L'ONU enquête sur la mauvaise gestion aux camps de Tindouf
"L'ONU enquête sur la mauvaise gestion" de l'aide humanitaire destinée aux camps de Tindouf (La Razon)

Madrid, 05/02/07 - L'Organisation des Nations Unies a envoyé des délégations dans les camps de Tindouf, dans le sud algérien, "pour enquêter sur la mauvaise gestion" et sur "le détournement" de l'aide humanitaire destinées aux populations séquestrées dans ces camps, écrit lundi le quotidien espagnol "La Razon".

"Les Nations Unies, avec ses deux agences pour les réfugiés et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont dépêché des délégations dans les camps pour +évaluer in situ+ les besoins et vérifier la distribution des aliments" aux véritables destinataires que sont les populations séquestrées, ajoute le journal.

Rappelant que "depuis 30 ans, l'ONU et l'UE (Union Européenne) envoient régulièrement aux camps des aliments et des médicaments", l'article de "La Razon" souligne que "les fonctionnaires internationaux se sont plaints à plusieurs occasions de la mauvaise distribution des aides" de la part de la "direction" du "polisario".


Le journal rappelle aussi que le Maroc avait à maintes reprises "dénoncé le détournement de ces aides" qui sont écoulées sur "le marché noir au Mali, au Niger, en Mauritanie et même en Algérie".


"La Razon" cite enfin le communiqué, "daté des camps" de Tindouf et diffusé par une faction dissidente du "polisario", Khat Achahid (Ligne du martyr), appelant "la direction du polisario à annuler les festivités du 31-ème anniversaire" de l'auto-proclamation de la prétendue "RASD" et à consacrer cet argent pour aider les femmes et les enfants +victimes de la famine+", comme le prétendent les chefs séparatistes.
Près de 700 de nos soldats ont fait un séjour la bas !

Un ami de mon père, qui était pilote de mirage F-1, s'est fait arréter et mis en cabane pendant 10 ans !

La bas, ils ne mangeait que des petits poids et des lentilles, 1 fois par jour , et étaient roués de coups.

De plus, les polisario les obligeaient à profaner des insultes contre le Roi et sa famille, certains n'ont pas accéptés et ont été tabassés jusqu'à la mortcrying

Certains qui refusaient d'obeir aux membres du polisario étaient envoyé dans de véritable "caisses" en fer de 50 cm de largeur et de longueur, 1 mètre de hauteur.

Autant vous dire qu'au bout de 1 semaine, ils avaient les os en morceaux ...
 
Facebook