LA PRIERE EMPECHE LES PECHES ET PURIFIE L'AME
Cheykh Hussain Al-‘Awaisha


ALLAH le Sublime dit :
« En vérité la prière préserve de la turpitude et du blâmable » [1]

ALLAH a expliqué dans ce verset qu'une prière correcte, accomplie avec khushu'(humilité,concentration) préserve sans aucun doute son auteur des actes obscènes et mauvais, et le mène à la bonté. Ainsi, vous verrez que les gens des mosquées sont les meilleurs parmi les gens. Les péchés et défauts des autres sont plusieurs fois supérieurs aux péchés et défauts de ces gens.

Si la prière ne nous préserve pas des actes obscènes et mauvais, alors il est nécessaire de soigneusement scruter le manque et de le corriger. Il n'y a aucune issue autre que de corriger sa prière et d’y amener le khushu'. Laissez-nous regarder les causes et essayer de les traiter avec le remède; Comme nous traitons nos corps pour leurs maladies, le traitement des âmes est plus approprié et vient d'abord. Et c'est ce qui nous aidera à comprendre la parole du messager (sallallahu alaihi wasallam) : « La première chose pour laquelle le serviteur sera interrogé est sa prière. Si elle est correcte et saine, tout le reste de ses actions sera correct et sain et si elle est corrompue, alors tout le reste de ses actions sera corrompu. » [2]

Ainsi dans la correction de la prière se trouve la correction de toutes les autres actions. La position de la prière (par rapport à toutes les actions autres) ressemble à celle de la tête pour le corps. Ceci parce que le serviteur est le plus proche de son Seigneur pendant sa prière, il appelle son Seigneur et cherche Son pardon. Il revient à ALLAH et pleure pour Lui, le Sublime.

La prière ne peut être corrigée qu’avec la correction de la ‘aqida (la croyance), la crainte d'Allah et de l’établissement des comptes devant Lui et trembler par crainte de Son Feu. Lorsqu’il finit sa prière et est mis à l’épreuve par les péchés et la désobéissance, il trouve la force dans son cœur pour les repousser. Ceci parce qu'il regarde les plaisirs provisoires et éphémères et ensuite le bonheur et la joie éternels. Donc il préfère le bon qui restera (et durera pour toujours) à ce qui est seulement transitoire et disparaît.

La prière du serviteur est corrompue en raison du manque d'observation prudente d'ALLAH et de la faiblesse dans la taqwa [3]. Il est donc, incapable de produire une telle crainte qui s’interposera entre lui et ses actes de désobéissance.

On rapporte aussi dans le hadith : « En effet il y a dans le corps un morceau de chair qui, s’il est sain, le corps entier sera sain, et s’il est corrompu, le corps entier sera corrompu. En effet c'est le cœur. » [4]

Dans la correction et la purification du cœur se trouve la correction du corps entier et dans la corruption du cœur est la corruption du corps entier.
Si le cœur est corrigé, la main sera corrigée pour qu'elle ne vole pas, ne frappe pas ou ne commette pas zina (adultère, fornication) en touchant ce qui est illicite. Les pieds seront aussi corrigés pour qu'ils ne marchent pas vers ce qui est illicite. Les oreilles seront dressées pour qu'elles n'écoutent pas d'instruments de musique, de calomnie ou de médisance. La situation de la langue s'améliorera pour qu'elle ne parle que de ce qui est bon. Si le cœur est corrompu, le corps entier est corrompu et les membres n’iront que vers la mauvaise conduite et le mal.

La question du cœur est corrigée ou corrompue par la prière. Si la prière est bonne c'est une indication, que le cœur a profité et qu’il est sain. Si elle n'est pas bonne, c'est une indication du cœur ne reçoit que peu d'avantage et qu’il est corrompu. Les mauvais actes deviennent manifestes et rattrapent les membres.

Sachez que chaque prière exécutée avec crainte et humilité anime le cœur et le stimule à accomplir de bonnes actions et le fait aussi s'adapter aux bonnes actions, de même que chaque bonne action exécutée à l'extérieur de la prière, augmente le khushu’ dans la prière. Dans un hadith on rapporte : « Priez la nuit (Tahajjud) comme c'était l'habitude des gens pieux avant vous, c’est le moyen de se rapprocher d’Allah le Glorifié, une prévention des mauvaises actions et une expiation des péchés. » [5]

Le messager (sallallahu alaihi wasallam) a précisé que la prière de la nuit est une prévention des péchés, car elle arrête celui qui l'exécute dans l’accomplissement de mauvaises actions et l'incite à faire de bonnes actions. Donc, il est nécessaire pour nous pour d’accomplir la prière et d’augmenter, et de même nous devons accomplir la prière de la nuit, debout frappés de terreur, humbles et soumis à ALLAH le Sublime. Nos cœurs pleurant sur ce que nous avons négligé et en espérant la miséricorde de notre Seigneur. Nous cherchons à nous rapprocher de Lui en l'appelant par Ses Noms et Attributs, en L’invoquant par eux qu'Il nous établisse (sur Son chemin) et qu'Il nous fasse bénéficier de notre prière et de notre lever la nuit.

On a dit au prophète (sallallahu alaihi wasallam) : « Untel prie toute la nuit, et quand vient le matin il vole! Il (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Ce que vous dites (c'est-à-dire de sa prière) doit l'empêcher de ceci » ou il a dit : « sa prière l'empêchera (de cela). » [6]

Quand la prière du serviteur atteint son but dans la prévention du péché et de la désobéissance, elle est écrite pour lui dans Al-‘Iliyin, comme il est mentionné dans le hadith : « Si une prière est exécutée après une autre prière et il n'y a aucune sottise (la conversation vaine) entre elles, il est écrit dans Al-‘Illiyin. » [7]

Ne laissez donc pas vous échapper que la prière vous empêchera d'entrer à votre maison en cherchant le péché ou d’en sortir vers cela, parce qu'il a été rapporté d'après Abû Huraira (radiallahu ‘anhu) que le prophète (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Quand vous quittez votre maison, priez deux raka’at, elles vous empêcheront de sortir vers le mal et quand vous entrez dans votre maison priez deux raka’at, elles vous empêcheront d'entrer dans le mal. » [8]

Notes de bas de page :
[1] Sourate Al-‘Ankabut :45
[2] Rapporté par At-Tabarani dans Al-Awsat et Ad-Diya d'après Anas (radiallahu ‘anhu). Aussi dans Sahih ul-Jami’, n°2570.
[3] On a demandé au tabi'i, Talq ibn Habib de définir At-Taqwa. Il a dit : « At-Taqwa c’est d’agir dans l'obéissance d’Allah, en espérant Sa miséricorde sur une lumière de Lui et At-Taqwa c’est d’abandonner les actes de désobéissance à Allah, par crainte de Lui sur une lumière de Lui. » Rapporté par Ibn Abi Shaiba dans son Kitab ul-Iman, n°99. Ibn Al-Qayim a expliqué l'expression « ... sur une lumière de Lui ... » en disant : « Une foi pure et correcte, car il n’y a que la foi correcte qui pousse le serviteur à accomplir un acte. » [note du traducteur]
[4] Rapporté par Al-Bukhari, Muslim et d'autres d’après Nu'man ibn Bashir (radiallahu ‘anhu).
[5] Rapporté par Ahmad dans son Musnad, At-Tirmidhi et d'autres. Aussi dans Sahih ul-Jami', n°3957.
[6] Rapporté par Ahmad, Al-Bazzar et d'autres. Shaikh Al-Albani l’a déclaré Sahih dans Silsilat ul-Ahadith id-Da'ifa, Vol. 1, p. 16, par rapport au hadith faux : « quiconque n'est pas empêché par sa prière de commettre des actes obscènes et mauvais, ne fait que s’éloigner d'Allah. »
[7] Rapporté par Abû Dawud et d'autres. Aussi dans Sahih ul-Jami', n°3731.
[8] Rapporté par Al-Bazzar et Al-Bayhaqi dans Shu'ab ul-Iman. Aussi dans Sahih ul-Jami', n°518.
Salam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouh, très bien thumbs up
salam alaykom !

Barak ALLAHou fik ! très bon rappel !

wa salam alaykom !
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook