L'histoire de Sherazade
Hayla,

Je suis du meme avis que les autres filles si linha et pas contente spinning smiley sticking its tongue out et ben qu'elle passe son chemin. Je suis acros a tes histoires lol. Tu as un talent et c'est généreux de ta part de nous en faire profité maintenant sache une chose y aura toujours des jealoux dans ce bat monde malheureusement et rien que le fait de savoir que c'est a cause d'elle que tu t'en vas sa me fait mal au coeur crying.

Pence a toutes ces yabis que tu fait rever à chaque histoire et à toutes celles que tu as pu remettre sur le droit chemin.

Une derniére chose Hayla, ne nous quitte pas.
salam!

Ah non! j'étais à fond dans l'histoire et tu veux tout arrêter?! no no

Laisse les gens parler (ils ne sont qu'une petite minorité thumbs down )!

La suiiite stitouplaiiit confused smiley



Mariée et heureuse Al hamdoulilah - Future maman d'une princesse et DPA prévue le 26/05/2014 Inchallah!
Incha'Allah un beau +++ à toutes mes coupines essayeuses<3
Merciiiiiiiiii beaucoup les filles!! Je dois vous avouer qu'hier j'étais un peu en colère en voyant certains messages et des mp que j'ai reçu, mais j'ai eu une réaction un peu excessive en décidant d'arrêter mon histoire. Ce n'est vraiment pas correct vis-à-vis de toutes qui me sont fidèles depuis des mois, depuis la toute première histoires. Merci beaucoup pour votre soutien les filles, et promis je finirai mon histoire inchallah.
Celà dit, je demanderai à toutes celles qui n'apprécient pas mes histoires pour quelques raisons que ce soit, de ne pas les lire tout simplement, de passer leur chemin et d'éviter de polluer mon post ainsi que ma boite mp avec leur méchanceté gratuite et leur commentaires vexants et insultants!! Barakallahou fikoum!

Merciiii à toutes les autres, et désolée d'avoir juste envisager de lâcher, mais je vais finir mon histoire comme je l'ai toujours fait en espérant qu'elle vous plaise. Je vous pries une fois de plus de m'excuser pour comportement totalement incorrect vis-à-vis de vous, mes fidèles lectrices!
Citation
hayla a écrit:
Merciiiiiiiiii beaucoup les filles!! Je dois vous avouer qu'hier j'étais un peu en colère en voyant certains messages et des mp que j'ai reçu, mais j'ai eu une réaction un peu excessive en décidant d'arrêter mon histoire. Ce n'est vraiment pas correct vis-à-vis de toutes qui me sont fidèles depuis des mois, depuis la toute première histoires. Merci beaucoup pour votre soutien les filles, et promis je finirai mon histoire inchallah.
Celà dit, je demanderai à toutes celles qui n'apprécient pas mes histoires pour quelques raisons que ce soit, de ne pas les lire tout simplement, de passer leur chemin et d'éviter de polluer mon post ainsi que ma boite mp avec leur méchanceté gratuite et leur commentaires vexants et insultants!! Barakallahou fikoum!

Merciiii à toutes les autres, et désolée d'avoir juste envisager de lâcher, mais je vais finir mon histoire comme je l'ai toujours fait en espérant qu'elle vous plaise. Je vous pries une fois de plus de m'excuser pour comportement totalement incorrect vis-à-vis de vous, mes fidèles lectrices!

Et bah voilà tout est bien qui fini bien! grinning smiley

C'est bon on te pardonne ! quoi que non je te pardonnerai quand tu nous auras mis un joli paragraphe ptdr

Je rigouuule! yawning smiley
salam

J'ai eu une sacrée frayeur en lisant le message que tu as laissé hier soir. Hamdullah tu as changé d'avis mais je comprends que tu aies pu être blessée par certains messages désagréables!!!

Je demande donc à toutes celles qui t'envoient des MP d'écrire ce qu'elles ont à dire ICI en public plutôt que d'envoyer des messages et de se sauver comme des voleuses!
Merci Hayla !!! Tu déchire allez la suite mtnnnnn stpp...!!
Youpi Youpi. Tu reste lol. Bon maintenant pour te faire pardonner on veut un groooo grooo bout lool.
Le soir à la maison, je préparais le diner lorsque Abdellah m'a rejoins. L'histoire de Salahdine m'avais bouleversée.
Abdellah : ça va Sherazade?
Moi : ça va ça va..
Abdellah : allez di moi, qu'es-ce qui va pas?
Moi : je repensais à Salahdine et à ce qu'il a vécu..
Abdellah : oui,c'est vraiment triste, Allah y 3ounhoum
Moi : Amin ya Rabi. Comment tu fais?
Abdellah : quoi donc?
Moi : voir ce genre de situation et resté de marbre, comment tu fais pour laisser tes émotions de côté pour bien faire ton boulot?
Abdellah : j'en sais rien, mais je le fais, même si c'est parfois très difficile. Le journalisme c'est très dur comme métier, c'est pour ça que j'ai voulu que tu viennes ici. Toi tu n'y vois que l'aspect positif, le côté excitant, mais il faut aussi prendre en compte la difficulté de ce travail. Etre capable d'interviewer Paris Hilton, c'est facile, c'est à la portée de tout le monde, mais interviewer un palestinien orphelin, victime de la guerre, c'est nettement plus difficile.
Moi : oui, oui..
On a dîné et je suis allée me couchée, triste et fatiguée par cette journée.

Deux plutard, j'ai passé une partie de la soirée seule à la maison car Abdellah devait voir un collabateur et je n'étais pas autorisée à venir. Je suis donc sortie dehors pour acheter du lait, et je me suis retoruvé du côté palestinien (c'est comme ça là-bas, vous faites un pas et vous changer de pays, Israël, Palestine). Enfin bref, c'était le maghreb et lorsque je marchais sur le chemin du retour, j'ai vu un petit garçon. Il jouait avec un pneu de vélo et riait, mais je me demandais ce qu'il faisait dans le rue aussi tard et à son âge, il dvait avoir à peu près 6 ou 7 ans..
merci d'etre revenue ca fait plaisir !!!!!!!!!!!!!!!!


la suiiiiiiite stp
Ma toute première lecture et jen veux déjà pleins d'autres!!!! Baraka Allahou feek

j'attend la suite avec impatience ...
La suiteeee lol
stp
Il devait avoir a peu près 6 ou 7 ans. Alors je suis allée le voir.
Moi : salam toi
Lui : salam
Moi : comment tu t'appelles?
Lui : je m'appelle Issam
Moi : et moi c'est Sharazade
Il a souri.
Moi : alors Issam, tu as quel âge?
Lui : j'ai 6 ans
Moi : waouh, t'es grand dis donc! Mais dis moi, il est tard, qu'est-ce que tu fais dehors?
Lui : bah je joues!
Moi : d'accord mais tu sais il va faire nuit et c'est pas bien de rester dehors la nuit, il faut que tu rentres à la maison
Lui : je peux pas
Moi : et pourquoi?
Lui : parce que la maison est plus là
Je me suis assise près de lui.
Moi : quoi?
Lui : bah oui, la bombe elle est tombée sur la maison, et il y'a plus de maison
Moi, choquée : ma.. mais et ta famille?
Il m'a pris la main et s'est mis à compter sur mes doigts en disant : papa, maman, mima Fatima, Mohamed et Soukayna ils étaient dans la maison quand elle a fait boum, ils sont là
Et il m'a montré du doigt le ciel puis il a repris son pneu pour jouer. Je me suis retournée, j'ai versé pas mal de larmes puis je me suis mordu la lèvre inférieure de toutes mes forces pour éviter d'éclater en sanglots devant ce petit garçon. Je me suis finalement calmée et je me suis a nouveau retournée vers lui.
Moi : dis moi Issam, tu habites ou maintenant?
Lui : euuh.. je dors chez lala Rania mais quand y'a de la place
Moi : c'est qui elle?
Lui : c'est une vieille dame gentille mais malade meskina
Moi : d'accord, et ce soir tu dors chez elle?
Lui : non
Moi : ça te dit de venir avec moi?
Lui : ou ça?
Moi : on va aller dans une grande et belle maison, on va bien mangé et on va jouer, d'accord?
Lui : mais je te connais pas
Moi : bien sûr que si, je t'ai dis que je m'appelle Sherazade, ton connais mon prénom alors tu me connais!
Il semblait hésitant. Je me suis levée et je lui ai tendu la main.
Moi : alors tu viens?
Il m'a fixé quelques secondes, je lui ai sourit et il a pris ma main.

Nous sommes rentrés à la maison, je préparais le repas pendant que Issam se douchait. Tout en cuisinant, je ne cessais de pleurer, non pas parce que je coupais des oignons mais parce que j'étais profondément bouleversée par le vécu de Issam, cet adorable petit garçon qui était si jeune et naïf et qui ne comprenait pas le monde dans lequel il vivait. Puis Abdellah rentra à la maison et entendit le bruit dans la salle de bain.
Abdellah : qui est sous la douche?
Moi : Issam
Il était choqué.
Abdellah : c'est qui celui-là? Qu'est-ce qu'il fout chez moi?
Moi : du calme, c'est juste un gosse
Abdellah : un gosse?
Moi : oui je l'ai croisé en allant chercher du lait, il a seulement 7 ans et il jouait tout seul dans la rue en pleine nuit. Toute sa famille a été tué lors d'une explosion, il est tout seul
Abdellah : oh merde
Moi : c'est pour ça que je l'ai amené. Je suis désolée Abdel mais je ne pouvais rentrer en le laissant dans la rue
Abdellah : non non t'as bien fait. Il va passer la nuit avec nous et demain matin inchallah je l'emmènerai voir Aida
Moi : c'est qui elle?
Abdellah : elle gère une association en aide aux enfants en difficulté, elle s'en occupe jusqu'à ce qu'ils soient placés dans des familles
Moi : très bien
Puis nous avons passé la soirée tous les trois avec Issam, une bonne soirée.

Quelques jours plutard, Abdellah avait un rendez-vous à Gaza, je l'ai accompagné dans la ville mais pas à son rendez-vous. Il est donc parti l'après-midi, me laissant seule à l'hôtel. Plutard dans l'après-midi, j'ai décidé de sortir me balader. C'était la pire erreur de ma vie..
la suite, stp !!
Désolée pour ce retard les filles!

Plutard dans l'après-midi, j'ai décidé de sortir me balader. C'était la pire erreur de ma vie.. Jamais je n'oublierai ce terrible épisode de ma vie. Le soir-même, lorsque je rentra à la maison, Abdellah n'était pas encore rentré, je me suis enfermée dans ma chambre et je pleurais comme une folle, puis je suis mise à prier puis Abdellah est finalement rentré.
Nous étions en train de diner lorsque je lui ai fais part de mon souhait.
Moi : Abdel..
Lui : mhh?
Moi : je veux rentrer en France
Lui : quoi?
Il semblait surpris.
Moi : écoutes, tout le monde me manque et puis j'en ai marre de rester ici, de voir toute cette souffrance et cette guerre interminable, j'en ai marre
Lui : je sais que c'est difficile mais si tu veux devenir journaliste, tu..
Je l'ai interrompu : bah écoutes je diviendrais journaliste people. J'écrirai sur Eva Longria et Tony Parker, au moins je serais sûre de ne pas voir d'horreurs
Lui, surpris : mais enfin qu'est-ce quui t'arrives Sherazade? Je comprends c'est pas ton genre de baisser les bras comme ça, et puis ça te plaisait d'être ici, je comprends pas
Moi : y'a rien à comprendre, je veux juste retourner auprès de ma famille, dans un pays sans guerre et sans morts tous les jours
Il a baissé la tête et il a dit : ok, comme tu veux
A la fin du diner, il a pris son ordinateur et m'a resrvé un billet, je suis rentrer à la maison deux jours plutard.

Lorsque je suis enfin revenue à la maison, mes parents étaient au bled, il n'y avait à la maison que mes frères et ma soeur. J'étais très contente de les revoir mais j'avais le coeur meurtri par ce que j'avais vécu là-bas. Mes frères aussi étaient heureux de me revoir. Le soir on a tous mangé ensemble.
Souheil : alors, c'était comment là-bas?
Moi : bof
Souheil : bof? C'est tout?
Moi : bah écoutes qu'est-ce que tu veux que je te dise? L'Israël et la Palestine c'est de très beaux pays, mais c'est la guerre, c'est la merde quoi!
Hichem : justement, la guerre c'est comment? Ca se passe comment au juste?
Moi : c'est simple, le israéliens tirent sur tout ce qui bougent faisant ainsi des dizaines d'enfants orphelins
Ibtissem : arrêtes, c'est quand même pas à ce point là, non?
Moi : oui, oui. Bon je vous laisse je vais prendre ma douche
Souheil : tu finis pas?
Moi : non, j'ai pas faim. Je suis fatiguée, je vais prendre et je vais me coucher juste après
Je me suis levée et je me suis dirigée vers la salle de bain. Depuis mon petit séjour, javais nourri une haine profonde envers le peuple israélien. Moi qui était si tolérante et ouverte d'esprit, je suis revenue de là-bas totalement transformée : haineuse, triste, colérique, dégoûtée mais surtout, antisémite du moins envers les israéliens. J'étais revenue anéantie et je détestais les israéliens, je les maudissais..
super ma hayla tu es de retour bienvenue a toi hbiba surtout fait pas gaf aux commentaire des autres elles st jalouse continue khty
J'étais revenue anéantie et je détestais les israéliens, je les maudissais.
Avant ce voyage, j'étais une personne simple, drôle, joyeuse mais dorénavant j'avais perdu toute ma joie de vivre. Et ce changement de comportement n'avait pas échapper à ma famille. Un soir alors que je lisais dans ma chambre, Souheil est venu me parler. Souheil et moi avons toujours eu une relation très très fusionnelle, il n'a qu'un an de plus que moi, dnc depuis notre enfance nous sommes très proches. Enfin bref, il est entré dans ma chambre et s'est assis sur mon lit près de moi.
Souheil : hey, qu'est-ce que tu fais?
Moi : je lis comme tu le vois
Puis le silence s'est installé. Souheil m'a pris le livre des mains.
Moi : éh, qu'est-ce que..
Souheil : Sherazade, il faut qu'on parle
Moi : quest-ce qui se passe?
Souheil : écoutes, depuis que t'es rentrée d'Israël..
Moi : Palestine
Souheil : oui bon, Israël-Palestine, je trouve que t'as changé. T'es devenue distante, tu ris plus, on dirait que t'es triste à longueur de journée
Moi : c'est normal
Souheil : comment ça?
Moi : écoutes, là-bas j'ai vu des choses qui m'ont changé. J'ai pû constaté la souffrance des gens, la misère, leurs difficultés pour vivre, pour survivre même. Et c'est..
J'ai voulu continuer mais j'ai senti ma gorge se serrait et mes yeux se sont remplis de larmes.
Souheil : viens là
Et il m'a serré dans ses bras. Pendant que je le tenais, je me disais dans mon fort intérieur : "Souheil, si seulement tu savais ce que j'ai vécu là-bas".
Souheil : ça va aller?
Moi : oui oui, t'inquiètes pas il me faut juste un petit de réadaptation à la vie parisienne c'est tout
Souheil : ok, mais si ça va pas, tu m'en parles ok?
Moi : d'accord
Puis il m'a fait un bisou et il est parti (Souheil me fait tout le temps des bisous).

Un mois après, j'ai repris les cours, dans une université à Paris. La prépa sciences po ne me tentait plus beaucoup mais je l'ai faite quand même, et puis il y'avait au moins un bon côté, je n'allais pas êtr seule, j'allais retrouver quelques amis : Najet(ma meilleure amie), Zakary et Adnane, des amis qui étaient au lycée avec moi.
La rentrée s'est très bien passée hamdoullah, j'appris repris mon trin-trin quotidien, métro-boulot-dodo comme on dit! Hamdoullah la fac n'était qu'à environ 30 minutes de chez moi. J'assurais bien en cours, j'avais de bons résultats, je m'en sortais vraiment bien.
Tout se passait très bien, jusqu'à ce jour, ce fameux TD de sciences politiques..
c ma 1er lecture dans ton sujet baraka allahou feek c manifik comment tu ecrit ne tarrete surtou pa stppppppppthumbs upyawning smiley bizou
la suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee stpppppppppppppppppppppppppppconfused smileyBye
Tout se passait très bien, jusqu'à ce cours, ce fameux TD de sciences politiques. Le thème abordé? Les conflits au Moyen-Orient, et bien évidemment, le meilleur exemple que le prof a choisi pour illustrer est la guerre israélo-palestinienne. Il nous faisait tout son blabla qui avait un air pro-israélien.
Le prof : selon vous, quelle solution permettrait de mettre un terme à cette guerre qui dure depuis des années?
Un éleve (Ilyan) a répondu : je pense que la solution adéquate serait de suivre celle proposée par l'ONU, a savoir offrir 55% des terres du pays a Israël et 45% à la Palestine
Moi ; pfffff
Le prof : un soucis mademoiselle?
Moi : je comprends pas
Le prof : quoi donc?
Moi : pourquoi accorder 55% du pays à Israël sachant que les palestiniens sont plus nombreux? C'est pas logique!
Le prof : euh..
Il ne savait pas quoi répondre.
Ilyan c'est tourné vers moi et m'a dit : bah écoutes les israéliens sont présents dans le pays depuis la nuit des temps donc c'est normal qu'ils aient la majorité du pays
Moi : je te demandes pardon? Ils sont présents dans le pays depuis la nuit des temps? Ben voyons
Le prof : bon très bien, c'est..
Ilyan : bah quoi, c'est vrai non?
Moi : excuses moi mais pour autant que je saches, le pays appartient à la base aux palestiniens et les israéliens s'y sont imposés, comme des envahisseurs!
Ilyan : attends t'es sérieuse là?
Le prof a tapé du poing sur la table et nous a dit : ça suffit maitenant, du calme! Est-ce qu'on pourrait débattre tranquillement sans que ça dégénère en conflit svp?
Moi : ok
Ilyan : ok mais je tiens quand même à préciser que les israéliens ne sont pas des envahisseurs!
Moi : ah ouais? Et t'appelles ça comment quand un peuple débarque dans ton pays et refuse de se barrer?
Ilyan : mais ils ont pas à de barrer, ils sont chez eux!
Et là je me suis mise en colère.
Zakary qui était assis près de moi m'a discrètement dit : calmes toi Sherazade
Moi : chez eux? Nan mais tu te fous de moi là?
Ilyan : pourquoi?
Moi : parce que excuses moi mais à ce que je saches les juifs n'ont pas le droit d'avoir de terre alors qu'est-ce qu'ils foutent en Palestine?
Ilyan : pas le droit d'avoir des terres? D'où tu sors ça toi?
Moi : bah tu sais quoi, vas lire la Torah et tu verras qu'il y est écrit que le peuple juif n'a pas pas la droit de posséder des terres car ils doivent toujours être en mouvement de façon a prêcher leur religion a travers le monde. Il est strictement interdit aux juifs de posséder des terres! Alors avant de venir critiquer, renseignes toi, enfin je dis ça je dis rien
Le prof : bon Sherazade, calmez-vous, c'est..
Moi : nan je me calme pas! J'en ai marre que lorsque l'on parle du conflit israélo-palestinien, on entend toujours des discours pro-israélien alors qu'au vue de leurs écritures religieuses, ils n'ont absolument rien a @#$%& en Palestine!! On entend toujours des tas de conneries en faveur de peuple israélien et tout ça au nom de quoi? Parce qu'ils ont souffert!
Le prof : c'est votre opinion et je la respecte, mais vous devez quand même admettre que le peuple juif a quand même pas mal souffert durant des centaines d'années
Moi : ouais, et alors?
Le prof, surpris : je vous demande pardon?
Nejet s'est tournée vers Zakary et lui a dit : ça y'est, elle est dans la merde
Moi : ok les juifs et souffert et après?
Ilyan : attends t'es sérieuse là? Les juifs ont été persécutés pendant des années?
Moi : et alors? Les noirs ont été persécutés pendant des années, les musulmans aussi d'ailleurs
Ilyan : oui mais c'est pas pareil
Moi : ah ouais? Et en quoi c'est différent?
Ilyan : les juifs ont été persécutés et assassinés par centaines
Moi : chaque peuple a eu son lot de souffrance, ça fait partie de l'histoire mais ça ne leur donne pas le droit de s'attaquer a d'innocents musulmans
Ilyan : pfffff, comme si les musulmans ne tuaient personne. Le 11 septembre c'était les juifs peut-être?
Moi : ben voyons, quand les musulmans tuent, là ça fait du bruit, ça nous traite de terroristes, par contre les juifs tuent des palestiniens chaque jour et on en entendant jamais parlé ou alors on dit que c'est leur droit, bah oui, ils ont tellement soufferts les pauvres qu'aujourd'hui ils peuvent faire absolument tout ce qu'ils veulent en toute impunité, tout ça au nom de leur satanaté souffrance!
Ilyan : écoutes..
Moi : non, toi tu vas m'écouter! Les juifs ont peut-être souffert dans le passé mais là ça fait 60 ans qu'ils font du mal aux palestiniens, j'ai été là-bas, j'ai vu de mes propre yeux comment de comportent ces enfoirés d'israéliens, ce sont justes des gens diaboliques!
Tout le monde me fixait, choqués par mes propos. Je suis sortie de la salle, je me suis assise par terre et je me suis mise à pleurer. Toute cette conversation m'a fait repenser à ce que j'avais vécu là-bas.
Je pleurais lorsque Adnane m'a rejoins..
tu peux mettre une autre suite stpp
Facebook