News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
je l'aime à mourir
Bonsoir à toutes,

Je viens sur ce forum pour vous raconter mon histoire, et obtenir de votre part des réactions, ainsi que des conseils.
J'ai 30 ans, je suis maman de deux enfants.
L'un est issu d'un mariage, il a 10 ans aujourd'hui, l'autre est issu d'une histoire qui a duré 5 années en concubinage, cette deuxième histoire est aussi terminée.
Je suis seule avec mes 2 enfants, mais je m'en sors très bien d'un point de vue matériel et financier, el hamdoulilah.

A l'âge de 18 ans, j'ai rencontré un homme qui en avait 11 de plus, Mohamed.
Nous sommes sortis ensemble, bien que sachant qu'il venait d'avoir un bébé peu de temps avant, il vivait en concubinage avec une femme, mais leur relation était ambigüe.
De toute façon, j'était tellement amoureuse, il avait les mots, et une telle emprise sur moi, que pour lui j'aurais tout accepté.

Notre première relation n'a pas duré, il ne s'impliquait pas assez dans notre relation, j'ai quitté la France, j'ai rencontré le père de mon fils, et nous nous sommes mariés.
Notre mariage a duré 3 ans.

De retour en France, j'ai revu Mohamed, nous avons repris ensemble, il m'a beaucoup déçu, car notre étions ensemble par "intermittence" si je puis dire.
Il ne me présentait ni à ses amis, ni sa famille, ce qui pour moi veut tout dire.
Notre relation a duré comme cela environ 2 ans, il m'appelait quand il voulait, et j'attendais...j'étais dingue de lui.
Petit à petit, j'ai fini par ne plus accepter cette situation.
Nous nous sommes donc éloignés, je ne dis pas séparés, car cela s'est fait très naturellement.

Mais à chaque fois qu'on se recroisait, on discutait toujours un peu, je cachais ma joie de le voir, j'avais le coeur qui battait très fort à chaque fois.

Un jour on m'a présenté le père de mon deuxième enfant, une histoire très banale, sans plus, juste envie de me caser, lui aussi. J'ai vécu avec lui par défaut.

Mohamed n'a cessé d'être dans mes pensées, je l'aime à mourir, depuis que j'ai 18 ans, il n'y a pas un jour où je ne pense pas à lui.
Il est sans cesse dans ma tête et dans mon coeur.

J'ai appris depuis peu qu'il vit avec une femme, une Française, il n'est plus avec la mère de sa fille depuis longtemps.
Je le connais, et je sais que cette relation ne durera pas. Si on m'avait dit qu'il était avec une maghrébine, ou bien qu'il s'était marié, là je pense que j'aurais été désemparée.

Il y a quelques jours, j'ai rêvé que je le croisais dans la rue, et que je lui avais déclaré une nouvelle fois tout mon amour pour lui.
Et hier, je me suis rendue au consulat pour faire le passeport de mon bébé, en plein milieu d'après-midi, et qui vois-je ?

Mohamed !

Mon coeur bat à 100 à l'heure !!!
Je ne l'avais pas vu depuis des années.
Je suis partagée entre le bonheur de le voir, et la honte d'être habillée en clocharde.
Je suis en congé parentale, j'ai un bébé de 5 mois, et je me laisse beaucoup aller.

Il me demande des nouvelles, me pose quelques petites questions sur ma fille...je suis très heureuse de le voir, et j'ai toujours honte de donner cette mauvaise impression, mal habillée, mal coiffée, 10 kilos de trop...

On m'appelle, quand je sors, il n'est plus là...

Il pense que je suis probablement encore avec le père de ma fille...

Le fait de l'avoir vu me rend encore plus malade, je l'aime en silence depuis mes 18 ans, et je n'ai jamais cessé de penser à lui, à ce qu'il pouvait être en train de faire.

Je l'aime à la folie, et je veux forcer le destin..

Qu'en pensez-vous ?

ai-je une chance ?
Bonjour,

Il n'y a personne ?
salam malade d'amour


je t'ai envoyé un MPsmiling smiley
un conseil ma chere! essai doublier et de tourner la page (brule le livre tant que ty es)


je n'ai pas vecu ton histoire mais tu vois bien que c'est assez compliqué! je vois pas trop l'interet de passer sa vie à espérer ou a être nostalgique! on a tous eu des ex mais on zappe et la vie continue!

Pour répondre à ta question, et non, on ne peut pas forcer le destin, KOULCHI BLMKTABE, que ca soit niveau sentimental, professionnel ou autre ... meme si tu te casse la tete H24!!!

Vis ta vie et concentre toi sur l'éducation de tes gosses... Et des hommes, il y'en a, tu en rencontrera un autre et pas la peine de se précipiter.

Bonne continuation!
Tu sais, je ne suis pas moche, et des hommes, j'en ai rencontré.
Je pense que l'on peut avoir un grand et vrai amour, qui passe bien au dessus de tout le monde.
Ce n'est pas de la nostalgie.
Je ne ressens rien pour le père de mon fils, pourtant nous avons eu un enfant ensemble.
Je suis partagée entre le bonheur de le voir, et la honte d'être habillée en clocharde.
Je suis en congé parentale, j'ai un bébé de 5 mois, et je me laisse beaucoup aller.



ptdr je t'imagine et c'est à mourir de rire!!!!!!!!!!!!!!!!
Bijour,

Tu n'es pas malade d'amour, mais malade tout court ! Il y a une forme de folie qui se dégage de ton comportement.
Même si je comprends qu'une femme puisse être "folle" amoureuse, d'un homme, il y a quand même un esprit qui conduit le corps.

Toi, tu sembles "vide" de l'intérieur. Chose qu'on note chez les gens drapés dans une apparence, pour faire bonne figure.

Le problème est là. Un homme regarde certes l'apparence d'une femme, mais ça ne dure pas. Il faut qu'elle ait de la personnalité, qu'elle dégage quelque chose de spécial pour se différencier des autres.

Tu es quelqu'un de passif, qui attend que les choses se fassent, et les acceptent quand elles viennent. Le mariage par défaut en est le parfait exemple.

Je pense que tu as un sérieux problème à composer avec la réalité. Chose qu'on retrouve chez les personnes "faibles" d'esprit, qui sont dans le rêve, et qui sont persuadées que celui-ci va se réaliser. Le déni de réalité amène une souffrance, et des souffrances, car il faut penser à tes enfants, loin de ce rêve égoïste après lequel tu cours.

Je devine même qu'il y a chez toi un profond besoin d'affection qui englobe une idée de crée un modèle familial parfait (il faudrait creuser dans ton rapport avec tes parents, la composition familiale et ses membres) qui induit lui-même une idée de sécurité, de protection. Et ce fameux Mohamed est la figure principale de ce rêve, de ce puzzle qu'est ta vie (éparpillée).

Sauf qu'il faut de rendre à l'évidence. Cet homme a d'autres priorités, d'autres "buts". C'est un butineur qui passe d'une fleur fragile à une autre, sans cas de conscience et dont il "pompe" le cœur. Tu le sais et espère qu'il te reviendra après son aventure avec la "Française".

Les choses sont plus complexes que ce que tu penses. Il faut arrêter de rêver. Ce mec est un @#$%&, un profiteur, instable. Point barre.

Je te mets en garde de tenter de le récupérer par tous les moyens (même ceux qu'interdits Dieu) car cela retombera sur ta vie et surtout affectera tes deux enfants.

Bon courage et continuation

Amicalement,

衛生部津市
Citation
malade d'amour a écrit:
Tu sais, je ne suis pas moche, et des hommes, j'en ai rencontré.
Je pense que l'on peut avoir un grand et vrai amour, qui passe bien au dessus de tout le monde.
Ce n'est pas de la nostalgie.
Je ne ressens rien pour le père de mon fils, pourtant nous avons eu un enfant ensemble.


Bonsoir....
Fait comme tu le sent est tu verras bien ..Et ne pas culpabiliser car personne ne peut se mettre à ta place à moins d'avoir vécu la même chose..
c'est pas facile de savoir ce que notre coeur voudrait faire, des fois faut se bousculer pour aller de l'avant mais ensuite on réalise qu'on aurait mieux fait d'écouter la voix qui nous disait Non ne le fait pas 

mais cette voix nous dit en permanence... Non ne le fait pas, si on l'écoute on ne fait plus rien......
Et toutes ces questions que l'on se pose dans ces cas là...Que faire tenter ou ne pas tenter ?
Est-ce que ça vaut le coup ?
On n'oublie jamais un vrais amour. C'est une certitude. On vit avec ce souvenir intarissable, ineffaçable et on cherche à se mentir à soi-même que l'on y pense plus... Ce n'est que mon avis personnel, mais je suis convaincu qu'on aime sincèrement une fois, et que cette fois-ci, on s'en souviens toute sa vie.



L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe.
N'hésite pas, fonce, vie ton histoire, ne te prends pas la tête, adviendra ce qu'il adviendra. Au moins tu n'auras pas de regrets.
Tu ne pourras avancer dans ta vie que si tu vas jusqu au bout de tes désirs
Si tu éprouves le besoin de l appeler fais le
Que risques tu
Un " non "
Une belle histoire
Ou un ami
Tu ne le sauras que si tu fonces
Ton dernier paragraphe résume tout mache !
Citation
malade d'amour a écrit:
Bonjour,

Il n'y a personne ?


ton histoire est comment dire très complexeAngel

bonne chance
T'avais 18 ans aujourdhui tu en a 30, faut oublier le passé et avancer!!
Citation
衛生部津市 a écrit:
Bijour,

Tu n'es pas malade d'amour, mais malade tout court ! Il y a une forme de folie qui se dégage de ton comportement.
Même si je comprends qu'une femme puisse être "folle" amoureuse, d'un homme, il y a quand même un esprit qui conduit le corps.

Toi, tu sembles "vide" de l'intérieur. Chose qu'on note chez les gens drapés dans une apparence, pour faire bonne figure.

Le problème est là. Un homme regarde certes l'apparence d'une femme, mais ça ne dure pas. Il faut qu'elle ait de la personnalité, qu'elle dégage quelque chose de spécial pour se différencier des autres.

Tu es quelqu'un de passif, qui attend que les choses se fassent, et les acceptent quand elles viennent. Le mariage par défaut en est le parfait exemple.

Je pense que tu as un sérieux problème à composer avec la réalité. Chose qu'on retrouve chez les personnes "faibles" d'esprit, qui sont dans le rêve, et qui sont persuadées que celui-ci va se réaliser. Le déni de réalité amène une souffrance, et des souffrances, car il faut penser à tes enfants, loin de ce rêve égoïste après lequel tu cours.

Je devine même qu'il y a chez toi un profond besoin d'affection qui englobe une idée de crée un modèle familial parfait (il faudrait creuser dans ton rapport avec tes parents, la composition familiale et ses membres) qui induit lui-même une idée de sécurité, de protection. Et ce fameux Mohamed est la figure principale de ce rêve, de ce puzzle qu'est ta vie (éparpillée).

Sauf qu'il faut de rendre à l'évidence. Cet homme a d'autres priorités, d'autres "buts". C'est un butineur qui passe d'une fleur fragile à une autre, sans cas de conscience et dont il "pompe" le cœur. Tu le sais et espère qu'il te reviendra après son aventure avec la "Française".

Les choses sont plus complexes que ce que tu penses. Il faut arrêter de rêver. Ce mec est un @#$%&, un profiteur, instable. Point barre.

Je te mets en garde de tenter de le récupérer par tous les moyens (même ceux qu'interdits Dieu) car cela retombera sur ta vie et surtout affectera tes deux enfants.

Bon courage et continuation

Amicalement,

衛生部津市



Salam

Indiscutablement, j'adore tes interventions Monsieur le chinois .. je te décerne ma palme d'or..

Je suis entièrement d'accord avec ton analyse..



"Ne raconte jamais tes peines à autrui, car le vautour et l'épervier s'abattent sur le blessé qui gémit." Proverbe arabe.
Citation
malade d'amour a écrit:
Bonsoir à toutes,

Je viens sur ce forum pour vous raconter mon histoire, et obtenir de votre part des réactions, ainsi que des conseils.
J'ai 30 ans, je suis maman de deux enfants.
L'un est issu d'un mariage, il a 10 ans aujourd'hui, l'autre est issu d'une histoire qui a duré 5 années en concubinage, cette deuxième histoire est aussi terminée.
Je suis seule avec mes 2 enfants, mais je m'en sors très bien d'un point de vue matériel et financier, el hamdoulilah.

A l'âge de 18 ans, j'ai rencontré un homme qui en avait 11 de plus, Mohamed.
Nous sommes sortis ensemble, bien que sachant qu'il venait d'avoir un bébé peu de temps avant, il vivait en concubinage avec une femme, mais leur relation était ambigüe.
De toute façon, j'était tellement amoureuse, il avait les mots, et une telle emprise sur moi, que pour lui j'aurais tout accepté.

Notre première relation n'a pas duré, il ne s'impliquait pas assez dans notre relation, j'ai quitté la France, j'ai rencontré le père de mon fils, et nous nous sommes mariés.
Notre mariage a duré 3 ans.

De retour en France, j'ai revu Mohamed, nous avons repris ensemble, il m'a beaucoup déçu, car notre étions ensemble par "intermittence" si je puis dire.
Il ne me présentait ni à ses amis, ni sa famille, ce qui pour moi veut tout dire.
Notre relation a duré comme cela environ 2 ans, il m'appelait quand il voulait, et j'attendais...j'étais dingue de lui.
Petit à petit, j'ai fini par ne plus accepter cette situation.
Nous nous sommes donc éloignés, je ne dis pas séparés, car cela s'est fait très naturellement.

Mais à chaque fois qu'on se recroisait, on discutait toujours un peu, je cachais ma joie de le voir, j'avais le coeur qui battait très fort à chaque fois.

Un jour on m'a présenté le père de mon deuxième enfant, une histoire très banale, sans plus, juste envie de me caser, lui aussi. J'ai vécu avec lui par défaut.

Mohamed n'a cessé d'être dans mes pensées, je l'aime à mourir, depuis que j'ai 18 ans, il n'y a pas un jour où je ne pense pas à lui.
Il est sans cesse dans ma tête et dans mon coeur.

J'ai appris depuis peu qu'il vit avec une femme, une Française, il n'est plus avec la mère de sa fille depuis longtemps.
Je le connais, et je sais que cette relation ne durera pas. Si on m'avait dit qu'il était avec une maghrébine, ou bien qu'il s'était marié, là je pense que j'aurais été désemparée.

Il y a quelques jours, j'ai rêvé que je le croisais dans la rue, et que je lui avais déclaré une nouvelle fois tout mon amour pour lui.
Et hier, je me suis rendue au consulat pour faire le passeport de mon bébé, en plein milieu d'après-midi, et qui vois-je ?

Mohamed !

Mon coeur bat à 100 à l'heure !!!
Je ne l'avais pas vu depuis des années.
Je suis partagée entre le bonheur de le voir, et la honte d'être habillée en clocharde.
Je suis en congé parentale, j'ai un bébé de 5 mois, et je me laisse beaucoup aller.

Il me demande des nouvelles, me pose quelques petites questions sur ma fille...je suis très heureuse de le voir, et j'ai toujours honte de donner cette mauvaise impression, mal habillée, mal coiffée, 10 kilos de trop...

On m'appelle, quand je sors, il n'est plus là...

Il pense que je suis probablement encore avec le père de ma fille...

Le fait de l'avoir vu me rend encore plus malade, je l'aime en silence depuis mes 18 ans, et je n'ai jamais cessé de penser à lui, à ce qu'il pouvait être en train de faire.

Je l'aime à la folie, et je veux forcer le destin..

Qu'en pensez-vous ?

ai-je une chance ?
...
@bonbon

Je n'ai pas pris le temps de répondre au chinois, car estimer en lisant un petit texte d'une personne, qu'elle soit vide, sans personnalité, et malade...ça se passe de commentaire...

Ce n'est ni plus ni moins que de la psychologie de comptoir, de mon point de vue, lui a le sien, et tu as le tiens !

Et puis pour tant de sarcasme ? On peut très bien dire les choses en essayant de ne pas blesser.
Citation
malade d'amour a écrit:
@bonbon

Je n'ai pas pris le temps de répondre au chinois, car estimer en lisant un petit texte d'une personne, qu'elle soit vide, sans personnalité, et malade...ça se passe de commentaire...

Ce n'est ni plus ni moins que de la psychologie de comptoir, de mon point de vue, lui a le sien, et tu as le tiens !

Et puis pour tant de sarcasme ? On peut très bien dire les choses en essayant de ne pas blesser.


Salamalikoum/anéaséo/niha

Concernant ta réaction et réponse, je m'y attendais. Ton "cas" est malheureusement très répandu et fait l'objet d'études comportementales chez divers spécialistes de relations humaines. Ce que je dis plus haut tiens la route. Il y a, je le répète, un déni de la réalité, d'ouvrir les yeux. Et c'est normal. Puisque tout ta vie et même idéal est construit pour cet homme, autour de cet homme. Et le remettre en question, comme cette histoire, c'est ton monde que tu vois s'écrouler. Tu es comme au bord d'une falaise et tu refuses la chute (alors que tu es tombée à bien des reprises de haut, avec lui), disant intérieurement, avec une foi inébranlable qu'on connait aux nonnes de Lourdes "un jour, il va venir me sauver", alors qu'il s'est sauver en lâche avec une autre.

Oui, tu es vide, dans le sens où tu manques cruellement de volonté, de caractère, de discernement. La preuve en est cette dernière rencontre où il t'a complètement ignorée. Et lorsque Bonbon-acidulé vient appuyer en quelques sortes mes propos, cela leur donne sens, contrairement à ceux de Mache qui vont dans tes attentes, dans ce que tu veux seulement lire et croire. On a eu l'opportunité de lire un cas d'une jeune fille comme le tien, avec toujours ce même déni de la réalité, de réponse de gens censés la secouer. Et c'est très triste de voir un tel aveuglement.

Si on récapitule

- à l'âge de 18 ans, j'ai rencontré un homme qui en avait 11 de plus, Mohamed.
- il vivait en concubinage avec une femme, mais leur relation était ambigüe.
- il avait les mots, et une telle emprise sur moi, que pour lui j'aurais tout accepté.
- notre première relation n'a pas duré, il ne s'impliquait pas assez dans notre relation,
- de retour en France, il m'a beaucoup déçu, car notre étions ensemble par "intermittence"
- il ne me présentait ni à ses amis, ni sa famille, ce qui pour moi veut tout dire.
- il m'appelait quand il voulait, et j'attendais...


Comme tu le dis si bien, ça veut tout dire... surtout la troisième ligne.

Il n'est pas nécessaire d'être un psy, pour voir qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette histoire...
L'amour rend aveugle comme on dit, et cette histoire en est la parfaite illustration. Dès le départ, le mec a joué avec toi. Tu n'étais qu'un "bouche trou" dans une phase où il n'allait pas bien, et toi, tu t'es accroché à lui avec pour histoire de finir ta vie avec lui, que ses belles paroles deviennent réalité un jour.

J'ai envie de dire "pauvre petite"... car tu es comme une ado, toujours à tes 18 ans, voir moins, qui espère retourner en arrière, alors que lui avance, toujours aussi indécis, allant de ("fille"winking smiley "fleur" en "fleur"... Des femmes à qui on ferait croire tout et n'importe quoi, pour peut qu'on les aime, comme elles nous aime. Sombre tableau... quand la nature (humaine ?) est morte.

Sinon encore une fois, ne va pas dans ton idée de forcer le destin, ça se retournera contre toi.
Si Dieu (pour peu que tu crois en son existence) t'a éloigné d'un tel homme, c'est qu'il n'est comme tu le vois toi : bon.
Relis juste ton histoire que j'ai résumé plus haut, et tu verras la réalité en face

Bon courage et continuation

Amicalement,

衛生部津市
 
Facebook