News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
Une question sur l'apostat
Salam à tous,

J'ai appris recemment qu'il semble que dans l'islam, les musulmman qui quitte sa religion est un apostat et est à éxécuter (condémné à mort ) eye popping smiley
. Est ce vrai ???

Pouruoi est il alors écrit dans un verset du coran : La ikraha fi al-dinn (pas de contrainte en religion) ?

J'ai de plus appris également qe les pays qui applique la charia, execute les apostats :

En Arabie saoudite, l'apostasie est passible de la peine de mort par décapitation au sabre.

La constitution afghane appelle au respect de la liberté de religion, tout en déclarant la peine de mort légale pour les apostats,

En Égypte : signataire de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 qui admet formellement le droit de changer de religion, et l'apostasie n'est pas explicitement condamnée par la loi.

De tradition chiite, l'Iran punit de mort (ou d'emprisonnement à vie) l'apostasie. Des peines sont régulièrement prononcées.

Libye : Le rejet de l'islam est sanctionné par la perte de la citoyenneté.

La constitution fédérale de Malaisie garantit à chacun le droit de choisir sa religion.

Le Maroc est signataire du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (1979) qui stipule dans son article 18 que « toute personne a droit à la liberté d'avoir ou d'adopter une religion ou une conviction de son choix ».

Le Soudan condamne à mort ceux qui « abandonnent l'islam.


Merci de m'éclairer.
Pas de contrainte en religion pourrait etre vu comme s'adressant aux musulmans
il est bien évident qu'en islam, ceux qui justifient des exactions envers les apostat sont aussi ceux qui voient le monde de maniére dualiste => musulmans et impies (comme les autres monothéistes d'ailleurs)
ainsi par exemple ces même personne ne verront pas le meurtrier de la même façon en jurisprudence religieuse s'il est musulman ou pas, idem pour la victime
etc
Citation
a écrit:
La constitution fédérale de Malaisie garantit à chacun le droit de choisir sa religion.

dans les faits , je dirais hum hum
un simple indice l'affaire Lina Joy
faites librement vos propres recherches et dite moi a quoi ressemble une cour de justice qui décide pour vous de votre appartenance religieuse


la moindre avancée en islam qui est pourtant un vrais non sensz dans les libertés et droit de l'Homme en islam nous est présenté comme un bienfait

je dis ceci car on est en droit d'attendre des musulmans une critique objective des droit de l'homme dans le monde a ce propos et pas des simagrées présentant des lois iniques comme un modéle d'avancée ethique
*Faut pas abuser



" confronté à la censure, je suspends ma participation à ce forum "



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05/11/08 22:00 par La Boetie.
la boetié est tu musulman ? ou musulmane

en fait j'aimerais quelqu'un qui connait bien l'interprétation du coran pour m'éxpliquer cette contradiction ou la vérité (si c'est faux) ou si je n'ais pas bien compris ??
non je ne suis pas musulman oui je connais, mais je laisse la place
amitié



" confronté à la censure, je suspends ma participation à ce forum "
merci la boetie
apparement ça interresse pas grand monde ? ou alors tout le monde dort encore ?
sleeping
il semblerait que personne ne saiot à la réponse à cette question ?
toujours personne pour me répondre ??sad smiley
Citation
ateï a écrit:
Salam à tous,

J'ai appris recemment qu'il semble que dans l'islam, les musulmman qui quitte sa religion est un apostat et est à éxécuter (condémné à mort ) eye popping smiley
. Est ce vrai ???


Non c faux, aucun texte ne le dit. à un moment de l'histoire c'etait le cas, mais c'etait relatif à un contexte particulier.


Pouruoi est il alors écrit dans un verset du coran : La ikraha fi al-dinn (pas de contrainte en religion) ?

c'est bien ca l'essentiel, et tout musulman qui fait du tort a un apostat qui ne lui fait pas mal est lui meme en tort.


J'ai de plus appris également qe les pays qui applique la charia, execute les apostats :

En Arabie saoudite, l'apostasie est passible de la peine de mort par décapitation au sabre.

c'est possible, je pense que c vrai, mais en arabie la doctrine est le wahhabisme, ce sont des extremes qui n'ont rien compris a l'islam. l'islam ne reclame que la paix rien de plus.

La constitution afghane appelle au respect de la liberté de religion, tout en déclarant la peine de mort légale pour les apostats,

l'afghanistan est dans une ere tres lointaine de l'histoire sans rappeler que les coutumes de labas sont un peu dur.

la suite apres je suis pressé sorry!!

En Égypte : signataire de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 qui admet formellement le droit de changer de religion, et l'apostasie n'est pas explicitement condamnée par la loi.

De tradition chiite, l'Iran punit de mort (ou d'emprisonnement à vie) l'apostasie. Des peines sont régulièrement prononcées.

Libye : Le rejet de l'islam est sanctionné par la perte de la citoyenneté.

La constitution fédérale de Malaisie garantit à chacun le droit de choisir sa religion.

Le Maroc est signataire du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (1979) qui stipule dans son article 18 que « toute personne a droit à la liberté d'avoir ou d'adopter une religion ou une conviction de son choix ».

Le Soudan condamne à mort ceux qui « abandonnent l'islam.


Merci de m'éclairer.
Citation
a écrit:
Non c faux, aucun texte ne le dit. à un moment de l'histoire c'etait le cas, mais c'etait relatif à un contexte particulier.
La ikraha fi al-dinn (pas de contrainte en religion) ?
Citation
a écrit:
c'est bien ca l'essentiel, et tout musulman qui fait du tort a un apostat qui ne lui fait pas mal est lui meme en tort.
En Arabie saoudite, l'apostasie est passible de la peine de mort par décapitation au sabre.
Citation
a écrit:
c'est possible, je pense que c vrai, mais en arabie la doctrine est le wahhabisme, ce sont des extremes qui n'ont rien compris a l'islam. l'islam ne reclame que la paix rien de plus.

ateï j'ai rassemblé ici les réponses de notre ami king_robert , celui-ci se réclame d'un islam humaniste qui fait appel a la raison humaine et au contexte dans lequel les textes religieux ont été émis et recueuilli

Comme quoi dans l'islam on y trouve tout et son contraire grinning smiley sur certains points
la position de king_robert est assez logique , mais pas assez connue



" confronté à la censure, je suspends ma participation à ce forum "
la pire chose je crois, pour un croyant qui cherche des réponses, c'est l'absence de réponse alors que la plupart des gens dans cette rubrique ont une connaissance importante des textes islamiques !!??
excuses moi atei tout dépends de la réponse que tu désirais avoir
si tu désirais savoir si politiquement l'islam est dirigé par des tyrans (chef d'état , cheiks et mollahs) qui justifient les pire choses sous couvert de religion et que des musulmans vivant pas trop déconnectés des réalités de la vie en occident, des droits de l'Homme... ne partagent pas leur point de vue, te voilà édifié

Maintenant si tu cherches des textes justifiant le meurtre pour apostasie en islam c'est possible, mais c'est aussi possible de dire le contraire en vertue du fait que ces textes ont été emis en temps de guerre a l'encontre de ce qu'on considérerait comme des cas de traitrise (en transposant dans le contexte)

en fait tu as une super réponse que tu trouvera aussi dans d'autres religion, on peut faire dire aux textes religieux anciens tout et son contraire
et une chose encore que le texte importe peu, c'est la manière de lire et la personne qui importe



" confronté à la censure, je suspends ma participation à ce forum "
La liberté de conscience en Islam

Question
Jusqu’où va la liberté de conscience en Islam ? Comment répondre à ceux qui soulèvent la question de la sanction de l’apostasie ?

Réponse de la Commission de Fatwâ d’Al-Azhar
L’Islam préserve, garantit et sacralise la liberté de conscience. Il est interdit de spolier cette liberté, et ce, conformément aux textes coraniques explicites à ce sujet : « Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. » [1] La mission du Messager — paix et bénédiction sur lui — consiste uniquement à transmettre et à expliquer la réalité du Message. C’est ce que proclame explicitement le Coran à cet égard, dans des versets tels que :

« Et dis à ceux à qui le Livre a été donné, ainsi qu’aux illettrés : ‹Avez-vous embrassé l’Islam ?› S’ils embrassent l’Islam, ils seront bien guidés. Mais, s’ils tournent le dos... Ton devoir n’est que la transmission du message. Dieu, sur Ses Serviteurs, est Clairvoyant. » [2]

« Obéissez à Dieu, obéissez au Messager, et prenez garde ! Si ensuite vous vous détournez... alors sachez qu’il n’incombe à Notre Messager que de transmettre le message clairement. » [3]

« S’ils se détournent,... Nous ne t’avons pas envoyé pour assurer leur sauvegarde : tu n’es chargé que de transmettre le message. » [4]

« Eh bien, rappelle ! Tu n’es qu’un rappeleur, et tu n’es pas un dominateur sur eux. Sauf celui qui tourne le dos et ne croit pas, alors Dieu le châtiera du plus grand châtiment. » [5]

Enfin, cette déclaration péremptoire du Coran qui entérine la divergence des voies suivies et l’abandon de la conscience à une liberté totale et sans entrave : « Dis : ‹Ô vous les dénégateurs ! Je n’adore pas ce que vous adorez. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez. Et vous n’êtes pas adorateurs de ce que j’adore. A vous votre religion, et à moi ma religion›. » [6] C’en est ainsi, par une déclaration explicite : Vous, vous êtes libres dans votre choix et moi, je suis libre dans le mien. Y a-t-il plus grande liberté ?


La suite .............

[www.islamophile.org]


Et aussi là :


[www.islamophile.org]



siryne
MERCI SIRYNE, mais il y a bien un hadith de boukhari qui dit que ceux qui quittes l'islam, il faut les tuer...??


alors d'o ma question sur la contradiction.

d'ailleurs ce hadith est bien appliqué dans les pays appliquant la charia.
Citation
La Boetie a écrit:
Citation
a écrit:
Non c faux, aucun texte ne le dit. à un moment de l'histoire c'etait le cas, mais c'etait relatif à un contexte particulier.
La ikraha fi al-dinn (pas de contrainte en religion) ?
Citation
a écrit:
c'est bien ca l'essentiel, et tout musulman qui fait du tort a un apostat qui ne lui fait pas mal est lui meme en tort.
En Arabie saoudite, l'apostasie est passible de la peine de mort par décapitation au sabre.
Citation
a écrit:
c'est possible, je pense que c vrai, mais en arabie la doctrine est le wahhabisme, ce sont des extremes qui n'ont rien compris a l'islam. l'islam ne reclame que la paix rien de plus.

ateï j'ai rassemblé ici les réponses de notre ami king_robert , celui-ci se réclame d'un islam humaniste qui fait appel a la raison humaine et au contexte dans lequel les textes religieux ont été émis et recueuilli

Comme quoi dans l'islam on y trouve tout et son contraire grinning smiley sur certains points
la position de king_robert est assez logique , mais pas assez connue

merci mon ami Boetie d'avoir rassemblé mes phrase pour atei, j'etais super pressé hier .. mais bon continuons:
1. moi je ne vois aucun texte coranique proclamer la mort contre l'apostasie, au contraire les versets qui legitime le choix de croire ou pas sont nombreux, le truc c'est qu'il ne faut pas nuire à la communauté des croyants dans le mauvais sens du terme, cad qu'on peut discuter/vivre convenablement avec les non musulmans croyants ou pas, tant que cela se passe dans un respect mutuel.

2. atei, d'apres toi il existerait un hadith qui presuppose de tuer les apostats; j'aimerais bien que tu l'apporte, mais d'ores et deja le coran proclame la liberté de culte donc y'aurait contradiction et dans ce cas c le coran qui l'emporte, mais soyons positifs et attendons le hadith d'abord.

3. l'arabie ou pas l'arabie, ce qu'il faut savoir c que l'habit ne fait pas le moine, la bas en orient la societé est renfermée sur elle meme, la culture est impactée par une geographie dur et des coutumes encore plus dure .., c a peine qu'il decouvre le monde grace au petrole, mais il n'ont toujours pas accumulés assez de reflexion sur eux memes et les autres, c a partir de la que leur regard sur eux memes et sur les autres peut changer vers le mieux. j'ai pas envie de les casser trop mais on connait tres mal leurs figures intello s'il y'en a suffisament pour destabiliser les certitudes des gens labas.
salam King robert.

Tu peux me demande le hadith. Voici ce que j'ai retrouvé :

Question:
As-Salam alaikoum,

Pourquoi l'Islam demande de tuer celui qui change de religion ?
Y a-t-il unanimité des savants sur ce sujet ?

Répondue par `Abdullâh bnu `Umar as-Sahîbânî (membre du corps enseignant à l'Université Islamique de l'Imam Muhammad bni Sa`ûd)

Ibn Quoudaamah a dit dans le "Moughni" : "Les savants sont unanimes sur le fait qu'il est obligatoire de tuer l'apostat (celui qui abandonne l'Islam). Et ceci a été rapporté d'Abou Bakr, Omar, Othmaane, Ali, Mou'âadh, Abou Moussa, Ibn 'Abbaass, Khalid et d'autres ; et personne n'a nié cela, c'est alors une unanimité".

Et la preuve qu'il faut tuer l'apostat est la parole du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) : (Quiconque change sa religion, tuez-le) rapporté par Al-Boukhari et d'autres ; et le hadith : (Il n'est pas permis de tuer un musulman qui témoigne qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah et que je suis le messager d'Allah, sauf pour trois raisons : la vie pour la vie [celui qui tue une personne], la personne mariée qui commet l'adultère, et celui qui abandonne sa religion et se sépare du groupe des musulmans) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Donc, si un musulman abandonne sa religion, et qu'il remplit les conditions de l'apostasie, il est alors tué, et c'est l'imam [le dirigeant] ou son représentant qui le tue [ou qui donne l'ordre de le tuer] ; et il ne faut le tuer selon l'opinion la plus juste qu'après lui avoir demandé de se repentir, et s'il est tué avant de lui demander de se repentir, celui qui le tue, commet alors un péché.

Et pourquoi faut-il tuer l'apostat ?

C'est parce que même si c'est un préjudice envers lui, mais c'est un intérêt pour l'Islam [c'est un bien pour l'Islam], parce que cela repousse le préjudice qui correspond à l'apostasie ; et voilà une belle parole du cheikh Mohammed At-Thaahir ibn 'Aachour (qu'Allah lui fasse miséricorde), il a dit : "Et la sagesse qui réside dans le fait de tuer l'apostat - bien que l'on ne tue pas le mécréant - est que l'apostasie correspond à la sortie d'un individu ou d'un groupe du groupe de l'Islam, et en sortant de l'Islam après qu'il y soit entré, il appelle au fait que lorsqu'il est entré dans cette religion, il a trouvé qu'elle n'est pas bonne, et il a trouvé que ce sur quoi il était auparavant, est meilleur ; et cela correspond à des insinuations contre la religion et à un mépris de la religion, et il y a aussi en cela le fait d'ouvrir le chemin pour ceux qui veulent abandonner cette religion, et cela amène à la dissolution du groupe ; et si ceci n'avait pas été mis comme moyen de dissuasion, les gens n'auraient été dissuadés ; et nous ne trouvons rien qui soit un moyen de dissuasion comme le fait de s'attendre à la mort ; c'est la raison pour laquelle la mort est le châtiment de l'apostat afin que personne n'entre dans la religion qu'avec conviction, et afin que personne ne sorte de la religion après qu'elle y soit entrée ; et ceci ne fait pas partie de la contrainte en religion qui est niée [rejetée] par Sa parole (qu'Il soit exalté) : {Nulle contrainte en religion !}, parce que la contrainte en religion correspond à contraindre les gens à sortir de leurs religions et d'entrer dans l'Islam, tandis que cela correspond à contraindre à rester dans l'Islam".


Source : [www.islamtoday.net]
Citation
La Boetie a écrit:
excuses moi atei tout dépends de la réponse que tu désirais avoir
si tu désirais savoir si politiquement l'islam est dirigé par des tyrans (chef d'état , cheiks et mollahs) qui justifient les pire choses sous couvert de religion et que des musulmans vivant pas trop déconnectés des réalités de la vie en occident, des droits de l'Homme... ne partagent pas leur point de vue, te voilà édifié

Maintenant si tu cherches des textes justifiant le meurtre pour apostasie en islam c'est possible, mais c'est aussi possible de dire le contraire en vertue du fait que ces textes ont été emis en temps de guerre a l'encontre de ce qu'on considérerait comme des cas de traitrise (en transposant dans le contexte)

en fait tu as une super réponse que tu trouvera aussi dans d'autres religion, on peut faire dire aux textes religieux anciens tout et son contraire
et une chose encore que le texte importe peu, c'est la manière de lire et la personne qui importe

merci la boétie pour ta réponse. je vais y réfléchir.
Sahih Bukhari 6411 :

Le prophète a dit: "celui qui quitte sa religion, tuez le!".

Sahih Bukhari Volume 6, livre 61, n° 577:

J’ai entendu le prophète dire, “à la fin des temps, apparaîtront de jeunes gens aux idées folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l’islam comme une flèche sort de son jeu, leur foi ne dépassera pas leur gorge.

Ainsi, PARTOUT OU VOUS LES TROUVEZ, TUEZ LES, IL Y’AURA UNE RECOMPENSE POUR CEUX QUI LES TUERONT AU JOUR DE LA RESURRECTION.

Sourate Al Nisan 4 v. 89: "Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah.

Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez."

Sahîh Bukhari : 6411
þD'après `Abd-Allah ibn Mas`ûd l'Envoyé d'Allah (pbAsl) a dit:
"Il n'est pas permis de verser le sang d'un musulman qui témoigne qu'il n'y a d'autre divinité qu'Allah et que je suis l'Envoyé d'Allah, sauf dans ces 3 cas:
- l'époux adultère, le coupable d’un meurtre et l'apostat qui abandonne la communauté musulmane".

Sahih Mulsim :
L'Envoyé d'Allah a dit: "Qui me débarrassera de Ka`b bin al-Ashraf ?".

Mohammed ibn Maslama répondit:

"O Envoyé d'Allah, veux-tu que je le tue?".
- "Certes oui", répliqua le Prophète.
- "Permets-moi alors de dire une chose fausse devant Kab".
- "Dis ce que tu voudras".
par exemple, le code pénal mauritanien (http://209.85.135.104/search?q=cache:0Ecz25UTO04J:www.droit-afrique.com/images/textes/Mauritanie/Mauritanie%2520-%2520Code%2520penal.pdf+article+306+du+Code+p%C3%A9nal+mauritanien&hl=fr&ct=clnk&cd=2),

SECTION IV : Attentats aux mœurs de l'islam
Hérésie, apostasie, athéisme, relus de prier, adultère
ART. 306. - Toute personne qui aura commis un outrage public à la pudeur et aux mœurs islamiques ou a violé les lieux sacrés ou aidé à les violer, si cette action ne figure pas dans les crimes emportant la Ghissass ou la Diya, sera punie d'une peine correctionnelle de trois mois à deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 5.000 à 60.000 UM.
Tout musulman coupable du crime d'apostasie, soit par parole, soit par action de façon apparente ou évidente, sera invité à se repentir dans un délai de trois jours.
S'il ne se repent pas dans ce délai, il est condamné à mort en tant qu'apostat, et ses biens seront confisqués au profit du Trésor. S'il se repent avant l'exécution de cette sentence, le parquet saisira la Cour suprême, à l'effet de sa réhabilitation dans tous ses droits, sans préjudice d'une peine correctionnelle prévue au 1er paragraphe du présent article.
Toute personne coupable du crime d'apostasie (Zendagha) sera, à moins qu'elle ne se repente au préalable, punie de la peine de mort.
Sera punie d'une peine d'emprisonnement d'un mois à deux ans, toute personne qui sera coupable du crime d'attentat à la pudeur.
Tout musulman majeur qui refuse de prier tout en reconnaissant l'obligation de la prière sera invité à s'en acquitter jusqu'à la limite du temps prescrit pour l'accomplissement de la prière obligatoire concernée. S'il persiste dans son refus jusqu'à la fin de ce délai, il sera puni de la peine de mort. S'il ne reconnaît pas l'obligation de la prière, il sera puni de la peine pour apostasie et ses biens confisqués au profit du Trésor public. Il ne bénéficiera pas de l'office consacré par le rite musulman
edt oui, en mauritanie, on peut être condamné à mot parce qu'on ne fait pas la prière....
Horaires de prières Saint Coran
Facebook