News Forum MediaTic Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
histoires à méditer
29 juillet 2003 09:37
Il était une fois un garçon qui avait un sale caractère.
Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience et se disputerait avec quelqu'un.
Le premier jour, il en planta 37.
Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler et le nombre des clous plantés dans la barrière diminuait jour après jour :
il avait découvert qu'il était plus facile de se contrôler que de planter des clous...
Finalement arriva un jour où le garçon ne planta pas de clou.
Il alla alors voir son père et lui dit que pour ce jour il n'avait planté aucun clou dans la barrière.
Son père lui demanda alors d'enlever un clou dans la barrière chaque jour où il n'aurait pas perdu patience.
Les jours passèrent et finalement le garçon put dire à son père qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière.
Le père conduisit son fils devant la barrière et il lui dit : "mon fils, tu t'es bien comporté mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière.
Elle ne sera plus comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle là.
Tu peux planter un couteau dans un homme et après le lui retirer, mais il restera toujours une blessure.
Peu importe combien de fois tu t'excuseras, la blessure restera.
Une blessure verbale fait aussi mal qu'une blessure physique.
Les amis sont des bijoux rares, ils te font sourire et t'encouragent.
Ils sont prêts à t'écouter quand tu en as besoin, ils te soutiennent et t'ouvrent leur coeur.
Montre à tes amis combien tu les aimes.
Pour finir, sache qu' un des bonheurs de l'amitié c'est de savoir à qui confier un secret.



>> > Petit texte qui fait réfléchir. Petite histoire
> > vécue.
> >
> > Mon ami ouvrit le tiroir de la commode de son
> épouse
> > et en sortit un petit
> > paquet enveloppé de soie.
> >
> > -Ceci, dit-il, n'est pas un simple paquet, c'est
> de
> > la lingerie.
> >
> > Il jeta le papier et observa la soie et la
> dentelle.
> >
> > - Je l'ai acheté la première fois que nous sommes
> > allés à New York, il y a
> > 8 ou 9 ans, mais elle ne l'a jamais utilisé.
> >
> > Elle voulait le conserver pour une occasion
> > spéciale. Et bien. je crois
> > que c'est le bon moment justement.
> >
> > Il s'approcha du lit et rajouta ce paquet à
> d'autres
> > choses que les pompes
> > funèbres emmèneraient.
> >
> > Sa femme venait de mourir. En se tournant vers
> moi,
> > il me dit
> >
> > - Ne gardes rien pour une occasion spéciale.
> Chaque
> > jour que tu vis est
> > une occasion spéciale !
> >
> > Je pense toujours à ces paroles, elles ont changé
> ma
> > vie. Aujourd'hui, Je
> > lis beaucoup plus qu'avant et je
> > nettoie moins,Je m'assieds sur ma terrasse et
> admire
> > le paysage sans
> > prêter attention aux mauvaises herbes du jardin.
> Je
> > passe plus de temps
> > avec ma famille et mes amis, et moins de temps au
> > travail.
> >
> > J'ai compris la vie est un ensemble d'expériences
> à
> > apprécier, Désormais,
> > je ne conserve rien.
> >
> > J'utilise mes verres en cristal tous les jours. Je
> > mets ma nouvelle veste
> > pour aller au supermarché si l'envie m'en prend,
> >
> > Je ne garde plus mon meilleur parfum pour les
> jours
> > de fête, je l'utilise
> > dès que j'en ai envie.
> >
> > Les phrases du type " un jour " et " un de ces
> jours
> > " sont en train
> > d'être bannies de mon vocabulaire.
> >
> > Si cela en vaut la peine, je veux voir, entendre
> et
> > faire les choses
> > maintenant. Je ne suis pas tout à fait sûr de ce
> > qu'aurait fait la femme
> > de mon ami si elle avait su qu'elle ne serait plus
> > là demain (un demain
> > que nous prenons tous à la légère).
> >
> > Je crois qu'elle aurait appelé sa famille, ses
> amis
> > intimes,
> > Peut-être aurait-elle appelé quelques vieux amis
> > pour faire la paix ou
> > s'excuser pour une vieille querelle passée.
> >
> > J'aime penser qu'elle serait peut-être allée
> manger
> > chinois (sa cuisine
> > préférée). Ce sont toutes ces petites choses non
> > faites qui m'énerveraient
> > beaucoup si je savais que mes heures sont
> comptées.
> >
> > Je serais énervé de ne plus avoir vu certains de
> mes
> > amis avec lesquels je
> > devais me remettre en contact (un de ces jours).
> >
> > Énervé de ne pas avoir écrit les lettres que
> j'avais
> > l'intention d'écrire
> > " un de ces jours ".
> > Énervé de ne pas avoir dit assez souvent à mes
> > proches combien je les
> > aime.
> > Maintenant, je ne retarde rien, ne repousse ou ne
> > conserve rien qui
> > pourrait apporter de la joie et des rires à nos
> > vies.Je me dis que chaque
> > jour est spécial. Chaque jour, chaque heure,
> chaque
> > minute est spéciale...



> >
 
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X