La peine de l'apostat
Salam à tous,

J'ai une question assez épineuse à poser et j'aimerai que vous me fassiez part de vos connaissances sur le sujet.

La peine généralement connu pour l'apostat (celui qui sort de l'islam de manière explicite) est la peine de mort. Avant d'en arriver là, on lui demande de se repentir pendant 1 jour, 3 jours ... voir l'infini (ça dépend des écoles et savants).

D'un autre côté, on trouve des contemporains (par exemple www.islamophile.org - article de Jamal el Banna) qui disent qu'il n'y a aucune peine à lui appliquer car tout être humain est libre de changer de religion quand il veut même un musulman. Il distingue celui qui change de religion par conviction et celui qui change de camp pour rejoindre l'ennemi et attaquer les mususlmans (ça peut être par les armes ou par la plume).

C'est un sujet assez troublant parce que pour les savants qui condamne l'apostat à la peine capitale, il n'y a aucune peine pour l'hypocrite tant qu'il laisse apparaître l'islam. Pourtant, les hypocrites font énormément de mal à la oumma.

Pourquoi appliquer la peine de mort à quelqu'un qui change de religion par conviction?
Si on analyse un peu, on verra que les cas d'apostasie sont très rares, et que dans les cas existants, l'apostat devient rebelle et attaque les musulmans par la langue ou les armes ce qui fait que cette peine s'avère logique. Laisser faire dans ce cas revient à é@#$%& l'un des fondements de la société qui est la religion.
D'autre part, un musulman n'a aucun intérêt à devenir chrétien, juif ou autre car l'islam est la dernière religion, il faudrait vraiment avoir une case en moins. Ce qui reste, c'est que des musulmans deviennent agnostiques ou athées que Dieu nous en préserve.

Dans ce dernier cas, s'ils le font par conviction et qu'ils n'agressent personne, pourquoi leur appliquer la peine de mort? Certainement que leur statut change par rapport aux questions de l'héritage, de l'enterrement ...
Je veux dire est-il préférable qu'il fasse semblant (hypocrite) ou qu'ils se montrent au vrai jour pour qu'on soit fixé. N'y a t'il pas la possibilité de signer entre lui et le pays en question un contrat de confiance où il est protégé tant qu'il n'agresse pas les bases de la religion en se joignant par exemple à des groupes.
Ou bien l'athéisme est il quelque chose que les savants ont rejeté définitivement.
En fait, comment concilier la liberté religieuse mentionné dans le Coran et le fait de préserver l'identité musulmane? Comment être juste? Ne pas appliquer cette peine de manière excessive? Quelle est la limite? Comment les savants l'ont compris, détaillé mais surtout appliquée dans le concret car il y a une marge entre l'écrit où il faut être strict et la réalité où il faut prendre en compte la réalité.

Je ne donne pas d'avis sur la question, car j'ai peur de me tromper et je ne suis pas versé dans les sciences religieuses.
Merci de me répondre avec l'aide d'arguments, articles, ... car c'est un sujet sur lequel j'ai bcp réfléchi.

Wa Allah o hlem

wa salam
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook