Que recommande –t- on à celui qui souffre d'une maladie mortelle?
Que recommande –t- on à celui qui souffre d'une maladie mortelle?

Voici un malade atteint d'un cancer que les médecins ne peuvent pas soigner. Il a quitté l'hôpital pour passer le reste de sa vie auprès des siens . Sa vie se détériore de jour en jours. Quel conseil à lui donner?

Louanges à Allah

An-Nawawi a dit:« Il convient au malade de veiller à l'amélioration de ses meurs, d'éviter les querelles et les disputes autour d'affaires mondaines et de garder présent à l'esprit qu'il vit les ultimes instants de son existence dans le lieu où se déroulent les œuvres. Qu'ils les termine bien. Qu'il demande pardon à son épouse, à ses enfants, à tous les membres de sa famille, à ses voisins, à ses amis et à tous ceux avec les quels il entretenait des affaires, un compagnonnage ou un lien; qu'il leur donne satisfaction. Qu'il s'occupe de la récitation du Coran, du rappel d'Allah et des récits relatifs à la vie des pieux, notamment ceux concernant les derniers moments de leurs vies. Qu'il veille à l'observance des prières, à éviter les saletés et à exécuter les tâches religieuses. Qu'il rejette les propos de toute personne qui le détourne de cette orientation. Il est vrai que c'est une attitude qu'on rencontre (souvent). Celui qui cherche à détourner le malade de cette orientation est un ami ignorant, un ennemi caché. Qu'il recommande à sa famille la patience , l'abandon des cris et des pleurs excessifs. Qu'il leur recommande l'abandon des pratiques coutumières en cours lors des funérailles. Qu'il leur demande de prier pour lui. Allah est le garant de l'assistance.

Al-Madjmou' (5/109).

Source : [www.islam-qa.com]
Horaires de prières Saint Coran
Facebook