News Forum MediaTic Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
2 journalistes condamnés à la prison pour atteinte à Hosni Moubarak
EGYPTE - 26 juin 2006 - AFP


Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire égyptien Al-Doustour et une journaliste ont été condamnés lundi à un an de prison pour avoir porté atteinte au président Hosni Moubarak.

Le tribunal pénal de Guiza a jugé Ibrahim Issa, absent de l'audience, et la journaliste Sahar Zaki coupables d'"injure et d'atteinte au président de la république et au peuple d'Egypte". Il les a condamnés à un an de prison et une amende de 10.000 EGP (1.735 USD) chacun.

"C'est la première fois en Egypte qu'un journaliste est accusé d'injure au président. Alors même qu'ils (les responsables du régime) parlent de réformes politiques, ce verdict est prononcé. Drôle de paradoxe", a déclaré M. Issa. "Cela montre que ces réformes et ces promesses sont éphémères", a-t-il ajouté, précisant qu'il comptait faire appel.

Al-Doustour avait publié en avril un article sur une plainte déposée par Saïd Mohammad Abdallah contre le président Moubarak, accusé d'avoir dilapidé 500 millions EGP (plus de 86 millions USD) lors de la privatisation de sociétés publiques.

M. Abdallah a comparu également devant le tribunal, écopant de la même peine de prison que les deux autres accusés.

Plusieurs journalistes ont comparu en justice depuis le début de l'année pour différentes accusations, notamment pour avoir dévoilé des affaires de corruption.

Les ONG de défense des droits de l'Homme ont appelé M. Moubarak à plusieurs reprises à appliquer sa promesse, faite en février 2004, de combattre les atteintes à la liberté de la presse et d'annuler les peines de prison dans les affaires concernant les publications.
 
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X