncer le plan de réformes.

Même le titre du document des réformes a été au coeur de tractations et la formule qui sera probablement retenue est celle d'"idées arabes sur les réformes", a indiqué un haut responsable arabe.

"La position exprimée par M. Kaddoumi ne représente pas particulièrement celle de l'Autorité palestinienne qui n'est pas opposée à l'adoption d'un plan de réformes, mais a constitué une critique acerbe du responsable palestinien contre l'Egypte et la Jordanie pour leurs liens avec Israël", a déclaré à l'AFP un responsable arabe.

L'Egypte et la Jordanie sont signataires d'un traité de paix avec l'Etat hébreu.

Les représentants de ces deux pays ont relevé que le document des réformes, insiste sur "la nécessité de régler le conflit arabo-israélien dans sa totalité", a ajouté le responsable sous couvert de l'anonymat.





**********
ÇáãÛÑÈí ÇäÓ
Cela a couté devenez combien ? 30 000 000 de $ !

Les ringards, j'espère que le Maroc va se retirer de cette mascarade (Hassan II l' a fait avec l' OUA) et notre pays est gagnant.

Salut tlm

La ligue arabe est un club qui a faillait depuis longtemps, c' est un club
of losers. La ligue Arab est fondee sur l' Arabisme et les facteurs religieux,
ce qui est totalement faux. Economiquement, les Arabes n' ont rien a offrir.
Le Maroc fera mieux en se retirant de cette organisation.





Amicalement

-------------------------------------------------------------------
The unexamined life is not worth living. Socrates
-------------------------------------------------------------------
 
Facebook