Hôtellerie : des étoiles trompeuses...
La France, une des destinations touristiques mondiales majeures, vient de réformer son classement hôtelier, celui qui attribue les étoiles des hôtels, de 1 à 5 aujourd'hui. Tout le monde croit qu'il s'agit d'une distinction qui correspond à la qualité des hôtels. En fait, pas du tout.

Les étoiles sont seulement un attribut administratif qui donne des indications de surfaces et des équipements des hôtels. Rien à voir avec la qualité. Il y a des 5 étoiles mauvais et des 1 étoile sans reproche.

....... La suite ici : [eco.rue89.com]
Rien de bien nouveau sous le soleil:
Les étoiles des hôtels n'ont rien à voir avec le service à la clientèle, ce qui distingue nettement les hôtels des palaces.

Il y a des critères qui n'ont aucun sens dans un pays sûr dans lequel on peut manger en sûreté hors de l'hôtel:
Il y a des pays dans lesquels un hôtel paumé en pleine cambrousse doit posséder plusieurs restaurants. C'est ça, un hôtel avec beaucoup d'étoiles.
... Des étoiles qui ne servent absolument à rien dans les pays méditerranéens, car on y trouve généralement des restaurants, échoppes etc à proximité de l'hôtel.

Un "pratiquement pas d'étoile" d'un pays méditerranéen (et la plupart des pays européens), propre, correctement équipé et bien entretenu, dans lequel travaille un personnel honnête, accueillant, tolérant, souriant et serviable, vaut beaucoup mieux qu'un "beaucoup d'étoiles" dans un pays anglosaxon ou au beau milieu de nulle part.



Quand l'être humain montre la Lune, Bôfbôfbôf le chien regarde le doigt.
Les chiens aboient, la caravane passe.
***********************************************************************
Est-ce-que ce classement et ce constat concernent aussi les restaurants, parce que j'avais été très déçue par un restaurant 3 étoiles et par la chaîne Bocuse? Par contre, il y a plein de petits restaurants sans étoile familiaux, propres où on mange vraiment bien et où on est très bien reçu. J'avais remarqué cela aussi en Egypte, Maroc etc...et c'est encore mieux chez l'habitant...
tu vas manger dans les 3 etoiles de bocuse? grinning smiley
en soutien aux palestiniens peut etre? c'est hallal les franchises bocuse? on t'a pas refoulé à l'entrée?
perso, meme si j'en avais l'envie, je n'aurai pas les moyens.
comme quoi, chacun a les problémes qu'il peut. ptdr
Pourquoi ça t'étonne une maghrébine qui mange chez Bocuse?
Et puis si tu es jaloux de mes revenus, rien ne t'empêche de faire des études et de le passer le concours. Au lieu de nous la jouer prolo ; je te signale juste qu'on vient du mm milieu....
La classification en nombre d'étoiles au Maroc est soumise au respect d'un cahier des charges imposé par le ministère du Tourisme assez contraignant : nombres d'employés par étages et par chambre, équipements etc ...
Les tarifs des nuitées, et des services sont fixés par la classification.
En fonction du taux d'occupation, ces mesures mènent parfois à la faillite, si ce n'est au déclassement volontaire avec baisse des tarifs car les charges d'exploitation sont fixes, constantes et lourdes pour une clientèle volatile. Elles garantissent une qualité minimale des prestation de service sans pour autant assurer la pleine satisfaction du client comme celle de l'hôtelier.
Quand je cherche un hôtel de vacance, je regarde l'emplacement, des critères que j'ai exposé ci-dessus, le prix etc.
Le nombre d'étoile est totalement secondaire: Je me base sur mes propres critères et non pas sur ceux d'un quelconque organisme.



Quand l'être humain montre la Lune, Bôfbôfbôf le chien regarde le doigt.
Les chiens aboient, la caravane passe.
***********************************************************************
Il y a des trois étoiles qui ont œuvré à leur propre déclassement, réduisant les charges salariales, abaissant les tarifs pour attirer une plus grande clientèle. Une structure originelle de trois étoiles pour un tarif d'une étoile ....
C'est la loi de l'offre et de la demande:
Si l'établissement est plus prospère avec une étoile qu'avec trois, c'est donc qu'il a choisi la meilleure stratégie.

C'est d’ailleurs tout bénéfice pour tout le monde, car le budget de chaque vacancier est relativement fixe, car budgété. Ce qu'il ne dépense pas à l'hôtel, il le dépense dans d'autres activités.

Par contre, quand on baisse le prix de l'hébergement, on attire plus de monde dans le pays, donc plus de montants fixes.

Cependant, il ne faut surtout pas oublier la publicité qui se fait de bouche à oreille: La gentillesse des gens, le sourire, l'hygiène, la sécurité, la liberté de circulation etc sont des critères qui permettent d'augmenter la clientèle, sans faire aucune publicité, et de garder une partie de la clientèle existante. (parce que les gens changent souvent de lieu de vacances)

Ce changement de destination est aussi une chance, car les futurs vacanciers s'informent auprès de leurs copains:
- " Que penses-tu du Maroc ? J'hésite entre le Maroc et l'Italie États-Unis ..."
- " Le Maroc, ce n'est pas mal du tout, je te conseille d'y aller: Malgré les dangers islamistes, on est en sécurité à Marrakech."
- " Oui, mais il y a eu un attentat."
- " Ne t'en fais pas: La population n'aime pas les Islamistes et est choqués par ce qui s'est passé. En plus, ils sont sympas, ouverts et souriants. Contrairement à ce qui se passe dans d'autres pays musulmans, les européennes ne sont pas agressées et se sentent en sécurité. "
- " Bon, d'accord, mais l'Italie, c'est bien aussi. "
- " Pas vraiment: C'est très cher et les jeunes y sont devenus superagressifs (et c.). Marrakech, c'est mieux. "
- " Tu m'as convaincu, je vais aller à Marrakech. "




Quand l'être humain montre la Lune, Bôfbôfbôf le chien regarde le doigt.
Les chiens aboient, la caravane passe.
***********************************************************************
Citation
azzzozza a écrit:
Et puis si tu es jaloux de mes revenus, rien ne t'empêche de faire des études et de le passer le concours. Au lieu de nous la jouer prolo ; je te signale juste qu'on vient du mm milieu....


non je ne suis pas jaloux. ce qui m'aparait quand meme comique, c'est que toi l'ecorchée vive, toi qui porte sur toi le poids de toutes les discriminations, toi qui me demandes en tant que "blanc" de faire mea culpa pour toutes les catastrophes dont les blancs sont à l'origine, tu vis dans une classe sociale supérieure à la mienne. grinning smiley
c'est un peu fort quand meme, non?
je n'ai pas besoin d'aller chez bocuse. des neveux et nieces font des kms pour venir ripailler auour d'une de mes vollailes accompagnée de cepes ou d'amanite des césars; se tartiner un cm de paté cuit sur couenne, se goinfrer des meilleures variétés de fraises ou engloutir un saladier de framboises.
la cuisine, c'est avant tout des bons produits. ça, je l'ai.
Je ne vois pas le rapport entre la classe sociale et les discriminations, mais toi tu as l'air d'en voir un. Ce que je vois, c'est que tu te complais dans tout ça, te persuadant que tu es meilleur, te contentant de mépriser tout ce qui est différent de toi et surtout allant toujours à la facilité et ce qui te coûte le moins cher en effort quelqu'il soit, la seule chose que tu fais c'est reprocher aux autres ce qu'ils ont sans voir ce qu'il y a derrière. Tu te fais passer pour le prolo de service et c'est un choix de ta part et tu t'en glorifies et t'en valorises (ça te permet d'être méprisant avec ceux qui font mieux que toi et ça par leurs seuls efforts), mais sais-tu combien de personnes de classes moyennes ou autres peuvent s'acheter ou habiter dans une maison avec un jardin, toi qui joue au pauvre? Tant mieux pour toi si tu as tes nièces et tes neveux, ta famille, on voit que le déracinement, l'isolement tu t'en tamponnes, tu te contentes de nous regarder de toute ta hauteur.

PS: Bocuse et autres, c'était des invitations.grinning smiley Mais je voulais juste voir jusqu'où ton snobisme et ton arrogance de beaufitude pouvait aller. (en clair le cancre tranquille avec son avenir qui méprise le bon élève qui lui s'en inquiète, tu en es la représentation).
ça ne devrait pas exister .....

Bernard Loiseau (13 janvier 1951 - 24 février 2003) était l'un des plus grands chefs cuisiniers et restaurateurs français (Trois étoiles au Guide Michelin et 19/20 au Gault-Millau). Il était l’ambassadeur le plus ardent de la gastronomie française, et le plus populaire dans le monde entier des années 1980 et années 1990, grâce à son talent de cuisinier et à son charisme qui lui ont permis une médiatisation importante.....

En 2003, il projette d'ouvrir un hôtel de caractère et de luxe l'année suivante, dans le sud-ouest, autour de Toulouse. Finalement, le projet n'aboutit pas. En 2003, tout le programme d'embellissement du Relais & Châteaux est terminé. Malgré cela, Bernard Loiseau est sujet à une angoisse chronique, à un esprit obsessionnel de recherche de la perfection éternellement insatisfait, suite à une rétrogradation de 19/20 à 17/20 dans le guide Gault-Millau et à des critiques peu élogieuses et humiliantes de la part du critique François Simon en 2003. Devant la sévérité de ce guide qui lui reproche de s'endormir sur ses lauriers, il se suicide sans laisser d'explication le 24 février 2003, à l'âge de 52 ans, dans sa maison de Saulieu, laissant un grand étonnement et un certain mystère sur les causes de son départ anticipé.

Suite à sa disparition, son groupe et son épouse Dominique Loiseau, ainsi que le chef Patrick Bertron (son élève et bras droit durant 21 ans), ont repris le flambeau en continuant de faire perdurer avec succès l'esprit de Bernard Loiseau. Aujourd'hui, « la Côte d'Or » possède toujours ses trois Etoiles au Guide Michelin.
 
Facebook