HIER ENCORE...
Je nous dédies cette chanson d'Aznavour:

Hier encore
J'avais vingt ans
Je caressais le temps
Et jouais de la vie
Comme on joue de l'amour
Et je vivais la nuit
Sans compter sur mes jours
Qui fuyaient dans le temps

J'ai fait tant de projets
Qui sont restés en l'air
J'ai fondé tant d'espoirs
Qui se sont envolés
Que je reste perdu
Ne sachant où aller
Les yeux cherchant le ciel
Mais le cœur mis en terre

Hier encore
J'avais vingt ans
Je gaspillais le temps
En croyant l'arrêter
Et pour le retenir
Même le devancer
Je n'ai fait que courir
Et me suis essoufflé

Ignorant le passé
Conjuguant au futur
Je précédais de moi
Toute conversation
Et donnais mon avis
Que je voulais le bon
Pour critiquer le monde
Avec désinvolture

Hier encore
J'avais vingt ans
Mais j'ai perdu mon temps
A faire des folies
Qui ne me laissent au fond
Rien de vraiment précis
Que quelques rides au front
Et la peur de l'ennui

Car mes amours sont mortes
Avant que d'exister
Mes amis sont partis
Et ne reviendront pas
Par ma faute j'ai fait
Le vide autour de moi
Et j'ai gâché ma vie
Et mes jeunes années

Du meilleur et du pire
En jetant le meilleur
J'ai figé mes sourires
Et j'ai glacé mes pleurs
Où sont-ils à présent
A présent mes vingt ans ?
Citation
TheBigBoss a écrit:
Je nous dédies cette chanson d'Aznavour:

Hier encore
J'avais vingt ans
Je caressais le temps
Et jouais de la vie
Comme on joue de l'amour
Et je vivais la nuit
Sans compter sur mes jours
Qui fuyaient dans le temps

J'ai fait tant de projets
Qui sont restés en l'air
J'ai fondé tant d'espoirs
Qui se sont envolés
Que je reste perdu
Ne sachant où aller
Les yeux cherchant le ciel
Mais le cœur mis en terre

Hier encore
J'avais vingt ans
Je gaspillais le temps
En croyant l'arrêter
Et pour le retenir
Même le devancer
Je n'ai fait que courir
Et me suis essoufflé

Ignorant le passé
Conjuguant au futur
Je précédais de moi
Toute conversation
Et donnais mon avis
Que je voulais le bon
Pour critiquer le monde
Avec désinvolture

Hier encore
J'avais vingt ans
Mais j'ai perdu mon temps
A faire des folies
Qui ne me laissent au fond
Rien de vraiment précis
Que quelques rides au front
Et la peur de l'ennui

Car mes amours sont mortes
Avant que d'exister
Mes amis sont partis
Et ne reviendront pas
Par ma faute j'ai fait
Le vide autour de moi
Et j'ai gâché ma vie
Et mes jeunes années

Du meilleur et du pire
En jetant le meilleur
J'ai figé mes sourires
Et j'ai glacé mes pleurs
Où sont-ils à présent
A présent mes vingt ans ?

Salam,

tu me fais trop rire BigBoss, t'as l'air caaalme, tu t'énerves jamais?

Tu cites toujours des poèmes et des chansons, c'est romantique lol
J'aime Dieu, Son oeuvre et la vie.C'est merveilleux.
merci pour la didicasse



Se tromper une fois est une erreur
Se tromper deux fois est un choix
didicace

Le contenu de votre message est trop court.



Se tromper une fois est une erreur
Se tromper deux fois est un choix
qu'est ce que je l'aime cette chanson ...
nostalgie quand tu nous tiens crying

salam ma Soltanayawning smiley
Citation
sehila a écrit:
qu'est ce que je l'aime cette chanson ...
nostalgie quand tu nous tiens crying

salam ma Soltanayawning smiley

salam ma sehila plus de news ? j'espere que tu vas bien yawning smiley



Se tromper une fois est une erreur
Se tromper deux fois est un choix
j'aimerais bien avoir un peu de ta zenitude, moi qui suis toujours énervée ....
la prochaine fois mets la boheme confused smiley mais merci quand meme
Quand j'ai vu ton titre j'ai fredonné cette musique .

Quand j'ai ouvert ton post , je me suis dis merde c'est ça ,je vais l'avoir dans la tête jusqu’à que je m'endorme .
Citation
TheBigBoss a écrit:
Je nous dédies cette chanson d'Aznavour:

Hier encore
J'avais vingt ans
Je caressais le temps
Et jouais de la vie
Comme on joue de l'amour
Et je vivais la nuit
Sans compter sur mes jours
Qui fuyaient dans le temps

J'ai fait tant de projets
Qui sont restés en l'air
J'ai fondé tant d'espoirs
Qui se sont envolés
Que je reste perdu
Ne sachant où aller
Les yeux cherchant le ciel
Mais le cœur mis en terre

Hier encore
J'avais vingt ans
Je gaspillais le temps
En croyant l'arrêter
Et pour le retenir
Même le devancer
Je n'ai fait que courir
Et me suis essoufflé

Ignorant le passé
Conjuguant au futur
Je précédais de moi
Toute conversation
Et donnais mon avis
Que je voulais le bon
Pour critiquer le monde
Avec désinvolture

Hier encore
J'avais vingt ans
Mais j'ai perdu mon temps
A faire des folies
Qui ne me laissent au fond
Rien de vraiment précis
Que quelques rides au front
Et la peur de l'ennui

Car mes amours sont mortes
Avant que d'exister
Mes amis sont partis
Et ne reviendront pas
Par ma faute j'ai fait
Le vide autour de moi
Et j'ai gâché ma vie
Et mes jeunes années

Du meilleur et du pire
En jetant le meilleur
J'ai figé mes sourires
Et j'ai glacé mes pleurs
Où sont-ils à présent
A présent mes vingt ans ?



Savourant ce moment ; tu veux qu'il soit pérenne ;
Mais le vent vire de chemin
Te disant que sa voix, pas toujours éolienne,
Change du jour au lendemain.
L'âme qui voit ternir la clarté se renferme
Dans sa geôle aux sombres parois.
Dans l'esprit déprimé pas un beau mot ne germe,
Mais de l'épine à pleins charrois.
Voyons, l'ami, quelle saison est éternelle ?
Si longue puisse être la nuit,
Le jour doit se lever pour charmer ta prunelle.
Démords de cet air qui te nuit !
Vois comme du blanc froid rejaillit la verdure;
Et l'aube, des ténèbres, point !
Gaîté, chagrin, tout va, tout vient, rien ne perdure.
Allons, souris, ne t'en fais point !




♥ ܓܨ ♥ يا ربي لا أسألك إلا رضاك♥ ܓܨ ♥
Citation
☻☺☻ a écrit:
Citation
TheBigBoss a écrit:
Je nous dédies cette chanson d'Aznavour:

Hier encore
J'avais vingt ans
Je caressais le temps
Et jouais de la vie
Comme on joue de l'amour
Et je vivais la nuit
Sans compter sur mes jours
Qui fuyaient dans le temps

J'ai fait tant de projets
Qui sont restés en l'air
J'ai fondé tant d'espoirs
Qui se sont envolés
Que je reste perdu
Ne sachant où aller
Les yeux cherchant le ciel
Mais le cœur mis en terre

Hier encore
J'avais vingt ans
Je gaspillais le temps
En croyant l'arrêter
Et pour le retenir
Même le devancer
Je n'ai fait que courir
Et me suis essoufflé

Ignorant le passé
Conjuguant au futur
Je précédais de moi
Toute conversation
Et donnais mon avis
Que je voulais le bon
Pour critiquer le monde
Avec désinvolture

Hier encore
J'avais vingt ans
Mais j'ai perdu mon temps
A faire des folies
Qui ne me laissent au fond
Rien de vraiment précis
Que quelques rides au front
Et la peur de l'ennui

Car mes amours sont mortes
Avant que d'exister
Mes amis sont partis
Et ne reviendront pas
Par ma faute j'ai fait
Le vide autour de moi
Et j'ai gâché ma vie
Et mes jeunes années

Du meilleur et du pire
En jetant le meilleur
J'ai figé mes sourires
Et j'ai glacé mes pleurs
Où sont-ils à présent
A présent mes vingt ans ?



Savourant ce moment ; tu veux qu'il soit pérenne ;
Mais le vent vire de chemin
Te disant que sa voix, pas toujours éolienne,
Change du jour au lendemain.
L'âme qui voit ternir la clarté se renferme
Dans sa geôle aux sombres parois.
Dans l'esprit déprimé pas un beau mot ne germe,
Mais de l'épine à pleins charrois.
Voyons, l'ami, quelle saison est éternelle ?
Si longue puisse être la nuit,
Le jour doit se lever pour charmer ta prunelle.
Démords de cet air qui te nuit !
Vois comme du blanc froid rejaillit la verdure;
Et l'aube, des ténèbres, point !
Gaîté, chagrin, tout va, tout vient, rien ne perdure.
Allons, souris, ne t'en fais point !

C'est un magnifique poème tiré de derrière les fagots...
aaaaaaaaaaah aie aie Big, qu'est ce que t'as fait,

que de souvenircrying
 
Facebook