News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
Quelque chose de pourri se prépare au Liban
un article paru sur Le Quotidien d’Oran du 25/08/06 et qui mérite qu’on s’y attarde


Par A H

Peu importe si l’approche des élections présidentielles en France a une part ou non dans la décision de Chirac, sous les pressions internes et externes, de renforcer les troupes françaises au Liban sans que ses demandes d’éclaircissement, à propos de certains points précis relatifs aux missions de la FINUL, ne soient réellement satisfaites. Et peu importe, aussi, si la chancelière allemande envoie des troupes terrestres ou qu’elle préfère faire surveiller par ses navires les eaux territoriales Libanaises. Ce qui importe, en réalité, c’est de savoir ce qui est véritablement assigné à la FINUL comme tâches et, surtout, quels en sont les mécanismes de mise en œuvre.

Les soldats de la force internationale ne pourront pas empêcher que la zone située entre la frontière israélo-libanaise et le fleuve Litani soit utilisée "pour des activités hostiles" sans qu’ils procèdent au désarmement dans cette zone. Par ailleurs, ces soldats de la FINUL ne sont pas seulement autorisés à faire usage de leurs armes en cas de légitime défense mais aussi pour désarmer des miliciens et pour venir en aide à des civils en danger.

Lorsque toutes les parties crient sur tous les toits qu’il n’est pas question de désarmer Hizbollah il convient de se demander alors en quoi consiste le désarmement de la zone tampon et quels miliciens les casques bleus seront-ils appelés à désarmer ?

Si le déploiement des troupes de la FINUL devrait, en principe, permettre à l’armée libanaise d’accomplir sa tâche, pourquoi ces troupes seront-elles, pour leurs déplacements, dispensées de l’accord de l’armée libanaise.

Cela sent, tout simplement, le pourri ! Parce qu’ils nous ont habitués au fait qu’ils ne bougent que dans leur intérêt immédiat et qu’ils ne s’empressent de harceler la communauté internationale qu’en cas de guerre, l’insistance manifestée par Israël et l’administration de Bush pour l’envoi en urgence des troupes de la FINUL au Liban, à un moment où Israël et les Etats-Unis ne subissent aucune menace de nulle part, cache certainement quelque chose d’extrêmement grâve. Les déclarations de certains responsables à propos d’un « second round » sont donc à prendre avec beaucoup de sérieux d’autant plus que Olmert, en visite au Nord d’Israël, avait demandé aux habitants de cette partie du pays à se préparer à toutes les situations. Si une reprise de l’agression sioniste contre le Sud du Liban n’est apparemment plus à écarter, l’empressement israélo-américain laisse croire, quant à lui, que l’on veut rapidement libérer Tsahal et le Mossad pour d’autres tâches dans la région. Mais qui, de la Syrie ou de l’Iran, sera la prochaine, la toute prochaine, cible ? La présence des troupes de la FINUL, qui empêcheraient Hizbollah d’agir librement, est une opportunité pour Israël car ces troupes pourraient servir aussi, rien que par l’ambiguïté de leur mission, à protéger les arrières de Tsahal sil venait à agresser la Syrie. Et on comprend mieux pourquoi Tel-Aviv ne veut dans la FINUL que des pays amis !

P.S.
il vat se passer des chose mais quoi ?

fastoche, moi aussi je suis doué pour les sciences prédictives à ce niveau :

je parie qu'il vat se passer quelque chose en Chine d'ici la fin de l'année

on vat voir qui à raison tongue sticking out smiley
Jebly
En cas d´attaques de l´Iran par les américains ou isrealiens. Le hizbollah ne peut plus aider l´Iran.
Ils sont maintenant pris en charge par La FINUL.D´ailleurs l´attaque du Liban est la premIére étape de tout un programme Israélo-américain comme dit Noham Chomsky.
pppf, s´il y aurait encore une guerre au liban, les premiers a quitter la region serait la finul.

et le ricains, n´attaqueront jamais l´iran. En tout cas pas dans les prochaines années.
peut-être veulent-ils simplement impliquer les européens dans leur sale guerre.
et au nom de quoi c'est encore aux européens de payer les pots cassés de ces emmerdeurs ? israel bombarde, usa bombarde, et l'europe reconstruit...d'ailleurs ils cherchent encore des armes de destruction massive cette fois en iran, ils ont peur de l'iran car ils ne veulent pas qu'ils soient aussi puissant qu'eux, ok pour israel, ok pour l'inde et le pakistan,ok pour la corée, mais pas question qu'un état si proche de leur protégé se dote d'armes puissantes.....ce serait pas intéressant pour israel
moi je dirais que oui, il va y avoir un clash boursier d'ici là 2 ou 3 ans, si ce n'est pas moins, ça va mal aller, faites des économies car la 3eme guerre mondiale va pas tarder.
Citation
a écrit:
BlackPanther

pppf, s´il y aurait encore une guerre au liban, les premiers a quitter la region serait la finul.
et le ricains, n´attaqueront jamais l´iran. En tout cas pas dans les prochaines années.

Juste. Ces malades de néoconservateurs en rêvent mais les généraux au Pentagone freinent des 4 fers, ils savent très bien que s'attaquer à l'Iran, cela signifie avoir tous les chiites irakiens sur le dos.
D'autre part, s'ils s'osent toucher l'Iran, on va se retrouver avec un baril à 100 US$ min. en rien de temps, toute l'économie mondiale va entrer en récession. Autre détail important, la Chine importe entre 13 à 15 % de son pétrole de l'Iran, ils ne vont pas se croiser les bras alors qu'on leur coupe le robinet iranien. Il y a des tas d'autres raisons financières et militaires, mais en gros si les USA s'attaque à l'Iran, ils mettront le deuxième pied dans la tombe de leur empire, le premier est déjà en Irak.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 29/08/06 22:13 par chelhman.
Citation
fayr a écrit:
moi je dirais que oui, il va y avoir un clash boursier d'ici là 2 ou 3 ans, si ce n'est pas moins, ça va mal aller, faites des économies car la 3eme guerre mondiale va pas tarder.

arréte ton délire stp winking smiley

place ton argent en investissant ou prétant pour un investisseur pour créer des richesses et du travail là ou cela te semble profitable

c'est une bonne maniére d'aider les humain, crier au loup alors qu'il n'est pas là ce n'est pas trés productif
 
Facebook