le nombre de votes blancs ou nuls a presque atteint un record
C'est presque un record. Dimanche au second tour de l'élection présidentielle, le nombre de bulletins blancs et nuls a dépassé les 2 millions, soit environ 6% des votants, un des taux les plus élevés enregistré pour ce type de scrutin sous la Ve République. Au premier tour, le 22 avril, il y avait eu environ 700 000 bulletins blancs et nuls, soit 1,92% des votants.


Selon les chiffres définitifs du ministère de l'Intérieur portant sur 46 millions d'inscrits, plus de 18 millions de votants ont porté leur choix sur François Hollande, 16,9 millions sur Nicolas Sarkozy, 2,1 millions d'électeurs ont voté blanc ou nul et 9 millions de personnes se sont abstenues.

Il faut remonter aux seconds tours des présidentielles de 1995 (Chirac-Jospin) et de 2002 (Chirac-Le Pen) pour retrouver un taux comparable de bulletins blancs ou nuls, respectivement 5,97% et 5,38%. Cependant, le taux le plus élevé pour un scrutin présidentiel - 6,42% - avait été atteint au second tour de l'élection de 1969, marquée par l'absence d'un candidat de gauche et au terme duquel Georges Pompidou l'avait emporté face à Alain Poher.

Vote blanc record dans les Vosges avec 8,2%

Marine Le Pen, troisième du premier tour avec 17,9% des voix, ayant annoncé qu'elle voterait blanc au second tour, les votes blancs ou nuls prennent un relief particulier cette année. Selon trois instituts de sondages, entre 25 et 35% des électeurs FN ont effectivement refusé de choisir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande (abstention, votes blancs, votes nuls). Impossible toutefois de distinguer les votes blancs des votes nuls, ces deux types de votes étant comptabilisés ensemble lors des dépouillements.

Reste que le taux du vote blanc ou nul atteint un record dans les Vosges (8,2%) et dans le territoire de Belfort (7,65%) où la candidate du Front national avait recueilli respectivement 24% et 23,7% au premier tour.


L'évolution des votes blancs et nuls depuis l'élection de 1965

1965: 2nd tour: 2,74%
(1er tour: 1,01%)

1969: 2nd tour: 6,42%
(1er tour: 1,29%)

1974: 2nd tour: 1,34%
(1er tour: 0,92%)

1981: 2nd tour: 2,88%
(1er tour: 1,62%)

1988: 2nd tour: 3,62%
(1er tour: 2%)

1995: 2nd tour: 5,97%
(1er tour: 2,81%)

2002: 2nd tour: 5,38%
(1er tour: 3,38%)

2007: 2nd tour: 4,2%
(1er tour: 1,44%)

2012: 2nd tour: 5,8%
(1er tour: 1,92%)



assalam o alykoum
conclusion FN a fait perdre sarkozy .... et mathématiquement hollande n'a pas gagné ...



assalam o alykoum
 
Facebook