Maroc: Les homosexuels entre résignation et optimisme
En France, la traditionnelle «Gay Pride», la marche des fiertés homosexuelles, a réuni plus de 500.000 personnes samedi 28 juin. Une marche qui dénonçait cette année «l'homophobie», c'est-à-dire les discriminations dont sont l'objet les hommes et les femmes homosexuels. Comment vit-on cette différence dans un pays musulman comme le Maroc?

De notre envoyé spécial à Casablanca.

Comme dans tous les pays de tradition musulmane, l'homosexualité est sévèrement condamnée au Maroc. Du moins officiellement. La législation prévoit six mois à trois ans d'emprisonnement pour toute personne convaincue de «déviance sexuelle», comme on dit ici.

Khalid, un fonctionnaire de 45 ans, se définit comme un «homo de chair de sang et d'esprit». Issu d'une famille modeste qui vit en milieu rural près de la ville d'Oujda, à la frontière avec l'Algérie, il raconte l'impossibilité d'exprimer et de vivre sa différence dans un tel contexte: «Dans une famille comme la mienne, avoir un enfant homosexuel, c'est la honte absolue».

A 19 ans, Khalid décide donc de partir pour la France. A Paris, au début des années 80, il découvre une autre façon de parler de l'homosexualité et de la vivre surtout. «C'était le début de la libération homo chez vous». Premières rencontres, première histoire d'amour avec un Français plus âgé. Puis l'installation à Marseille. Et les contacts dans une association, avec d'autres «gays» maghrébins. «Une véritable révélation pour moi. Au Maroc, la chape de plomb était si pesante que je pensais être le seul dans mon cas. Là, j'ai vu qu'on pouvait être arabe et homosexuel. J'étais prêt à rentrer au pays».

Mais pas n'importe où. Khalid décide d'aller vivre à Casablanca, «dans une grande ville, loin de ma famille». Aujourd'hui, il vit dans un quartier populaire de la métropole: «Pour s'en sortir, il faut savoir se faire respecter. Ne pas provoquer, mais ne pas cacher non plus son homosexualité. Quand je croise les jeunes du quartier en bande, j'entends les commentaires pas très fins sur moi. Je dis bonjour et je passe mon chemin en ayant l'air de n'avoir rien entendu. Et ces jeunes, si je les croise et qu'ils sont seuls, tout change: ils sont très polis avec moi, très gentils. Certains me font même comprendre qu'ils aimeraient bien une petite aventure...».

Dans un café discret du centre-ville, Hakim, trente ans, explique que «dans la culture arabe, l'homosexuel n'est pas défini comme tel. Ce qui est répréhensible, c'est qu'un homme adopte le comportement d'une femme, en clair qu'il soit passif... Il n'y a donc pas d'identité sexuelle aussi déterminée que dans votre culture, entre les homos, les bisexuels, les hétéros. Ca ne se passe pas comme ça chez nous. Les gens ont avant tout des pratiques sexuelles. Des hommes couchent avec d'autres hommes voilà tout. Ca ne veut pas dire qu'ils vont se penser homosexuels. Souvent, les rapports d'argent entre un homme mûr et un jeune permettent de vivre le rapport sans trop culpabiliser. Ces rapports monnayés sont encore très fréquents, y compris entre Marocains, pas seulement avec des étrangers...».

«Tout le temps sur ses gardes»
Originaire de «Casa», Hakim s'estime plutôt bien loti. Dans la plus grande ville marocaine - 4 millions d'habitants-, la plus développée économiquement, la plus occidentalisée aussi, il est possible de vivre son homosexualité... A condition de rester très discret. «Il n'y a pas de lieu de rencontre pour les gays, et encore moins pour les lesbiennes comme on peut en trouver aux États-Unis ou en France. Mais nous savons très bien où nous retrouver, dans certains restaurants, bars, boîtes, sur le bord de mer...Tout est dans l'ambiguïté, le non-dit... Et puis, il y aussi les parcs publics, certains boulevards, qui deviennent des lieux de drague à la nuit tombée...».

Des lieux qui ne sont pas exempt de tout danger... de la part de la police: «Il faut tout le temps être sur ses gardes, raconte Khalid. Régulièrement, les flics font des rafles, surtout quand il s'agit de ‘nettoyer’ la ville lors d'un congrès ou de la venue à Casa d'une personnalité importante. Sans parler du harcèlement très fréquent. On s'en sort souvent avec beaucoup de sang-froid et un petit backshish...».

«Au Maroc, explique Hakim, tout est officiellement interdit concernant l'homosexualité. Mais en fait, tout est possible. Il faut être vigilant, c'est tout. Et puis, les choses commencent à bouger dans la jeune génération. Certains jeunes de 20 ans osent s'afficher ouvertement...».

Voilà pourquoi ni Khalid, ni Hakim n'envisagent de quitter leur pays: «J'ai vécu plusieurs années en France. Je ne retournerai pas là-bas pour vivre mon homosexualité, comme le font beaucoup de jeunes. Je connais les deux pays. Bien sûr, être homo au Maroc, c'est plus compliqué à gérer, plus difficile à vivre, notamment pour avoir une relation stable et visible. Mais je sais aussi que je vis dans un des pays arabo-musulmans les plus tolérants vis-à-vis de l'homosexualité. En fait, c'est une longue tradition chez nous. Chez vous, les choses sont plus avancées. Mais tout n'est pas rose non plus pour les gays français». Dans un sourire, Hakim ajoute: «Le thème de la Gay Pride à Paris cette année, c'était bien l'homophobie, non ?».

Source: RFI 30/06/03
moi, j'ai juste une question à poser, l'homosexualité est un choix , donc passible de prison , de rejet, ou de pusnition par l'islam?? ou bien , on nait homo, donc, c'est la volonté de dieu, et DONC acceptée par l'islam??

j'aimerais savoir, aidez moi!!
les trois religions monoteistes condamnent l'homosexualité.

mais toi nadina puisque tu a fais un cursus scientifique l'homosexualité est une maladie ou une nature?
Si l'homosexualité était inné, se serait une injustice de la part d'Allah que de nous comdamné pour ca ou l'interdire. Allah est le juste, il nous a crée sur la fitra (pureté originel), l'homosexualité est un choix tout comme voler, tuer, violer, ce n'est pas inné en nous.

Ce sujet est traité sur le site "islam medecine.

[www.islam-medecine.org]


L'homosexualité

L'homosexualité et le lesbianisme sont qualifiés aujourd’hui en Occident de "styles de vie alternatifs", "préférence personnelle", "variation naturelle," etc. Alors que l'homosexualité a été considérée comme une maladie par l'Association des Psychiatres, elle est maintenant ôtée de la liste et remplacée par l’homophobie (aversion envers les homosexuels et l'homosexualité). Par conséquent, l’Islam et les Musulmans sont considérés comme étant intolérants et ayant des préjugés en raison de leur opposition continue. Les arguments prônant la tolérance envers les homosexuels sont fondés sur l’idée que le comportement homosexuel est biologiquement inné et non simplement acquis par la société.

1. La première opposition envers l'homosexualité était basée sur l'argument qu'un tel comportement était contre-nature. La sodomie ne peut pas engendrer des enfants qui sont une des principales finalités naturelles des rapports sexuels. "La Mère Nature" ne nous a pas ménagé cette voie, comme il en a été débattu. Les arguments d'homosexuels contre-carrés, les chercheurs ont parcouru la terre jusqu’à ce qu’ils aient trouvé un comportement homosexuel supposé parmi le règne animal. Ils ont constaté que les mâles de quelque espèce de poissons exotiques de la côte du Japon ont imité le comportement des femelles de l'espèce pour empêcher d'autres mâles de féconder leurs « copines » et quelques papillons rares des îles de la côte de l'Afrique avaient aussi des mâles présentant un comportement féminin pendant la saison d'accouplement, etc.

Cependant, si le règne animal doit être utilisé pour justifier le comportement humain, il existe alors une araignée en Amérique du Sud, dont la femelle est beaucoup plus grande que le mâle. Une fois que l'accouplement est terminé, la femelle mange son partenaire.

2. Récemment la génétique est devenu le motif le plus généralement invoqué en faveur de l'argument pro-gay. En 1993 Docteur Dean Hamer, un chercheur à l'Institut National du Cancer, a revendiqué avoir découvert "la première preuve concrète que « les gènes gays existent vraiment »." L'orientation homosexuelle était supposée être transmise aux hommes par le Chromosome X de la mère.

Les découvertes d'Hamer, publiées dans le journal prestigieux La Science, ont transformé sa carrière anodine en celle d’un scientifique du gouvernement à travers une personnalité médiatique dynamique et des mémoires ont été rédigés. Il a fourni un témoignage habile à la Cour suprême du Colorado qui a constitué la base d’une décision victorieuse, renversant ainsi la Proposition 2 anti-gay.

Cependant, une reproduction de son étude à l'Université d' Ontario Ouest a échoué en ne trouvant strictement aucun lien entre le Chromosome X et l'orientation sexuelle. Il a été aussi constaté que l'étude d'Hamer a manqué d'un groupe témoin ; un principe fondamental de recherche scientifique. En outre, en juin 1994, la Tribune de Chicago a annoncé qu'une jeune chercheuse du laboratoire d'Hamer, ayant aidé dans la cartographie génétique dans l'étude de l'homosexualité, a allégué qu'il a sélectivement rapporté ses données. Elle a été alors sommairement licenciée de sa corporation post-doctorale au sein du laboratoire d'Hamer. Mais un Institut National d'enquête sur la Santé a justifié ses revendications et lui a offert un autre poste dans un laboratoire différent. Bien que le docteur Hamer ait été discret au sujet de sa propre sexualité dans ses écrits, il a admis plus tard dans ses cours qu'il était gay.

3. Il est à noter que l 'Islam, dans sa forme finale, n'a pas présenté la législature anti-gay au monde. Les textes de la Torah sont gorgés de condamnations claires pour de telles pratiques.

4. La conséquence du SIDA est suffisante pour prouver que l'homosexualité est néfaste et dangereuse pour la société. La première propagation du SIDA a été concentrée parmi la communauté homosexuelle. Il s'est étendu plus tard à la communauté hétérosexuelle par des transfusions sanguines et par l'utilisation de drogue par voie intraveineuse au sein de personnes bisexuelles. Et le saccage se poursuit parmi la couche confuse des hétérosexuels.

5. L’Islam considère l'homosexualité comme étant le résultat d'un choix. Il est inconcevable de penser que Dieu a créé des personnes homosexuelles puis qu’Il a déclaré l’homosexualité au même titre qu’un crime et en a prescrit des punitions pour cette vie et pour l’Au-delà. Accepter une telle proposition revient à accepter que Dieu est injuste. Des inclinations peuvent exister chez les êtres humains pour une variété d'actes naturels et contre-natures, allant de la fornication au viol et de la nécrophilie à la bestialité. Ces inclinations peuvent provenir des [suggestions de djinn], de l'influence des médias, ou même des chuchotements humains ou des contacts directs. Les hommes ne sont pas comme des robots qui ne font que ce qu'ils sont programmés à faire. Les hommes choisissent et Dieu les tient responsables de leurs choix.

Si l'homosexualité était un produit du destin génétique, il serait injuste pour Dieu de le criminaliser et de punir ceux qui la pratiquent. Actuellement, quelques scientifiques prétendent même que le meurtre a une origine génétique. Accepter cet argument voudrait alors excuser les meurtriers et tolérer le meurtre.

6. L’ Islam charge les parents de séparer leurs enfants de leurs lits à l'âge de dix pour éviter les expériences sexuelles qui peuvent résulter de l'expérimentation infantile. De telles expériences peuvent être renforcées par des contacts dans les écoles et par l'abus d'adultes. Aussi les distinctions entre garçons et filles sont largement appliquées dans l’enseignement islamique. Le Prophète (pbsl) a maudit les hommes qui imitent les femmes et les femmes qui imitent les hommes.

L’industrie de mode occidentale contrôlée par les homosexuels tachent d’effacer la distinction entre les hommes et les femmes pour faire admettre leur comportement et le rendre plus acceptable. Par conséquent, la mode des hommes est devenue plus féminine dans le style et la couleur et les femmes portent maintenant des costumes trois pièces, des cravates et des chapeaux ainsi que des chaussures traditionnelles d' hommes. Ces distinctions peuvent être relatives et varier d’une société à une autre. Par exemple, en Ecosse les hommes portent traditionnellement une jupe courte allant jusqu’ aux genoux appelée "kilt". En Ecosse ceci n’est pas considéré comme étant une imitation des femmes, mais dans une société où seulement les femmes portent une telle jupe, ce serait considéré comme une imitation.

Dr. Abu Ameenah Bilal Philips





Le Prophète 3alayhi salatou wa salaam a dit: qu’un musulman rende un service à son frère (en islam) vaut mieux qu’un mois de dévotion passé ici-même dans ma mosquée.
porquoi on ne trouve pas des HOMOS chez,

les chiens,

les chats,

les mouches.

les poissons,


les coqs


pas de lesbiennes chez,


les poules,


les vaches,


les chiennes,


les chevres,



c'est juste chez les humains.


serait-il a cause qu'ils sont "intelligents"?
amir,

pourquoi ya-t-il des hommos dans tous les temps, chez toutes les civilisations et partout dans le monde?
pourquoi avait-elle ete tolere, memem consideree comme une forme normale de relations humaines chez +sieurs civilisations (grece antique, japon)?
mais pourquoi il y en a pas chez les autres animaux non '"intelligents"?

juste chez les humain qu'on trouve...l'fara"

c'est ca ma question.
cher amir,

il faut comparer les humains aux humains.

y a-t-il des animaux qui jouent a la guitarre? qui inventent des avions? qui s'interessent a internet? qui vont dans d'autres pays, travailler chez renault et retourner passer leurs vacances au bled?

je ne sais meme pas s'il y a des animaux qui rient, qui sont romantiques, qui pleurent et qui blaguent.

il y a un tat de chose qui font que les humains ne sont pas comparbales aux animaux. la premiere de toutes est que les premiers savent de maniere cognitive qu'ils vont mourrir et s'angoissent pour ca.

l'une des specifites chez les humains est qu'il y a l'hommosexualite entre eux, independement de leurs origines ou du temps ou lieu ou ils ont vecu.

la question de nadina est dans ce sens tres importante, voire centrale dans le contexte.

une religion comme l'islam doit lui repondre de maniere descente, eclairee et tranchante, mais pas aveuglement dogmatique.
l'homosexualité chez l'homme résulte de l'impuissance à aborder les femmes,

l'homosexualité chez les femmes se trouve chez celles qui considère que les hommes profite de leur corps alors elles choisissent une partenaire ou lieu d'un.


c'est simpliste mais je ne crois pas qu'on nait homo, sauf si physiquement on a des organes masculins et d'autres féminins, dans ce cas faut faire une opération esthétique
bikhir,

je sais quand meme faire la differense entre un lapin et un "fara".

ce que j'ai posé comme question c'est exactement ce que tu viens d'ecrire.

c'est a dire ce qui nous separt des animaux c.est "l'intelligence".

est ce pour ca qu'on est homo,qu'on fait cette chose contr-nature:l'homosexsualité?
amir,
Faut l'homsexualité existe aussi chez les animaux, chez les singes c'est un signe de soumission au mal dominant.
non, je ne crois pzs que c'est un choix chez un homme d'avoir les gestes feminins, et une voix de femme!!
je ne croix pas que c'est un choix de tomber fou amoureux d'un camarade au lieu de la camarade !!je pense qu'etre homo est dans les genes si non comment on peut expliquer la voix et les gestes effeminés???

ça m'a toujours intrigué!!

comment on explique cette carrure masculine et des foix des moustaches chez certaines lesbiennes??

y a t-il une sourat qui condamne ce phenoméne?,
amir,

j'ai peut-erte mal percu ta question. je m'excuse.

ce que nous pouvons dire, c'est que la sexualite chez l'homme est complexe. alors que chez l'animal elle est instictive, repetetive et d'une mechanique naturelle, chez l'homme elle s'avere physique, psychologique, sociale, ideelle, complexe et diversifiee.

mes connaissances dans le domaine sont tres limitees. cependant, si partout dans le monde et ce depuis l'antiquite on observe l'existence de l'homosexualite chez tous les peuples et toutes le civilisations, c'est que il y en a qui ne font pas expres et qui n'y peuvent rien.

a en lire et entendre des temoignage, dans le monde musulman les homosexuels souffrent enormement et doublement. ils dovient renoncer douleureusement a ce qu'ils sont malgre eux, en plus du fait qu'ils se sentent coupables, non, qu'ils sont convaincus d'etre coupables aux yeux de leur religion et que leur destinee est l'enfer.

un islam qui suit son temps, qui se veut une religion intelligente et de misericorde doit aider ses gens. j'en ai lu des temoignages sur internet d'homosexuels muslumans qui finissaient par avoir des doutes douleureux a l'egard de leur religion.

quand on le veut on y arrive.
Salam

Je ne pense pas que l'homosexualité est génétique et on ne né pas ainsi, on le devient par la suite soit par l'éducation ,soit par choix.

@ talha.wa.zoubeir

Je ne suis pas d'accord qd tu dis que les hommes homsexuelles le sont car ils n'arrievnt pas à aborder les femmes ce n'est pas vrai pour tous la preuve il exsite des bi-sexuels.





La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
9 juillet 2003 10:27
Salam,

Tout cela est totalement faux...
Bien sûr que l'homosexualité existe chez les animaux et ce n'est pas une découverte récente...

L'homosexualité est une chose fréquente chez les animaux
Un biologiste gay américain a recensé des cas d'homosexualité chez 450 espèces animales.

Voici un article paru aux États-Unis datant du 08/12/1999

"Loin d'être l'exception, l'homosexualité serait presque la norme dans le monde animal. C'est du moins ce qu'affirme le biologiste américain Bruce Bagemihl, qui a recensé des comportements homosexuels chez 450 espèces animales différentes, dont 300 de mammifères et d'oiseaux. Le chercheur, qui est lui-même gay, croit qu'il s'agit là d'un autre exemple de la diversité des formes et des comportements que l'on trouve sur notre planète.


Elle a été observée par les anciens Grecs, puis par les naturalistes des XVIIIe et XIXe siècles. Victimes des préjugés de l'époque, ces comportements ont le plus souvent été ignorés, ou alors étiquetés comme déviants ou anormaux. Autre difficulté : l'homosexualité animale ne semblait répondre à aucune logique évolutionniste, puisqu'elle ne contribuait pas à la reproduction de l'espèce. Une énigme qui défie encore les explications.


Bruce Bagemihl, pour sa part, distingue cinq sortes de comportements homosexuels chez les animaux. Il s'agit de la parade amoureuse, de l'affection, des relations sexuelles, de l'amitié durable et de l'élevage des enfants. Le plus souvent, l'homosexualité est une affaire de mâles : 80% des espèces répertoriées dans l'étude, contre seulement 55% de lesbianisme.


Quelques exemples?

Les cygnes mâles forment des couples fidèles, sauf lors de la période de rut. Les éléphants et les girafes se livrent à de véritables joutes érotiques. Les macaques se livrent à la pénétration anale. Jusqu'aux adorables koalas qui montent l'un sur l'autre, dans des postures suggestives... Pour le biologiste, il ne fait aucun doute qu'il faut revoir tout ce que l'on croyait savoir, tant sur l'homosexualité humaine qu'animale."


De ce fait, j'ajouterai seulement que certains comportements, comme l'homosexualité, le jeu ou l'adultère, se retrouvent chez d'autres espèces animales.
Par contre, selon les spécialistes du comportement animal, le suicide n'en fait pas partie.
Un thème à méditer.......

A bientôt... ;-)

Zineb





A bientôt grinning smiley


<<<Tout cela est totalement faux...
Bien sûr que l'homosexualité existe chez les animaux et ce n'est pas une découverte récente...L'homosexualité est une chose fréquente chez les animaux Un biologiste gay américain a recensé des cas d'homosexualité chez 450 espèces animales. >>>


C'est un élément important qui discrédite totalement le serieux de cette découverte récente comme tu dis. Les scientifiques étudient les animaux depuis des siècles et c'est une découverte récente ???.
Il faudrait connaître les intentions de se bruce dans la découverte "récente" de ce fait. Est ce pour justifier comme le docteur hammer le caractère inné de l'homosexualité ?

Il y a une différence qu'il ne faut pas négliger dans le règne animal concernant ce sujet, l'humiliation par le viol d'un mâle par un autre mâle n'est pas considéré comme de l'homosexualité, c'est juste un rapport de force d'un mâle dominant envers un mâle moins puissant. Ce fait est visible dans n'importe quel parc, un grand chien qui reniffle un petit chien et le pénètre sans que le petit chien ne bronche.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Voila la position adoptée par certains concernant les homosexuels


Qu:Assalamou alaikoum,. je voudrais savoir si l'homosexualité d'un individu fait de lui ,malgré sa foi en Allah,un non-musulman?Quel est l'opinion des grands savants concernant ce fléau?Faut-il directement appliquer la Charia,ou devons-nous aidé (et comment?) notre frère égaré? Comment combattre ce fléau,si on est confronté face à ca; pourquoi a existé le peuple de Loth,peuple détésté par Allah,et pourquoi Allah laisse sur terre ces égarés,alors qu'ils commettent ce grand péché... chokran, wa salamou alaikoum
Posée par :Nasser
le 14/03/2001

Réponse: Salam, L'Homosexualité est sans aucun doute une des facettes qui caractérise la permissivité de notre époque dans nos sociétés modernes en ce début de siècle. Ceci, principalement lorsque cette pratique est soutenue et préservée par les normes sociétales et, elle devient visible de façon à être banalisée ou normalisée. L'homosexualité est une "perversion" comme disait Freud, elle est considérée en Islam, comme une maladie. Cependant, dans une société où l'Islam veille à la protection de la nature humaine, l'homosexuel est vu comme un marginal, s'il dévoile cela sans aucune décence ni pudeur, sinon, il doit se soigner, car il as un penchant contre nature. Si cela est inscrit en sa nature comme disent certains, je rappelle que tous ce qui est naturel n'est pas bon ou beau ou bien pour autant. Les avants musulmans ont été très sévères face à cette pratique. Quant à celui qui le dévoile; il encourre des punissions sévères. Cependant, en nos sociétés, il faut voir les choses autrement, du moins aujourd'hui; à savoir, traiter cet individu qui veut s'en sortir. L'homosexuel qui se dit musulman et qui pratique ou pas est sans aucun doute musulman et il doit être considérer de la sorte. Il est pervers, malade et en état de péché mais non un incrédule ou incroyant ou autre. Il a le droit à sa dignité en tant que musulman et aussi en tant que tout simplement être humain. L'homosexualité est le résultat d'une éducation, d'une fréquentation ou d'une perturbation externe et n'est nullement inscrit en les gênes. A mon sens il faut accompagner ces gens là par l'écoute et l'aide à entretenir leur sexualité dans le cadre licite et naturel; tout en les aidant spirituellement à s'en sortir. Le penchant vers cela est un risque et tentant pour beaucoup car l"homosexualité est banalisés mais, il faut éduquer sa volonté et ses penchant sexuels. En Islam tout acte sexuel hors du mariage est HARAM, à savoir illicite et illégal. Donc, l'histoire du peuple du prophète Loth sur lui la paix, montre que la colère de Dieu se manifeste contre une personne qui manifeste sa perversion et la banalise en public sans essayer de remédier à cela. Maintenant, est ce qu'un homosexuel musulman et pratiquant ou pas pourrait s'en sortir? oui. J'ai accompagné des homosexuels dans leur démarche spirituelle et volonté de s'en sortir et, par la grâce de Dieu, ces gens là peuvent retrouver un équilibre sexuel normal. N'oublions pas que l'absence d'éducation sexuel dans la communauté musulmane est la cause de perversion intense et de schizophrénie auprès de jeunes filles et garçons qui tombe dans le piège de l'homosexualité en tant que musulman. Enfin, ne dramatisons pas les choses, je pense qu'il est possible d'accompagner ces gens avec douceur et humanisme afin que Dieu aide tous et toutes à vivre une foi articulé et une sexualité licite et naturelle. Acceptons les gens comme ils se veulent être et partons de là pour oeuvrer dans la réforme des mœurs dans nos sociétés et ensuite l'homosexuel sera ainsi près à écouter ta vision et tu lui sera un accompagnateur du cœur et pas un juge, tu sera pour lui un ami et compagnon de route et pas un ennemi ni même un agresseur de sa personne. Celui qui voile le défaut de son frère en ce bas monde; Dieu voile ses défauts et péchés le jour du jugement dernier; comme nous enseigne le Prophète sur lui et sa sainte famille la paix. Si l'homosexuel ne veut pas accepter ton aide et bien fait pour lui des invocations et Dieu ouvrira son cœur, Amen. Sinon, va vers un changement et plus de morale n nos sociétés et tu verras que le risque pour tes enfants sera moindre inschâ Allâh. Seul Dieu est Savant; Salam, Yacob MAHI

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Question: Salamou Ailaikoum. Quand j'avais 12 ans j'ai été violé par un pédophile. Aujourd'hui j'ai 23 ans et mentalement je vis un combat quotidien que je compte relever un jour ou l'autre par la Grâce de Dieu. Ce combat est le suivant: je ne suis pas homo, mais suite au viol, c'est une solution qui s'est posée à moi. Je ne pourrai jamais l'admettre mais néanmoins pour m'aider dans ce combat je souhaite savoir ce qu'il en est de l'homosexualité en Islam, les sentances...
Posée par :Nabil
le 13/07/2001

Réponse: Salam, Il faut cependant essayer de se libérer de cette emprise du passé, chose qui n'est pas facile. Mais sachez que toute la dimension de l'espérance est à entretenir via l'éducation spirituelle. Je vous conseille le livre du Maître Sadek Charaf, sainteté sur son âme, Le Rappel et l'Invocation de Dieu. Sinon, il ne faut surtout pas vous laisser aller par le souffle du soupçon et du doute de votre personne. Une question sur l'homosexualité a été traitée sur ce site, je vous y réfère. Dans mon accompagnement de certains homosexuels musulmans ou encore de personnes qui ont eu ce genre d'agression, je veille à l'écoute intense non participative au départ et par la suite, à définir un programme d'éducation spirituelle dans une rigueur et avec profondeur afin de soigner soi même en tant qu'agent, les blessures. Le Coran et sa lecture, la prière et sa profondeur, le sport et sa discipline aussi sont des éléments à surtout ne pas négliger. Que Dieu vous assiste et vous aide, Amen. Salam, Yacob MAHI .

-----------------------------------------------------------------------------------------------
Question: je suis un jeune de 32 ans.je suis attiré par les hommes,et au fond de moi je veux bien construire une famille et des enfants.je suis un musulman pratiquant depuis mon enfance ,ce probléme d'homosexualité me fait vivre dans l'enfer.prenez moi svp vers le chemin de dieu.essalem alaykoum.nb:je suis de constantine(ville en algérie)
Posée par :mahieddine
le 19/05/2002

Réponse
Salam, Il s'agit surtout de ne pas laisser cela culpabiliser votre for intérier mais considérer que cela est passager et essayer de réformer votre façon de nourir votre vision de la sexualité. Il est important d'y remédier par le fait de vouloir vous marier et de vivre votre sexualité de façon saine et naturelle dans la règle permise de l'Islam. Cet état d'esprit est à changer et vous ne pourrez le faire que si un travail intense sur la maîtrise de vos instincts se fait et aussi de changer votre système de vie et vision de chose. Il faut vous imposer une éducation spirituelle intense qui occupera votre temps et préoccupera votre intérier et vous rapprochera de Dieu. Seul les invocations et prières ainsi que les lectures du Coran vous permettront d'acquérir cette intimité avec Dieu qui vous aidera seul. Que Dieu vous assiste, Amen, ne désepérez pas de la Clémence de Dieu. Seul Dieu sait, Yacob MAHI





Le Prophète 3alayhi salatou wa salaam a dit: qu’un musulman rende un service à son frère (en islam) vaut mieux qu’un mois de dévotion passé ici-même dans ma mosquée.
le danger que rapresente "azemla" ce n'est pas le fait qu'ils s'adonnent a la pratique de cette contre- nature entre eux,le danger vient de la banalisation dial azemla.

ici au canada on vient de légaliser le mariage entre zouamels.

a l'ecole secondaire ils essaient de sencibiliser les jeunes a ...la contre-nature.

la question qui se pose;ou ca va s' arreter tout ça?
Amir,

Vu que dans notre religion cette pratique est Haram cela ne pourra pas aller bien loin même en faisant des milliers de gay prade dans les grandes villes du Maroc.

Par contre la banalisation dans les pays occident je n'y crois pas vraiment car les autres religions sont aussi contre alors il y aura toujours le rejet des enver ces personnes.





La vie est comme un arc-en-ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs.
lin, comment tu explique le fait qu'un adolescent innocent soit attiré par son camarade et non par une belle fille???

comment tu explique que certains ont un esprit d'homme et des sentiments d'homme dans un corps de femme!

y a til une solution à ça?,
oui il y a une solution.

mais je ne la connais pas.

si non je serais un homme riche. car tous les homos vont me payer pour se debarasser de leur vice qui les rend marginaux et pas "normaux" aux yeux des "normaux".

car aussi, les homos soufrent de leur zemla.