la fellation est interdite ou pas?
bonjour,
est ce que la fellation est interdite en islam?
tt est interdit grinning smiley



(enleve la sodomie et fais avec ta femme ce q tu veux )





laylatoun ba3da laylatoun ba3da oukhra
walayali siba tamoro 3ijala
yalayta zamana siba ya3oudo
a7ki laho mada fa3ala bya lmachibo
J´ai été trés agréablement surpris que des Cheikhs et des Oulama s´interressent à ce genre de pratique... et aprés on taxe nos penseurs d´obscurantisme...sad smiley
Tu trouveras des reponses assez etonnantes sur Islam-Online je vais chercher l´URL précis
@+





$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
Le texte que je viens de taper a porté plainte confused smiley
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
Voila et c ´est un grand monsieur qui repond alias Sheikh Yusuf Al-Qaradawi:

[www.islam-online.net]
Bonne lecture!





$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
Le texte que je viens de taper a porté plainte confused smiley
$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
dans le cadre du mariage tout est permis sauf la sodomie, les époux peuvent se faire tous ce qu'ils veulent y compris fellation et cunnilingus.
salut

C'est bizare de dire que la fellation n'est pas interdite!!!! ça m'étonne beaucoup d'arriver à un stade où toute personne peut donner une fatwa..!!!vraiment, c'est bizare..un peu de respect messieurs...
Toutes les pratiques sexuelles notamment, la sodomie et la fellation sont interdites dans la religion..
Le coran parle seulement de la pratique normale du sex, par là on enfante../

salam
la fellation n'est pas interdite >> donc vas y fais ce que tu veux et bonne chance
salamo alykoum wa ra7hamato Allahi wa Barakatoh !

avant du revenire sur ce sujet et le point du vue des oulema voici une interssant introduction sur l´avis du certains sheikh du même je doit dire qu´il faut faire attention a ces avis surtous du Youssef Al Quardawy qui ne se base pas sur des arrguemtens du coran et du sunna...
Mais pour faire la compraison des arrguements dans son avis il faut d´abords présenter son avis en francais car je domine pas le francais et puis parellement incha Allah je vais présenter ce que disent les grands oulamas du la sunna sur l´sujet ...


donc a lire a vec prudance :


1.du la Maison du l´islam j´ai tirer ce passage en francais

_____________________________________________
[....]
De nombreuses personnes posent la question de savoir si les fellation et cunnilingus sont autorisés ou pas.

Il y a des avis divergents à ce sujet entre les savants...

Wahba az-Zuhaylî est d'avis que cela n'est pas autorisé (Al-fiqh al-islâmî wa adillatuh, tome 4 p. 2641). P

Pour Al-Qardhâwî, en soi, le fait pour les époux de s'embrasser là où ils le veulent n'a pas été interdit par les sources musulmanes (cf. Fatâwâ mu'âsira, , tome 2 p. 353, Tahrîr ul-mar'a, Abû Chuqqa, tome 6 p. 234, où est cité l'avis de Asbagh sur le sujet).

IL faut cependant souligner que la substance que les organes génitaux masculins et féminins sécrètent au moment de l'excitation (on ne parle pas de "al-manî", émis uniquement au moment de l'orgasme, mais de "al-madhî", la substance émise tout au long de l'excitation) est najis et il est donc interdit de l'avaler. Même à considérer le second des deux avis que nous avons vus, la permission ne peut donc être que dans la mesure où le partenaire ne va pas avoir recours à une façon de faire qui l'entraînerait sans qu'il s'en rende compte à absorber cette substance.

Il faut également savoir que pendant la période menstruelle, les relations sexuelles sont interdites (Coran 2/222), les étreintes et les jeux amoureux restant cependant tout-à-fait autorisés alors (les Hadîths sont bien connus à ce sujet).

Certains savants étaient d'avis que lors de certaines nuits (la première, la quatorzième et la dernière du mois lunaire), il est en soi déconseillé que les époux aient des relations intimes (voir Al-Ihyâ, Al-Ghazâlî, tome 2 p. 80). Questionné à ce sujet, Ibn Taymiyya dit que cet avis n'a aucun fondement (Majmû' ul-fatâwâ, tome 28 p. 29) ; en l'absence de toute autre raison (par exemple la période menstruelle), les relations intimes sont donc en soi permises quand les époux le veulent.


Nous voudrions aussi dire que si l'islam est strict en ce qui a trait à l'exposition des corps en public (voir l'article concernant les limites à l'action des regards), il n'a en revanche ni interdit ni même déconseillé le fait que les époux soient totalement dévêtus (dans un lieu où personne ne peut les voir) ni le fait que les époux voient totalement leur nudité (excepté pendant la période menstruelle pour ce qui concerne la partie comprise entre les genoux et le nombril chez la femme, selon certains savants). En effet, des Hadîths interdisant ou déconseillant de se dévêtir totalement au moment des relations ou de voir la nudité de son conjoint(e), aucun n'est authentique d'après certains spécialistes du Hadîth (voir Tahrîr ul-mar'a, Abû Chuqqa, tome 6 pp. 148-149, et aussi Adâb uz-zafâf, Al-Albânî).

Il faut également rappeler que les sources musulmanes enseignent que la satisfaction sur le plan intime n'est pas seulement un des droits du mari, mais également un des droits de l'épouse (Tahrîr ul-mar'a, tome 6 pp. 232-233, où est cité le propos de Ibn Taymiyya sur le sujet). Ici, il faut souligner qu'il ne faut pas négliger les préliminaires (at-tajammul et al-mudâ'aba) avant les relations intimes (cf. Zâd ul-Ma'âd, Ibn Qayyim, tome 4 p. 253). Or, ce point doit faire l'objet d'une attention toute particulière de la part du mari, car l'homme et la femme ne vivent pas leur sexualité de la même manière. L'homme considère que les préliminaires sont quelque chose à faire le plus rapidement possible pour passer ensuite à ce que lui considère être l'essentiel. Alors que pour la femme, tout est essentiel, et surtout les préliminaires. Bien plus que cela, la femme, pour pouvoir se donner à son mari, doit faire l'objet de l'attention et de la gentillesse de celui-ci toute la journée. Si le mari estime pouvoir avoir une relation intime avec sa femme malgré le fait qu'il la délaisse tout le temps, il se trompe lourdement. En fait, alors que pour l'homme, la sexualité est beaucoup plus physique, la femme ne peut se donner à son mari que si elle se sent bien avec lui, si elle s'estime en sécurité auprès de lui, si elle y est prête psychologiquement. Le mari doit donc s'efforcer de tenir compte de ce point important.

Toujours en ce qui concerne les principes, nous aimerions également rappeler que le Prophète (sur lui la paix) a recommandé qu'on prononce le Nom de Dieu avant les relations intimes ("Bismillâh, allâhumma jannib'na-sh-shaytâna wa jannib-ish-shaytâna mâ razaqtanâ"winking smiley (rapporté par Al-Bukhârî et Muslim). Ce fait de prononcer, avant tout acte de bien, le Nom de Dieu (par la formule bien connue "En prenant le Nom de Dieu"winking smiley permet entre autres de se rappeler qu'Il est Présent et d'acquérir la bénédiction liée à Son Nom (puisqu'en islam, il n'y a pas de prêtre qui accorderait la bénédiction au nom de Dieu).

Il faut aussi rappeler que le Prophète a déclaré qu'après des relations intimes, le bain complet (ghusl) est obligatoire sur les deux partenaires avant qu'ils puissent faire une prière (salât) (les Hadîths sont bien connus à ce sujet).

Enfin, le Prophète a interdit que les époux racontent à d'autres personnes des détails de ce qui se passe pendant leurs relations intimes (voir à ce sujet le Hadîth rapporté par Muslim, n° 1437, celui rapporté par Abû Dâoûd, n° 2174, et celui rapporté par Ahmad, n° 26301).

Comment ne pas finir cet article par le rappel que Dieu lui-même a fait dans le Coran ? Rappel qui repose sur l'idée que si l'instinct sexuel est normal et que si les époux peuvent et doivent vivre une sexualité épanouie (comme ils le veulent tant qu'ils ne transgressent pas une limite fixée par les sources musulmanes), ils ne doivent pas oublier les autres aspects de leur être, et notamment le fait qu'ils doivent aussi vivre une spiritualité épanouie, et pour cela pratiquer les actes du culte de Dieu (salât, etc.), développer en eux l'amour pour Dieu, la perfection dans l'adoration (al-ihsân) et la perfection dans le monothéisme (at-tawhîd al-kâmil). Et qu'ils doivent également œuvrer, par l'invitation (da'wa) et l'action, pour la réalisation d'un monde plus humain, d'une société plus juste et plus fraternelle. En un mot, le fait de pratiquer ce qui est acte de bien et est cause de plaisir ne doit pas engendrer l'insouciance par rapport à ce qui est acte de bien et qui constitue un devoir... Ce rappel, Dieu l'a fait ainsi : immédiatement après avoir déclaré aux humains que les relations intimes pouvaient être faites "comme vous voulez", Il leur dit : "Et préparez pour vous-mêmes. Et craignez Dieu, et sachez que vous le rencontrerez. Et donne la bonne nouvelle aux croyants" (Coran 2/223).
La solution pour pouvoir se réaliser dans des domaines aussi multiples est de faire sien cet enseignement du Prophète (sur lui la paix) : "Un temps et un temps" (rapporté par Muslim, n° 2850). "Un temps" pour les choses de la vie ('âdât), vécues d'une part selon les formes que l'on veut mais en respectant les principes enseignés par le Prophète, et d'autre part avec la prononciation du Nom de Dieu et des invocations de circonstances enseignées par le Prophète. "Et un temps" pour les choses purement cultuelles (ta'abbudât), pratiquées d'une part en respectant les principes enseignés par le Prophète autant qu'en se tenant aux formes qu'il a pratiquées, et d'autre part avec le maximum de présence du coeur.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Maison d´islam

____________________________________________________________



2. source tire du Muslimfr ]

L'amour oral.
Posted on 28 août 2001 à 18:05:18 CEST by Mouhammad Patel

Question : Que dire sur l'amour oral entre époux ?


Réponse : Il faut savoir que dans les Hadiths, le Prophète (sallallahou alayhi wa sallam) a interdit de façon explicite deux types de relations sexuelles entre époux:

1- La sodomie.

2- Les rapports sexuels alors que l'épouse a ses règles.

La question de l'amour oral (pour reprendre votre expression désignant la fellation et le cunnilingus) n'a donc pas été abordée de façon explicite dans les Hadiths. Il n'en reste pas moins que les savants musulmans ont exprimé diverses opinions à ce sujet:
Pas mal de savants (parmi lesquels le célèbre juriste musulman contemporain, Cheikh Wahbah Az Zouheïli) condamnent plus ou moins sévèrement cette pratique. Ils affirment que ce genre d'attitude ne doit pas être celle d'un musulman ou d'une musulmane. Selon eux, ce comportement s'apparente plus à la bestialité qu'au comportement naturel humain.

D'autres savants (à l'instar de Cheikh Qaradâwi ou Cheikh Saïd Ramadhân Al Boûti) sont d'avis que, n'ayant pas été explicitement interdite dans nos références premières, cette pratique reste permise, à partir du moment où les époux y consentent. Ils avancent également le fait que l'excitation buccale des parties intimes de l'époux(se) peut, dans certaines sociétés et dans certaines conditions, contribuer à la protection de l'harmonie et de l'équilibre au sein du couple...

Il convient de souligner malgré tout que le "Madhiy" (le "madhiy" est une sécrétion claire de couleur blanchâtre qui apparaît au moment de l’excitation) est unanimement considéré comme étant impur par les savants musulmans... Il est évident qu'un acte qui aurait pour conséquence d'occasionner le contact de la bouche avec ce liquide ne peut qu'être condamné.



Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !

___________________________________________________



ceci juste la permier lecteur mais je vais revenire sur ce sujet en détails incha Allah !

:-)

wa Allaho a3lam

salam

en résumé C interdit.........

waw!
tu te permets de dire que toutes les pratiques sexuelles sont interdites par l'islam?
TU ES QUI POUR DIRE CA???





je signe
c'est interdit , juste il faut penser inteligement a cet acte est ces effets psychiques sur les deux epoux. Il ne faut pas cacher deriere la modernisation vide.

a+
Salam Aleykoum à tous !

L'islam est une religion de grandeur, d'honneur et de respect, donc humaine .
Dans tout acte islamique, il ne faut pas sortir de cette dimension humaine et spirituelle .
L'acte sexuel est un acte fonctionnel (pour avoir des enfants), de repos et spirituel (ALLAH (s) vous voit partout où vous etes).


Imaginez -vous cette bouche honorable récitant le coran, embrassant vos enfants...

Beeeuuuurkk!! sad smiley

yatos a écrit:

> Salam Aleykoum à tous !
>
> L'islam est une religion de grandeur, d'honneur et de respect,
> donc humaine .
> Dans tout acte islamique, il ne faut pas sortir de cette
> dimension humaine et spirituelle .
> L'acte sexuel est un acte fonctionnel (pour avoir des enfants),
> de repos et spirituel (ALLAH (s) vous voit partout où vous
> etes).
>
>
> Imaginez -vous cette bouche honorable récitant le coran,
> embrassant vos enfants...
>
> Beeeuuuurkk!! sad smiley
>
>


si on s imagine un tas de truc, et bien imagine ces estomacs plein de kaka entrain de prier dans la mosquee ou lire un coran !
salut

Si tu as raison, cite moi un seul verset du coran, ou un seul hadith ou plutôt une seule fatwa d'un savant "aalim" connu, qui donne l'autorisation pour pratiquer la fellation ou la sodomie à une femme.......
Si tu cherches dans le passé ou dans le futur tu ne trouveras guere la reponse...c'est un défi ......

Salaam
Je ne cherche pas a savoir si c autorise ou pas
je rejoins assalawi je ne pourrais jamais ma femme ni meme la voir embrasse nos evenuels enfants si elle a paratike la fellation ce serait une honte
Respectez un peu vos femmes!!!
Je pense qu'il faut même pas poser cette Question, car les gens de la forum vont rien t'apporter. et en plus, la réponse attendue n'aura aucune valeur ajouter. à mon avis il vaut mieux discuter des choses constructifs où bien se taire.





Notre grande erreur et d'essayer d'obtenir de chacun en particulier les vertus qu'il n'a pas, et de negliger de cultiver celles qu'il possède.
Le but de l'amour dans l'islam est la procréation
Le plaisir est interdit mais si on n'en prend et la fellation n'est pas une forme de procréation donc je pense c 'est interdit





Vous prouver que j'ai raison serait admettre que je puisse avoir tort.
Salam Aleikoum,

Le plaisir est interdit Salah-Klfry??? Depuis quand c'est interdit dis moi? ?(j'aimerais bien que tu nous sorte un dalil prouvant ce que tu dis.

Je ne parle pas de la fellation.





wa salam aleikoum,






‘’Si je meurs en ayant apporté la plus petite lumière, la plus petite parcelle de vérité, si je meurs en ayant pu contribuer à détruire le cancer raciste qui ronge la chair américaine, alors, tout le mérite en revient à Allah. Ne m’imputez que les erreurs.’’

Malcom X
c'est dit que manger à sa faim suffit et quand on n'a plus faim il faut cesser car apres c'est du plaisir.Il est dit aussi que l'amour est la procréation coment tu défini tout ça si le plaisir est autorisé?





Vous prouver que j'ai raison serait admettre que je puisse avoir tort.
Salam aleikoum,

Je ne te demande pas ton avis Akhi mais les dalils sur lesquelles tu t'appuis pour avancer une telle chose.

Le plaisir sexuel n'est pas interdit et voici sur quoi je me base pour dire cela.

extrait de maison Islam

""A ce sujet, il faut tout d'abord souligner que le mariage est le cadre à l'intérieur duquel les relations sexuelles sont permises. Puis il nous faut aborder la question de savoir comment l'islam perçoit-il les relations intimes : celles-ci ont-elles comme seul objectif – donc comme seul cadre de permission – la procréation ? On pourrait le penser en lisant ce Hadîth : "Mariez-vous avec une femme qui vous aime et qui enfante : car je serai fier de votre multitude le jour du jugement" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 2050, et An-Nassaï, n° 3227). Mais en fait, si la procréation demeure la finalité de l'existence du désir sexuel, ce n'est qu'un des objectifs que l'islam assigne à la sexualité. A côté de cela, il y a aussi le fait de vivre ce qui fait partie de la nature humaine – le plaisir sexuel – dans le cadre permis. C'est bien pourquoi il existe un autre Hadîth où le Prophète a dit que la sexualité vécue entre les époux était un acte de charité. Et à ses Compagnons qui s'étaient étonnés du fait que quelqu'un puisse être récompensé pour en fait n'assouvir qu'un désir sexuel et y trouver du plaisir, le Prophète répondit qu'étant donné que celui qui vivait sa sexualité hors du cadre permis agissait dans le péché, celui qui la vivait dans le cadre permis faisait un acte récompensé par Dieu (sens du Hadîth rapporté par Muslim, n° 1006, et autres). C'est pourquoi le savant musulman Ibn Qayyim a relevé trois objectifs principaux à la sexualité vécue dans le cadre du mariage : la procréation, le plaisir sexuel, et la pratique de ce qui contribue à l'équilibre humain, sur le plan physiologique (Zâd ul-ma'âd, tome 4 p. 249). Ibn Qayyim a cité le plan physiologique ; on sait aujourd'hui que la sexualité contribue à l'équilibre physiologique mais aussi psychologique. (Voir aussi Tahrîr ul-mar'a, Abû Chuqqa, tome 6 pp. 145-147.) """


[www.maison-islam.com]



Message edité (06-06-04 14:40)



wa salam aleikoum,






‘’Si je meurs en ayant apporté la plus petite lumière, la plus petite parcelle de vérité, si je meurs en ayant pu contribuer à détruire le cancer raciste qui ronge la chair américaine, alors, tout le mérite en revient à Allah. Ne m’imputez que les erreurs.’’

Malcom X
Horaires de prières Saint Coran
Facebook