La France doit-elle payée?
Salam,


C'est d'argent dont on parle, pas de sang. Les Français d'aujourd'hui sont innocents de Thiaroye... mais, l'Etat est responsable.


[www.walf.sn]


Plainte contre la France : Khadafi indique la voie aux tirailleurs sénégalais
Invité d'honneur des festivités de la célébration de l'indépendance, Khadafi a, tout simplement, mis les pieds dans le plat. Sans les précautions diplomatiques d'usage, il a demandé au Sénégal de porter plainte contre la France pour réclamer les droits de ses tirailleurs. Une invite qui semble avoir emporté l'adhésion du président Wade qui a prié pour que l'appel de Khadafi soit entendu.

Le Guide de la Révolution libyenne Mouammar Khaddafi n'a pas usé de raccourcis diplomatiques pour appeler les Sénégalais à 'porter plainte contre les Français et réclamer réparations pour les tirailleurs sénégalais ayant participé aux deux guerres mondiales'. Invité, aussitôt après le défilé civilo-militaire, à donner ses impressions par Me Abdoulaye Wade, Khadafi a laissé entendre que cette requête est un droit tout à fait légal 'parce que vos grand-parents ont été tués dans des batailles pour la France'. Et de ce fait, 'les familles sénégalaises doivent réclamer les pensions des tirailleurs', a-t-il ajouté, rappelant que 'dans le passé, notamment lors des deux grandes guerres mondiales (1914-18 et 1939-45), la France qui avait colonisé le Sénégal, avait besoin des services de soldats sénégalais sur tous les fronts pour se sortir de situations difficiles et malheureusement à l'époque, les Sénégalais ont combattu à côté des Français colonialistes pour une cause coloniale'. Seulement, s'est-il désolé, 'la France n'a pas pu respecter ses engagements vis-à-vis des soldats sénégalais'.

Il s'agira maintenant, conseille-t-il, pour toutes les familles sénégalaises, de se battre pour revendiquer leurs droits. Et Mouammar Khadafi de préciser que cela ne doit pas être un combat politique. Mais, 'une demande juridique et civique qui doit se faire sans que l'Etat du Sénégal n'intervienne dans cette requête', note-t-il. Pour ce faire, les Sénégalais doivent 'aller devant tous les tribunaux et les cours du monde pour demander réparation afin que les Français payent les traitements et salaires' des tirailleurs. Un combat qui doit être mené par tous les Africains. Seulement, aux yeux du Guide de la Révolution libyenne, 'le Sénégal est le seul pays dynamique et vital digne de commencer cette action juridique'.

En guise de réponse au Guide de la Révolution libyenne, le président de la République, Me Abdoulaye Wade, affirme que 'le combat est en train de se mener pour que les tirailleurs sénégalais recouvrent leurs droits vis-à-vis de l'Etat français'. Seulement, souligne-t-il, 'c'est un combat qui est long et qui, de temps en temps, connaît des avancées ; mais le problème reste encore'. Et le président Wade d'expliquer que son propre père est un ancien combattant de la guerre 14-18. 'Quand il (son père) est rentré au Sénégal, il a mis 35 ans de procédure pour réclamer ses droits'. Des droits dont il n'a eu à bénéficier que 'trois mois avant sa mort'. Une situation connue par 'probablement tous les anciens combattants d'Afrique qui ont combattu aux côtés de la France en 1914-18 et en 1939-45'. Et Me Wade d'espérer que la proposition de Kadhafi puisse avoir un écho favorable. 'Puisse donc sa voix être entendue pour que les réparations soient faites définitivement des injustices commises à l'égard des anciens combattants'.

Elh Saidou Nourou DIA et Joseph DIEDHIOU
Le 7 avril 1947 fut perpétré à Ben M´Sik en Nouvelle Médina de Casablanca vers 16 h, le massacre de plusieurs centaines de Marocains, par des tirailleurs sénégalais ou originaires d´autres pays africains, sous domination française, en grand nombre, sous les ordres d´officiers français.



"Avec un H majuscule"
Citation
Hamid a écrit:
Le 7 avril 1947 fut perpétré à Ben M´Sik en Nouvelle Médina de Casablanca vers 16 h, le massacre de plusieurs centaines de Marocains, par des tirailleurs sénégalais ou originaires d´autres pays africains, sous domination française, en grand nombre, sous les ordres d´officiers français.

Je vois pas le rapport. La pacification de l'Atlas fut aussi perpertré par des Tabors. Le Glawi était marocain. Puis, les marocains ont fais beaucoup de mal aux populations noires. N'oublions pas Sebta et Melilla aussi. Mais ce n'est pas le sujet.
Le rapport c'est que connaissant cela, je n'ai pas très envie de défendre les tirailleurs sénégalais...



"Avec un H majuscule"
Citation
Hamid a écrit:
Le rapport c'est que connaissant cela, je n'ai pas très envie de défendre les tirailleurs sénégalais...

Alors, pourquoi tu interviens sur un thread qui demande réparation pour les tirailleurs qui ont combattus pour la France pendant les deux guerres mondiales. Surement parce que les senegalais sont noirs, et que les Tabors sont plus clairs...
Citation
IBnBattuta a écrit:
Citation
Hamid a écrit:
Le rapport c'est que connaissant cela, je n'ai pas très envie de défendre les tirailleurs sénégalais...

Alors, pourquoi tu interviens sur un thread qui demande réparation pour les tirailleurs qui ont combattus pour la France pendant les deux guerres mondiales. Surement parce que les senegalais sont noirs, et que les Tabors sont plus clairs...


Ca c'est toi qui le dit (!). Il ne faut pas faire de procès d'intention. Par ailleurs, tout le monde peut intervenir sur tous les sujets me semble-t-il. Ce "lieu d'échanges" étant, jusqu'à preuve du contraire, un forum public.



"Avec un H majuscule"



Modifié 2 fois. Dernière modification le 05/04/06 18:41 par Hamid.
 
Facebook