Pour fliflasoudania...
9 septembre 2005 17:21




Bonjour fliflasoudania,

Comme promis me voilà pour te dire qu'avec l'approche de ramadan la Chabakia ou Zlabia font le bonheur de nombreux foyers. Il est vrai que le risque des caries et d'autres maladies est prévisible mais le ventre est le chef suprême.

Une sagesse Marocaine dit "quand le ventre est plein, il ordonne à la tête de chanter". L'inventeur de la Zallabia faisait les deux. Ce fut d'abord un musicien de profession et un fin gourmet de passion. Il s'agit d'un personnage mythique des années d'or de Babylone. Il fut élève de Mawssili d'où le nom de Wassla Moussikia. Il jouait au luth mieux que son maître Mawssli. Il fut remarqué très jeune grâce à son talent. J'ai nommé Ziryab (le merle en français).

Ziryab a fui son maître Mawssili pour se réfugier en Andalousie. Lorsqu'il débarqua à la péninsule Ibérique, il remarqua que les gens ne mangeaient qu'un seul plat, le plat de résistance. Il leur conseilla d'ouvrir l'appétit avec quelque chose de lèger, salade ou autres comme les pratiques des seigneurs de Babilone, et l'entrée fit son apparition en Europe. Ensuite le plat de résistance pour finir avec un desset.

Ce fut un bon pâtissier. La Ziryabia est devenue la Zallabya ou Chabakia. Et voilà le secret de Zallabia...

Ziryab jouait avec un luth qui pesait cinq kilos. Il inventa Al Kaitara, la guitare et fit Al Makam, les gammes. Il n'avait que quatre cordes dans sa guitare, exactement comme Al Hajhouj. Elles représentaient : le sang, le coeur, la bile et il rajouta une cinquième pour représenter l'âme. Ce chiffre cinq on le retrouve aussi dans les piliers de l'Islam. Est-ce un hasard ?

Il surprit les mangeurs de Paella (les Ibériques), Paella de l'arabe Al Bakia, ce qui reste à la maison du manger précédent, un peu de riz, quelques fruits de mer, un bout de poulet, il les surprit par la qualité du tissu qu'il ramena de Babilone. Ce fut de la soie. Les Ibériques étaient bien avancés dans certains domaines mais apprirent que la laine et le coton furent désuets avec l'arrivée de Ziryab. Il remarqua que les Andaloux s'adonnaient à l'agriculture des agrumes et d'autres. Leur système d'irrigation était fiable. On lui fit visiter une pépinière où leds andaloux avaient obtenu les meilleures récoltes de Bourtoukal, ce qui devint le Portugal.

Ziryab a donc bouleversé le monde Andalou et son mode de vie. Les guitaristes de Flamenco lui doivent beaucoup. Il fut le premier à jouer avec ses doigts pour gratter la guitare, refusant d'utiliser la plume comme son maître Al Mawssili le recommandait, et l'arpège vit le jour.

Voilà l'origine de la Zallabya Ouallahou Alamou...

mag3



merci pour le text. bien choisi et bien ecrit!
" Elles représentaient : le sang, le coeur, la bile et il rajouta une cinquième pour représenter l'âme. "


Mais la quatriéme corde elle représentait quoi ?

Merci Amar du souss,

Trou de mémoire ou précipitation de poster. Je réctifie l'erreur .

Les quatre cordes symbolisaient selon Ziryab .

LE SANG
LA BILE
LA COLÈRE
LA MÉLANCOLIE

ensuite il rajouta la cinquième corde qui symbolise L'ÂME.

Wallahou Aalamou

mag3
mag3 a écrit:
-------------------------------------------------------
> >
>
>
> Bonjour fliflasoudania,
>
> Comme promis me voilà pour te dire qu'avec
> l'approche de ramadan la Chabakia ou Zlabia font
> le bonheur de nombreux foyers. Il est vrai que le
> risque des caries et d'autres maladies est
> prévisible mais le ventre est le chef suprême.
>
> Une sagesse Marocaine dit "quand le ventre est
> plein, il ordonne à la tête de chanter".
> L'inventeur de la Zallabia faisait les deux. Ce
> fut d'abord un musicien de profession et un fin
> gourmet de passion. Il s'agit d'un personnage
> mythique des années d'or de Babylone. Il fut élève
> de Mawssili d'où le nom de Wassla Moussikia. Il
> jouait au luth mieux que son maître Mawssli. Il
> fut remarqué très jeune grâce à son talent. J'ai
> nommé Ziryab (le merle en français).
>
> Ziryab a fui son maître Mawssili pour se réfugier
> en Andalousie. Lorsqu'il débarqua à la péninsule
> Ibérique, il remarqua que les gens ne mangeaient
> qu'un seul plat, le plat de résistance. Il leur
> conseilla d'ouvrir l'appétit avec quelque chose de
> lèger, salade ou autres comme les pratiques des
> seigneurs de Babilone, et l'entrée fit son
> apparition en Europe. Ensuite le plat de
> résistance pour finir avec un desset.
>
> Ce fut un bon pâtissier. La Ziryabia est devenue
> la Zallabya ou Chabakia. Et voilà le secret de
> Zallabia...
>
> Ziryab jouait avec un luth qui pesait cinq kilos.
> Il inventa Al Kaitara, la guitare et fit Al Makam,
> les gammes. Il n'avait que quatre cordes dans sa
> guitare, exactement comme Al Hajhouj. Elles
> représentaient : le sang, le coeur, la bile et il
> rajouta une cinquième pour représenter l'âme. Ce
> chiffre cinq on le retrouve aussi dans les piliers
> de l'Islam. Est-ce un hasard ?
>
> Il surprit les mangeurs de Paella (les Ibériques),
> Paella de l'arabe Al Bakia, ce qui reste à la
> maison du manger précédent, un peu de riz,
> quelques fruits de mer, un bout de poulet, il les
> surprit par la qualité du tissu qu'il ramena de
> Babilone. Ce fut de la soie. Les Ibériques étaient
> bien avancés dans certains domaines mais apprirent
> que la laine et le coton furent désuets avec
> l'arrivée de Ziryab. Il remarqua que les Andaloux
> s'adonnaient à l'agriculture des agrumes et
> d'autres. Leur système d'irrigation était fiable.
> On lui fit visiter une pépinière où leds andaloux
> avaient obtenu les meilleures récoltes de
> Bourtoukal, ce qui devint le Portugal.
>
> Ziryab a donc bouleversé le monde Andalou et son
> mode de vie. Les guitaristes de Flamenco lui
> doivent beaucoup. Il fut le premier à jouer avec
> ses doigts pour gratter la guitare, refusant
> d'utiliser la plume comme son maître Al Mawssili
> le recommandait, et l'arpège vit le jour.
>
> Voilà l'origine de la Zallabya Ouallahou Alamou...
>
>
> mag3
>
>
>
>
Merci beaucoup mag3 c'est tres interessant! barak allahou fik winking smiley

Trés beau texte mag3 que je vais copier dans mes dossiers, merci !
 
Facebook