N’attendez pas demain, pour être de bons musulmans, il sera peut être trop...
salamou aleikoum,Pour ceux qui me diront de mettre ce sujet sur le forum islam, je leur réponds tout de suite, que cela seras inutile car ceux qui le fréquentent, n'ont pas besoin de ce message.

Il était 4 h du matin Lorsque la mort frappa à la porte.
Qui est-ce ? S'écria l'homme hébété.
Je suis Izraël. Laisse-moi donc entrer!
Alors l'homme se mit à trembler,
Comme pris d'une fièvre subite.
Il cria à sa femme endormie :
Ne le laisse pas me prendre la vie !
S'il vous plaît, O Ange de la mort !
Laissez-moi, je ne suis pas encore prêt.
Ma famille vit à mes dépens,
De grâce, ton acte suspend.

Déjà l'ange de la mort se tenait au seuil de sa porte.
Ô ! mon ami, l'ordre d'Allah ne peut être différé,
Prépare-toi, pour la tombe,
C'est pour maintenant.
Je te couvrirai d'or,
Mais épargne-moi la tombe sombre.
Pourquoi as-tu peur, ô ! homme, de mourir selon le vœu d'Allah ?
Viens, souris-moi et ne t'attriste point,
Soit heureux de revenir vers Lui.

Ô ! ange j'ai honte de moi, je n'avais pas le temps de penser à Allah,
Du matin au soir, je faisais ma richesse sans pensée pour ce moment.
Aux ordres d'Allah, je n'ai point obéi,
Tout comme jamais, cinq fois par jour, je n'ai prié.
Les "Ramadhan" venaient, les "Ramadhan" passaient,
Mais toujours sans mon repentir.
Le Hajj fut déjà Faraz sur moi,
Mais de mon argent, je ne voulu point me départir.
La charité, j'ignorais,
Mais l'usure et l'intérêt, je m'en accaparais.
Mes engagements, j'oubliais.
L’administration, je craignais,
De ma foi, j'avais honte.
Le blâme des mécréants m’effrayait.
La détresse de mes frères m’ennuyait.
Les artifices de ce monde m'attiraient.
Les mécréants, j'imitais,
Le champagne et le vin, j'appréciais.
Les femmes m'attiraient.
Malheur sur moi!
Ô ! ange, accorde-moi donc un sursis.

J'ai peur, dit l'ange, que ce moment soit le dernier de ta vie.
Ne sais-tu pas, qu'à la mort, goûtera chaque âme ?
Tu as vécu dans ce monde et tes parents tu as négligé,
Tandis que le mendiant, affamé, tu repoussais.
Tes filles chantent et dansent dans les boîtes de nuits.
Tes fils se sont perdus avec des femmes sans vertu ni foi.
Au lieu de procréer des musulmans,
Tu as fait de tes enfants des mécréants.
Riches, mais si pauvres !
L'appel du muezzin, tu ignorais,
Tout comme le Coran t'est étranger.
Tes promesses ne furent jamais tenu,
Et ton arme favorite était la calomnie.
Tes employés, tu sous-payais,
Et le fruit de leur travail, tu récoltais,
Jamais partagé avec le pauvre ou l'orphelin.
Les malades tu fuyais la compagnie.

Ô ange de la mort,
Je sais, j'ai honte
Que n'ai-je reçu de ta part,
Des signes, quelques avertissements,
De cette mort si imminente !
Âme misérable, le Créateur y a pourvu.
Point donc ne L'insulte, Il est parfait.
Mais à Ses signes tu restais sourd et aveugle.

Tes cheveux blancs t'annonçaient le retour...
Ta vue faiblissante t'annonçait le retour...
Ta force qui s'étiole t'annonçait le retour..
Ton échine recourbée t'annonçait le retour...
Voilà des avertissements suffisants,
Pour des gens qui réfléchissent !
Mais ta préoccupation se confinait à ce monde.

Puisque le Coran tu as ignoré,
Sache au moins alors, qu'il y était écrit
Que ce monde n'est qu'un éclair devant l'éternité.
Mais les avertissements du Coran, tu as dédaigné!
Cesse de pleurnicher, O humain!
Vers ton Créateur sera ton retour,
Car ton âme je la prends maintenant.
Le répit m'est interdit.

Un cri de l'homme et sur le sol il s'affaissa.
Son corps immobile, son visage éteint.
Il semblait se reposer, du sommeil éternel.
Son corps ne pouvait simplement plus exprimer
La douleur alors toujours intense de l'âme qu'on arrache.

La vie, des fois, peut réserver des surprises, mais jamais la mort.
Car enfin, chacun sait bien, qu'il est né... pour un jour, mourir




On dit que les femmes sont les meilleures gardiennes de la tradition.
C’est dans le secret des cuisines que la culture passe de mère en fille.
On répète les gestes immuables,on commente les dosages avec amour
Salam aicha ,

Merci de ce rappel.
merci aicha

ce sont des choses qu'on oublie et pourtant...
salam**



Merci ya laghzala pour ce rappel ALLAHI JAZIK BI KHIR INCHAALLAH

on meur chaque jour un petit peu, en tout cas Merçi de ce rappel tres important
merci aicha pour ce rappel !!! la mort nous guête et elle est tellement évidente et pourtant on en vient souvent à oublier notre fin , voire le début de notre vraie vie .................inna lilah wa ila lilah y rajiouhn
salam sister,

je te remercie pour ton initiative,cegenre de rappel doit apparaitre sur toute les rubrique et pa s uniquement sur celle reservée à l'islam, à mon sens, car cela nous permet de nous rappeler le caractère ô combien ephémère de cette vie

qu'allah te récompense pour ton initiative!!!
Merci aicha
Allah yahdina waytabtna lechhada.
ya t'il encore des mauvais musulmans perplexe



On dit que les femmes sont les meilleures gardiennes de la tradition.
C’est dans le secret des cuisines que la culture passe de mère en fille.
On répète les gestes immuables,on commente les dosages avec amour
thumbs up aicha
Citation
aicha a écrit:
ya t'il encore des mauvais musulmans perplexe

merci pour ce rappel, lah yahdina ou yaghfar linaAngel







qu'est ce que tu veux dire par ta question??perplexe
merci aicha pour ce rappel thumbs up

barakAllahoufik
chokrane barak'Allah oufik
Citation
aicha a écrit:
ya t'il encore des mauvais musulmans perplexe
oui grinning smiley, ceux qui votent rouge



Une seule et unique
Zen I S L A H Zen
assalamou'alaycoum,

nous sommes déjà dans les derniers jours du Ramadan, profitons-en pour redoubler d'effort dans actes d'adorations, ce monde est éphèmére et tout ce qui s'y rattache également, chaque minutes de 3ibada ( adoration) est importante.

qu'est ce que 100 ans sur terre comparée à l'éternité? rien, du vent...

C'est triste de passer ses journées au bureau, au lieu de passer ce mois Béni à me rapprocher encore plus de Mon Créateur, mais malgré cette frustration,le travail est aussi une forme de 3ibada pour peu qu'on y mette la niya ( intention).

Allah itakabal mina ou minkoum amine.



Si tu as de nombreuses richesses, donne de ton bien; si tu possèdes peu, donne de ton coeur...
(Proverbe Berbère)
Entre deux musulmans , celui qui passe sa journée au travail et l'autre qui la passe à la mosquée , notre prophete avait fait son choix , il a choisit le premier.

I3MAL LIDOUNIAKA KA ANAKA TA3ICHA ABADA
WA A MAL LI AKHIRATAKA KA ANAKA TAMOUTA RHADA

Ce qui veut dire travaille comme si tu alais vivre étérnellement
Et prie comme si tu alais mourir demain.

Le juste milieu exclut le radicalisme.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 05/10/07 10:36 par azl95.
Citation
azl95 a écrit:
Entre deux musulmans , celui qui passe sa journée au travail et l'autre qui la passe à la mosquée , notre prophete avait fait son choix , il a choisit le premier.

I3MAL LIDOUNIAKA KA ANAKA TA3ICHA ANMADA
WA A MAL LI AKHIRATAKA KA ANAKA TAMOUTA RHADA

Ce qui veut dire travaille comme si tu alais vivre étérnellement
Et prie comme si tu alais mourir demain.

Le juste milieu exclut le radicalisme.

Très juste
machaallah!

merci pour ce rappel !
kallah nous guide inchaallah!

il est dit qu'il faut parler de la mort au moin 3 fois par jour car cela fais parti de notre vie !
[url=http://youtube.com/watch?v=vFMiLnXEb0M .][/url]
Citation
feriell a écrit:
[url=http://youtube.com/watch?v=vFMiLnXEb0M .][/url][/quote]



Merci feriellsmiling smiley ton lien ne marche passad smiley je me suis permise de le rectifier [url]http://www.youtube.com/v/vFMiLnXEb0M[/url]

Cette vidéo est un bon rappel crying j’en ai froid dans le dos!
innalilah wa inna ilayhi raji3oun!



On dit que les femmes sont les meilleures gardiennes de la tradition.
C’est dans le secret des cuisines que la culture passe de mère en fille.
On répète les gestes immuables,on commente les dosages avec amour
Facebook