dormir chez sa soeur qui est marié
salam alikoum
j aurais besoin d une reponse precise! je voudrais savoir si c etait hram de dormir chez sa soeur sachant que celle ci est marié!
mon fiancé ne veut pas que j' aille dormir chez elle il pretend que c est hram et que c est un manque de respet!
et aussi je voulais savoir si dans le cas ou c est hram est ce que je peut dormir chez elle quand son mari n est pas la pour divers raison!
merci
Salam aleykoum ma sœur, je suis le premier a te répondre je vais essayer d'être le plus claire etcomplet possible. Tout d'abord, il est impossible de débattre ce genre de sujet si il s'agit seulement de ton fiancé, car en tant que fiancé il n'a aucun droit sur toi puisque tu n'es pas encore sa femme.Donc aucun manque de respect pour un fiancé mais nous allons considérer la même situation dans le cas ou celui ci est ton mari...
En effet, que tu sois marier ou pas, tes relation avec le mari de ta sœur sont très limitée si tu es pubère, par exemple il est illicite de te montrer sans hijab devant lui, tu ne peux ni t'approcher de lui, ni rester isolé (seule) avec lui et surtout n'avoir aucun contact avec lui puisqu'il s'agit d'un non mouhram, un mouharam est tout simplement une personne qui t'est interdit en mariage. Ces personnes interdit en mariage tu peux avoir contact avec eux et donc te montrer sans hijab devant eux., il sont limité, il s'agit de ton père, ton frère, ton grand père, tes oncles, arrière grand père, neveux, petit fils... Par exemple, dans l'islam, il t'es licite de te marier avec tes cousins donc tu ne peux pas avoir contact avec eux et il faut également mettre el hijab en leur présence puisque tes cousins sont des non mouhram c'est a dire que le mariage avec eux est licite.
En ce qui concerne le mari de ta sœur il en est de même parce qu'a l'origine, il t'es permis en mariage, autrement dis si ta sœur ne s'était pas marier avec lui tu aurai pu l'epouser. Si ton mari t'interdis de dormir chez ta sœur en présence de ton beau frère il est de ton devoir de l'écouter.
En revanche si il n'y vois aucun inconvénient tu te dois de te voiler en sa présence et de n'avoir aucun contact avec lui et de garder ta pudeur tout comme tu la garderai avec une personne étrangère. Pour répondre a ta question, Si tu veux dormir avec ta sœur (sous l'autorisation du mari) en présence de son mari il te faut mettre ton hijab et n'avoir aucuncontact celui ci, et éviter de rester isoler avec lui ; En enfreignant une de ces obligation : tu es dans le hram et il y a donc manque de respect en même temps vis a vis de ton mari.
En particulier, si le mari de ta sœur est absent, tu peux sans aucun problème dormir avec ta sœur mais encore une fois tout dépend de la volonté du mari. En ce qui concerne le manque de respect par rapport a ton mari, je pense que c'est le fait que tu dorme chez un non mouharam, et c'est compréhensible. Mais comme je viens de dire un peu plus haut, si tu respecte tes obligation, il n'y a rien de mal a cela.

En ce qui concerne le beau frère (frère du mari) :

D’après Ûqba Ibn Âmir le Messager d’Allâh (sallallahu âlayhi wa sallam) a dit : « Evitez d’entrer chez les femmes ». Et un homme issu des Ansar lui dit : « Qu’en est-il du beau-frère de la femme?» - Il répondit : « Le beau-frère, c’est la mort. »

Le beau-frère [al-Hamoû] c'est le frère du mari et ce qui fait partie des proches du mari comme les fils de l'oncle et ce qui y ressemble. Il y a unanimité des linguistes [Ahl al-Lougha] sur le fait que : « al-Ahmâ » sont les proches parents du mari [al-Aqârib], comme son père, son frère, son neveu, son cousin, et autres qu'eux.

Quant à la parole du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) : « Le beau-frère, c'est la mort. » Elle signifie : que [dans la fréquentation de la femme de son frère] cela devrait lui inspirer une plus grande peur pour le potentiel mal que cela peut lui causer.

En effet, la tentation qui risque de résulter de sa présence est plus grande en raison de la possibilité qui lui est donnée de s'approcher de la femme de son frère et de rester seul avec elle sans susciter de répréhension.

Ce qui n'est pas le cas pour une personne étrangère [à la famille].

Et ce qui est voulu à travers le terme « al-Hamoû » ici, c'est les proches parents du mari autres que ses parents et ses enfants. Car assurément, ses parents et ses enfants sont des « Mouhâram » [personnes avec qui le mariage est interdit] pour son épouse. Et il leur est donc permis de rester seuls avec elle ; ils ne peuvent pas être qualifiés de cause « de mort » [al-Mawt].

Quant aux frères, neveux, oncles, cousins et autres qu'eux, ils ne sont pas des « Mahrâm ». Les gens ont l'habitude de faire preuve d'indulgence à leur égard et de les laisser seuls avec les femmes de leurs frères. Ce qui constitue « la mort » [comme mentionnée dans le hadîth]. La présence du beau-frère mérite plus d'être interdite que celle d'un étranger à cause de ce que nous avons rappelé, et ce que je viens de mentionner est ce qui est le plus juste [as-Sawâb] du sens voulu du hadîth.

Ibn Al-'Arabî dit : c'est une expression utilisée par les Arabes dans le même sens qu'ils disent : « le lion, c'est la mort ! » c'est-à-dire que sa rencontre est à l'exemple de la mort.

Al-Qâdhî dit : le sens voulu dans l'isolation avec le beau-frère [al-Ahmâ] est que le fait de rester seuls peut provoquer la tentation [Fitnah] et la perdition dans la religion, d'où la comparaison de cette situation à la mort [al-Mawt]. Cette tournure [le beau-frère, c'est la mort] souligne la gravité de la chose .[...]

[2] [1] Rapporté par al-Bukhârî - n° 4934 et par Muslim - n° 2172 [2] Kitâb « al-Minhâdj Charh Sahîh Muslim » de L'Imâm An-Nawawî, vol-14 p.378-379.

J'espère avoir été le plus claire possible, w'Assalam wâleykoum wa rahmet'Oulahi wa barakatou.

Ps: n'hésite pas si tu veux éclaircir d'autre points.
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook