News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
ga3da l3ayn__merdma_wlad tbatou
je sais tres bien ce qu'il s'y passe et je sais tres bien que bon nombres de ces natifs vivent à l'etranger, pourquoi ne pas eux memes se faire entendre aupres de ces autorités qui negligent completement cet beau douar, elle a un atout c'est sa situation, elle est en hauteur et surplombe un magnifique paysage, des idées, il y'en a que ca mais faut il que ces habitants pensent à investir dans leur propre douar

si si ya aussi des hommes qui ne savent pas laisser une histoir pour ses prénes et des prénes

ok c'est tfidawe merci a vous et trés bon courage.
Dans ton titre tu parle de Ouald Tbatou. ça fait rappeler beaucoup de choses..liés à l'Histoire....

Sais-tu que Oulad Tbatou habitaient avant chez les Senhaja de Mosbah et exactement à Tazouda dans la douar appelé Dchar ou Sedratha (Seddatha)? On dit que les Tbatou étaient des Chorfa qui sont venu habiter à Dchar. Ils ont quitté Tazouda après qu'un jeune Tbatou fût tué à Dchar et après que les Tbatou avaient entendu les habitants dire: ce n'est qu'un Tbatou qui est mort....Cette mauvaise phrase les a poussé à migrer vers Rghiwa.

Jusqu'à nos jours il y a une montée appelée la montée des Tbatou car c'est là où se trouvaient les habitats des Tbatou...On l'appelle aussi la montée de Bouhmara car Bouhmara avait quitté les territoires des Senhaja par cette montée.

Comme tout le monde le sait: Jilali Bouhmara dit Rogui Bouhmara était venu se protéger chez les Senhaja Mosbah ( Chems) de l'armée de Moulay Abdelaziz qui l'avait suivi jusqu'à un lieu appelé ga3da Bouhmara où il avait campé avec son armée venue de la région de Taza. Ce lieu appelé Ga3da Bouhmara est situé entre Rghiwa et Tazouda près du douar Tarqia et dans lequel il y a une source appelée Ain Bouhmara.

La première Mehalla, venue chasser Bouhmara, a été envoyée par le pouvoir central à Fès en 1903 sous le commandement du Ministre de la Guerre (Al 3allaf Al Kabir) : Mr El Menebhi. Elle était venue faire la guerre à Bouhmara chez les Senahaja Mosbah (Chems) au lieu dit Sahel Boughrayeb en face de ga3da Bouhmara. Cette Mehalla était constituée de 30 000 hommes.
Après une bataille sanglante, la mehalla avait subi un revers de la part des hommes de Bouhmara et elle rentrée à Fès avec une défaite. Après cette bataille, Bouhmara est resté dans le même lieu savourant sa victoire.

Après l'Aid El Kebir de 1903, El Menebhi revient de Fès à la tête d'une armée (Mehalla) de 50 000 hommes pour affronter de nouveau Bouhmara sur les territoires des Senahja Mosbah. El Menebhi commet l'erreur de mettre le camp de son armée sur les champs verts de céréales de la tribu. Alors, les habitants viennent tous se mettre du côté de Bouhmara et El Menebhi reçoit un deuxième revers. Afin de sauver la face, El Menebhi va chercher les Chorfa de Ouazzane qui demandent pardon aux Senhaja pour les dommages causés à leur récolte et les supplient de ne pas aider Bouhmara afin qu'il quitte Senhaja Mosbah.

Après des pourparlers, Bouhmara quitte Senahja Mosbah (Chems) par la montée des Tbatou ou Bouhmara et va avec son armée vers Haouarra où une bataille s'engage avec el Menebhi qui perd de nouveau. Bouhmara rentre ensuite à Taza où plusieurs batailes s'en suivent jusqu'à sa capturation par les Riafa et spécialement par Chrif Mohamed Ameziane qui l'a livré dans une cage aux autorités de Fès et où son exécution a eu lieu en 1909.
 
Facebook