Le Maroc est sur la liste...
Le Maroc est sur la liste des pays qui soustraite la torture pour le compte de la CIA. Après Tazmamart et après que l'E.I.R et diverses ONG qui ont scandé "plus jamais de torture au maroc" des responsables tortionnaires marocains se donnent a leur vocation sadique sous ordre gouvernementale.


[www.lemonde.fr]

C'est grave ! Si cela se confirmait ! Quelle honte !


Aprés qu'on ne viennent pas nous dire que l'Europe est un espace démocratique ! Tu parles !



Vivre sous occupation, c'est l'humiliation à chaque instant de sa vie ...
Résister à l'occupation, c'est vivre libre !

Aujourd'hui Gaza, demain Al-Qods !
Bofff.....

Tous les pays utilisent la toture contre les terroristes, et c'est tout a fait compréhensible...

Par exemple:
Nous voici face a un terroriste potentiel, il ni faire partie de la mouvance et préparer un attentat, alors que les preuves sont clairs contre cette personne.

1-ont lui demande de donner les noms de ses complices qui eux ont réussi a prendre la fuite, ou qui projettent un attentat.

Il ne répond pas.

Que faut-il faire?

le laisser en liberté car il n'a rien avouer?(avec tous les risques que ca comporte! repréparer un attentat...)

Ou le torturer jusqu'a ce qu'il dise tout ce qu'il sais?

Pour moi la deuxiémé solution, je suis désolé, mais avec des barbars, il faut parler en barbar!
Il y avait un article du monde ,il y a de cela 2 ans, qui parlait du transfert de certains prisonniers de GUANTANAMO, pour être interrogés par les services marocains.



georges orwell
Et il y a ceux qui essayent d"absoudre le Makhzen de ses actions...et presenter le Maroc comme un pays of love and peace...
20 novembre 2005 23:02
on te prenait toi par hasard,on te soupconne de terrorisme et pour te faire avouer on te torture.meme te sachant innocent tu finiras par vendre ton pere,ton frere,ton meilleur ami rien que pour arreter la douleur.....souviens toi du bagagiste d'orly victime d un complot familiale:si il avait eté arreté aux etats unis par exemple c'etait direct guantanamo ou bien dans un pays de torture et plus aucune nouvelle de lui
bagagiste de roissy
oui merci wahed
no comment
belaid
ASSAD1 a écrit:
-------------------------------------------------------
> Bofff.....
>
> Tous les pays utilisent la toture contre les
> terroristes, et c'est tout a fait
> compréhensible...
>
> Par exemple:
> Nous voici face a un terroriste potentiel, il ni
> faire partie de la mouvance et préparer un
> attentat, alors que les preuves sont clairs contre
> cette personne.
>
> 1-ont lui demande de donner les noms de ses
> complices qui eux ont réussi a prendre la fuite,
> ou qui projettent un attentat.
>
> Il ne répond pas.
>
> Que faut-il faire?
>
> le laisser en liberté car il n'a rien avouer?(avec
> tous les risques que ca comporte! repréparer un
> attentat...)
>
> Ou le torturer jusqu'a ce qu'il dise tout ce qu'il
> sais?
>
> Pour moi la deuxiémé solution, je suis désolé,
> mais avec des barbars, il faut parler en barbar!



Bonjour!

J'ai un autre exemple :


Nous voici face a un ASSAD1 par exemple comme terroriste potentiel, il nie faire partie de la mouvance et préparer un attentat, alors que les preuves sont clairs contre cette personne, COMME LES PREUVES QU'ONT DONNÉ LES USA POUR FAIRE LA GUERRE EN IRAQ !!!???????????.

1-ont lui demande de donner les noms de ses complices qui eux ont réussi a prendre la fuite, ou qui projettent un attentat.

Il ne répond pas ( Car il ne sait quoi repondre, c,est vrai ASSAD, non?? ).

Que faut-il faire?

le laisser en liberté car il n'a rien avouer?(avec tous les risques que ca comporte! repréparer un attentat ...)

Ou le torturer jusqu'a ce qu'il dise tout ce qu'il sais?

Pour moi la premiere solution, je suis désolé, mais avec des innocents comme ASSAD1, il ne faut pas commettre des barbaries!

Cordiallement, vivemaroc


Si un juge a devant lui 10 accusés dont un est innocent, mais il ne sait pas lequel et les 9 autres mentent en plaidant non coupable. Le bénéfice du doute incite le juge à libérer des coupables que de condamner un innocent.

Quand on dit « oui c est normale il faut torturer le soupçonné comme ça il crache le morceau » c’est faux et dangereux, car demain ça peut être vous ou quelqu’un de votre entourage. A chaque fois que la police marocaine fait des rafles dans un milieu elle embarque un maximum, et la génération de nos parents ou tous ceux qui ont connu ou vécu les années plomb au maroc ont souffert et se sont sacrifiés pour que la torture disparaît du maroc et par consensus national et c’est dans esprit qu’il faut continuer le combat jusqu’à l’abolition totale de la torture au maroc.




Modifié 1 fois. Dernière modification le 21/11/05 20:24 par Nabil9000.
A propos de la torture au maroc mais vue d'une perspective humoristique grinning smiley

Quand Basri été ministre et qu il s’est fait volé sa mercedes chez lui il a appelé le commissaire. Et quand son fils est rentré ivre a minuit et a posé les clés de la mercedes sur la table du salon basri a tout de suite rappelé le commissaire pour lui dire d’arrêter de chercher sa mercedes. Le commissaire lui répond : je suis content pour vous monsieur le ministre mais qu’est ce qu’on va faire maintenant avec les 1500 voleurs de voitures qu on a arreté et qui ont tous avoué le vol de votre mercedes.

viveMaroc a écrit:
-------------------------------------------------------
> ASSAD1 a écrit:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Bofff.....
> >
> > Tous les pays utilisent la toture contre les
> > terroristes, et c'est tout a fait
> > compréhensible...
> >
> > Par exemple:
> > Nous voici face a un terroriste potentiel, il
> ni
> > faire partie de la mouvance et préparer un
> > attentat, alors que les preuves sont clairs
> contre
> > cette personne.
> >
> > 1-ont lui demande de donner les noms de ses
> > complices qui eux ont réussi a prendre la
> fuite,
> > ou qui projettent un attentat.
> >
> > Il ne répond pas.
> >
> > Que faut-il faire?
> >
> > le laisser en liberté car il n'a rien
> avouer?(avec
> > tous les risques que ca comporte! repréparer
> un
> > attentat...)
> >
> > Ou le torturer jusqu'a ce qu'il dise tout ce
> qu'il
> > sais?
> >
> > Pour moi la deuxiémé solution, je suis
> désolé,
> > mais avec des barbars, il faut parler en
> barbar!
>
>
>
> Bonjour!
>
> J'ai un autre exemple :
>
>
> Nous voici face a un ASSAD1 par exemple comme
> terroriste potentiel, il nie faire partie de la
> mouvance et préparer un attentat, alors que les
> preuves sont clairs contre cette personne, COMME
> LES PREUVES QU'ONT DONNÉ LES USA POUR FAIRE LA
> GUERRE EN IRAQ !!!???????????.
>
> 1-ont lui demande de donner les noms de ses
> complices qui eux ont réussi a prendre la fuite,
> ou qui projettent un attentat.
>
> Il ne répond pas ( Car il ne sait quoi repondre,
> c,est vrai ASSAD, non?? ).
>
> Que faut-il faire?
>
> le laisser en liberté car il n'a rien avouer?(avec
> tous les risques que ca comporte! repréparer un
> attentat ...)
>
> Ou le torturer jusqu'a ce qu'il dise tout ce
> qu'il sais?
>
> Pour moi la premiere solution, je suis désolé,
> mais avec des innocents comme ASSAD1, il ne faut
> pas commettre des barbaries!
>
> Cordiallement, vivemaroc
>
>
>
Tu a certainement eu des ecos de ce coup de filet contre des terroristes au Maroc, ils voulaient aller faire le "Jihad" en Irak.
Parmis eux deux anciens de Gouantanamo! En liberté conditionnelle, ces deux "innocents" projetaient de continuer en Iraq ce qu'ils avaient commencer en Afganistan...Je pense que pour ceux-ci les "intérrogatoires" n'ont pas étés assez musclé!

Amicalement, tout en étant lucide!...

On fait parler les gens d'al-Qaida proprement»

L'armée américaine sous-traite les interrogatoires de prisonniers islamistes à ses partenaires arabes dans la lutte contre al-Qaida.
Thierry Oberlé
[18 novembre 2005]

MEMBRE PRÉSUMÉ d'al-Qaida, Benyam Mohamed al-Habashi, un Britannique d'origine éthiopienne, est tombé dans la nasse de la CIA le 10 avril 2002 à l'aéroport de Karachi, alors qu'il tentait de gagner Londres avec un faux passeport. Actuellement détenu à Guantanamo, il a connu le circuit de la sous-traitance par la centrale américaine des interrogatoires des islamistes soupçonnés de liens avec le terrorisme international. Selon son témoignage rendu public par Amnesty international, Benyam a été torturé au Maroc. Aux environs du 21 juillet 2002, il est remis à Islamabad par les Pakistanais à des officiels américains. «Les Pakistanais ne peuvent pas faire exactement ce qu'on leur demande, les Arabes vont s'occuper de toi», lui confie «Chuck», un agent américain.

Enchaîné, aveuglé par un bandeau, des écouteurs sur les oreilles, il monte dans un vol à destination du Maroc où il subit des violences durant des mois. «L'un de mes tortionnaires a saisi mon pénis et a commencé à y faire des coupures. Il l'a fait une fois pendant une minute. C'était atroce, je pleurais. Ils ont recommencé vingt ou trente fois», raconte-t-il. «Quand tu quitteras cet endroit, tu garderas les cicatrices et tu ne pourras jamais oublier», lui aurait expliqué un geôlier pour justifier son acharnement.
Expédié à Guantanamo

Ses bourreaux ont pris l'habitude de verser des produits chimiques sur ses plaies pour aggraver ses souffrances. Interrogé sur ses relations avec la mouvance islamiste, il livre des versions contradictoires. «Je n'ai pas compris ce qu'ils attendaient de moi», assure Benyam. Il est renvoyé en Afghanistan par avion à la fin janvier 2004 après avoir été photographié sous toutes les coutures par des soldats américains. A nouveau torturé, il avoue avoir planifié une attaque à la «bombe sale» contre une ville des Etats-Unis avant d'être expédié en septembre de la même année à Guantanamo.

Le cas de Benyam n'est sans doute pas isolé. Le Maroc est en effet, avec la Jordanie et l'Egypte, l'un des principaux partenaires arabes des Etats-Unis dans le combat contre al-Qaida. Les services de renseignements de ces pays fournissent de la main-oeuvre à la CIA en raison de leur proximité «linguistique» avec une partie des suspects. «Les Etats-Unis font appel à des enquêteurs arabes en raison de leur savoir-faire», reconnaît un haut responsable policier d'un pays de la région. «Certains policiers connaissent aussi bien, voire mieux, le Coran que les islamistes. Cela peut instaurer une relation qui facilite le travail», poursuit-il. Discret, il n'évoque pas de cas de torture mais évoque des procédures où l'on fait «parler les gens d'al-Qaida proprement».

Le transfert de prisonniers islamistes au Maroc serait également confirmé par des plans de vol. Selon Amnesty International, un Gulfstream IV, immatriculé N227SV, connu pour accomplir des «livraisons» pour le compte de l'armée américaine, aurait de juin 2002 à janvier 2005 effectué des vols à destination du Maroc mais aussi de l'Afghanistan, de Dubaï et de la Jordanie. L'appareil, qui se serait rendu à cinquante et une reprises à Guantanamo, aurait notamment transporté l'Egyptien enlevé en février 2003 par la CIA dans une rue de Milan, avant d'être torturé en Egypte. Une affaire dans laquelle vingt-deux agents de la CIA sont poursuivis par la justice italienne pour enlèvement.

De son côté, Human rights watch (HRW) évoque des mouvements de prisonniers à travers l'Europe et le Moyen-Orient en 2003 et 2004 à bord d'un Boeing 737 enregistré sous le numéro N313P. L'hebdomadaire Newsweek précise que le fameux Boeing 737 a transité en janvier 2004 par Rabat, Kaboul et Alger, à des dates qui correspondent au départ de Benyam des geôles marocaines vers un centre pénitencier de Kaboul surnommé la «prison de l'obscurité».
 
Facebook