La colère et l'amour
Alors qu'un homme nettoyait , réparait sa nouvelle voiture dernier modèle , son fils de 4 ans ramassa un caillou et fit des graffitis sur le côté de sa voiture.

Dans un excès de colère, sans même regarder ce que représentaient les graffitis, l'homme prit la main de son fils et la frappa plusieurs fois ; sans se rendre compte qu'il frappait avec une clé à molette.

A l'hôpital, le garçon perdit tous ses doigts, à cause des multiples fractures dont ils étaient victimes.

Quand le garçon vit son père tout triste, (à cause de sa blessure), il demanda : "Papa, quand est-ce-que mes doigts vont repousser ?"

L'homme fut très secoué par la question et resta sans voix.
Il repartit vers sa voiture et la cogna plusieurs fois.

Dépité par ses propres actions, il s'assit devant la voiture.
Alors il vit ce que son fils avait gribouillé sur sa voiture et lut :

"JE T'AIME PAPA !"

La colère et l'amour n'ont pas de limites. Choisis toujours cette dernière pour avoir une belle vie.

Les choses sont créées pour être utilisées et les personnes pour être aimées.

Mais le problème dans le monde d'aujourd'hui est que les personnes sont utilisées et les choses sont aimées.

Durant cette année gardons toujours ceci à l’esprit :

« Les choses sont créées pour être utilisées, mais les personnes sont créées pour être aimées. »

Fais attention à tes pensées, elles deviennent souvent des paroles ...

Fais attention à tes paroles, elles deviennent souvent des actions ...

Fais attention à tes actions, elles deviennent des habitudes ...

Fais attention à tes habitudes, elles deviennent souvent ton caractère ...

Fais attention à ton caractère, il détermine souvent ton destin ...



c'est triste mais voilà où nous en sommes. Le matérialisme nous consume comme le feu consume le bois, c'est parfois notre Dieu sans même qu'on s'en rende compte; on troque la vie présente pour la vie future, on se donne des excuses pour ne pas pratiquer correctement et avec ikhlass.

Il est temps que nous brisions ces idôles grossières que nous adorons, que nous nous éloignions des choses qui nous séparent et nous voilent du Très-Haut. Il est temps de repartir en guerre contre notre ego!!!

Prenons soin de nous et de nos proches et aimons d'un amour sain! Un amour en Dieu !
Salam Alaykoum
ALLAHOU AKBAR!

Wa aleyki as salem oukhty,

L'homme oublie trop svt pourquoi il a été crée ; pour adorer le seigneur de l'univers, ALLAHOU AKBAR.

En guerrre contre notre égo, contre iblis, contre tt ceux qui combattent l'islam!

BarakALLAHOU FIK pour tes nombreux rappels, et soyons ferme dans notre combat, dans notre din.
Assalam alaikoum


Sœur lam, l'Islam peut être combattu essentiellement par nous-mêmes, sans qu'on se rende compte. L'islam signifie soumission (aslama), à Dieu, Seigneur des univers, alors que notre ego ne voulant pas se soumettre, il veut se prendre comme seigneur, comme maître, aussi, notre combat devrait être consacré essentiellement à lui. Avant de voir l'ennemi comme étant extérieur à nous-mêmes, il faudrait le voir d'abord comme étant en nous-mêmes, car c'est un jeu de l'ego que de vouloir projeter notre défaut, sur l'autre, à l'extérieur de nous-mêmes. Soyons très vigilants, pour ne pas tomber dans notre propre piège, et là je reprends cette phrase du texte partagé par notre sœur Ar-Rissela :

Il est temps que nous brisions ces idoles grossières - et j'ajouterais, aussi, subtiles, à commencer par nous-mêmes - que nous adorons, que nous nous éloignions des choses qui nous séparent et nous voilent du Très-Haut.
Faquir, cela va de soi u'il faut combatte ses propres penchants vers le splaisirs d'ici bas, car ils ne sont qu'une tentation et c'est vers Allah que nous retorunerons.

Mais tu ne remettras pas en cause que nous connaissons une période de troube ou l'islam est attaqué par les mécréants, et qu'il est de notre devoir de défendre l'etendrad de l'islam, cela fait aussi partie de nos devoirs en tant que musulmans soumis a Allah.

Qu'Allah nous aide tous, et ds notre combat personnel contre nous meme, et ds le combat pour faire triompher Sa Parole contre le shirk répandue.
Assalam alaikoum

Sœur lam, ce que je dis, se basant sur le texte avancé par sœur ar-rissala, c'est qu'il ne faudrait pas projeter nos problèmes, que ce soit au niveau individuel ou collectif, sur les autres, aussi, devrions-nous être capables de nous remettre en question, de procéder à une autocritique, que ce soit notre compréhension de l'islam, notre pratique, notre conduite, l'image que nous donnons de lui, et si les ennemis de l'islam le combattent et l'attaquent, c'est principalement à travers nous, nous les aidons, en quelque sorte, dans leur mission, et la meilleure façon de les contrer c'est d'incarner l'islam et ses valeurs, non seulement comme loi, mais comme foi et surtout comme excellence (ihsâne), ce qui nécessite un combat, non seulement extérieur, mais aussi intérieur.
Dans ce combat intérieur, nous sommes amenés à nous questionner sur le sens de l'islam, et sur cette soumission à Dieu, que tu évoques, le sommes-nous vraiment ? Et sur cette mécréance, ne nous serait-elle pas propre ? C'est pourquoi, je reviens et je dis, le problème, avant de le voir à l'extérieur de nous, il faudrait le voir essentiellement en nous, c'est de cette façon que nous pouvons nous améliorer.
Citation
faqir a écrit:
Assalam alaikoum

Sœur lam, ce que je dis, se basant sur le texte avancé par sœur ar-rissala, c'est qu'il ne faudrait pas projeter nos problèmes, que ce soit au niveau individuel ou collectif, sur les autres, aussi, devrions-nous être capables de nous remettre en question, de procéder à une autocritique, que ce soit notre compréhension de l'islam, notre pratique, notre conduite, l'image que nous donnons de lui, et si les ennemis de l'islam le combattent et l'attaquent, c'est principalement à travers nous, nous les aidons, en quelque sorte, dans leur mission, et la meilleure façon de les contrer c'est d'incarner l'islam et ses valeurs, non seulement comme loi, mais comme foi et surtout comme excellence (ihsâne), ce qui nécessite un combat, non seulement extérieur, mais aussi intérieur.
Dans ce combat intérieur, nous sommes amenés à nous questionner sur le sens de l'islam, et sur cette soumission à Dieu, que tu évoques, le sommes-nous vraiment ? Et sur cette mécréance, ne nous serait-elle pas propre ? C'est pourquoi, je reviens et je dis, le problème, avant de le voir à l'extérieur de nous, il faudrait le voir essentiellement en nous, c'est de cette façon que nous pouvons nous améliorer.

Salam Alaykoum,

Je sais plus exactement ,je pense que c'est Omar(ra) mais je ne suis pas sur qui avait dit en gros:" interrogé vous ,avant qu'on vous interroge."
Assalam alaikoum

Cette parole, qui serait du khalifa Omar ibn al-Khattab, nous incite à assumer notre propre responsabilité. L'islam n'est pas une étiquette, derrière laquelle on se cache, c'est une responsabilité, c'est un compte, une sorte de dette, à rendre.
 
Horaires de prières Saint Coran
Facebook