controversé sur le préservatif !!!!!!!!!!!!
La source


L’évêque d’Orléans a reconnu avoir commis une erreur en affirmant que le préservatif n’était pas entièrement fiable pour se protéger contre le sida.


Ses propos ont provoqué de vives réactions dix jours après ceux du pape Benoît XVI qui avait estimé, en se rendant en Afrique, que le préservatif n’était pas un moyen de combattre la pandémie, voire qu’il l’aggravait.

“La preuve est faite que le préservatif n’est pas une garantie à 100% contre le sida”, a affirmé jeudi Mgr André Fort sur les ondes de France Bleu Orléans. “Vous savez très bien, tous les scientifiques le savent : la taille du virus du sida est infiniment plus fine que celle d’un spermatozoïde.”

En conséquence, il faudrait faire figurer la mention “fiabilité incomplète” sur les boîtes de préservatifs, a-t-il ajouté, dressant un parallèle avec le tabac. “On met maintenant sur les boîtes de cigarettes ‘Danger’.”

Dans un communiqué diffusé vendredi, le diocèse d’Orléans explique le contexte dans lequel Mgr Fort s’est exprimé. Il prenait en compte un article de presse qui faisait état d’une étude “précisant que le préservatif n’était fiable qu’à 97% dans les meilleures conditions d’utilisation et à 87% dans les conditions communes telles qu’elles se présentent en Afrique”.

“André Fort admet avoir commis l’erreur de parler de questions posées dans les études antérieures sur la perméabilité des préservatifs”, dit le texte. “Il prend acte des déclarations expertes des spécialistes qui attribuent ces échecs à d’autres causes”.

A Orléans, ville dirigée par l’UMP, l’opposition de gauche a vivement dénoncé les propos de Mgr Fort. “La remise en cause de la fiabilité du préservatif dans la lutte contre le sida est une contre-vérité honteuse, une erreur scientifique grave”, dit un communiqué signé par les Verts, le PS et les élus apparentés.

Après les “propos gravissimes” du pape Benoît XVI, “un nouveau cap vient d’être franchi”, estime pour sa part le Parti socialiste dans un communiqué publié à Paris.

“Ces propos sont non seulement faux mais également dangereux pour la santé publique”, dit-il. “Seuls les contraceptifs de type préservatifs (masculin et féminin) protègent efficacement des MST et du sida (…). Le virus du sida ne peut pas traverser le latex (préservatif masculin) ou le polyuréthane (préservatif féminin).”

Le PS demande au gouvernement de prendre des “mesures exceptionnelles d’information visant à rétablir la vérité afin d’éviter qu’une rumeur aussi fausse et dangereuse ne puisse se répandre, notamment chez les jeunes adultes”.

L’association de lutte contre le sida Act Up se dit “affligée d’avoir à répondre à de telles bêtises”.

“Que l’évêque utilise une passoire à spaghettis pour égoutter son riz, c’est son problème, mais il n’a aucune compétence scientifique sur le sida”, écrit l’organisation.



La source



Que pensez vous ?
Salam,


J'en pense que les religieux devraient s'occuper de la religion, et laisser cette sphère de compétence aux plus compétents: Les chercheurs en médecine etc.



Waouuu... La classe... J'peux même écrire ici !!
Citation
rebeulotte92 a écrit:
Salam,


J'en pense que les religieux devraient s'occuper de la religion, et laisser cette sphère de compétence aux plus compétents: Les chercheurs en médecine etc.
je ne suis pas d'accord avec toi,d'abord parce que le pape quand il parle c'est aux fideles a qui il s'adresse et non pas aux autres qui ne croient pas et ne pratiques pas ...il avait dit etre contre le preservatif car il est contre la debauche car s'il avait dit je suis pour le preservatif ca voudrais dire en qelques sorte qu'il encourage le porno en disant "allez y !!!c'est bon tant que vous metter le preservatif !" ..a mon avis c'est ce qu'il vouler dire aux fideles uniquement car les autres font deja ceux qu'ils veulent !!!
Facebook