News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Coup d'Etat en Egypte
L'armée à fait invalider une loi qui interdit aux anciens du régime de se présenter à l'élection présidentielle. Ahmad Shafiq, ex Premier Ministre de Moubarak peut donc se maintenir.

Elle a aussi annoncé la dissolution d'un-tiers du parlement élu.

L'armée égyptienne, avec la complicité d'Obama, nous prépare un scénario à l'algérienne. Si les gens votent mal, on annule.



وَاللّهِ مَا حَزِنَتْ أُخْتٌ لِفَقْدِ أَخٍ ... حُزْنِي عَلَيْهِ وَلاَ أُمٍّ عَلَى وَلَد
Merci de mettre le lien ou l'article.
omar625 [ MP ]
14 juin 2012 21:11
c'est pas l'armée c'est la court constitutionnelle
nuance
L'armée vient d'annoncer la dissolution du Parlement Egyptien.

Un coup d'Etat, encouragé par les USA et leurs alliés. Le but est de faire basculer le pays dans la violence (comme en Algérie) pour que l'armée prenne le pouvoir.

Si on résume, annulation de la consitution rédigée par le Parlement nouvellement élu puis dissolution de ce même Parlement. Même Moubarak n'avait pas rêvé d'autant de pouvoir.



وَاللّهِ مَا حَزِنَتْ أُخْتٌ لِفَقْدِ أَخٍ ... حُزْنِي عَلَيْهِ وَلاَ أُمٍّ عَلَى وَلَد
Wiyaks [ MP ]
16 juin 2012 20:58
L'armée égyptienne a la bénédiction des occidentaux.

Les Égyptiens peuvent toujours rêver !!!!
que se passe t il reellement en coulisse , des pressions internationales de toutes parts doivent

exister , ainsi que toute l'armada interieure mise en place depuis de longues decennies par moubarak

les hommes de pouvoir actuels devraient tirer des enseignements de la situation d'echec dans

laquelle se trouvent l'ensemble des pays arabes , ils devraient a mon avis avoir en ligne

de mire seulement 2 mots : justice et devellopement , pour ne pas se retrouver encore avec ç a



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/06/12 00:37 par mohammed06.
omar625 [ MP ]
16 juin 2012 22:14
à chaque fois vous mettez les occidentaux dans le bain. Si les occidentaux intevenaient directement, ils n'auraient jamais changé Moubarak ni Benali.
les occidentaux veulent bien connaitre la realité politique pour savoir à quoi s'en tenir et avec qui faire des affaires
Le probleme en Egypte c'est que l'armée est peut etre la seule au monde qui possede une richesse colossale, des usines, l'agroalimentaire, le tourisme, elle brasse des milliards. Elle a preté à l'etat egyptien 1 milliard de dollard, la fin de l'année derniére. Elle s'achete elle meme ses armes. Et elle veut rester maitre de ce grand gateau



Modifié 1 fois. Dernière modification le 16/06/12 22:15 par omar625.
L'armée egyptienne a les moyens...Elle reçoit 1,3 Mds de $ par an d'aide de la part des américains soit 20% de son budget annuel. C'est le prix pour pacifier la frontière avec Israël, fermer les yeux sur les crimes commis par l'état juif et maintenir le statut quo dans la région.
Qui peut croire qu'avec une telle contribution, l'armée egyptienne soit indépendantes des pressions de Washington?

L'armée, sous la pression de l'Occident, essaie d'imposer un candidat qui maintiendra la soumission de l'Egypte et la bonne entente avec le voisin, même quand celui-ci massacrera tranquillement à Gaza.

La Consttution a été annulée, le parlement dissout et Ahmad Shafiq, l'ex-Ministre de Moubarak, laique et Occidenolâtre a été imposé, suite à l'abrogation d'une loi qui intedisait aux caciques de l'ancien régime de se présenter.

C'est un coup d'état pur et simple.



وَاللّهِ مَا حَزِنَتْ أُخْتٌ لِفَقْدِ أَخٍ ... حُزْنِي عَلَيْهِ وَلاَ أُمٍّ عَلَى وَلَد
LeMask [ MP ]
17 juin 2012 02:33
Eh, les Occidentaux entrainent les soldats professionnels Egyptiens depuis des années et des années...

Il faut bien qu'ils aient un retour sur leurs investissements, non?

C'est normal.

Les militaires de nos jours ce sont des mercenaires. ils valent ce qu'on paye pour les entrainer et les équiper. Et ils sont fidéles à ceux qui signent leurs chéques à la fin du mois.

Voilà tout...
Omar,

les occidentaux ne travaillent qu'à notre perte, l'histoire est là pour en témoigné (d'ailleurs on l'oublie trop souvent dans nos décision).

occidentaux = dirigeant (pas les peuples)



Nadafa minal imane wal imane minal islam... il est temps de subsidier les panneaux solaires
coldman [ MP ]
17 juin 2012 15:25
le "bloc occidental", ça n'existe pas. les relations internationales, c'est une foire d'empoigne et les alliés des uns ne sont pas ceux des autres. il faut pas oublier non plus que la chine, la russie, l'inde, le bresil etc sont de la partie et leur voix compte de plus en plus.
omar625 [ MP ]
17 juin 2012 17:48
Citation
cro-magnon a écrit:
Omar,

les occidentaux ne travaillent qu'à notre perte, l'histoire est là pour en témoigné (d'ailleurs on l'oublie trop souvent dans nos décision).

occidentaux = dirigeant (pas les peuples)
non je ne suis pas d'accord avec toi Cro-magnon, les francais etl es americains ont tenté à maintes reprises de rapprocher le Maroc et l'Algerie pour faire revivre l'uma, car avoir un Maghreb uni, stable et riche, c'est dans leur interet, nous acheteront plus chez eux, ils investiront plus chez nous pour gagner de l'argent. Ils auront moins d'immigrés partant du Maghreb. C'est l'economie qui dirige le monde, et les investisseurs ont besoin de stabilité politique.
Revenons à l'Egypte, les usa sont prets à verser le milliard de dollars chaque année meme aux islamiste s'ils sont élu meme à Mr Morsi à condition de:
-respecter les accords de camp david
-ne pas creer d'instabilité dans la region
-avoir de bonne relation avec les seoudiens et les occidentaux.
Si les islamistes l'emporte en Egypte ou est leur probleme ? la misére et le chomage, le tourisme qui a chuté (15 millions de touristes en 2010 avant la revolution). Ils n'ont aucun choix, ils doivent s'aligner ou plonger leur pays dans la merde (je m'excuse du terme)
piducas [ MP ]
17 juin 2012 18:12
Chronique d'un Boudiaf égyptien

par Kamel Daoud
« Où va l'Egypte ?» aurait écrit un Boudiaf du Caire. Avant de se faire assassiner, lui aussi. Car où va ce pays et sa révolution après la décision des militaires de dissoudre presque le parlement islamiste ? Vers le cas algérien : éradicateur contre islamistes, avec des milliers de morts et zéro démocratie. Peut-être. En Algérie, on regarde déjà avec grimace l'évolution de ce pays vers son algérianisation. La révolution n'y réussi pas encore. Elle semble se diriger vers l'échec. Et encore une fois, l'amertume : voir la promesse se résoudre à la même équation : une dictature conservatrice chassée par une dictature islamiste qui sera chassée par une dictature militaire. Le choix entre le mal et le pire.

Le printemps «arabe» est entrain d'invalider l'idée de démocratie en faveur de la dictature de la stabilité. On y apprend à désespérer d'être un jour en démocratie, libre et heureux et tolérant. On s'y résout à la fatalité. Par impuissance, par culture, par enjeu, par réflexe et par voies de faits. Quelle est la solution au cas «arabe» si la révolution mène à l'islamisme et l'islamisme aux militaires ou à la théocratie salafiste, genre les hideux qui enlaidissent la Tunisie et son Jasmin ? Faut-il ne rien faire puisque «faire» mène au désastre ? Se contenter des Belkhadem pour éviter les Ali Benhadj ? C'est quoi la solution ? si même une révolution ne mène pas au bonheur et à la justice, mais seulement à se faire voler par les chars ou les barbes ? La solution serait donc impossible et n'existe pas si on n'est pas l'Homme Blanc ?

Elle existe mais est cependant difficile : se débarrasser des deux dictatures connues, en même temps, au même moment en double décapitation. Les «deux» veut dire la dictature du régime et la dictature de la Religion comme politique. Si on ne le fait pas, en même temps et en synchronisation, l'une prendra la place de l'autre et ainsi de suite. Il faut les chasser toutes deux, en même temps, dans le cadre d'une profonde révolution contre la terre et le ciel, le képi et la barbe. Sans cela, on doit refaire et refaire encore. Aujourd'hui par exemple, l'Egypte est coincée entre les deux maux parce qu'elle n'a pas pu se débarrasser des deux dictatures du monde «arabe». Autant pour nous, ici en Algérie : pas de dictature réelle, mais pas de démocratie vraie. Juste la régence du terrain vague par la caserne. Tout pousse à désespérer de soi et des siens quand on regarde ce qui se passe dans la mémoire des algériens, les places d'Egypte et les boulevards des tunisiens, sauf la lucidité : il ne faut pas en effet décrédibiliser l'idée de la démocratie et de la révolution à cause d'un échec, de deux ou de dix échecs. Il faut seulement corriger l'effort par la raison : chasser les deux dictatures et pas seulement la plus visible. Se répéter que ce n'est pas l'idée de démocratie qui est mauvaise mais l'idée que l'on se fait d'elle et l'idée qu'on essaye de nous faire croire sur son inutilité. Nous avons droit à la justice et au bonheur, tous. Nous ou, au moins, nos enfants. A commencer par le jeune Tarik qui risque trois ans de prison au pays de Tab djnanou. Les islamistes ne sont pas une fatalité, ni les casernes. Il faut chasser les deux. En même temps. En même temps surtout.

Le quotidien d'oran
omar625 [ MP ]
17 juin 2012 18:33
Salam Piducas
article interessant, mais une remarque: chasser les deux ? pas possible.
Il y aura toujours une armée il y en a dans tous les pays
les islamiste representent une bonne partie du peuple egyptien, on ne peut pas chasser le peuple.
Il faudrait alors que les deux s'entendent. que l'armée trace des lignes rouge que le gouvernement islamiste ne depassera pas et libre à lui de faire "democratiquement" ce qu'il veut et le peuple le jugera.
Exemple du Maroc le Roi chef supreme de l'armée a tracé les lignes rouges et Mr Benkirane est libre entre ces lignes.
Aux usa c'est le congré qui trace les lignes rouges
en France les lignes rougent s'appellent les valeurs de la republiques.
Dans les pays arabes nous revons d'une democratie à outrance sans ligne rouges, c'est une illusion d'esprit elle n'existe pas.
Et au fur et à mesure avec le temps le peuple s'ingurge ces lignes rouges et les accepte il devient un peuple democratique et la marge rouge se retreciera un peu sans jamais disparaitre



Modifié 2 fois. Dernière modification le 17/06/12 18:37 par omar625.
Le discours des éradicateurs est bien rodé : renvoyer dos à dos le pouvoir militaire, ateur des coups d'états et des partis religieux élus par le peuple. C'est déjà un grand pas vers la justification de la violence.
Et ces mêmes journaux qui pensent que 30 millions d'Egyptiens ont mal voté donnent des leçons de démocratie.
Le mal est niché dans ces journaux.

Bref, cela ne m'étonne pas de la presse algérienne et des journalistes de caniveau qui veulent un gouvernement démocratique en phase avec leur idéologie à eux et non en phase avec les aspirations du peuple. Ils seront les premiers à applaudir la repression contre le gouvernement élu, comme ils l'ont fait dans les années 90.



وَاللّهِ مَا حَزِنَتْ أُخْتٌ لِفَقْدِ أَخٍ ... حُزْنِي عَلَيْهِ وَلاَ أُمٍّ عَلَى وَلَد
piducas [ MP ]
17 juin 2012 19:40
Salam omar625
On a surtout besoin d'institutions solides et indépendantes du pouvoir : notamment un conseil constitutionnel, une justice , et surtout une armée garante de la légalité constitutionnelle. Ce devraient être eux les gardiens de la ligne rouge.
Mais pour cela il faut un peuple qui cesse le culte du Za3im (leadeur) et des beaux discours, et prenne conscience qu'un état se battit sur des institutions, une constitution fruit d'une assemblée constituante, mûrement réfléchie, mûrement analysée par les électeurs, et puis mûrement votée.
Et enfin rester vigilant et sévir contre ceux qui voudraient la piétiner.

Et c'est là que le bat blesse...

Quand, avec la complicité du parlement Bouteflika a trituré la constitution pour faire sauté le verrou limitant le nombre de mandat à deux, le peuple n'a rien dit. Il a laissé faire. Et Boutef eut son troisième mandat.
C'était la seule constitution du monde arabe à faire cette limitation. On à pas su la défendre. Pire ! On était indifférant.
Le peuple américain n'auraient jamais laissé faire.
C'est là toute la différence entre eux et nous ; par leur vigilance ils méritent la démocratie. Pas nous.
Il faut laisser le processus démocratique suivre son cours.En s'y opposant de la sorte,l'armée egyptienne se coupe du peuple avec qui elle était plus en moins en phase jusqu'ici.L'Armée doit rentrer dans le rang et se soumettre au pouvoir exécutif élu légalement.C'est le plus grand challenge à l'heure actuelle pour l'Egypte?Et l'"Occident" doit soutenir ce peuple et non pas le laisser choir parce qu'il aurait "mal" voté.
Quant aux islamistes,force est de constater que-pour l'instant-ils se sont montrés très malins en jouant,eux,le jeu politique et démocratique.Aucun appel à la désobéissance ni à la lutte armée n'a eu lieu.Il faut absolument continuer à les laisser s'institutionaliser,entrer dans le paysage politique et mener les affaires du pays s'ils ont élé élus.
C'est encore le meilleur moyen de les discréditer parce que,sur le fond,ils n'ont aucune solution durable.Avant sa dissolution,le Parlement egyptien-dominé par les Frères-n'a proposé que quelques réformettes.Il faut suivre l'exemple marocain:le peuple ne veut déjà plus de Benkirane et sa troupe!
Démocratie séléctive !!
Le peuple égyptien a mal voté , donc "le monde" et les "defenseurs de la democratie" ne disent rien sur ce coup d'état .
Imaginez le tollé du ces pays , si ce n'etait pas les freres musulmans les gagnants des éléctions !!



« Tout le monde pense à changer le monde mais personne ne songe à se changer lui-même. »

اكتُب مبادئك بقلمٍ جاف حيث الرسوخ و الثبات •• و اكتب آرائك بقلمِ رصاص حيث التعديل و التصحيح
Les résultats ne seront pas connus avant jeudi.
omar625 [ MP ]
18 juin 2012 16:28
Citation
SimoCasaParis a écrit:
Démocratie séléctive !!
Le peuple égyptien a mal voté , donc "le monde" et les "defenseurs de la democratie" ne disent rien sur ce coup d'état .
Imaginez le tollé du ces pays , si ce n'etait pas les freres musulmans les gagnants des éléctions !!

Salam
ils ne disent rien car c'est pas encore terminé, il faut attendre le resultat jeudi comme l'a dit Casasurseine, pour le parlement dissout, il va falloir faire des elections pour un autre. S'il n'y a pas de fraude aux elections et si le peuple egyptien fait le meme vote, il aura le meme parlement que celui qui est dissout.
L'Amerique par la voix de H.Clinton a dit qu'il faut rendre le pouvoir aux civils élus le plus tot possible
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X