L'Orient contre l'Occident : l'inévitable conflit des valeurs.
Essai intéressant dans un journal marocain sur le sujet, petit passage en guise de teasing :

En Occident, exercer librement le droit de blasphémer, de railler ou de pourfendre les symboles religieux, de remettre en question ou en cause les fondements des croyances religieuses est l’aboutissement d’un processus propre à l’Occident et qui demeure étranger au Monde arabe et musulman. S’ébaudir ou s’indigner de l’émoi des musulmans à l’égard d’actes considérés comme “blasphématoires” en arguant que c’est naturel et normal en Occident relève du nombrilisme culturel.


[www.lejournal-hebdo.com]
Autre passage intéressant :

Toutefois, il serait illusoire de penser que l’Occident abdiquerait cette liberté et ces droits chèrement acquis, en se pliant aux protestations et demandes de la rue arabe et musulmane. Un effet pervers pourrait même se produire: la longue et historique tradition européenne de critique intellectuelle et artistique à l’égard de l’islam et du Monde arabe et musulman (Voltaire, Tocqueville, Marx, Renan…) risque de disparaître pour céder la place à une stratégie délibérée des milieux racistes et d’extrême droite pour provoquer des affrontements avec les musulmans...

A méditer dans le contexte actuel en transposant ça dans les revendications anti-laïcité en Europe, non seulement la laïcité ne bougera pas mais en plus on polarise le débat. On se retrouve avec deux extrêmes qui tiennent le crachoir et tuent tout débat intelligent et constructif.
 
Facebook