News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
Faire la bonne à la maison!
Salam,

J'aimerais savoir pourquoi de plus en plus de marocaines considèrent que rester à la maison à s'occuper de leur foyer ça équivaut à être une boniche, une moins que rien quoi !

Je peux tout à fait comprendre que celles qui ont fais de longues études ont envie de récolter les fruits de leur travail, mais très franchement je ne vois pas en quoi c'est plus valorisant de s'occuper de sa carrière plutôt que de s'occuper de son foyer.

C'est une question de choix et les deux choix son respectables, je ne remet pas ça en cause.
Mais pourquoi celles qui travaillent se sentent supérieur à celles qui ne travaillent pas ?
Et pourquoi celle ci pensent que rester à la maison c'est etre une boniche ???

C'est surtout ça que je ne pige pas. Pourquoi l'homme ne se plaint jamais d'etre un escalve qui bossent pour que madame s'achete des fringues et du maquillage alors que la femme à l'impression d'etre une boniche parcequ'elle à préparer le diner ???

Perso pour l'instant je bosse, mais si un jour j'ai le choix (et les moyens) d'élever et voir grandir mes enfants plutot que d'aller tous les jours de ma vie bosser pour pour un TDC de parton, le choix est vite fais.

A part les euros sur mon compte à la fin du mois je ne ressent aucune satisfaction à bosser dans un bureau de 9h30 à 17h30 tous les jours de ma vie ! Je reve d'avoir des gosses juste pour échapper à ça !
J'ai oublié de dire que c'est pas seulement les marocainEs, meme les marocains ne veulent plus d'une "boniche" qui reste à la maison !

Ils cherchent tous une working girl bac +18 plutot que de chercher une futur bonne maman. (meme si bien sur les deux ne sont pas incompatible)
Tu ne peux pas généraliser ton cas aux autres. Chacun son mode de vie et ses préférences.

Le discours typique des filles qui ont fait des études, c'est "j'ai fait des études, ce n'est pas pour rester à la maison."
Leurs études ne les empêchent pourtant pas de proférer pareilles âneries.
Le reste est une question d'éducation et les parents sont largement responsables puisqu'eux mêmes élèvent leurs filles dans le culte de la réussite au lieu de leur apprendre à être de bonnes épouses et de bonnes mères de famille.

Elles clament qu'elles ne veulent pas être "esclaves" de leur mari mais acceptent volontiers l'asservissement à un patron.

Quant aux maris qui encouragent ce genre de comportements, il faut croire que certains hommes Arabes ont si peu de "ghayrah" qu'ils en viennent à trouver naturelt que leur femme sorte le matin musaafirah, mutabarrijah, qu'elle travaille toute la journée avec des hommes étrangers et qu'elle laisse les enfants à la crèche ou les enfants seront éduqués par des non-Musulmans.

Mais en même temps, tout le monde à besoin d'une vie sociale et le lieu de travail est aussi un lieu de socialisation. Les enfants et la famille peuvent remédier à ce manque.



وَاللّهِ مَا حَزِنَتْ أُخْتٌ لِفَقْدِ أَخٍ ... حُزْنِي عَلَيْهِ وَلاَ أُمٍّ عَلَى وَلَد




Modifié 1 fois. Dernière modification le 31/08/11 12:05 par Rastapopûlos II.
Salam miss
j suis pas d'accord avec toi, je ne me sens pas supérieur au personne qui ont laisser leur carriére pour élever leur famille, mon passé ma apprie qu'il vos mieux avoir un emploi on ne sais jamais ce qui peux arriver par la suite, tous les couples ne sont pas solide, je ne suis pas maman a l'heure actuelle donc mais choix ne sont pas encore décider.
Mais la seul chose que je sais c que j ai besoin d'avoir une activité pro a coter rester a la maison h24 je n'aime pas
j aime bcp mon boulot, j suis super épanoui, pourtant je ne suis pas carriériste.
Faut juste accepter le choix des autres et ne surtout pas les juger comme certaines peuvent faire sur ce site.
Chacun sa vie

a bonne entendeur smiling smiley



Une philosophie de Succès"gardez vos croyances positives"
car
Ce que vous croyez devient vos pensées
Vos pensées deviennent vos paroles
Vos paroles deviennent vos actions
Vos actions deviennent vos habitudes
Vos habitudes deviennent vos valeurs
Vos valeurs deviennent votre destinée
Salam

Il ne faut surtout pas faire de quelques cas, une généralité.
Après tout, c'est à chacun de trouver son épanouissement personnel.

Le travail doit avant tout procurer une auto-satisfaction que ce soit au foyer ou professionnel.

Après je rejoins les propos de Lamyaa, la vie est fragile, on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve donc, mieux vaut être indépendante pour assurer ses arrières..



El hamdoulilah
Citation
lamyaâ a écrit:
Salam miss
j suis pas d'accord avec toi, je ne me sens pas supérieur au personne qui ont laisser leur carriére pour élever leur famille, mon passé ma apprie qu'il vos mieux avoir un emploi on ne sais jamais ce qui peux arriver par la suite, tous les couples ne sont pas solide, je ne suis pas maman a l'heure actuelle donc mais choix ne sont pas encore décider.
Mais la seul chose que je sais c que j ai besoin d'avoir une activité pro a coter rester a la maison h24 je n'aime pas
j aime bcp mon boulot, j suis super épanoui, pourtant je ne suis pas carriériste.
Faut juste accepter le choix des autres et ne surtout pas les juger comme certaines peuvent faire sur ce site.
Chacun sa vie

a bonne entendeur smiling smiley

Salam,

Bien sur que je comprends que certaines ont besoin de travailler pour toutes sortes de raisons et je ne cherche absolument pas à culpabiliser la femme qui travaille alors qu'elle a des enfants. C'est absolument pas le but du post. Je respect autant la maman qui bosse que la maman qui reste à la maison, y'a pas de soucie la dessus

Si j'ai fais ce post c'est parce-que rien que dans ce forum je lis beaucoup de "hors de question que je reste faire la boniche à la maison" !!

Pourquoi utiliser le terme de "boniche" ? Pourquoi c'est devenue dévalorisant de s'occuper de ses enfants ?
Pourquoi elles prennent leur air supérieur comme si elles avaient mieux réussis que celle qui restent à la maison ?

En gros, pourquoi c'est devenu presque honteux de ne pas travailler !
@ rasta et malicieuse,

Je n'ai pas l'impression de faire des généralités.

Les propos que je décris je les entend beaucoup que ce soit sur le forum ou dans mon entourage.
re titichleuha
tu sais ce qui se dit sur le fofo c pas une référance, les personnes se lache dans leur propos
en aucun cas faire la popotte et le ménage chez sois correspond au terme bonniche, chez nous les arabes c soit tous soit rien, certaine n'arrive pas a trouver un juste milieu, t'inquiette pas ta vie de famille tu la construira toi et ton homme comme vous le souhaiter, il faudra juste dialoguer, afin de construire une vie de famille épanoui.
En tous cas je te le souhaite
bonne apm smiling smiley



Citation
titichleuha a écrit:
Citation
lamyaâ a écrit:
Salam miss
j suis pas d'accord avec toi, je ne me sens pas supérieur au personne qui ont laisser leur carriére pour élever leur famille, mon passé ma apprie qu'il vos mieux avoir un emploi on ne sais jamais ce qui peux arriver par la suite, tous les couples ne sont pas solide, je ne suis pas maman a l'heure actuelle donc mais choix ne sont pas encore décider.
Mais la seul chose que je sais c que j ai besoin d'avoir une activité pro a coter rester a la maison h24 je n'aime pas
j aime bcp mon boulot, j suis super épanoui, pourtant je ne suis pas carriériste.
Faut juste accepter le choix des autres et ne surtout pas les juger comme certaines peuvent faire sur ce site.
Chacun sa vie

a bonne entendeur smiling smiley

Salam,

Bien sur que je comprends que certaines ont besoin de travailler pour toutes sortes de raisons et je ne cherche absolument pas à culpabiliser la femme qui travaille alors qu'elle a des enfants. C'est absolument pas le but du post. Je respect autant la maman qui bosse que la maman qui reste à la maison, y'a pas de soucie la dessus

Si j'ai fais ce post c'est parce-que rien que dans ce forum je lis beaucoup de "hors de question que je reste faire la boniche à la maison" !!

Pourquoi utiliser le terme de "boniche" ? Pourquoi c'est devenue dévalorisant de s'occuper de ses enfants ?
Pourquoi elles prennent leur air supérieur comme si elles avaient mieux réussis que celle qui restent à la maison ?

En gros, pourquoi c'est devenu presque honteux de ne pas travailler !



Une philosophie de Succès"gardez vos croyances positives"
car
Ce que vous croyez devient vos pensées
Vos pensées deviennent vos paroles
Vos paroles deviennent vos actions
Vos actions deviennent vos habitudes
Vos habitudes deviennent vos valeurs
Vos valeurs deviennent votre destinée
Citation
titichleuha a écrit:
@ rasta et malicieuse,

Je n'ai pas l'impression de faire des généralités.

Les propos que je décris je les entend beaucoup que ce soit sur le forum ou dans mon entourage.


Salam

Effectivement le terme 'boniche" est inapproprié.. je suis d'accord. Mais, c'est peut être sous cette forme que ces femmes ressentent le travail au foyer, peut être parce que justement elles se sentent dévalorisées par la société, par leur hommes ?

Perso, j'ai pris un an sabatique pour le consacrer entièrement à l'éducation de ma fille, et je peux te confirmer que ce n'est pas toujours bien vu.. d'un point de vue sociétal !! L'impression d'être mis à part et dénigré..



El hamdoulilah
ben c'est simple en fait. quand tu dépends d'un mari financièrement, il a du pouvoir sur toi.
nombres de femmes refusent cet etat de fait. voila.....
Citation
coldman a écrit:
ben c'est simple en fait. quand tu dépends d'un mari financièrement, il a du pouvoir sur toi.
nombres de femmes refusent cet etat de fait. voila.....

On a pas la meme vision du mariage.
Que je bosse ou pas je serais toujours dépendante de mon mari. Et vice versa.

Après celles qui sont mariées avec un abrutis qui se sent plus parceque c'est lui qui paye les factures c'est une autre histoire.
salam

le monde a changé, avant la fille es éduqué pour se confier corps et âme a son foyer et a son mari,
mais maintenant on éduque la fille pour aidé son mari,avec un travaille, pars-que le mari aussi demande que sa femme
aura une rentabilité financière et en plus il veux qu'elle élève ses enfants et s’occupe du foyer,
j'ai fait ça pendant des années, aujourd’hui que j'ai choisir de resté à la maison,
mes enfants son très contents de me voir quant ils rentrent
et de gouté à mes petits plats, bien mijoter,,, je me sent pas du tout une boniche au contraire,j’apprécie mon foyer
et j'ai le temps de voir ma maison d'un autre angle avec plains d'idée dans la tête pour changé mon décors par exemp,,
de toute façon il y a toujours a faire dans une maison,,,smiling smiley



si les mérites de tout sorte pouvais arrêter les cours des années je ne vieillirai jamais mais puisqu'il m'est impossible de commander au temps qui s’enfuie malgré moi,,,,,,
Citation
Malicieuse a écrit:



Salam

Effectivement le terme 'boniche" est inapproprié.. je suis d'accord. Mais, c'est peut être sous cette forme que ces femmes ressentent le travail au foyer, peut être parce que justement elles se sentent dévalorisées par la société, par leur hommes ?

Salam

tout à fait. Le travail qu'une femme fourni tout au long de la journée chez elle n'est souvent pas reconnu par son homme, par ses enfants, et par la société en général. Je peux comprendre que certaines le ressentent ainsi.





il faut de tout pour faire un monde ! oué ! mais on se passerait bien de certains !!!!!! moody smileymoody smiley
moi j'adoooooore qd mon mari a du pouvoir sur moi in love jen ai sur lui aussi, meme si c pas ac les meme moyens
jechangerai ma situation pr rien au monde hemdoulai
Les hommes actuels veulent un salaire en plus pas une femme (charge).
Faut payer la maison, la voiture, la nourriture, les vacances, les meubles, les habits et les frais des enfants. Une femme au foyer a beau faire briller le sol, cuisiner toute la sainte journée, elle restera une charge à ses yeux. Actuellement, très peu d'hommes acceptent d’épouser une femme sans emploi, et, ils le disent clairement sans gêne.

Les femmes vraiment épanouient sont celles dont le travail est reconnu, qu'il soit à domicile ou non, la reconnaissance est la récompense qui motive et donne un sens à leur vie.

Certaines femmes ont besoin de contact permanent avec les gens, avoir une vraie vie sociale en dehors de leur petite et grande famille. Faire un travail qu'elles aiment, apprendre de nouvelles choses, grimper des étapes.

En tout cas une femme non épanouie dans son travail ou chez elle est une femme qui ne sera pas heureuse dans sa vie de tous les jours, et ça se répercute clairement sur le couple. Ce sont des choses qu'il faut aborder très rapidement, c'est essentiel.

En plus le travail c'est une sécurité pour la femme, un couple sur trois divorce, les chiffres sont la, c'est une réalité, se dire que dans quelques années elle risque de se retrouver à la rue ou perdre ses enfants à cause du manque de moyens est à prendre en considération. Des femmes restent avec des hommes qui les maltraitent parce qu’elles n'ont pas où aller et de quoi vivre.
Citation
sarah33 a écrit:
Citation
Malicieuse a écrit:



Salam

Effectivement le terme 'boniche" est inapproprié.. je suis d'accord. Mais, c'est peut être sous cette forme que ces femmes ressentent le travail au foyer, peut être parce que justement elles se sentent dévalorisées par la société, par leur hommes ?

Salam

tout à fait. Le travail qu'une femme fourni tout au long de la journée chez elle n'est souvent pas reconnu par son homme, par ses enfants, et par la société en général. Je peux comprendre que certaines le ressentent ainsi.

Tout à fait d'accord. Mais ca a toujours été comme ça !

La nouveauté c'est que aujourd'hui les femmes qui travaillent se mettent aussi à voir celles qui ne travaillent pas comme des boniches, comme des femmes soumises ou encore comme des fainéantes qui ne veulent pas bosser.
Citation
Sofia Simpson a écrit:
Actuellement, très peu d'hommes acceptent d’épouser une femme sans emploi, et, ils le disent clairement sans gêne.

C'est faux, la plupart des hommes qui veulent se marier avec des filles qui portent le Hijaab ou des "soeurs" ne veulent pas de femme active. Et c'est la majorité des hommes que je connais.

Les temps ont changé, beaucoup d'hommes veulent une mère pour leurs enfants et pas une femme qui passe 10 heures par jour en dehors de son domicile et qui donne la moitié de son salaire à une nounou pour qu'elle éduque ses propres enfants.

Celles dont l'épanouissement passe par le travail en milieu mixte, à obéir à un patron et à travailler avec des gens dont la pudeur n'est pas la vertu cardinale, celles là ne savent pas pourquoi elles sont sur terre.



وَاللّهِ مَا حَزِنَتْ أُخْتٌ لِفَقْدِ أَخٍ ... حُزْنِي عَلَيْهِ وَلاَ أُمٍّ عَلَى وَلَد




Modifié 1 fois. Dernière modification le 31/08/11 16:29 par Rastapopûlos II.
Citation
Rastapopûlos II a écrit:
Citation
Sofia Simpson a écrit:
Actuellement, très peu d'hommes acceptent d’épouser une femme sans emploi, et, ils le disent clairement sans gêne.

C'est faux, la plupart des hommes qui veulent se marier avec des filles qui portent le Hijaab ou des "soeurs" ne veulent pas de femme active. Et c'est la majorité des hommes que je connais.

Les temps ont changé, beaucoup d'hommes veulent une mère pour leurs enfants et pas une femme qui passe 10 heures par jour en dehors de son domicile et qui donne la moitié de son salaire à une nounou pour qu'elle éduque ses propres enfants.

Celles dont l'épanouissement passe par le travail en milieu mixte, à obéir à un patron et à travailler avec des gens dont la pudeur n'est pas la vertu cardinale, celles là ne savent pas pourquoi elles sont sur terre.

Tu parles d'une majorité dans un groupe d'hommes très restreints.

Ici, je parle de la majorité des MRE.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 31/08/11 17:38 par Sofia Simpson.
Citation
Malicieuse a écrit:
Salam

Il ne faut surtout pas faire de quelques cas, une généralité.
Après tout, c'est à chacun de trouver son épanouissement personnel.

Le travail doit avant tout procurer une auto-satisfaction que ce soit au foyer ou professionnel.

Après je rejoins les propos de Lamyaa, la vie est fragile, on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve donc, mieux vaut être indépendante pour assurer ses arrières..

thumbs up



« La complaisance fait des amis, la franchise engendre la haine. »
« Tout le monde aime la flatterie, chacun se méfie de la franchise. »
« L’honnêteté est une folle qui s’aliène ceux qu’elle sert. »
Citation
Rastapopûlos II a écrit:
Tu ne peux pas généraliser ton cas aux autres. Chacun son mode de vie et ses préférences.

Le discours typique des filles qui ont fait des études, c'est "j'ai fait des études, ce n'est pas pour rester à la maison."
Leurs études ne les empêchent pourtant pas de proférer pareilles âneries.
Le reste est une question d'éducation et les parents sont largement responsables puisqu'eux mêmes élèvent leurs filles dans le culte de la réussite au lieu de leur apprendre à être de bonnes épouses et de bonnes mères de famille.

Elles clament qu'elles ne veulent pas être "esclaves" de leur mari mais acceptent volontiers l'asservissement à un patron.

Quant aux maris qui encouragent ce genre de comportements, il faut croire que certains hommes Arabes ont si peu de "ghayrah" qu'ils en viennent à trouver naturelt que leur femme sorte le matin musaafirah, mutabarrijah, qu'elle travaille toute la journée avec des hommes étrangers et qu'elle laisse les enfants à la crèche ou les enfants seront éduqués par des non-Musulmans.

Mais en même temps, tout le monde à besoin d'une vie sociale et le lieu de travail est aussi un lieu de socialisation. Les enfants et la famille peuvent remédier à ce manque.


Il est vrai que le Maroc n'est constitué que de femmes au foyer.whistling smiley

Pour la posteuse, chacun ses choix, c'est noble de vouloir rester à la maison et de s'occuper de sa famille comme de devoir travailler pour leur assurer une vie décente mais il ne faut pas écouter les critiques, qu'elles soient à l'égard des "boniches" pour reprendre le terme que tu emploies ou à l'égard des femmes qui travaillent et qui ne connaissent que les surgelés et le micro-onde.
Facebook