News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
Maroc: Bientôt droit à des allocations chômage
Les Marocains auront très prochainement, droit à une indemnité pour perte d’emploi pouvant atteindre 70% du salaire perçu avant la perte du dernier emploi. L’annonce a été faite par le ministère marocain de l’Emploi et de la Formation professionnelle, précisant que « l’instauration de cette indemnité s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement aussi bien du salarié mis en chômage pour des raisons extérieures à sa volonté, que des entreprises en difficulté ». Pour le moment aucune date n’a été avancée pour l’entrée en vigueur de ce projet qui a de fortes chances d’être intégré dans le cadre de la prochaine loi de finances 2012.
L’indemnité, qui ne devrait pas dépasser le montant du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) marocain, sera accordée pour une durée de six mois. Actuellement le SMIG marocain qui est fixé à 10,64 dirhams par heure, soit 2110 DH par mois, l’un des meilleurs dans le continent africain.
Les détails de ce projet d’indemnisation, qui bénéficiera aux salariés pouvant justifier de 780 jours de cotisations, dont 216 journées durant la dernière année avant la perte de leur emploi, a été au menu d’une réunion extraordinaire tenue fin août, par le conseil d’administration de la Caisse marocaine de Sécurité Sociale (CNSS).
Le gouvernement s’est dit prêt à mettre la main dans la poche pour le financement de ce projet d’allocations de chômage avec une part de 200 à 250 millions de dirhams.
Dans son étude de faisabilité du projet, le Comité de gestion et d’études de la CNSS avait retenu trois scénarios. Le premier propose un montant d’indemnité de 70 % du salaire de référence sans dépasser le SMIG et un taux de cotisation de l’ordre de 1.10 %. Le deuxième suggère une indemnité de 50 % du salaire de référence sans dépasser un plafond de 6000 DH et un taux de cotisation de 1.25 %. Le troisième scénario, prévoit une indemnité de 50 % du salaire de référence pour l’assuré qui justifie de 780 à 1620 jours de cotisations.
Il s’y ajoute 2,5% pour chaque période de 216 jours jusqu’à 70% du salaire de référence et sans dépasser le plafond des 6000 DH. En ce qui concerne le taux de cotisation, il parle de 1.50 %. Selon une note d’information du Haut Commissariat au Plan du Maroc(HCP), relative à la situation du marché du travail, le taux de chômage au Maroc a atteint 8,7% au 2ème trimestre 2011, en hausse de 0,5 point par rapport à la même période de l’année précédente.
Durant la même, le nombre de chômeurs a augmenté, selon le HCP, de 66.000, précise le HCP, soit une hausse de 0,8 point en milieu urbain (13,5%) et de 0,3 en milieu rural (3, 6%). La hausse a sensiblement touché les jeunes âgés de 15 à 34 ans (+2,4 points), les femmes (+ 2points) et les diplômés (+1,3 point). En 2010, le taux de chômage s’est stabilisé à 9,1% grâce à la création de 120.000 nouveaux postes d’emploi.

source: labass.net
Salam

C'est une bonne chose, le Maroc avance hamdoulah !!!



Sourate 82
Bonne continuation. Je suis très confiant pour le maroc. Toutes mes analyses montre qu'on a entame une nouvelle ere.
Ce 2011 a été une année bénie. Les reformes s'accélèrent. Les gens commence a bouger.
En 2020 je vois un maroc plus fort et plus solidaire. Vive Le Maroc de Tanger a Gouira.
cool Tu veux dire droit à l'assistanat pour plus d'emprise sur le peuple, au sens propre du terme cela s'appel « la politique du ventre ! » grinning smiley



Vivre sans entraves et mourir libre.....!
 
Facebook