News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Pour les yeux de Cristiano
Blessé face aux Pays-Bas, Cristiano Ronaldo n'est pas sûr de jouer avec le Portugal face à l'Angleterre en quarts. C'est tout un pays qui s'inquiète pour sa petite merveille de 21 ans. Le Mancunien est un joueur essentiel de la Selecçao qui a sans cesse braqué les regards sur lui. Portrait.

Le Portugal s'inquiète. Il n'est pas loin de trembler. Déjà privée de Deco et de Costinha face à l'Angleterre, la Seleçcao pourrait devoir se passer de sa petite star, Cristiano Ronaldo. Victime d'un croc-en-jambe de van Bommel, puis d'un attentat de Boulahrouz dans les dix premières minutes face aux Pays-Bas, le joueur de Manchester United souffre d'un hématome à la cuisse. Le staff médical portugais a estimé que le joueur avait "80% de chances de jouer en quarts de finale samedi". Mais il devra "se ménager à l'entraînement mercredi" avant de se tester définitivement vendredi, la veille du match.

Si l'affaire fait grand bruit de Porto à Lisbonne, c'est parce que Cristiano Ronaldo est la petite merveille du Portugal. Chaque dribble chaloupé ou geste technique du Mancunien fait chavirer le coeur des Lusitaniens. Alors quand on touche à sa star, c'est tout le pays qui s'enflamme. "Laissez jouer le crack!", s'insurge le quotidien sportif A Bola dans son édition de mardi tout en appelant le jouer à être optimiste pour samedi ( "Calma campeao" : Ne t'inquiètes pas champion). C'est peu dire donc que la sortie de Cristiano Ronaldo en larmes face aux Bataves a ému tout le pays dimanche.

Scolari: "Il n'a pas laissé passer sa chance"

Cristiano Ronaldo a toujours été l'objet de convoitises. Et pas seulement à cause de son physique de play-boy. Les regards se sont souvent posés sur lui. Ceux du Sporting Portugal alors qu'il n'a que 17 ans et qu'il joue sur son île de Madère. Ceux de Manchester United lors d'un match amical à l'été 2003 qui achève de convaincre Alex Ferguson que ce talent à l'état brut doit être poli du côté d'Old Trafford. L'Ecossais avouera même par la suite que, dans le vestiaire, les Mancuniens ne parlaient que du prodige. Dans l'avion qui les ramène, plusieurs joueurs supplient même leur manager de faire signer cet ailier pas comme les autres.

Ses compatriotes le découvrent aussi à cette occasion. Cristiano Ronaldo incarne l'avenir de la sélection lusitanienne, c'est clair. Après l'échec de 2002 en Asie où le Portugal n'a pas passé le premier tour, il faut des jeunes. L'Euro à domicile se profile. Luiz Felipe Scolari le titularise dès le deuxième match face à la Russie et en fait une pièce maîtresse de son dispositif. "Je lui ai donné sa chance et il n'a pas laissé passer l'occasion de me démontrer quel genre de joueur il était, se rappelle le Brésilien. Il ne m'a jamais déçu et, depuis, il a pris une nouvelle dimension au sein du groupe".

Le Real lui fait les yeux doux

Malgré l'échec du Portugal en finale face à la Grèce, le joueur a définitivement gagné ses galons d'international alors qu'il n'a pas 20 ans. Deux ans plus tard, Scolari ne tarit toujours pas d'éloge sur son protégé. "Cristiano a tout pour être l'une des stars de la Coupe du Monde. C'est un joueur très complet, disait-il avant d'arriver en Allemagne. Sa technique, sa vitesse d'exécution et son sens du but le placent largement au-dessus de la moyenne. Si tout se passe bien, il pourrait être l'une des révélations de l'épreuve". Même le grand Pelé, sous le charme, lui prédit un avenir des plus radieux.

L'avenir justement. Celui de Cristiano Ronaldo pourrait ne plus s'écrire de l'autre côté de la Manche. Plusieurs clubs ont les yeux de Chimène pour lui. En pleine Coupe du monde, Villar Mir, candidat à la présidence du Real Madrid a promis la venue du Portugais s'il était élu. Manchester a évidemment démenti tous contacts mais le joueur lui-même a affirmé sa volonté de rejoindre les Merengue. "Je suis prêt à y aller, c'est mon rêve de jouer au Real" . Lié au club mancunien jusqu'en 2010, la bataille s'annonce âpre. Mais pour les beaux yeux de Cristiano...



Seul un vrai lions peut mouiller son maillot et son coeur pour sa patrie.
Seul un vrai supporter peut être derrière son équipe à n'importe quel moment.
juste un truc la selacao c est l equipe du brésil pas du portugal..
Citation
ptite khadouj a écrit:
juste un truc la selacao c est l equipe du brésil pas du portugal..


les bresiliens parlent portugais , et selecao veut dire equipe en portugais smiling smiley



"L'orgueil du savoir est pire que l'ignorance"
Citation
rifton75 a écrit:
Citation
ptite khadouj a écrit:
juste un truc la selacao c est l equipe du brésil pas du portugal..


les bresiliens parlent portugais , et selecao veut dire equipe en portugais smiling smiley
ca je sais mais le surnom de l équipe brséilienne c est bien la selecao non??
Citation
ptite khadouj a écrit:
Citation
rifton75 a écrit:
Citation
ptite khadouj a écrit:
juste un truc la selacao c est l equipe du brésil pas du portugal..


les bresiliens parlent portugais , et selecao veut dire equipe en portugais smiling smiley
ca je sais mais le surnom de l équipe brséilienne c est bien la selecao non??

oui mais aussi pour le portugal c pareil

comme la squadra pour l'italie



"L'orgueil du savoir est pire que l'ignorance"
Citation
rifton75 a écrit:
Citation
ptite khadouj a écrit:
Citation
rifton75 a écrit:
Citation
ptite khadouj a écrit:
juste un truc la selacao c est l equipe du brésil pas du portugal..


les bresiliens parlent portugais , et selecao veut dire equipe en portugais smiling smiley
ca je sais mais le surnom de l équipe brséilienne c est bien la selecao non??

oui mais aussi pour le portugal c pareil

comme la squadra pour l'italie

alors j ai rien dit... merci en tout cas rifton
 
Facebook