Il etait une fois dans l'OUEST
Salam aalikoum



mardi 13 février 2007, 5h30

Un homme ouvre le feu dans un bâtiment de Philadelphie: quatre morts dont lui-même


PHILADELPHIE (AP) - Un homme armé a abattu trois hommes et gravement blessé un autre avant de retourner son arme contre lui, lundi soir dans un bâtiment de la vieille ville de Philadelphie, selon la police.

La police a reçu un appel d'urgence à environ 20h30 locales (1h30GMT mardi) à propos de coups de feu tirés dans le Bâtiment 79 du Centre d'affaires navales de Philadelphie, anciennement connu sous le nom de "Navy Yard", dans le sud de la ville, selon les autorités.

Quatre hommes sont mortes tuées par balles, dont le forcené, a précisé le capitaine Benjamin Naish, porte-parole de la police. Un autre homme a été gravement blessé et a été transporté à l'hôpital Jefferson. Deux autres hommes ont assisté à la scène mais n'ont pas été touchés, selon la police.

L'homme armé a apparemment été pris d'un coup de colère lors d'une réunion de la direction d'une société, selon le chef adjoint de la police de Philadelphie, Richard Ross. Les faits se sont déroulés dans une salle de conférence du bâtiment, selon Richard Ross, qui a qualifié la pièce de "chaos total".

Le tireur, armé d'un fusil semi-automatique, s'est énervé à propos "d'une question d'argent" lors de la réunion, selon la police. Il a tué trois hommes, avant d'ouvrir le feu sur les policiers, qui ont riposté. Il s'est alors réfugié derrière une porte et s'est suicidé.

"C'est une situation tragique", a déclaré Richard Ross, "de celles qu'on ne voudrait pas voir à Philadelphie". AP



Plus rien ne m'étonne
Salam aalikoum



mardi 13 février 2007, 8h51



Deux fusillades aux Etats-Unis font au moins dix morts




SALT LAKE CITY (AFP) - Au moins dix personnes ont été tuées lundi soir, dont deux assaillants, dans deux fusillades distinctes dans l'est et l'ouest des Etats-Unis, selon la police et les médias américains.

Le premier drame s'est déroulé dans un centre commercial géant de Salt Lake City (Utah, ouest), lorsqu'un homme a ouvert le feu sur la foule avec un fusil et tué cinq personnes, a indiqué la police, en précisant que le tireur était mort.

"Il y a cinq morts et d'autres personnes ont été blessées et sont soignés dans des hôpitaux voisins", a déclaré aux journalistes une porte-parole de la police de Salt Lake City, Robin Snyder. "Nous pouvons confirmer que le tireur est mort", a-t-elle ajouté.

"Certaines victimes sont dans un état critique", a-t-elle encore dit, sans être en mesure d'en donner le nombre. Selon elle, les victimes ont été retrouvées "dans tout le centre commercial".

Des témoignages rapportés par la télévision locale ABC4 ont fait état d'un homme en pardessus et portant un sac à dos qui est entré dans le centre commercial peu après 18H30 (1H30 GMT) et a commencé à tirer au hasard dans la foule avec un fusil à pompe.

"Nous avons entendu les détonations, elles étaient très fortes, un de mes employés est revenu et a dit que c'était des coups de feu", a raconté Barbara Lund, gérante d'un magasin, à une autre chaîne locale, KSL5.

Un jeune homme, Clifton Black, a dit à la chaîne avoir vu jusqu'à "une dizaine de corps". "On courait vers le nord du bâtiment, on a regardé à gauche, et il y avait du verre brisé partout par terre, près des escaliers mécaniques, et cela a été très rapide, mais j'ai vu peut-être une dizaine de corps gisant sur le sol", a-t-il assuré.

Selon KSL5, des centaines de personnes se trouvaient sur les lieux lorsque l'assaillant a commencé à tirer, et nombre d'entre elles se sont barricadées dans les magasins, des placards et même des réfrigérateurs pour se protéger.

Un autre homme travaillant dans le centre commercial, Matt Lund, a assuré avoir été le témoin auditif des derniers moments du drame. "J'ai entendu des policiers crier +Lâchez votre arme, police, lâchez votre arme+, et ensuite on a entendu un grand nombre de coups de feu", a-t-il dit à KSL5.

La police n'a toutefois pas précisé si l'assaillant avait été abattu ou s'il s'était suicidé. Elle n'a pas non plus divulgué son identité.

Les télévisions locales ont montré des dizaines de personnes, certaines emmitouflées dans des couvertures, prises en charge par les services de secours. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place.

A 3.000 km de là, à Philadelphie (Pennsylvanie, est), au moins quatre personnes ont été tuées dans une fusillade à l'issue de laquelle le tireur se serait suicidé, selon les médias américains.

Un tireur isolé a ouvert le feu sur au moins quatre personnes avant de retourner son arme contre lui. Au moins trois des personnes visées ont été tuées, tandis qu'une quatrième a été admise à l'hôpital.

Le motif de la fusillade n'était pas connu dans l'immédiat et la police n'était pas disponible pour confirmer cette information lundi soir.

La fusillade s'est déroulée dans une ancienne base de la marine, convertie en bureaux, selon CNN.

Les fusillades mortelles dans des lieux publics sont relativement fréquentes aux Etats-Unis, où la Constitution défend le droit des citoyens à posséder des armes. La plus connue de ces dernières années reste celle de Littleton (Colorado, ouest) en avril 1999, quand deux adolescents avaient tué 12 lycéens et un professeur avant de se donner la mort.



Plus rien ne m'étonne
tant que les autorités ne s'en prendrons pas à la circulation des armes, on verra reguliérement ce type de fait divers. pays de cinglés.
Si la personne qui a tiré avait un nom arabo-musulman, on aurait parler de Terrorisme à la une de la presse américaine.
"Booling for Colombine"

Mais il n'en reste pas moins que ces accès de colère qui pousse à tuer ses semblable est incompréhensible

D'un autre coté , l'homme est il un etre raisonnable lui qui donne un coup de pied à la table parce qu'il s'est cogné dans un de ses angles eye rolling smiley



" confronté à la censure, je suspends ma participation à ce forum "



Modifié 1 fois. Dernière modification le 13/02/07 17:49 par La Boetie.
 
Facebook