Les femmes savantes en Islam, une réalité oubliée
Citation
a écrit:
Urwa ibn al-Zubayr (neveu d’Aisha), rapporte d’après son père : « Je n’ai vu personne connaitre aussi bien le Coran, le licite et l’illicite, la poésie, le récit des arabes et les généalogies comme Aisha, qu’Allah l’agrée ». [Sifat al-Safwa, Ibn Al Jawzi].

Citation
a écrit:
Ibn al-Jawzi (m. 597 H/1200), célèbre savant hanbalite, écrit dans Ahkâm al-Nisâ (Les Règles religieuses concernant les femmes) :« La femme a le [même] devoir que l’homme, il lui incombe donc d’apprendre ses devoirs et obligations religieuses jusqu’à ce qu’elle soit ferme et capable de les mettre en pratique. Si elle a un père, un frère, un époux, ou quelque autre proche masculin qui puisse lui apprendre les prescriptions de la religion, et lui enseigner la manière d’accomplir ses devoirs, cela lui sera suffisant. S’il n’y a personne [parmi ses proches], elle doit demander à d’autres, et apprendre d’eux. Si elle est capable de trouver une femme qui puisse lui enseigner, elle s’instruira avec elle. Sinon, elle étudiera auprès d’hommes âgés sans qu’ils ne soient seuls, et elle se contentera de ce qui est nécessaire pour elle de connaître. Et chaque fois qu’une question se soulèvera à propos de sa religion, elle doit demander et ne pas être timide, car Allah n’a pas honte de la vérité. »
Un texte intéressant sur le sujet.
[www.imanemagazine.com]
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook