News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Dou3a pdt laccouchement
Salam aleykum,

Je vais bientot accoucher, on m'a dit qu'il etait bien de faire des invocations pendant le travail.

Est ce que kkun peut le confirmer, quelle genre dinvocations faire? (des exemples)

Merci a toutes et tous
selem alaykom


pendant la grossesse

sourate 3 verset 35
sourate 7 verset 189

à l'approche de l'accouchement

- ayat el kursy
- sourate 7 verset 54
- sourate 10 verset 3
- sourate an nass
- sourate al falaq
- sourate la secousse

la femme en travail doit répéter

- la ilaha illa llah el 'adhim el Halim
- la ilaha illa llah rabbou el 'archi el 'adhim
- la ilaha illa llahh rabbou samawati wa rabbou el ard rabbou el 'archi el Karim
- sourate 27 verset 62

au moment de l'accouchement

-sourate 19 verset 22 à 26

manger des dattes et eau de zem zem

qu'Allah ta facilite ma soeur et t'offre un enfant pieux et en bonne santé amine
Ibn Taymiyyah (qu'Allah soit satisfait de lui) cite une tradition rapportée par Ibn Abbas (qu'Allah soit satisfait de lui) dans laquelle il est fait mention d'une invocation contenant quelques versets du Coran pouvant être écrite afin de faciliter à la femme l'accouchement.

Dans une autre version, il est précisé que cette invocation sera écrite sur un récipient pur et propre qu'on donnera à boire à la femme.

Dans une autre version encore, Ali ibn Hassan ibn Chaqiq (qu'Allah soit satisfait de lui) ajoute "qu'on peut rédiger cette invocation sur une feuille et l'attacher sur l'épaule de la femme."

Ali ajoute : "Nous avons fait l'expérience (de cette pratique) et nous n'avons rien trouvé de plus satisfaisant que cela. Puis, lorsque la femme a accouché, on l'enlève rapidement (c'est à dire l'invocation écrite), (...) on la brûle." (Réf : "Madjmoû oul Fatâwa"- Volume 19 / Page 64)

et le fait d'écrire les versets dans lesquels il est dit qu'Allah connaît le contenu de l'utérus comme la parole du Très Haut :

« À Lui revient la connaissance de l' Heure. Aucun fruit ne sort de son enveloppe, aucune femelle ne conçoit ni ne met bas sans qu' Il n' en ait connaissance. Et le jour où Il les appellera : "Où sont Mes associés ?", ils diront : "Nous Te déclarons qu' il n' y a point de témoin parmi nous" ! »


(Sourate 41, Fussilat, Les versets détaillés verset 47)

Ilayhi yuraddu AAilmu alssaAAatiwama takhruju min thamaratin min akmamihawama tahmilu min ontha wala tadaAAuilla biAAilmihi wayawma yunadeehim ayna shuraka-eeqaloo athannaka ma minna minshaheedin

et :

« Allah sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure. »


(Sourate Coran, 13, Ar-Raad, Le tonnerre, verset 8)

Allahu yaAAlamu ma tahmilukullu ontha wama tagheedu al-arhamuwama tazdadu wakullu shay-in AAindahu bimiqdarin

ont fait l'objet d'expériences (positives) : on déverse de l'eau dans un récipient et on y met du safran puis on remue le tout jusqu'à ce qu'il soit teinté de safran puis on donne le mélange à la femme en travail et on lui en enduit le ventre.

On peut encore réciter lesdits versets sur de l'eau qu'on lui donnera à boire et en lui en enduisant le ventre.

On peut aussi réciter directement ces versets sur la femme en travail. Tout cela est utile avec la permission d'Allah.
Quant à la question de l’invocation...l’invocation pour la femme qui éprouve ces douleurs d’accouchement - [Ces invocations] méritent bien d’être exaucées pour la nécessité que cela représente.

Certes Allah - Subhânahu wa Ta’âla - a dit : traduction relative et aprochée : « N’est-ce pas Lui qui répond à l’angoissé quand il L’invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération, - Y a-t-il donc une divinité avec Allâh ? C’est rare que vous vous rappeliez ! » [4]

Beaucoup de fois le Seigneur -’Azza wa Djal- exauce l’invocation d’une personne affligée et certes Allâh -Subhânahu wa Ta’âla - dissipe cela pour elle. Wa Allâhu A’lâm. [5]

Al-Khallâl a dit : Il m’a été rapporté de Abdallâh Ibn Ahmad qui a dit : J’ai vu mon père écrire pour la femme qui accouche avec difficulté sur un gobelet blanc ou une chose propre, en n’y inscrivant cette tradition de Ibn ’Abbâs (radhiallâhu ’anhu) qui a dit :« Il n’y a de Dieu si ce n’est Allâh, le Clément le Magnanime, Louange à Allâh Seigneur de l’Univers - « Le jour où ils verront ce qui leur est promis, il leur semblera qu’ils n’étaient restés (sur terre) qu’une heure d’un jour » [6] « Le jour où ils la verront, il leur semblera n’avoir demeuré qu’un soir ou un matin. » [7]

Al-Khallâl a dit : Il nous a été raconté d’après Abû Bakr al-Maroûzî, qu’un homme vint à Abî ’Abdallâh et lui dit :

« O Abâ ’Abdallâh ! Écrivez [un remède] pour une femme qui accouche douloureusement depuis deux jours ? »
Il dit : « Dites-lui d’apporter un large gobelet et du safran [Za’farân]. Je le vis alors écrire pour plusieurs personnes. »

Il est rapporté de ’Ikrama selon Ibn ’Abbâs qui a dit :
’Issa (sallallahu ’alayhi wa sallam) passa près d’une vache qui donnait naissance douloureusement. Elle [la vache] dit : « O Verbe d’Allâh [Yâ Kallimat Allâh] ! Invoque Allâh pour moi afin qu’Il me délivre de ce tourment. »
Il répondit : « O Créateur des âmes parmi les âmes, O Libérateur des âmes parmi les âmes, O Expulseur des âmes parmi les âmes, délivrez-là ! » Il dit [le rapporteur du récit] : « Elle [la vache] se mit à projeter son veau et à le renifler. » Il ajouta : « Si une femme accouche douloureusement écrivez-lui [un remède]. » L’écriture pour elle, de tout ce qui a été précité, est utile comme exorcisme.

Et certains groupes parmi les anciens ont permis d’écrire certaines parties du Qor’ân et de les boire.

Et cela fait partie des moyens de guérison qu’Allâh a assurés [là-dessus].

Un autre écrit sur le sujet est : D’écrire dans un récipient propre cela :

« Quand le ciel se déchirera, et obéira à son Seigneur - et fera ce qu’il doit faire - et que la terre sera nivelée, et qu’elle rejettera ce qui est en son sein [les morts] et se videra. » [8]

La femme enceinte devra le boire et en étaler sur son ventre. [9] [10]

Notes
[1] Sourate 99
[2] Coran, 41/47
[3] Coran, 13/8
[4] Coran, 27/62
[5] Fatâwa SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn - « Madjallat ad-Da’wah - n°1754 - p.36 »
[6] Coran, 46/35
[7] Coran, 79/46
[8] Coran, 84/1-4
[9] Kitâb « Zâd ul-Ma’âd fî hadî kheyr al-’Ibâd » de Ibn al-Qayyîm, 4/357-358
[10] Cette position de Ibn al-Qayyîm (rahimahullâh) était déjà celle de son maître SHeikh ul-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh), un avis que l’on retrouve dans le « Madjmu’ al-Fatâwa du SHeikh ul-Islâm » au vol-19 p.36-37
copié de manhajulhaqq.com



copié de 3ilm.char3i.over-blog.com
wa alaykom el salam wa rahmato Allah wa barakatoh ma soeur

[www.youtube.com]



[www.youtube.com]



N ' E C R I V E Z • P A S : SAWS !!!!
D'après l'érudit As-Sakhâwiyy dit :
O écrivain! évite d'avoir recours au symbole pour désigner cette formule de prière et de salutations pour le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans votre écriture
Merci les filles!!!!
salam alikom

Mange bcp de dattes!!
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook