Le mariage "halal"
11 septembre 2010 23:48
Salam...
Je me tourne vers vous aujourd'hui car je me pose une question .
En effet, l'an dernier, étudiante , mon prof de droit, de confessions musulmanes, nous parlaient parfois de la religion.
Il connaisait beaucoup de chose et j'en profitait donc pour l'interroger sur certains points quand j'en éprouvais le besoin.
Un jours,alors que nous etudions les lois sur le mariage religieux et l'état, l'article etudier n'évoquait pas le mariage musulman...
Etonné, je lui demande si la loi, qui consistait a interdire le mariage religieu tant que le mariage civil n'était pa établit, s'appliquait également au mariage musulman.
Et la, il me dit que l'islam ne reconnait pas de mariage religieux, et que le mariage évoqué par le coran est le mariage civil, qu'il n'y a aucune nécessité de consulter un imam ou autre religieux musulman pour être marié.
Il me dit que le mariage halal est culturel et plutot traditionnel, mais qu'il n'est évoqué a aucun moment son obligation dans le coran.
Alors moi, je ne comprend pas...
J'aimerais que si des gens savent la vérité me l'explique, ca na peut être pas une grande importance, mais j'aimerai savoir.
Merci a tous
12 septembre 2010 13:19
Assalam alaikoum

D'abord, je ne comprend pas ce que tu veux dire par mariage halâl. En principe, tout mariage qui résulte d'un accord entre les deux côtés du mariage, et remplissant les conditions recquises (deux témoins...) est un mariage halâl.
Peut-être que tu veux dire par mariage halâl, celui qui se fait par la procédure traditionnelle, comme à l'époque du Prophète (s.s.p), sans procédure officielle. Là, les interprétations peuvent différencier concernant ce type de mariage, car à cette époque, cette procédure de mariage était celle juridiquement reconnue, donc en quelque sorte celle officielle, aujourd'hui même si les choses ont changé, on peut voir que ce changement ne concerne que la procédure, que la forme, que l'aspect culturel, et non le fond, et non l'aspect cultuel du mariage, qui est celui de réunir deux êtres dans la légalité, dans le halâl.
Effectivement, en Islam il n'y a pas de mariage religieux. Le mariage en Islam n'est pas un sacrement mais un contrat entre deux êtres pouvantt être rompu, et pouvant se faire n'importe où, et non dans un endroit spécifique tel la mosquée, et sans la présence ou la consultation de quelqu'un de spécifique, comme l'imâm, alors que dans le christianisme, le mariage est un lien sacré ne pouvant être rompu, et doit être célébré dans l'église et sous l'assistance totale du prêtre, c'est pourquoi en occident, on distingue entre le mariage religieux (qui se fait à l'église) et le mariage civil, alors que dans l'Islam, il n'y a pas de mariage religieux ou de mariage civil, il y a le mariage tout court.
Ceci ne veut pas dire qu'il n'y ait pas d'aspect religieux dans le mariage en Islam. Par exemple, quand il est dit dans le Coran qu'il nous est permis d'épouser les femmes chrétiennes, juives (femmes des gens du Livre), et qu'il est nous interdit d'épouser les mahârems (mère, soeur, soeur de "lait"...), cette permission et cette interdiction a une siginification religieuse, et l'on peut parler là de mariage halâl (licite) et de mariage harâm (illicite). De même, il y a un aspect spirituel dans le mariage, symbolisant cette unité primordiale de l'homme et de la femme retrouvée et réalisée dans le couple.
J'espère que j'ai donné quelques éléments de réponse à ta question, laissant à d'autres interventions de donner d'autres éléments.



Modifié 3 fois. Dernière modification le 12/09/10 15:56 par faqir.
ton prof de droit a faux pour être marier il suffit de 2 témoin le wali la fille le garçon avec la dot etc comme le faisait le prophete sallhu ya salam et ces compagnon,sommes nous mieux que les sahaba ladi allah anhoum
Citation
faqir a écrit:
Assalam alaikoum

D'abord, je ne comprend pas ce que tu veux dire par mariage halâl. En principe, tout mariage qui résulte d'un accord entre les deux côtés du mariage, et remplissant les conditions recquises (deux témoins...) est un mariage halâl.
Peut-être que tu veux dire par mariage halâl, celui qui se fait par la procédure traditionnelle, comme à l'époque du Prophète (s.s.p), sans procédure officielle. Là, les interprétations peuvent différencier concernant ce type de mariage, car à cette époque, cette procédure de mariage était celle juridiquement reconnue, donc en quelque sorte celle officielle, aujourd'hui même si les choses ont changé, on peut voir que ce changement ne concerne que la procédure, que la forme, que l'aspect culturel, et non le fond, et non l'aspect cultuel du mariage, qui est celui de réunir deux êtres dans la légalité, dans le halâl.
Effectivement, en Islam il n'y a pas de mariage religieux. Le mariage en Islam n'est pas un sacrement mais un contrat entre deux êtres pouvantt être rompu, et pouvant se faire n'importe où, et non dans un endroit spécifique tel la mosquée, et sans la présence ou la consultation de quelqu'un de spécifique, comme l'imâm, alors que dans le christianisme, le mariage est un lien sacré ne pouvant être rompu, et doit être célébré dans l'église et sous l'assistance totale du prêtre, c'est pourquoi en occident, on distingue entre le mariage religieux (qui se fait à l'église) et le mariage civil, alors que dans l'Islam, il n'y a pas de mariage religieux ou de mariage civil, il y a le mariage tout court.
Ceci ne veut pas dire qu'il n'y ait pas d'aspect religieux dans le mariage en Islam. Par exemple, quand il est dit dans le Coran qu'il nous est permis d'épouser les femmes chrétiennes, juives (femmes des gens du Livre), et qu'il est nous interdit d'épouser les mahârems (mère, soeur, soeur de "lait"...), cette permission et cette interdiction a une siginification religieuse, et l'on peut parler là de mariage halâl (licite) et de mariage harâm (illicite). De même, il y a un aspect spirituel dans le mariage, symbolisant cette unité primordiale de l'homme et de la femme retrouvée et réalisée dans le couple.
J'espère que j'ai donné quelques éléments de réponse à ta question, laissant à d'autres interventions de donner d'autres éléments.
------------------------------------------------
Bravo, Faqir!
Tout ce qui contredira cet aperçu relèvera du domaine de la surenchère



Achour



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13/09/10 00:19 par ahmed derrous.
moi je contredit sa lol
13 septembre 2010 01:38
Citation
faqir a écrit:
Assalam alaikoum

D'abord, je ne comprend pas ce que tu veux dire par mariage halâl. En principe, tout mariage qui résulte d'un accord entre les deux côtés du mariage, et remplissant les conditions recquises (deux témoins...) est un mariage halâl.
Peut-être que tu veux dire par mariage halâl, celui qui se fait par la procédure traditionnelle, comme à l'époque du Prophète (s.s.p), sans procédure officielle. Là, les interprétations peuvent différencier concernant ce type de mariage, car à cette époque, cette procédure de mariage était celle juridiquement reconnue, donc en quelque sorte celle officielle, aujourd'hui même si les choses ont changé, on peut voir que ce changement ne concerne que la procédure, que la forme, que l'aspect culturel, et non le fond, et non l'aspect cultuel du mariage, qui est celui de réunir deux êtres dans la légalité, dans le halâl.
Effectivement, en Islam il n'y a pas de mariage religieux. Le mariage en Islam n'est pas un sacrement mais un contrat entre deux êtres pouvantt être rompu, et pouvant se faire n'importe où, et non dans un endroit spécifique tel la mosquée, et sans la présence ou la consultation de quelqu'un de spécifique, comme l'imâm, alors que dans le christianisme, le mariage est un lien sacré ne pouvant être rompu, et doit être célébré dans l'église et sous l'assistance totale du prêtre, c'est pourquoi en occident, on distingue entre le mariage religieux (qui se fait à l'église) et le mariage civil, alors que dans l'Islam, il n'y a pas de mariage religieux ou de mariage civil, il y a le mariage tout court.
Ceci ne veut pas dire qu'il n'y ait pas d'aspect religieux dans le mariage en Islam. Par exemple, quand il est dit dans le Coran qu'il nous est permis d'épouser les femmes chrétiennes, juives (femmes des gens du Livre), et qu'il est nous interdit d'épouser les mahârems (mère, soeur, soeur de "lait"...), cette permission et cette interdiction a une siginification religieuse, et l'on peut parler là de mariage halâl (licite) et de mariage harâm (illicite). De même, il y a un aspect spirituel dans le mariage, symbolisant cette unité primordiale de l'homme et de la femme retrouvée et réalisée dans le couple.
J'espère que j'ai donné quelques éléments de réponse à ta question, laissant à d'autres interventions de donner d'autres éléments.

Tout est dit ! Shôkran si Faqir pour ce breefing smiling smiley
13 septembre 2010 01:45
Assalam alaikoum

De rien Kenyoo, même si, en dépit de tous nos dires, on ne peut tout dire, car notre savoir aussi notre perception de la vérité restent toujours limités.
tu sais le mariage il fais partie intégrante de la religion ...
Citation
filsdelislam a écrit:
moi je contredit sa lol
--------------------------------------
C'est ton métier, n'est-ce pas?



Achour
Citation
faqir a écrit:
Assalam alaikoum

De rien Kenyoo, même si, en dépit de tous nos dires, on ne peut tout dire, car notre savoir aussi notre perception de la vérité restent toujours limités.
--------------------------------
C'est là une manifestation de l'humilité, de la modestie, deux qualités inhérentes aux vrais savants.
Cordialement



Achour
dont tu es doté grand savant Ahmed interpréteur de coran.
13 septembre 2010 15:09
Citation
ahmed derrous a écrit:
Citation
faqir a écrit:
Assalam alaikoum

De rien Kenyoo, même si, en dépit de tous nos dires, on ne peut tout dire, car notre savoir aussi notre perception de la vérité restent toujours limités.
--------------------------------
C'est là une manifestation de l'humilité, de la modestie, deux qualités inhérentes aux vrais savants.
Cordialement


Assalam alaikoum
Merci pour le compliment frère Ahmed, mais de toute sincérité et franchise, je ne suis pas du tout un savant, je ne suis qu'un faqir pauvre en Sa miséricorde
Citation
filsdelislam a écrit:
dont tu es doté grand savant Ahmed interpréteur de coran.
-----------------------------------------------
Merci du compliment; je demeure insensible à tout sarcasme



Achour
non se n'est pas du sarcasme lol mais se que je voudrais te dire kam12 ces que elle se trompe ta prof car le civil n'a rien avoir dans l'islam seul le mariage ISLAMIQUE est accepté d'Allah
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook