olivier saint jean alias Tariq Abdul Wahad
L'Islam, c'était mon destin
Par Saïd Branine
vendredi 26 mai 2000



C'est à l'âge de 18 ans, le Bac en poche qu'Olivier Saint-Jean, un jeune de la banlieue parisienne décide de partir à la conquête du rêve américain avec pour seules armes un talent prometteur conjugué à un solide mental. Un rêve fou qui suscitait le scepticisme des plus optimistes de son entourage, la raillerie de certains, alors que d'autres espéraient entendre rapidement les éclats retentissants du rêve brisé à l'américaine.


Mais en partant aux États-Unis, Olivier allait droit vers son destin qui lui réservait une arme encore plus redoutable, la foi en Dieu, qui le propulsera au firmament du basket mondial. C'est l'histoire d'une rencontre avec l'Islam d'un jeune noir de Versailles dont les pages du ''mektoub'' étaient écrites dans le pays de l'oncle Sam, façonné par la culture blanche des Protestants Anglo-Saxons : les WASP. Quatre ans plus tard, Olivier Saint Jean décline sa nouvelle identité avec fierté. Elle se compose toujours de trois mots, mais qui appartiennent dorénavant au lexique de la langue arabe. Il est désormais Tariq Abdul-Wahad, le premier français à intégrer le prestigieux championnat de basket américain, considéré de loin comme le meilleur au monde et dans lequel ont évolué des super stars de la trempe de Michael Jordan ou encore de ''Magic Johnson''. En optant pour le prénom de Tariq, le joueur des Orlando ne pouvait pas mieux choisir. Ce prénom qu'il appréciait depuis toujours et dont il ignorait le sens prémonitoire signifie en effet'' *l'autre non de Vénus considérée en tant que première étoile à apparaître le soir et dernière à disparaître le matin. La 86éme sourate du Coran porte également ce nom.''


La nouvelle étoile du basket Tariq Abdul-Wahad, inspirée par le Ciel, allait maintenant rallier cette constellation d'autres étoiles qui brillent dans ce championnat planétaire qu'est la NBA. Véritable idole des jeunes des deux côtés de l'Atlantique, Tariq a le triomphe modeste. Il se définit seulement comme le ''simple serviteur'' de Dieu.


La présence de Tariq Abdul Wahad dans l'équipe de France qui disputait l'Euro-Basket au mois de juillet dernier, provoqua un engouement total de la part du public et des médias. Il était la grande attraction de ce championnat d'Europe de basket. Malgré les multiples sollicitations d'interviews dont il était l'objet, Tariq nous accorda un entretien exclusif de plus de deux heures dans lequel il se dévoile complètement. C'est l'homme que nous avons sollicité plus que la star mondiale de basket.


Tariq se distingue par une forte présence physique dont la démarche est la réplique du félin solitaire aux aguets. Son visage aux traits réguliers et aux multiples expressions est en état de grâce permanent. Quand il vous fixe, il vous transperce de ses yeux clairs, d'un regard qui semble en perpétuelle concentration, et que vient interrompre son sourire enjôleur. Sa réputation de joueur sanguin ne transparaît en aucun cas. Il est habité par une fausse nonchalance qui lui donne un air d'insouciance juvénile, qui dissimule en fait un individu passionné. La félicité intérieure qu'il vit est perceptible dès lors que l'on évoque Dieu. Avec Tariq, autant parler franc, la force de ses convictions transparaît dans l'intonation de sa voix, aux vrais





[img]http://www.smiliegenerator.de/s24/smilies-7955.png[/img]
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook