Est-ce que la fellation est haram ?
Salam Aleykoum, je ne savais pas dans quelle catégorie poster donc j'ai décidé de poster mon histoire ici.
De plus, je la poste anonymement.
Donc voilà, depuis bientôt 6 mois je suis marié à une somptueuse Marocaine, dans le lit conjuguale je dois vous avouer qu'elle ne m'a jamais rien refusé seulement voilà la nuit dernière je lui ai demandé de me faire une fellation et elle a refusé en me disant que c'était haram, que c'était une pratique dégradante, elle a refusé de continuer notre devoir conjugual et s'en est même allé dormir dans le salon me laissant seul dans mon lit pour la nuit.
Je fais appel à vous car depuis la nuit dernière elle ne me parle plus et donc je vous demande si c'est haram car si c'est le cas je vais de ce pas m'excuser auprès d'elle.

Merci beaucoup pour vos futurs réponses.
C’est une pratique qui n’était pas connue des salafs



On a demandé à shaikh ‘Abdallah ibn Muni’ : « Une sœur pose la question suivante : je me suis mariée depuis 6 mois et mon mari me force à sucer son sexe, cela est-il licite ou illicite ?

Réponse :

La louange est à Allah, il n’y a aucun doute que cette habitude du mari est abjecte et détestable, et va à l’encontre du bon comportement entre les époux. Cela peut amener le dégoût et la séparation, et l’épouse du prophète, ‘Aisha, rapporte que le messager d’Allah « n’a pas vu d’elle ceci (son sexe), et qu’elle n’a pas vu de lui ceci (son sexe) ». Quant au jugement sur cette pratique, le moins que l’on puisse dire est qu’elle est détestable. »

je tien a signaler rosiles:
( Ce hadith est faible, il y a un hadith dans SAHIH al Boukhary qui affirme le contraire voir le livre du mariage de cheikh AL Albany) Allahu aallam, je vais essaye de trouver le hadith en question.

Shaikh Salih Al-Luhaydan a été interrogé sur ce sujet et a répondu que cela était haram pour les raisons suivantes :

1. C’est une pratique animale qui ne convient pas à l’homme ;

2. Pendant les rapports les époux sécrètent un liquide (vaginal,spermatique,ou cyprine) qui est une impureté;

3. C’est une pratique qui n’était pas connue des salafs ;

4. C’est quelque chose que les gens ont pris de l’occident, par l’intermédiaire de la télévision et des films pornographiques ;

5. Le shaikh n’a entendu aucun savant permettre cela, c’est pourquoi il termine en demandant aux gens de cesser jusqu’à ce qu’ils interrogent les savants sur cette question.


Aussi, dans une session de question réponse sur Paltalk, shaikh ‘Ubayd Al-Jabiri a répondu que cette pratique était interdite.


Il est préférable que l’homme caresse son épouse avant la pénétration, comme cela est rapporté dans une version d’Al-Bukhari, lorsque Jabir a annoncé au prophète (salallahu’ alayhi wasalam) qu’il avait épousé une femme qui avait déjà été mariée, le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) lui dit : «Pourquoi n’as-tu pas pris une vierge avec laquelle tu aurais joué et qui aurait joué avec toi ». Dans une version il ajoute : « ma laka wa lil-‘adhara wa lu’abuha » ce qui signifie qu’ils s’embrassent avec la langue et mélangent leur salive. C’est quelque chose qui a été signalé par Al-Hafidh Ibn Hajar dans Fath Al-Bari (l’explication de Sahih Al-Bukhari) et c’est aussi l’avis d’Al-Qurtubi.

L’imam ibn Qudama dit : « Il est bon qu’il joue avec son épouse avant qu’ils aient un rapport, afin d’augmenter son désir et qu’elle prenne autant de plaisir que lui. On rapporte de ‘Umar ibn ‘Abdel ‘Aziz, que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Ne la pénètre pas tant qu’elle n’a pas autant de désir que toi, afin que tu ne jouisses pas avant elle. Embrasse-la, fais-lui des clins d’œil, caresse-la, et lorsque tu vois qu’elle a atteint le même niveau de désir que le tien, pénètre-la. » (Al-Mughni 10/232)


Lorsque l’homme a assouvi son désir, il ne doit pas s’écarter de son épouse jusqu’à ce qu’elle assouvisse aussi son plaisir, car cela est meilleur pour faire durer la relation et l’affection.

L’imam Ibn Qudama dit : « Et s’il jouit avant elle, il est détestable qu’il s’écarte d’elle avant qu’elle ne jouisse, d’après ce qui a été rapporté par Anas Ibn Malik, le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « Lorsque l’un d’entre vous a un rapport avec son épouse… et qu’il assouvit son désir, qu’il ne presse pas son épouse jusqu’à ce qu’elle assouvisse aussi son désir . Car en faisant cela on cause du tort à la femme et on l’empêche d’assouvir son désir. »

Shaikh Al-‘Uthaymin dit : « Quant au hadith, il est faible, mais son sens est vrai, car de la même façon que l’homme n’aime pas que l’on s’écarte de lui avant qu’il jouisse, il convient qu’il ne presse pas son épouse. » (Sharh Al-Mumti’ 5/369)

Puis s’il trouve la force d’avoir un nouveau rapport avec son épouse, il est bon qu’il refasse les ablutions, car le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a dit : « lorsque l’un d’entre vous a un rapport avec son épouse et qu’il veut recommencer, qu’il fasse les ablutions. » (Muslim).

.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16/06/12 23:58 par rosiles.
haram ou pas haram, c'est à elle de décider et à personne d'autre. Ton post est ambiguë. Chercherais -tu à la convaincre en lui ^présentant des peseudos arguments religieux pour assouvir tes fantasmes.?
La ‘Awra de la femme devant son mari



Shaykh Al Albani a dit :


« Il est permis à la femme de dévoiler sa ‘Awra devant son mari et donc, il est permis à l’homme de regarder la ‘Awra de sa femme. En somme, il n’y a pas de ‘Awra entre la femme et son mari. Dénonçons à cet effet un Hadith inventé:


« Quand l’un d’entre vous a des rapports avec sa femme ou son esclave (femme), qu’il ne regarde pas ses parties intimes car cela rend aveugle ». [Voir as-Silsilat ad-Da’ifa]



Montrons en quoi ce Hadith est faux:


Interdire à l’homme de regarder les parties intimes de sa femme pendant des rapports, s’inscrirait dans l’interdiction du moyen (le but étant les rapports charnels). Mais comme Allah a permis à l’homme d’avoir des rapports avec sa femme serait-il censé que parallèlement Il lui interdise de regarder ses parties intimes ??! Non, et d’ailleurs un Hadith de ‘Aïcha va dans ce sens, elle dit :

« Je me lavais avec le Messager d’Allah dans un même récipient qui se trouvait entre lui et moi et il me dépassait jusqu’à ce que j’en arrive à lui dire, laisse-m’en, laisse-m’en » [Rapporté par Boukhari et Mouslim]



Ce qui apparaît clairement à travers ce Hadith c’est que cela est permis et cette chaîne de narration est appuyée par celle de ibn Hibban d’après Soulayman ibn Moussa qui fut interrogé de la sorte:
« L’homme peut-il regarder les parties intimes de sa femme ?
Il dit : j’ai demandé à ‘Atta, et il dit : j’ai demandé à ‘Aïcha... »
et elle mentionna le Hadith ci-dessus. » [Nazmoul Fara-id vol.2 page 25]


Al Hafidh ibn Hajar dit :
« C’est un argument permettant à l’homme de regarder la ‘Awra de sa femme, et vice-versa »[Fath al Bari (volume 1, page 295)]
aleykoum salam
elle a raison ton épouse, ce genre d'actes hachak est dégradant et ce pour toi et pour elle donc pour votre couple.
n3al chitane et redescend sur terre frère et va lui demander des excuses tu as épousé une perle qui sait se faire respecter.
et même en laissant l'aspect religion à côté, pour une bonne hygiène de vie de votre couple vous devez prohiber ce genre d'actes hachak.
Cheikh conseille les couples musulman d'abandonner ce genre de pratique



Une personne posa à Cheikh Al Albani la question suivante : Est-il permis à la femme de caresser le sexe de son mari avec la bouche ou bien l'inverse ( C'est a dire que le mari fasse cela à sa femme) ?

Le Cheikh a répondu en disant qu'il s'agit d'une pratique accomplit par certains animaux comme le Chien

Puis le cheikh explique que nous disponsons d'un principe (d'une règle) general qui est que le messager d'Allah nous a interdit d’imiter les animaux et les mécreants. De ce fait cette pratique est interdite.

Puis le Cheikh termine sa réponse en conseillant au couple musulman d'abandonner ce genre de pratique.

Sources : Il s'agit d'un résumé d'une Fatwa qui ce trouve dans une serie de K7 contenant des questions qu'avait posé Abou Ishaq Al Houwayni (Qu'Allah le guide vers la voie des Salafs Salih) il y'a de cela plusieurs années à Cheikh Al Albani.

Elle se trouve aussi dans un livre intitulé Massaîl Nissaaiyat Mukhtar Min Fiqhi Al Allamat Al Albani page 197

.
Excuse toi auprès d'elle.
Citation
rosiles a écrit:
Cheikh conseille les couples musulman d'abandonner ce genre de pratique



Une personne posa à Cheikh Al Albani la question suivante : Est-il permis à la femme de caresser le sexe de son mari avec la bouche ou bien l'inverse ( C'est a dire que le mari fasse cela à sa femme) ?

Le Cheikh a répondu en disant qu'il s'agit d'une pratique accomplit par certains animaux comme le Chien

Puis le cheikh explique que nous disponsons d'un principe (d'une règle) general qui est que le messager d'Allah nous a interdit d’imiter les animaux et les mécreants. De ce fait cette pratique est interdite.

Puis le Cheikh termine sa réponse en conseillant au couple musulman d'abandonner ce genre de pratique.

Sources : Il s'agit d'un résumé d'une Fatwa qui ce trouve dans une serie de K7 contenant des questions qu'avait posé Abou Ishaq Al Houwayni (Qu'Allah le guide vers la voie des Salafs Salih) il y'a de cela plusieurs années à Cheikh Al Albani.

Elle se trouve aussi dans un livre intitulé Massaîl Nissaaiyat Mukhtar Min Fiqhi Al Allamat Al Albani page 197

.
Mdrrrrrrrrrrrr serieusement des fois ils racontent vraiment n'importe quoi
Citation
LeFouDu95 a écrit:
Salam Aleykoum, je ne savais pas dans quelle catégorie poster donc j'ai décidé de poster mon histoire ici.
De plus, je la poste anonymement.
Donc voilà, depuis bientôt 6 mois je suis marié à une somptueuse Marocaine, dans le lit conjuguale je dois vous avouer qu'elle ne m'a jamais rien refusé seulement voilà la nuit dernière je lui ai demandé de me faire une fellation et elle a refusé en me disant que c'était haram, que c'était une pratique dégradante, elle a refusé de continuer notre devoir conjugual et s'en est même allé dormir dans le salon me laissant seul dans mon lit pour la nuit.
Je fais appel à vous car depuis la nuit dernière elle ne me parle plus et donc je vous demande si c'est haram car si c'est le cas je vais de ce pas m'excuser auprès d'elle.

Merci beaucoup pour vos futurs réponses.

Vu comment tu parle on dirais que pour elle c'est son devoir de satisfaire tout tes fantasme, tu devrais t'excuser auprès d'elle comme l'on déjà suggérer plusieurs posteurs
Salam arlikoum wa rahmatoullah , je rejoins complétement les post precédent , hachek c est un acte dégradant et reducteur.
Ces pratiques n ont aucuns interet et sont repugnantes .
En tant que femme je te conseil vivement ya akhi l karim de t excuser aupres de ton epouse qui a reagi assez sagement .
Wa arleykoum salam.
Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu'Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection. Ceci dit :



En effet, les ulémas ont des points de vue différents concernant cet acte.

Les ulémas appartenant à l’École Hanbalite et quelques uns appartenant à l’École Malikite, tels que Asbagh, voient que c’est un acte permis.

Les autres ulémas voient que c’est totalement interdit, bien que d’autres voient que c’est un acte détestable.



Pour ce qui est de ceux qui adoptent l’interdiction (par rapport à cet acte), ils s’appuient sur les hadiths qui interdisent à l’homme de voir les parties intimes de sa femme et vice versa, tels que le propos de `Â'icha رضي الله عنها dans lequel elle a décrit son cas avec le Prophète صلّى الله عليه وسلّم :



« Je n’ai point vu cela de lui comme il n’a pas vu de moi (c’est-à-dire les parties intimes) » [1].



Donc, si le [simple] regard est interdit, le fait de toucher le sexe ou le membre viril ou de le sucer le sera à fortiori.



Quant à ceux qui voient que c’est un acte permis d’une façon absolue ou détaillée, ceux-là s’appuient sur le fait qu’en principe il est permis au mari et à la femme de jouir l’un de l’autre, et que la Charia n’a excepté que les rapports par le postérieur, ou par la vulve durant la période des règles ou des lochies, ou lorsque les rapports sont nuisibles à la femme ; Allah عزّ وجلّ dit :



وَالَّذِينَ هُمْ لِفُرُوجِهِمْ حَافِظُونَ، إِلاَّ عَلَى أَزْوَاجِهِمْ أوْ مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُمْ فَإِنَّهُمْ غَيْرُ مَلُومِينَ - المؤمنون: 5-6



Traduction du sens du verset :

﴾… et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent﴿ [EL-Mou'minoûne (Les Croyants): 5-6].



نِسَاؤُكُمْ حَرْثٌ لَكُمْ فَأْتُوا حَرْثَكُمْ أَنَّى شِئْتُمْ - البقرة: 223

Traduction du sens du verset :

﴾Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez﴿ [El-Baqara (La Vache) : 223].



De plus, le Prophète صلّى الله عليه وسلّم dit :

« Pas de nuisance, ni à soi-même ni à autrui » [2]



Et il dit aussi صلّى الله عليه وسلّم:

« Faites tout, hormis les rapports intimes » [3]



Ce hadith signifie qu’il est permis aux époux qu’ils jouissent l’un de l’autre comme ils veulent, sauf le fait d’avoir des rapports intimes durant la période des règles.



Par ailleurs, ils ont répondu que le hadith de `Â'icha رضي الله عنها est jugé faible et ne peut pas servir d’argument.



Bien plus, les hadiths authentiques contredisent celui de `Â'icha رضي الله عنها; tels que le hadith où il est rapporté que le Prophète صلّى الله عليه وسلّم faisait ses ablutions complètes avec ses épouses ainsi que la manière avec laquelle il menait sa vie intime ; ce qui indique qu’il est permis de voir [les parties intimes de son conjoint].



Du reste, le hadith susmentionné [de `Â’icha] est contredit par l’autre hadith, dans lequel le Prophète صلّى الله عليه وسلّم dit :



« Tiens à ce que personne ne puisse voir ta `Awra [4] en dehors de ta femme » [5]



Et même si l’on suppose que le hadith de `Â'icha est authentique, son sens serait relatif à la bienséance, tel qu’il est dit par Ibn El-`Arabi.



Parmi les propos des ulémas appartenant à l’École Hanbalite par rapport à ce sujet, nous citons ce qu’a dit El-Mardâwi dans « El-Insâf » :



« La première : El-Qâdhi a dit dans « El-Djâmi` » : « Il est permis de baiser le sexe de sa femme avant les rapports, et il est détestable de le faire après » et il l’a cité d’après `Atâ’.



La deuxième : il n’est pas permis à la femme de se faire introduire le membre viril de son mari sans sa permission alors qu’il dort. Par contre, il lui est permis de le toucher et de le baiser par plaisir.

Cette opinion est confirmée par [Ibn Hamdâne El-Harrâni] dans « Er-Ri`âya » et par [Ibn Mouflih El-Hanbali] dans « El-Fouroû` ».

Ibn `Aqîl l’a aussi affirmée en disant : « Parce que le mari a le droit de [maintenir ou d’annuler] le contrat de mariage et de laisser sa femme chez lui… » [6]



Et parmi les propos des ulémas appartenant à l’École Malikite, nous citons ce qu’a rapporté El-Qortobi dans son « Tafsîr » d’après Asbagh El-Mâliki qui a dit : « Il est permis au mari de lécher le sexe de sa femme» [7]



Le savoir parfait appartient à Allah عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.



[1] Rapporté par Ibn Mâdjah (262/1922) et par Ahmed dans son « Mousnad » (6/63) par l’intermédiaire de `Â'icha رضي الله عنها. Dans une autre version :

« Je n’ai jamais vu le membre viril du Prophète صلّى الله عليه وسلّم ».

Ce hadith est jugé faible par El-Albâni dans « El-Irwâ' » (6/213, numéro : 1812) et dans « Adâb Ez-Zifâf » (page : 34).

[2] Rapporté par Ibn Mâdjah, chapitre des « Jugements » (numéro : 2341) et par Ahmed (3/267). Ce hadith est jugé authentique par El-Albâni dans « El-Irwâ’ » (3/408, numéro : 896) et dans « Ghâyat El-Marâm » (hadith 68).

[3] Rapporté par Mouslim, chapitre des « Menstruations » (hadith 6709) et par Abou Dâwoûd, chapitre de « La purification » (hadith 258) par l’intermédiaire d’Anas رضي الله عنه.

[4] C'est-à-dire : les parties du corps que la personne doit voiler devant les autres. Pour l’homme : la `Awra est comprise entre le nombril et les genoux. Note du traducteur.

[5] Rapporté par Abou Dâwoûd, chapitre du « Bain » (hadith 4017), par Et-Tirmidhi, chapitre de « La bienséance » (hadith 2794), par Ibn Mâdjah, chapitre du « Mariage » (hadith 1920), par Ahmed (5/3-4) et par El-Bayhaqi, chapitre de « La purification » (hadith 988) par l’intermédiaire de Mou`âwiya Ibn Hayda رضي الله عنه. Ce hadith est jugé Hassane (bon) par El-Albâni dans « El-Irwâ’ » (6/212, numéro : 1810) et dans « Âdâb Ez-Zifâf » (page : 111).




Donc il n'y a pas de texte clair sur cette pratique aprés ckon c nousc ke la pratike haram c la sodomi, on peu le voir dans le coran comem dans le peuple de sodom et gomor.. dobnc voila..
salam,

voici la réponse:
les rapport intime.

j'ai une question pour ceux qui citent la hadith faible de Aicha radia allah 3anha.... comment les compagnons aurait il osé poser une telle question à la veuve du prophète salla allah alayhi wa sallam.... puis, homme ou femme avaient ils le droit de questionner sur les pratique sexuel qu'avai le prophète salla allah alayhi wa sallam, alors qu'il est interdi à un homme ou une femme de dévoiler ce qui se passe dans leur lit conjugal et il est haram de poser des question dans ce sens....

bref, l'avis majoritaire wa allah a3lam, c que ce qui n'a pas été interdit par la religion est permis, et il y a aucun texte authentique l'interdisant. seuls sont interdit la penetration anale et les rapport pendant les regles ou les lochies....

après cela, si ta femme ne veut pas le faire ou trouve cela dégradant, tu n'a pas à lui imposer juste parceque c pas haram, et tu devrais t'excuser devant elle pour l'avoir offenser... en fait elle t'idéaliait et le fait que tu lui demande l'a déçu.... tu peux te passer de cette pratique, et si ça se trouve un de c jour elle toré surpri sans ke tu le demande. là ça fé pa longtemp vou ete marié...ce sra koi aprè.
Louange à Allah et paix et bénédictions sur ses serviteurs messagers et tout ses croyants,

à vrai dire, après que j'ai lu les Hadiths et les versets concernant ce sujet, je vois que cet acte précisément n'est pas annoncé dans ces derniers, mais en outre, c'est bien évident que tout acte qui n'est pas bon pour notre santé est Illicite par Allah, car Il nous a bien dit Subhanaho wa taala qu'il rend illicite toute chose qui peu nous causer du mal, c'est une base Divine, donc normalement on doit faire une recherche scientifique dans le domaine de la séxiologie et voir si y a quelque chose qui peu causer du mal par cet acte, fin.

Wa Allaho a'aalam

Subhanaka Allahomma wa bihamdik achhado alla Ilaha iila ant astaghfiroka wa atoubo ilayk
SalAm aleikoum...

En l occurance c est l epouse qui se rfuse a cela mais qu en est il si les epoux eprouvent le plaisir en cette pratique??

Certains repugnent a cela et d autre non ...

Je pense que chacun est libre de sa pratique sexuelle quand chacun y trouve son plaisir car je ne vois pas ce qu il y a de degradant dans cette pratique...

Maintenant ...pour le cas de ce frere je pense que la meillzure solution est de discuter avec sa femme..si vraiment il n y a pas d entente a ce sujet peut etre peut il abandonner cette pratique la ...
Salam
Il y a divergence entre les savants donc les uns ne peuvent dire que les autres sont dans le faux

A titre personelle je retiens l'avis que cela est a la guise du couple. S'ils estiment que ceci peut renforcer leurs liens et pimenter leurs vies pourquoi pas et si cela leurs degoutent dans ce cas qu'ils s'en abstiennent mais aucun ne peut juger l'autre sur ce point
« Des savants (à l'instar de Cheikh Qaradâwi ou Cheikh Saïd Ramadhân Al Boûti) sont d'avis que, n'ayant pas été explicitement interdite dans nos références premières, cette pratique reste permise, à partir du moment où les époux y consentent. Ils avancent également le fait que l'excitation buccale des parties intimes de l'époux(se) peut, dans certaines sociétés et dans certaines conditions, contribuer à la protection de l'harmonie et de l'équilibre au sein du couple... »
Assalaamu'alaykum wa rahmatullahi wa barakaatuh .

Il n'y a aucun texte religieux qui interdit la fellation . Seulement ce qui est un problème c'est que le madhiy ( liquide d'excitation ) est impur et elle doit pas avoir de contact avec ce liquide là (ne pas confondre avec le sperme).

Pour certains c'est dégueulasse pour d'autres c'est jouissif mais n'obliges pas ta femme si elle ne veut pas.
Ah oui encore une chose .. Qaradawi n'est pas une référence, c'est un égaré égareur. Pareil pour al bouti qu'ALLAH les pardonne et nous pardonne.
Salam alaykoum

Personnellement ce que je sais qui est formellement interdit dans les rapports intimes sont la sodomie et le rapport pendant les menstrues ou lochies.

Après a vous d'y aller doucement et d'apprendre a connaitre vos corps vos désirs et deviendra tout seul.

Respecte ta femme sur son choix laisse lui le temps.

Pour la soeur plus haut qui dit que Aïcha qu'Allah lagreer n'aurait jamais raconter sa vie intime et que les sohabas ne l'aurait pas questionner sur ce genre de sujet on en serait vraiment a commettre des actes pire que libertins a ce jour on serait revenu au actes du peuple de Loth 3alayhi salam.
Aucun tabou en islam !

L'islam nous eduque même sur nos relations sexuelles avec nos mari hommes sans pour autant rentrer dans les détails.

Allah dans le coran compare les femmes a des champs de labours et dit aux homes d'y aller comme il le veulent en évitant la sodomie et les menstrueslochies car cela est détestable et animal voir diabolique

Et bien sur pour chaque rapport avec son conjoint Allah donne des hassanates

Walahou a3lam
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook