News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
j'ai un grand problème
j'ai un enfant de 3 ans qui n'aime pas manger , il faut que je le force sinon il mange rien .
ça m'énerve et me coupe l'appétit .tout le monde me conseille de le laisser un ou 2 jour mais je suis incapable de le voir passer une journée sans manger et incapable de crier derrière lui à chaque fois .
comment régler ce problème?

mon 2 ème problème est depuis qu'il a commencé l'école j'ai le droit chaque semaine à un comportement bizarre car il veut imiter ses camarades de classe et cette fois ci c'est plus grave car il veut imiter un certain badr donc il se jette par terre soulève un peu en haut et crie très fort .on arrête pas de lui expliquer qu'il a sa propre personnalité sans résultat.
que faire?
salam


a propos de manger, ma fille mange pas quand elle avait l age de ton fils, je suis allee voir le pediatre et m a dit " en general les enfants de 2 ans a 8 ans mangent pas trop, tout a fait normal" tiens donc comme ma fille est tres active et je la force toujours a manger...aujourd ui elle a 6 ans et demi, toujours pareil soit elle parle trop pour retarder son repas soit elle veut jamais manger je l ai gronde tout le temps, crois moi moi aussi je lui crie dessus mais rien a faire!!! mais seulemet elle me dit " j ai faim, t as les gateaux?" ba nan c mieux de bien manger le midi ou le soir.. mais bon...

pour le comportemet t inquiete pas c normal et ca passera 1 jour.. ma fille est comme ca elle dit 1 mot de vuglaire ca m a coque!!! je suis tres severe avec elle...il le faut..
merci pour les conseils.
pour le repas on m'a conseillé de le laisser et quand il aura trop faim il va réclamer la bouffe mais j'ai peur qu'il réclamera jamais , je crie , je pleure , je donne une féssé parfois , je force pour pour qu'il mange quelque chose.mais il me semble que je vais le laisser une journée pour voir ce que ça va donner.

pour le comportement , j'ai tout supporter depuis la rentrée et la à le voir se jetter par terre même dehors et soulever son pied et crier quand je lui dit pourquoi tu fais ça , il me répond je fais comme badr .
je dernier comportement m'énerve , j'ai l'impression que tout ce que j'ai fait est foutu , surtout quand je suis dans un supermarché et que les gens nous regardent bizarement.
Est ce que ton fils fait la même chose quand tu le laisse à garder ? Mon petit frère était pareil, il acceptait de ne manger que des pâtes quitte à se laisser crever de faim, ma mère cédait tout le temps ça créait trop de tension avec mes frères et moi parce que pour nous mes parents cédaient jamais, bref à force de céder elle a pris l'habitude de lui faire que des pâtes à tous les repas. Mais des que ma mère était pas la et qu'il restait avec nous bah la il savait qu'il avait pas le choix et mangeait, on c'est rendu compte qu'il faisait ça qu'à ma mère en l'attendrissant.
mon fils va à l'école maternelle que le matin et mange à la amison .
quand son père est là il mange et quand il est avec moi il refuse manger reste à crever de faim.
quand j'ai été au maroc j'ai vu des tous petits ( 2, 3 ans) dehors avec un grand morceau de pain et juste la sauce avec le colorant jaune ( kharkoum) ,entain de courir et de manger avec grande appétit et le mien même la soupe on dirait que je lui donne un éléphant avec ses 2 cornes.
Tu vois tu dis qu'il mange quand son père est la, ça veut dire qu'il a compris que ça te faisais de la peine, il est malin ton fils, moi mon conseil c'est d'être ferme et si tu sens que tu va craquer dit toi que tu fais ça pour son bien, au pire il va bouder et ça lui passera quand il aura faim
Ton fils veut attirer ton attention et il sait cmt le faire. Tu lui parles gentiment, frappes, gronde, il sait comment s'accaparer de toi.
Dis lui la prochaine fois, j ai bien pensé, tu es grand mnt, voila ton assiette, quand tu aura faim , viens la manger... et comporte toi normalement avec lui sans parler du repas tout en laissant son assiette sur la table ou dans un endroit qui lui est accessible. et patiente quite a ce qu il ne mange pas une semaine, il finira par comprendre. Met toi dans la tete qu un enfant ne se laisse JAMAIS mourir de faim.

J espére que ca marchera nchaalah.



Maman d'une petite poupée.
Qu' Allah me garde ma petite Majdouline chérie.
j'ai essayé athénaaa ( pendant 3 jours et j'ai craqué et je lui ai donné quelque cuillère car ça m'a choqué de mettre la bouffe dans la poubelle pendant que d'autre n'ont rien a manger.
l'autre problème qui me travaillé c'est le fait de vouloir faire comme ses copains de classe : les cris , les gros mots , les pleurs ..
Ma soeur, ma fille n a que 12 mois, je ne sais pas si je suis bien placée pour te conseiller mais si j etais à ta place, et d'aprés les nombreux livres de psychanalyse que j ai lu, je pense que j entamerai un discussion calme avec lui sans reproche pour demander des informations a propos de ces copains qu ils imitent , prq il fait comme eux, qu est c qu il aime chez eux, est c qu il trouve ce qu ils font beau... ou encore lui demander de te faire un dessin ou il y a ses copains ou lui. Peut etre que ca laissera voir quelque chose. Allah mou3ine.



Maman d'une petite poupée.
Qu' Allah me garde ma petite Majdouline chérie.
3. DÉVELOPPEMENT AFFECTIF ET SOCIAL

A deux ans, l'enfant n'est pas sûr de son identité : il ne fait pas encore nettement la différence entre lui et ses partenaires sociaux (sociabilité syncrétique et stade des personnalités interchangeables liées aux différentes situations). A trois ans par contre, l'enfant s'oppose fermement et systématiquement aux autres : c'est la crise d'opposition. Le " moi " et le " mien " s'opposent alors au " toi " et au " tien ".

Pour ce qui concerne le langage, Slama-Cazacu (1966) a étudié les dialogues qui s'établissent entre jeunes enfants. Elle conclut : 1) La fonction de communication est très précoce et les formes de communication évoluent avec l'âge. 2) Les soliloques occupent une place importante dans l'activité langagière des enfants. Mais ce ne serait pas le signe d'un fonctionnement égocentrique ; ce serait plutôt les prémices d'un langage intériorisé préparant une activité sociale ultérieure (Vygotsky donc, plutôt que Piaget !). 3) Le langage des enfants a des caractéristiques bien marquées : le contenu informatif est pauvre, l'argumentation est quasi inexistante, et les dialogues sont peu structurés - il y a en effet une grande diversité des thèmes qui se succèdent sans être vraiment reliés entre eux. Il existe, en parallèle, de nombreux gestes et mimiques.

A cet âge, le langage n'est pas le seul instrument de communication. Nadel et Baudonnière ont montré (1980) que l'imitation immédiate (en présence du modèle) était le mode de communication prépondérant entre pairs durant la troisième année. Ce mode de communication décline ensuite lorsque la communication verbale se développe. L'imitation immédiate constitue un véritable dialogue moteur (rôles et tour de rôle : imité/imitateur). Cette activité imitative n'est pas perturbée par la présence d'un adulte ; mais elle ne fonctionne comme communication entre pairs que si les enfants ont à peu près le même âge. Par ailleurs, on peut faire l'hypothèse que cette imitation immédiate permet à l'enfant d'effectuer le passage d'une communication primaire (émotionnelle et non codée) à la communication secondaire (codée et référentielle).

L'imitation immédiate permet de faire en même temps la même chose que le partenaire. Ce mode relationnel n'est évidemment pas le seul à caractériser cet âge. Il y a aussi des conflits. Le conflit peut être considéré comme un mode de socialisation. Le conflit se définit par un projet, une opposition à ce projet et une opposition à cette première opposition. Il ne saurait donc être défini par la violence, ni même par l'agression. Le conflit est une opposition à une opposition et il doit ou peut être négocié. L'agression physique ou verbale n'est qu'une tactique parmi d'autres ; on peut en effet chercher un compromis, tenter de convaincre son adversaire ou chercher à l'influencer ; on peut aussi chercher des alliés, etc. La résolution ou l'évitement des conflits mobilisent donc les compétences sociales de l'enfant et peut-être même participent-elles à la construction de ces compétences.
salam,

pour ce qui est des repas y'a des petites astuces comme transformer la présentation des aliments par exemple des légumes découpés en forme de frites souvent ça marche.
 
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X