islam de france
je préfère les cœurs blancs.
pour ce qui est religieux ,je connais ma religion qui est l islam à ma façon et je n ai pas besoin de conseil,ni de toi ,ni de qui que se soit,
lhamdolah universitaire en arabe,j ai fréquentais le msid j ai appris le coran avec loha et salssal et j ai cherché de mon coté pour avoir le cœur net sur mes croyances.
merci à mon dieu de m avoir donner une cervelle capable de savoir le hallal et le haram a ma façon.
c est sure que ma façon de voir est différente de certains et dieu seul sait si j ai raison ou tort.

mes interventions partent toujours de ce qui se passent dans la pratique des musulmans avant la théorie,ce qui gênent certains,mais c est leur problème
si j ai raison ,j ai ajrayn et si j ai tort j aurais ajr wahd
wa lah yhdi ljami3 pour essayer de régler nos problèmes sur le terrain et éviter de s insulter,ce n est pas beau et c est haram



ce n est pas la peur de la peine qui rend l homme bon,mais l amour de la justice
Âmêên llah ihdi Ljami3

Bah puisque t'aimes ta religion, pourquoi la dernière fois tu m'as dis " restes sous ton niqâb", et l'autre fois, " votre mahram ne vous laisse pas sortir " .... 9assd dialk 7na motachadidin fdin ola ach ?



One race Human race One blood red blood No war F*ck war

╰☆╮
Moroccan
Assalam alaikoum


L'islam nous enseigne l'éthique en toute chose, même en nos divergences, malheureusement, notamment dans nos discussions, peut-être nous sommes les plus loin de cette éthique.

Notre frère nidal propose ici une plate de discussion concernant la situation de l'islam et des musulmans en France, d'où sa question posée sur un islam de France, adaptée aux réalités de la société française et de sa culture.

Même si l'islam est un en sa réalité, toutefois, multiple dans son mode, selon le contexte vécu, et dans le fiqh, le 'urf - de ce qui est connu dans une société - est pris en considération. Dans les sociétés classiques, les coutumes jouaient un rôle prépondérant, aujourd'hui, notamment dans les sociétés modernes, les choses ont changé, les coutumes n'ont plus cette place centrale. Les musulmans sont minoritaires en Europe, vivant dans un système basé sur la citoyenneté : un contrat entre l’État et le citoyen qui correspond dans l'islam à dâr al-'ahd : territoire de contrat, (et non al-harb : de guerre, comme on a tendance de le voir). Cela oblige chacun à se conformer à sa loi et au respect du droit en vigueur dans le pays où il vit.

Les influences extérieures d'un islam radical peuvent malheureusement perturber cet islam d'ouverture partagé par la majorité des musulmans : celui du dialogue entre les hommes et les communautés, du respect de la sacralité de la vie qu'enseigne le Coran : « Celui qui tue un homme (…) tue toute l'humanité, celui qui sauve un homme sauve toute l'humanité. »

Certains jeunes marginaux essayent de trouver à travers l'islam une identité. Malheureusement, ils rencontrent souvent sur leur chemin des prédicateurs mal intentionnés. Ceux-ci utilisent leur désorientation et les endoctrinent, les poussant vers une radicalisation et un rejet de tous ceux qui ne pensent conformément à eux. On peut voir en cela une régression vers un islam coutumier (importé) qui prend le pas sur les valeurs universelles de l'islam. Cette régression peut s'expliquer par un malaise ressenti par certains musulmans face à un monde qui leur paraît hostile ou méprisant.
Cependant, le grande majorité des musulmans, notamment les jeunes, aspirent à vivre un islam ouvert et spirituel en harmonie avec la société dans laquelle ils évoluent et où ils se sentent totalement intégrés.

Les musulmans sont face à un défi. Comment s'adapter à la modernité ? Comment vivre dans un état laïque ? Un État de droit et de démocratie ? Comment concilier les valeurs de l'islam avec celles de la république ? Être des citoyens à part entière et non des citoyens à part ?

C'est vers une spiritualité vivante, contenue dans l'essence de la religion musulmane et caractérisée par son ouverture et sa tolérance, que les musulmans, aujourd'hui, doivent revenir. C'est par elle que l'individu peut s'épanouir et s'adapter à son époque, a contrario d'une religiosité qui l'enferme et le marginalise, le conduisant inévitablement vers le rejet et le conflit.
Comment concilier les valeurs de l'islam avec celles de la république ?
Faqir, tu reconnais donc qu'il y a un fossé, un problème entre les deux valeurs, ce que je crois profondément. La république respecte les croyants, l'islam ne cesse de les menacer et ne cesse de les insulter sans arrêt "oulad alhram" et je t'ai déjà donné quelques versets explicites ou implicites, tu as préféré parle de contexte. ce que beaucoup répètent. Mais dis-moi, de nos jours qui tue au nom de dieu au nom d'une religion ?
Il n'est pas vain d'être honnête et sage !
Assalam alaikoum

Il n'y a pas de fossé, entre les valeurs de l'islam universelles et celles de la république, s'il y aurait un fossé c'est dans l'état de ceux qui se revendiquent d'un islam radical de fermeture et de rejet, loin de la voie du milieu préconisée par l'islam, de même de ceux qui se revendiquent d'une république qui ne soit pas en mesure d'intégrer en elle les autres cultures. Entre la république et l'islam, on le voit bien dans les médias, il s'agit le plus souvent du choc des ignorances (et non des civilisations).
Le défi du XXI siècle réside dans l'élaboration d'une nouvelle stratégie, à la fois politique, économique et sociale, afin de bâtir avec l'autre et non contre l'autre, un avenir meilleur pour tous.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22/03/12 22:03 par faqir.
salam
L ISLAM quand il est arrivé, n était pas brutal pour changer la société en Arabie saoudite;les ayates sont venues progressivement suivant les événements historiques pour que les gens comprennent et adhérent par conviction et non par la force.
exemple;pour l alcool,le premier verset a dit"n approchez pas la prière alors que vous êtes ivres"
et quelques années plus tard après des fait divers de viols qui ont choqués la population que le verset de tahrim est venu dire
"horima 3alaykom lkhamr wa lmaysir...."
le musulman doit être souple et savoir profiter de ses point forts quand certains événements n ont pas de réponse pour éblouir et attirer .
tenez par exemple avant Copernic et Galilée,les musulmans auraient pu savoir que la terre tourne,il y a un verset qui le dit clairement"wa tara ljibal tahssiboha jamidatan wa hiya tamoro mara sihab"(et tu regarde les montagnes et tu crois qu elles sont immobiles,mais en faite elles passent comme les nuages dans le ciel)
d autre exemple existent scientifiquement prouvables comme f sourate rahman "baynahoma barzakhon la yabriyane" et il y en a beaucoup d autres .
les 3olama religieux n ont pas la vérité absolue parce qu ils nagent dans un champs limité et s appui toujours sur les événement passés pour justifier ce qu on vis aujourd’hui.
si dieu nous donne une cervelle c est pour l utiliser et faire évoluer l interprétation de notre religion dans le bon sens ya ouli l albabe



ce n est pas la peur de la peine qui rend l homme bon,mais l amour de la justice
C'est quoi le texte des radicaux ? Ne lisent-ils pas le même texte ? il parait qu'il n'y a qu'un seul texte du coran qui n'a "jamais" été retouché !
J'aspire vraiment à bâtir avec l'autre mais si l'autre s'appuie sur des textes qui ne cessent de me menacer et de m'insulter, cela n'a pas de sens. autant je suis ouvert à toutes les critiques les caricatures mais pas les menaces et la violence. Es-tu ou pas d'accord pour effacer toute phrase haineuse et violente dans le texte dit sacré ? Es-tu d'accord qu'il faut éviter ces phrases pour que personne ne peut interpréter mal les choses ? cela peut prendre une génération, mais il est temps de se pencher sérieusement sur le discours scripturaire qui fait tant et tant de victimes. On le voit depuis toujours et cela continue de nos, et ce n'est pas fini !
Assalam alaikoum

En matière de religion, chacun devrait être averti, ce que fait le Coran, après, chacun est libre, « Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement » (Coran), et chacun devrait assumer la responsabilité de sa liberté.
Cependant, ceux qui ne veulent voir en l'islam, de son intérieur comme de son extérieur, que l'expression de violence et de rejet, de l'autre, omettant sa dimension universelle, ne peuvent qu'alimenter ce conflit et ce choc des ignorances, alors que les hommes, avec toutes leurs différences, sont appelés à plus d'entente :

« ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. » (Coran) 
,les musulmans auraient pu savoir que la terre tourne

Bah ils le savaient !! C'est qui qui a inventer l'astronomie et médecine etc c'est les musulmans de l'époque quand ils étaient pieux et tenaient à leur religion, pcqu' ils savaient déjà tout ce qu'on a appris en Europe des années après !!


Allah nous dit même d'où viennent les nuages, comme quoi c'est d'abord des airs etc comme on a appris en physique : " Allah aladi yorssilo riya7a fa toutiro si7aban fa youbssitoho fi samââ'i kayfa yachaa wa yaj3aloho kissafan fa tara lwad9a yakhjojo min khilâlihi " [...]



One race Human race One blood red blood No war F*ck war

╰☆╮
Moroccan
Horaires de prières Saint Coran
Facebook