Enquete sur les mariages maghrébins!
Voici une enquete présentant les jeunes femmes d'origine maghrebine, vivant en france, restant le plus longtemps célibataires...

Le résumé ci dessous vous permet de mieux cerner le sujet. Mais, pour plus d'explications, vous pouvez lire le texte intégral:
terrain.revues.org/document2710.html
Vous reconnaissez vous dans cette description? est ce plutot une description exagérée? que pensez vous du mariage?
A vos claviers!


Résumé:

Les jeunes femmes d'origine maghrébine vivant en France restent plus souvent et plus longtemps célibataires que les autres Françaises ; cet article se propose d'expliquer les raisons de ce phénomène. L'union endogamique ; qu'elle soit le fruit des normes religieuses, de la pression des voisins ou du souci de préserver la communauté de la disparition ; reste une contrainte forte pour les filles. Ce qui entraîne un rétrécissement de l'éventail des choix possibles. Par ailleurs, le mariage arrangé, qui constituait la norme pour la génération des parents, est en voie de disparition dans la communauté d'origine maghrébine installée en France. Le célibat important des filles est principalement le résultat de ces deux causes conjuguées. Pour les filles les plus instruites ; celles qui ont constitué l'objet de l;enquête ;, on peut ajouter deux explications complémentaires : la moindre nécessité de se marier et la peur importante d'être en décalage avec un mari qui a toutes les chances d'avoir été éduqué en enfant-roi, et d'éprouver, de ce fait, des difficultés à être pleinement autonome et responsable.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 08/06/12 00:06 par nimes46.
effectivement, on en a déjà parlé dans mon entourage (maghrébines et non maghrébines)

EN GENERAL, les filles d'aujourd'hui ont étudié, travaillent et sont indépendantes et se sentent moins "pressées" par le mariage
en même temps, elles ont eu l'image de leur mère (femme soumise, au foyer, dépendante de leur mari) et ne veulent pas reproduire le cliché mais tiennent à construire un foyer

se pose aussi le pb de la double culture : on est partagé entre nos racines fortes et ancrées de nos origines, tradition, coutumes etc et aussi par la vie ici : en gros on veut double avantage (d'ici et la bas)

se pose également le pb de la religion : même si des mélanges se font beaucoup veulent un musulman qui réponde à tous les critères demandés (stabilité professionnelle, respect de la cuture, ouverture d'esprit etc) et du coup elles n'arrivent pas toutes à trouver

en gros c'est le résumé...
Facebook