LE RENVOI DE L’ASCENSSEUR AUX ZMAGRIYAS
A l’exemple de ce qui se fait au Maroc pour les fonctionnaires, pourquoi les RME ne peuvent bénéficier des mêmes avantages.

En effet, au Maroc, le gouvernement accorde de grands avantages aux fonctionnaires pour l’accession au logement.

Ces opérations régulières consistent à offrir aux fonctionnaires des terrains pour bâtir des logements et développer ainsi le secteur immobilier et celui du bâtiment.

Les mêmes avantages peuvent être accordés aux RME friands de logement dans le pays et volontaires pour un investissement au Maroc.
Ca ne serait qu’un retour sur investissement que tous les RME ont consentis pour l’économie du pays.

Une telle décision présente de multiples avantages :

Décollage de l’investissement en devises
Développement du secteur de l’habitat
Développement du secteur du bâtiment

Certes et pour permettre au secteur locatif de se développer les lois devront être toilettés pour accorder au RME loin du pays une garantie au cas où il mettrait son bien en location durant l’hiver.

Au moment ou l’on parle de l’engouement des retraités français pour le Maroc, il serait aussi intéressant d’accompagner les retraités Marocains pour qu’ils retrouvent un niveau de confort respectable une fois rentré au pays.
"A l’exemple de ce qui se fait au Maroc pour les fonctionnaires, pourquoi les RME ne peuvent bénéficier des mêmes avantages. "

je marrete sur cette phrase et je commence ma reflexion dessus !


Je me demande une question, un marocain residant au maroc travail au maroc paie ses impot sur le revenu au maroc et non pas a la france ou nimporte autre et encore il faudra voir si il pourra avoir des avantages


alors qu'un residant en france, ne paie pas dimpot et veut avoir les memes avantages kun residant ?

si cest ce que vous pensez ! pourquoi ne pas donner aux touristes etrangers les meme avantages pendant qu'on y est !


reveillez vous un peu et soyez realistes !



"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/05/06 21:10 par l9bi7.
"Ca ne serait qu’un retour sur investissement que tous les RME ont consentis pour l’économie du pays. "

deusieme reflexion !

en parlant de rapport en devise pour laccroit de leconomie nationale, quel sera le plus benefique aux pays ?

PArtir en france (simple exemple) y etudier ramasser un peu dargent et apres 5 a 7 ans revenir investir ds les PME au maroc
ou bien senario 2 : PArtir en france y immigrer definitivement et venir un mois tout les deux ans pour profiter des vacances et dire que lon contribue -GRANDEMENT- au pays. Je ne nie pas la contribution des RME mais il faut etre correcte quand meme !


je ne veux pas enflammer quoi que ce soit mais le retour en devise combien constitue il reelement aux PIB national ? une belle part ? daccord ! autant que le tourisme de l'exterieur ? j'en doute et j'en douterai encore plus dans les annees a venir avec laccrois des touristes etrangers !


alors pourquoi on compare des pommes et des bananes ?



"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/05/06 21:14 par l9bi7.
Je ne sais pas de quels avantages vous parler . Un fonctionnaire dans une administration ou un ministère profites des aides sociaux ou des facilités liés a son administration. et ces avantages pas tous les marocains en profitent meme ceux qui paient leurs taxes au Maroc. Toutefois les immigrés ont un avantage dans les taux appliqués ds les banques liés à l'immobilier/
A la lecture des textes précédents je reste un peu perplexe par rapport à la contribution des RME et son impact sur l'économie du pays?
Ou bien on veut cacher le soleil avec un tamis ou bien vous êtes mal informés.

Aucun RME ne veut prendre cette contribution comme menace et ce ne sont pas mes propos, je disais tout simplement que les deux parties seraient gagnantes dans cette affaire.
L'état car il developpera deux secteurs clés de son économie et les RME car ils sont perpetuellement à la recherche de secteurs où ils peuvent investir au Maroc , pour peu que leur garantisse la sécurité des biens.

deuxiéme reflexion, c'est quoi cette idée que les RME ne paient pas d'impots, il faut m'expliquer???

Enfin quand j'ai parlé des avantages accordés aux fonctionnaires par l'attribution de terrains selon certaines conditions cela existe bel et bien, je ne dis pas qu'il faut leur oter cet avantage mais je dis qu'il faut l'élargir aux RME.

Maintenant si vous cherchez la polémique sur le sujet de l'octroi de ces terrains à certains fonctionnaires et leur eventuel détournement, je pourrais ouvrir le débatmais ce n'était pas le sujet.
oui daccord ! je ne dis pas k la contribution des rme est rien .. bien au contraire .. mais elle reste au meme titre d'un investisseur etranger dans les grandes ligne ou dun simple touriste etranger (pour ceux qui se contentent de rentrer au maroc pour vacances)


Pour la question des impots , je le repete vos (vous RME) impots sur le revenus, letat marocain ny touchent rien ! alors a quoi bon donner des avantages ?

tu bosses en france , tu paie tes impots a la france et non au maroc ! simple non ? et tu veux des avantages au meme titre que ceux qui se font massacrer a travailler pour une administration qui ne leur paie deja meme pas une fraction de ce que vous touchez en france ??


Aussi jajoute que ces avantages sont tres tres limites, meme pour les MRM.. mais pour etre plus claires , pourrais tu citer qques de ces avantages ?


car moi jai compris : logement pour fonctionnaires (puisk ta parle de fonctionaire au debut donc un employe gouvernemental)

residences et facilite pour logement lors de vacances .. ?


sinon si tu pense aux habouss (dedication de terrain) et bien ca remonte a l'independance mon ami.


Cela dis, tu as su penetrer un point tres important !



"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
C'est normal que nous RME payons nos impots sur le revenu en France, ceci dit quand nous avons un logement ou un bien au Maroc nous payons les taxes et les autres impots comme tout le monde.

A la différence des touristes et des investisseurs étrangers , nous autres RME quand on investit sur le logement c'est d'abord tout sauf une attente de retour sur investissement.
la plpart du temps c'est pour loger famille et certainement pour retourner vivre définitivement?
Nous ne cherchons pas à investir pour ressortir les dividendes du territoire aprés.

Enfin pour les avantages accordées par l'octroi de terrains cette pratique existe encore à nos jours même si elle date de l'indépendance.
daccord mais a ce que je sache, tu veux un terrain gratuitement ?

tu ne ma toujour pas dis cest koi ces avantages



"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
Aussi une grande partie des RME ne payent pas d'impots sur le revenu pour la simple raison qu'ils ne sont pas imposable comme une grande partie des Français d'ailleurs.Pour payer des impots plusieurs critères entre en compte : salaires, situation familialles,nombres d'enfants etc...
Par contre ces méme RME font rentrer beaucoup de devise au pays,et lorsqu'ils ont des biens immobiliers au Maroc ils payent leurs taxes comme tout le monde.
je suis fonctionnaire au maroc mon mari aussi et on a pas ce privilège d'avoir un lot de terrain si tu nous indique comment faire llah yjazik bikhir
Renseignes toi bien et tu trouveras surement.
Demandes autour de toi si de tels choses existent vraiment au Maroc.
tu crois que je n'ai pas essayé, celui qui t'a raconté ca c que du blabla, certains fonctionnaires peuvent bénéficier de certains privilèges mais c lié aux affaires sociales de l'administration . genre les employés de banque ont un taux réduit , les amployés des chemins de fer ont des billets gratuits ceux de l'habitat ont la priorité ainsi de suite
Alors cherches encore un peu plus et tu trouveras les facilités accordées pour l'acquisition des terrains dans des corporations.

Cela existe bel et bien , je ne lecondamne pas , ces fonctionnaires le meritent bien car ils se donnent pour le pays mais je dis que les RME puevent aussi en bénéficier pour le bien de l'économie et sa relance.
Citation
Kadero a écrit:
... font rentrer beaucoup de devise au pays,
beaucoup est le mot clef ... relativement a quoi ?



"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
Citation
azl95 a écrit:
Alors cherches encore un peu plus et tu trouveras les facilités accordées pour l'acquisition des terrains dans des corporations.

Cela existe bel et bien , je ne lecondamne pas , ces fonctionnaires le meritent bien car ils se donnent pour le pays mais je dis que les RME puevent aussi en bénéficier pour le bien de l'économie et sa relance.
tu veux dire les coopératives et bien Monsieur les coopératives n'ont aucun lien avec les fonctionnaires et les RME ont des avantages en question du taux d'intéret dans les banques plus bas que pour les fonctionnaires. justement pour leurs salaires haut. je te dis ca en connaissance de cause et pour les coopératives c vraiment durs a suivre . le lot ne devient viable qu'après une eternité et si tu veux profiter d'un terrain tu dois l'acheter au prix du marché . je suis dans le secteur banquier et ma famille ds le secteur de la promotion immobilière et je sais ce que je dis!!!
Un petit coup d'oeil sur ce projet :
Propositions

Dans le but de redynamiser les activités sociales au profit des fonctionnaires du département de l'Education Nationale, il s'avère d'une extrême urgence d'élaborer des statuts visant la création, à travers des dispositions réglementaires (loi), d'une institution à but non lucratif, dotée de la personnalité morale et de l'autonomie financière. Les statuts doivent définir le mode organisationnel, les organes de décision et de gestion, le mode d'élection des bureaux, aussi bien au niveau central que provincial de l'organisme qui en aura la gestion (en s'inspirant de statuts déjà expérimentés, donnant de manière exhaustive le mode d'organisation aussi bien pour les organes élus de décision et d'orientation que pour les organes de gestion et de mise en œuvre aux niveaux national et provincial).


Une fois les structures nécessaires mises en place, cette institution procédera à la mise en œuvre d'un plan d'action motivant, qui répond aux préoccupations majeures des différentes catégories du personnel de l'Education Nationale et à leurs aspirations légitimes, couvrant en particulier :


L'accès au logement ;

Une souscription à une retraite complémentaire ;

Une couverture sociale complémentaire, intégrant les soins pour des opérations médicales graves, l'assistance pour le transport sanitaire au Maroc et à l'étranger et un régime d'assurance décès et d'invalidité totale ;

La création et la gestion d'infrastructures sociales telles les économats, les colonies de vacances, les centres de premiers soins dans les régions non dépourvues, les garderies…

L'octroi de prêts sociaux de montants modestes pour subvenir à des besoins urgents et imprévus.

Dans l'analyse qui suit, on s'intéressera surtout aux trois premières actions, qui constituent la préoccupation majeure des fonctionnaires du Ministère et ce, sur la base d'une subvention annuelle de l'Etat, de 300 à 400 Millions de DH, représentant environ 2% de la masse salariale des agents de ce département.

3.1- Adhésions

Il y a lieu de souligner que les futurs bénéficiaires des différentes prestations qui seront offertes par l'organisme en question devraient, au préalable, s'acquitter de leurs cotisations dont le montant annuel pourrait être (non comprise la prestation de 2,6 DH, instituée par décret et prélevée par la DOTI) de :


12 DH pour l'échelle de 1 à 4 ;

18 DH pour l'échelle de 5 à 6 ;

24 DH pour l'échelle de 7 à 10 ;

30 DH pour l'échelle 11 et plus.

On supposera que l'adhésion se fera selon un rythme de 30.000 membres par an pendant les cinq premières années. Cela rapportera à la fin de la cinquième année, 1,5 Million de DH. Ce montant servirait à couvrir les dépenses relatives aux autres activités, notamment les économats, l'estivage, les colonies de vacances, les prêts sociaux…


L'allocation à cette institution, à partir de l'année budgétaire 2001, d'une dotation annuelle, au moins durant la décennie nationale de l'Education et la Formation, correspondant à environ 2% de la masse salariale du personnel de l'Education Nationale (représente environ 400 millions de DH), devrait déclencher un essor de l'activité sociale au profit du personnel de l'Education Nationale et serait répartie entre l'aide pour l'accès au logement (environ 85% de cette subvention), une souscription à une retraite complémentaire (environ 10% de la subvention) et une couverture sociale complémentaire (5% de la subvention).


La gestion et d'administration de la subvention de l'Etat seront régies par des critères préalablement définis et basés sur l'objectivité, la transparence, l'équité et l'audit annuel des comptes, en vue d'optimiser les avantages offerts et le nombre de bénéficiaires.

3.2- Crédit pour contribuer à l'acquisition d'un logement

L'aide à l'accès au logement devrait permettre aux fonctionnaires intéressés, de bénéficier d'un crédit bonifié, remboursable à un taux d'intérêt préférentiel. Ce crédit serait attribué par une institution financière active dans la distribution de crédit au logement, choisie sur la base d'un appel à la concurrence. Elle se chargera en étroite coordination avec l'institution des Œuvres Sociales de l'Education Nationale, de gérer la part de la subvention de l'Etat allouée au logement.


La contribution de l'Etat pour cette activité sera de 340 Millions de DH. Les fonctionnaires intéressés par l'acquisition d'un logement doivent au préalable souscrire, auprès de l'organisme chargé des Œuvres Sociales, à l'épargne logement selon leurs moyens, pendant une période de 3 à 5 années (correspondant à la période de conception et de réalisation d'un programme de logement ou de lotissement). A la fin de cette période, les intéressés recevront un montant pour l'achat de leur logement correspondant à leur capital valorisé, majoré d'une contribution de l'Etat et d'un crédit sans intérêts à rembourser sur 5 années, par une traite plus importante que le montant de l'épargne de départ.


Bien entendu, chaque adhérent ne pourra bénéficier qu'une seule fois du crédit logement, avec une priorité accordée aux plus âgés d'entre eux. Ceux qui souhaitent, pour une raison ou une autre, retirer leur argent avant terme, il leur sera remboursé uniquement leur capital valorisé à la date de son retrait.
Une simulation a été faite pour différents montants d'épargne, de cotisations mensuelles et du nombre de bénéficiaires par an.


Afin de pouvoir satisfaire un nombre important de fonctionnaires chaque année (8.500 agents), le crédit logement sera donné selon les conditions suivantes :
Les cotisations mensuelles retenues durant les 3 à 5 premières années sont, selon les moyens de chacun, de 500 DH, 750 DH et 1.000 DH. Après l'octroi du crédit qui suppose l'accès à la propriété et de ce fait, la récupération du montant versé dans le loyer, les traites seront légèrement relevées pour atteindre respectivement 1.000 DH, 1.250 DH et 1.550 DH durant 5 années.


Dans le premier cas d'une cotisation épargne de 500 DH et d'une traite de 1.000 DH, l'intéressé épargnera au bout des 5 années, un capital valorisé de 34.000 DH et remboursera sur les prochaines années 60.000 DH ; soit un apport personnel de 94.000 DH. Il recevra en contrepartie la somme de 125.000 DH. L'Etat y contribue par un apport direct de 30.000 DH et par l'exonération des frais engendrés par les intérêts sur 5 ans, d'une valeur d'environ 30.000 DH (avec un taux d'intérêt symbolique de 8%, si le crédit était contracté auprès d'une institution bancaire).


Dans le deuxième cas de cotisations (750 DH et 1.250 DH), l'apport personnel sera de 125.000 DH, le capital reçu sera de 140.000 DH et l'apport de l'Etat s'élève à 60.000 DH dont 30.000 DH correspondant à l'exonération des frais engendrés par les intérêts.


Dans le troisième cas de cotisations (1.000 DH et 1.550 DH), l'apport personnel sera de 161.000 DH, le capital reçu sera de 180.000 DH et l'apport de l'Etat s'élève à 60.700 DH, dont 30.000 DH correspondant à l'exonération des frais engendrés par les intérêts.


Ce sont là des conditions minimales basées sur une valorisation du capital à 5%. Des réajustements pourraient être introduits pour satisfaire un nombre plus important, notamment en observant une pause après la dixième année, afin de reconstituer un nouveau capital à travers le cumul des contributions annuelles de l'Etat.


Une autre alternative pour assurer des crédits de logement, consiste en l'octroi d'un montant plafonné à 120.000 DH, avec un taux d'intérêt de 3%, sur une durée de 15 ans. La traite mensuelle sera de 878,78 DH. L'avantage de cette alternative réside dans le fait qu'elle pourrait être lancée dès la première année, au profit de 10.000 personnes par an.


Parallèlement à l'octroi de crédits et dans le cadre de ses activités, l'organisme chargé des Œuvres Sociales doit promouvoir des programmes de logements et de lotissements, à travers l'acquisition de terrains domaniaux gérés par le département ou par les collectivités locales, en confiant cette opération aux bureaux régionaux, dans la vision de la décentralisation de ses activités.

L'amélioration des actions sociales des fonctionnaires du Ministère de l'Education Nationale par Jillali Chafik
Merci également de jeter un oeil sur le projet de la loi de finances 2005 vous trouverez tout à votre disposition et maintenant tout est disponible sur Google une petite recherche par ce thême est vous voilà servi.
c pour les fonctionnaires du Ministère de l'Education Nationale et pour ces montants on aura des taudis pas des lots de terrain. celà je te l'ai déjà dit ces aides sont liés aux oeuvres sociales de chaque administration.
et japprouve cela ! une fonctionnaire detat (dont un professeur) kay kehfer toute sa vie pour un salaire miserable avec a9damia de plus de 20 ans, scest la moindre des choses a lui donner



"Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois."
 
Facebook