News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
No comment :(
29 novembre 2004 11:31
Un millier de personnes manifestaient samedi après-midi dans les rues de Marseille (sud) en mémoire de Ghofrane Haddaoui, 23 ans, tuée à coups de pierres dans des circonstances non élucidées voici un mois, a constaté un journaliste de l'AFP.
La marche silencieuse, organisée à l'appel du mouvement "Ni putes ni soumises" à l'occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes, devait sillonner le centre de Marseille pour s'achever sur le vieux port.
Les membres de la famille de la victime, qui se refusaient à toute déclaration, défilaient dans le calme en tenant à la main des photos les représentant avec Ghofrane.

Juste derrière eux marchait le chanteur Jean-Jacques Goldman, revêtu d'un t-shirt "ni putes ni soumises". "Neuf mois pour faire une belle petite et un jour pour la tuer" ou "le temps passe mais rien ne s'efface", proclamaient des banderoles.
Le corps de Ghofrane avait été retrouvé à la mi-octobre dans un terrain vague des quartiers nord de Marseille. La jeune femme, d'origine tunisienne, avait été totalement défigurée à coups de pierres.
Trois mineurs ont été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur ce meurtre dont le mobile demeure confus. Deux d'entre eux ont été écroués.
Interpellé le 7 novembre, un garçon de 17 ans et onze mois a notamment été mis en examen pour homicide volontaire et écroué. Il a reconnu les faits, sans fournir d'explications détaillées à son geste.
Les investigations se poursuivent pour établir le mobile du meurtre.


Source: www.jeuneafrique.com
29 novembre 2004 15:00
Bonjour,
ce n'est pas pour polémiquer mais juste une réflexion qui m'est venue en lisant cet article: il n'y a pas longtemps un adolescent avait tué ses parents, son petit frère et blessé gravement sa soeur, pour cette tragédie on va parler facilement et justement d'une démence ou de qqe chose de ce genre mais quand un fait divers concerne les maghrebins, notre lecture de cette tragédie prend toujours une autre tournure! je ne veux pas dire que d'autres facteurs rentrent en jeu, mais j'ai l'impression qu'on a tjs, moi le premier, une lecture et une interpretation biaisées du fait divers nous concerant.
 
Facebook