News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
L’Algérie mise sur le nucléaire civil
Le ministre de l’Énergie et des Mines, M. Chakib Khelil, a appelé la communauté internationale à “passer des engagements à l’action”, dans un message adressé, hier, aux participants de la conférence internationale sur l’énergie. Une soixantaine de pays, dont l’Algérie, ont participé jeudi et vendredi à Paris à une conférence internationale ouverte pour deux jours sur le thème “L’énergie dans un monde en mutation” qui a consacré un intérêt particulier au développement durable et à la protection de l’environnement. Dans un message adressé aux participants, dont plus d’une dizaine de ministres et une quinzaine d’organisations internationales, M. Chakib Khelil a souligné qu’en matière de développement durable, il faut que “les engagements pris soient traduits par des actions concrètes”. Pour lui, la priorité est de “s’accorder sur les actions à mettre en œuvre pour faire face à la dégradation inquiétante de l’environnement”.

À cet égard, le ministre de l’Énergie a souligné que “les actions les moins coûteuses, et donc les plus faciles à entreprendre notamment en Algérie, consistent en la mise en place de cadres législatifs et réglementaires favorisant le développement durable ainsi que les institutions à même d’en assurer l’application”. Notant les “difficultés de mise en place” de ce dispositif réglementaire et institutionnel, “particulièrement dans les pays en développement”, M. Chakib Khelil a estimé que “l’apport des pays développés dans ce cadre est vivement souhaitable, en apportant les fruits de leur expérience et leur savoir-faire dans ce domaine”. Il a aussi évoqué le fait que “la mise en œuvre de politiques judicieuses de développement durable requiert la mise en place d’infrastructures énergétiques qui permettraient un accès plus large de la population à l’énergie”.
 
Facebook