News Forum MediaTIC Islam YabiladiesUniversités d'été العربية Connexion
Chronique de Kenza
PARTIE 10

Javais pas fermé loeil de la nuit. Jétais en panique et je savais pas quoi faire. Et ma tete allait exploser.
Vers 4h du mat je reçus un SMS dun num que je connaissais pas

« c Samira, stp stp stp des que tas mon SMS appl mw, URGENT, c grave mon Dieu»

En l’espace de 2 secondes jetais dans un état second, les questions fusaient dans ma tete.

Moi – Allo Samira ? t’es ou ?
Samira – Hay hahaha ? tu dors pas ? toi la t’es une vraie chauve-souris
Moi – T’es sérieuse LA ? comment tu veux que je dorme ?
Samira – Calmes toi ma chérie, dabord est ce que Mama m’a cherché ?
Moi – Non mais tu es ou ?
Samira – trop long a expliquer jtassure, j’ai dormi chez Sarah. Mon téléphone n’avait plus de batterie, et javais pas ton numéro.
Moi – Bah pkoi ce message alors ? ou tu me disais que c t grave
Samira -Nonn c’est juste que Mama a appelé sur mon portable, et là je sais pas où elle croit que je suis. Et tu la connait elle est stricte.

Non mais elle me prenait pour une gogole cette fille… mais elle me connaissait pas encore. Je savais qu’elle mentait :

Moi – Ah bah passe moi Sarah alors ? c son numéro ca ?
Samira (qui bégayait un peu) – Elle dort la, j’ai prit le num de son frere, bon jte laisse dormir, je passe demain a la maison.
Moi – Fais ce que tu veux Samira, mais c’est la dernière fois que tu te fous de ma gueule. Tas compris ?????

Je lui ai raccroché au nez. A partir de cet instant précis je ne lui faisais plus du tout confiance. Je savais qu’il y avait une histoire bizarre la dedans. Bref, j’avais pris mes distances avec elle. Elle venait souvent a la maison, mais c’était plus vraiment comme avant.


Mes vacances se déroulaient bien , j’avais repris contact avec Ahmed, et on avait fait comme si l’incident de la dernière fois n’avait pas eu lieu. Je le trouvais de plus en plus à mon gout. Notre relation était bizarre, il m’envoyait des messages tout le temps, prenait de mes nouvelles, me racontait toute sa vie. Quand il partait en voyage, il m’appelait tout le temps. Et je commençais à m’attacher à lui, comme un meilleur ami ou autre., mais sans plus.

Un jour, j’avais passé l’après midi avec lui, dans une de leur villa. Je lui avais raconté l’histoire avec Amine.


Ahmed – Tu l’aimes encore ?
Moi – je pense que oui.
Ahmed – comment ca tu penses que oui ?
Moi – Quand on était ensemble j’étais persuadée que jetais pas amoureuse, mais une fois séparés, je savais que mes sentiments en vers lui étaient sincères. Je sais pas si c de l’amour, mais je sais pas comment t’expliquer…
Ahmed – t’inquiète tu trouveras quelqu’un… il te meritait peut etre pas (Comment il a cassé mon délire)
Moi – Ou c’est moi qui ne le meritais pas. Tant pis pour nous. Et toi, tu pense à trouver quelqu’un ?
Ahmed – Moi ? lol je craque pour une fille, mais c trop tot. Disons que je me pose la question de savoir si je la mérite ou pas. Elle est sérieuse et je veux faire les choses bien avec elle, parce que c’est elle ma femme. Je veux mettre toutes les chances de mon côté pour n’avoir qu’une petite chance avec elle.

Moi – Tu es romantique dis donc
Ahmed – Pas du tout, je suis juste tourmenté par cette fille.


J’étais contente pour lui, mais au fond j’étais un peu jalouse aussi. J’avais aussi envie qu’on parle de moi de cette facon.


Ahmed était parti 4 jours en voyage, j’étais souvent avec mon cousin Driss. D’ailleurs il aimait bien Haoua, la fille que j’avais rencontrée à l’anniversaire.

Elle m’avoua qu’elle aimait bien Ahmed, mais que comme elle était sortie avec Adoum c’était un peu mort ; Si elle savait que j’étais proche d’Ahmed elle me tuerait.

Un jour elle m’invita à déjeuner chez elle , mais elle me dit «Viens toute seule pas avec Samira, elle est un peu en conflit avec dautres copine et je veux pas de problèmes ». Pfff les filles et leurs problèmes/ Ca me dérangeais pas d’y aller seule, vu qu’avec Samira c’était pas trop ca.


Arrivée au déjeuner, yavait pas beaucoup de monde, on était une dizaine. 4 garcons et 6 filles. J’avais rencontré certains à la fête dont Adoum le fou. Haoua m’avait montré une fille en me disant que c’était l’ex d’ahmed. Je lui envoyai un SMS direct

« Je suis avec ton EX, ou plutôt une de tes ex. Tu as du gout toi »
Ahmed « Ne lui parle pas stp…c’est une manipulatrice cette fille et une menteuse. Tu me manques…a tres vite »

J’avais passé la journée à coté d’adoum le fou, il arretait pas de m’embeter, mais dans le fond il était cool :

Adoum – Hey mais en fait l’autre fois t’as retrouvé ta cousine ? tu m’a meme pas rapellé pour me dire
Moi – Oui, elle était chez une amie, Sarah. Je me suis inquiétée pour rien.
Une fille rentra dans la conversation.

Zineb – T’es la cousine de Samira ?
Moi (sur la défensive) – Oui pourquoi ?
Zineb – Kay, J’espere que t’es pas comme elle, une grande voleuse de mec
Moi – Elle a volé ton mec ?
Zineb – héhéééé, Mon mec elle peut meme pas l’approcher, je lui crêve les yeux meme si elle le regarde…
Moi – Bah alors pourquoi tu en parles ? Attrapez bien vos hommes et personne ne les volera.
Adoum – Hmmm toi tu as du répondant en tout cas.
Moi – oui, on parle pas de ma famille gratuitement comme ca.
Zineb – Désolée, je voulais pas l’insulter mais c’est juste pour te prevenir. Les filles la bas pres de la porte, ne l’aiment pas. Et juste pour te dire, elle n’était pas chez Sarah. Moi j’ai dormi chez Sarah avec d’autres filles, ta cousine elle était avec un homme.


Pfff, ca m’avait déjà soulé. Je pouvais meme pas répondre à ca. La conversation était close. J’avais mal pour ma cousine, mais c’était son problème.


Le reste de la journée c’était bien passé, j’avais fait la connaissance de pas mal de monde . Les amis de Haoua étaient plutôt sympa. Mais il fallait quelque chose pour tout gacher. Une des filles parlait, et mon cœur était en train de battre a toute allure.

La fille – Oui Amine A. le fils de …., Celui qui a fait ses études au Canada ou aux Etats Unis, je sais plus trop la.

Une autre fille – Ah oui je vois qui c’est, mais c qui la fille ?

J’arrivais plus a respirer, de quoi elles étaient en train de parler, mon Dieu, mon Dieu

La fille – C’est une fille qui fait ses études en France, elle s’appelle….j’ai oublié. Le mariage religieux (Fatha) c’est Samedi prochain.
Une autre – Mais c’est du rapide, kay
La fille- Ouai, lui il voulait se marier, il était déterminé ; Et elle aussi, en plus c’est un gars bien il est sérieux, il est beau, il a fait des études, il travaille avec son père la. Pourquoi Dieu me la pas mis que ma route !!!!!!!!!!!!!! »


NON NON, pas ca, svp pas ca. Amine va se marier, ca fait même pas 2 mois qu’on n’est plus ensemble ; Mon monde s’écroule, j’entendais plus rien a part mon cœur battre. Même si ca c’était ; fini au fond de moi j’avais un espoir, et cet espoir s’est détruit d’un coup.
PARTIE 11

NON NON, pas ca, svp pas ca. Amine va se marier, ca fait même pas 2 mois qu’on n’est plus ensemble ; Mon monde s’écroule, j’entendais plus rien a part mon cœur battre. Même si ca c’était ; fini au fond de moi j’avais un espoir, et cet espoir s’est détruit d’un coup.

A partir de ce moment, jetais totalement ailleurs, javais une douleur physique et une douleur émotionnelle. J’avais mal au cœur.
Une fois chez moi, je me suis enfermée dans ma chambre, pretextant une migraine. J’arrivais pas à verser de larme, j’avais une boule au ventre. Je voulais l’appeler mais javais effacé son numéro quand je m’étais énervée. J’avais aussi effacé nos photos sur mon téléphone. J’avais parcontre gardé nos photos sur mon ordi, je lallumai et je commencais a les regarder une à une nos photos…

J’étais pas sortie de ma chambre de la journée.
Driss était passé me voir, le lendemain. J’étais allongée sur mon lit en train de poser des millions de questions.

Driss- « Ca va toi ? tas lair triste…
Moi – oui hamdoulilah et toi ? Non je suis pas triste, c’est juste que…cest juste que…
Driss – Qu’est ce qui se passe ma belle ?

Et la comme par enchantement mes larmes commencèrent à couler, Je ne sais pas d’où elles sortaient, mais j’arrivais pas à m’arreter de pleurer, et je n’arrivais pas non plus à parler. Driss était inquiet, il ne m’avait jamais vu dans cet état.

Driss – Bon pleure si tu veux, mais viens on va aller faire un tour pour te changer un peu les idées.

On était sorti, une fois bien calmée, il me regarda dans les yeux et me dit

Driss – Dis moi ce qui te mets dans cet état là ? tu sais que tu peux tout me dire

Moi – Je me suis rendue compte que j’ai perdu la personne que j’aime, il va se marier…

Driss – cest lui qui te l’a dit ?

Moi- Non, j’ai supprimé son numéro, jai pas de nouvelles de lui depuis un moment…

Driss – Ecoute, tas mal, et tu auras encore plus mal. Faut que tu te fasses violence, ta vie continue

Moi- Driss, tu te rends pas compte. Jétais avec lui, jetais persuadée que je laimais juste bien, mais jetais consciente que cetait un mec vraiment bien. Et aujourdhui, je sais que je laime, que je veux etre avec lui…

Driss – Je te connais, tu nes pas une enfant, tu es une battante, tu as laissé passer ta chance. Si lui il considere qu’il peut te remplacer et se marier alors que c’était sérieux alors tant pis, il en vaut pas la peine, cest peut etre un mal pour un bien. Ecoute,Je vais à Lagos vendredi, des que je reviens on va faire des trucs.

Moi – Je viens avec toi, ca fait longtemps…

Driss – Serieux ??? je sais pas si c une bonne idée, parles en a tantine et si elle est OK, tu viens avec moi !!!!»

J’en ai parlé à ma mere, elle n’était pas tres daccord..


Pendant ces fameuses vacances, ma grande sœur est tombée vachement malade. Une nuit, elle avait une forte fièvre, et elle criait. Mon oncle l’avait ramené à lhopital le lendemain matin mais sa fièvre ne passait pas. Elle avait de fortes douleurs. Ma mère avait appelé ma grand-mère, qui a l’époque était vivante. Pour ma grand-mère c’était clair, on l’avait ensorcelé ou quelque chose comme ca.

Les jours suivants ma sœur avait perdu 10 kilos. Elle était entre la vie et la mort. On l’avait ramené chez une femme, une sorcière, une guérisseuse.
Elle l’avait couverte d’un drap et a commencé ses incantations. Ma sœur est entrée dans une transe, et a commencé a crier un nom, le nom de ma tante la demi-sœur de ma mère. La guérisseuse avait même expliqué comment elle sen était prise à ma sœur.
Elle lui avait offert des chaussures et elle aurait mis quelque chose dans la chaussure. Pendant sa maladie, ma sœur de plaignait toujours davoir une épine dans le pied, apres tous les tests possibles il n’y avait rien.

Jusqu'à aujourdhui, il y a des jours ou elle en souffre au point de ne pas pouvoir poser le pied par terre.


Quand on vous raconte ce genre d’histoire vous n’y croyez pas forcément, mais quand ca arrive à votre famille ca fait froid dans le dos. Ma mère avait raconté à sa famille ce qui c’était passé, et depuis ca fait des problèmes. C’est surtout mon grand-père qui a été faché, dune part ma mere a désobéit en divorcant et en plus elle accusait une de ses filles. Depuis ce temps la, chacun avait prit son parti.


J’étais décidée à partir, et je voulais changer d’air. Mais pour ma mere et ma sœur il était hors de question que jy aille.
Jeudi matin, Driss était venu me reveiller

Driss- Allez leve toi, fais ta valise…
Moi – Dégage Driss, maman ne veut pas que j’y aille.
Driss – Je l’ai convaincu, mais tu vas devoir faire ce que je te dit ok ?
Moi- Ouaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

J’étais super contente, je savais pas ce que Driss avait dit à ma mere et a ma sœur pour les convaincre mais jetais super contente dy aller. Je fis ma valise en vitesse. On partait que 5 jours, mais jetais trop excitée, et en meme temps javais une petite appréhension.

Maman – Ecoute ma fille, ne dit à personne que tu vas la bas, et écoute bien Drissou OK ?
Moi – tinquiete maman a qui tu veux que je le dise.
C’était bizarre, mais jetais tellement contente que je ne fis meme pas trop attention a ces détails.


J'avais pas vu ahmed depuis un moment, je ne savais pas sil était rentré de son voyage. Je lui envoyai un sms pour lui dire que je partais le lendemain matin…

»Coucou toi, jspr que ta mission se passe bien, je vais à lagos demain, bisous, a bientôt»
«hello, je suis rentrée ce matin, faut que je te vois cet aprem c URGENT»

Dans la journée J’avais fait des petites courses, et l’apres midi, jetais allée voir Ahmed pour son urgence !!!!

Comme dhabitude, on est allé dans leur villa, on discutait tranquillement

»MOI- Bon alors c quoi cet urgence, tu mas meme fait peur

Ahmed- Non faut pas avoir peur, mais jai besoin de ton aide. Faut que jecrive à cette fille dont je te parle et jai besoin des conseils dune amie…

Moi – C’est juste ca ? tu te fous de moi TOI !!!!!

Ahmed – hahahah, cest tres important et cest tres stressant pour moi, donc ne te moque pas de moi stp, aide moi.
Moi – Bon tu veux lui dire quoi ?

Ahmed – je veux lui dire que j’ai des sentiments pour elle, que c’est pas tous les jours facile, mais qu’aujourdhui je suis sur de moi, cest elle que je veux.

Moi – OK bah ecris et je te dirai si c bien ou pas.

Il ecrivit, c’était mignon il était concentré comme un petit enfant. Il effaca, réécrivit, et une fois finit il avait un grand sourire

«Ahmed- voila, dis moi ce que tu en penses.

SON SMS « Tu n’es pas obligée de répondre à ce message…. Je pensais que je ne pourrai être capable daimer à nouveau, daimer tout court. Mais voila que tu as prit toute la place qui restait dans mon cœur. Quand je pense, je pense à TOI, quand je respire, je te respire TOI, quand je vis, je vis pour TOI…mon seul souhait c’est que tu sois mienne…je n’ai plus peur de le dire, Je t,aime.»


Moi – Jai rien à ajouté, cest parfait…cest tres beau ce que tu lui as écrit…

J’avais trouvé ca magnifique, un mec qui ne dit jamais ses sentiments, qui dévoile tout comme ca.

Ahmed – Tes sur ? Tes sur ? jai peur de sa réaction, de la faire fuir

Moi- avec un message comme ca, cest juste impossible de faire fuir qui que ce soit, crois moi…

Ahmed –okok Je te fais confiance. Jenvoie…ouf

Il envoya le message, et avait lair super stréssé.


Au meme moment je recu un SMS, ca allait permettre de détendre latmosphere…


C’était…AHMed.....C’était à moi qu’il avait envoyé ce message. Je restai bouche bée.


Ahmed - « Tu nes pas obligée de répondre, mais tu mas promis de ne pas fuir» smiling smiley
Waaah la classse ce Ahmed allah izra3 Zari3tou fhad le monde d'aujourd'hui. Amine. grinning smiley

J'aime bcp cette histoire ! Merci yawning smiley
Trop miiiiiiiiiiiignon

La suiteeee
Partie 12 :
Le voyage avec Driss s'était bien passé (pas la peine de rentrer dans les détails vu qu'il ne s'était rien passé de spécial)

Quelques jours passèrent; Je reçus un SMS, d’un numéro inconnu qui me reveilla :
« Salam. J’espère que tu vas bien. Moi ça va. J’aurai aimé te parler. A bientôt. Amine »

Amine ??? Qu’est ce qu’il me voulait. Il s’était marié, et devait être à sa lune de miel ou un truc comme ca. Il voulait me parler ? Si c’était pour me dire lui-même qu’il s’était marié, alors non merci, je n’avais pas du tout la tête à entendre certaines choses et encore moins entendre parler de sa nouvelle vie, sa nouvelle femme…





Retour à mes vacances, j’étais souvent avec Saad, Driss et Samira. Ma cousine avait l’air d’aller mieux avec son mec, on ne parlait plus de son histoire de cœur.

Je voyais aussi Ahmed comme d’habitude, je m’attachais à lui de plus en plus. Mais je ne savais pas comment qualifier notre relation. Je repensais moins à Amine, même s’il était encore présent dans mon cœur.

Un soir, Samira était chez moi, elle se sentait pas bien. Dejà à mon retour du Nigeria, je trouvais qu’elle avait trop maigri. Ele alla à la douche mais ne sortait pas.

« Moi – Samira, ca va ? tu m’inquietes

Samira sortit de la douche le visage gonflé

Moi – Qu’est ce qu’il y a Samira

Samira – Kenza, j’ai tout gaché, pourquoi moi ? pourquoi moi ?

Moi [Jétais en flippe] – Raconte ce qui t’arrive Samira
On alla s’isoler dans ma chambre

Samira [En pleure]– Kenza…mes parents vont me tuer, c’est fini pour moi, Je prefere meme mourir avant

Moi – @#$%& mais dis moi Samira dis moi !!!

Samira – Je suis enceinte Kenza
Wahouu! La suiiiiteee!!!



]... La Patience est une vertue... El Hamdulillah Mariée depuis le 06 Juillet 2013 .... HEUREUSE[/i]
Partie 13

Samira [En pleure]– Kenza…mes parents vont me tuer, c’est fini pour moi, Je prefere meme mourir avant

Moi – @#$%& mais dis moi Samira, dis moi !!!

Samira – Je suis enceinte Kenza

Moi – NON !!!
Elle a commencé à pleurer à chaudes larmes. J’étais sous le choc, mais je devais la calmer pour voir ce qu’on pouvait faire.

Moi – Ok Samira, calme toi. On va trouver une solution, reprends tes esprits stp

Samira- Quelle solution, c’est fini pour moi.

Moi – Tu le sais depuis quand ?

Samira – Ca fait 3 jours que je suis sure, Kenza je ne veux même pas rentrer a la maison. Ma vie est finie. Tu connais ma mère.

Moi – Purée Samira, je ne sais meme pas quoi te dire ma chérie. C’est qui le gars ? tu lui as dit ?

Samira - C’est un @#$%& . Je ne lui ai rien dit Kenza. J'ai peur qu’il me dise une chose que je ne veux pas entendre. Il ne décroche meme plus mes appels, il me dit qu’il est passé a autre chose

Moi – Dis lui, Dis lui c’est mieux. Il va décrocher le téléphone il n’a pas le choix. Appel le maintenant et devant moi !!!!!!!

Samira – OK

Elle prit son téléphone et apella ce mec. Au bout de 5 fois, il décrocha. Elle craqua, elle pleura directement.

Samira – Allo ? pourquoi tu décroches plus ?

Je n’entendais pas ses réponses

Samira – Je m’en fous de tout ca, je t’appelle juste pour te dire une chose, et sois un Homme écoute moi.....Je suis enceinte.



Samira – Tu as bien entendu je suis enceinte, c’est ton enfant.

Je la laissai parler au téléphone tranquillement. Elle semblait plus calme. Elle discuta avec lui. La pauvre elle pleura tellement qu’elle s’endormit directement après. Ca me faisait tellement mal au cœur pour elle.

A son réveil, elle se sentait pas bien. D’après elle, le père de son enfant lui avait dit de faire le bon choix et qu’il la soutiendrait. Il était choqué de la nouvelle, mais ne voulait pas se marier avec elle plus tard ou autre.

Samira était perdue. Je ne savais pas quoi faire pour l’aider à part la soutenir. On discuta toute la nuit, elle me demanda des conseils. Elle avait peur de confronter ses parents.

Elle en parla avec ma grande sœur, Naima. C’est vrai que je ne vous ai pas parlé de ma sœur. On l’appelle Nounou.

Elle a 4 ans de plus que moi, et à vrai dire, je m’entends super bien avec elle mais je ne lui raconte pas tout. Avant j’étais très proche d’elle, les meilleures amies du monde, mais un jour elle attendait mon soutien et je ne lui ai pas donné, depuis c’est plus vraiment pareil. Et elle est devenue une femme mariée, puis une mere de famille.
Nounou vit au Maroc depuis son mariage, ce mariage qui a fait tellement de problèmes dans ma famille.

Mes parents étaient contres, surtout ma mère. Elle ne voulait pas parce que son mari était déjà marié, il avait promis à ma sœur de divorcer une fois qu’ils seraient mariés. Ma mère était fâchée contre ma sœur et moi aussi. Je ne voulais pas connaitre son mari, j’étais dégoutée de ma sœur car elle détruisait un couple, une
famille.

Ma sœur s’est battue, il a divorcé de sa femme finalement et s’est marié avec ma sœur. Je ne parlais même pas avec ma sœur. Puis un jour je rencontrai son mari, il m’expliqua que son premier mariage avait été imposé par sa famille, s’était sa cousine, qu’il n’avait pas eu d’enfant avec elle. Que ce mariage avait été fait à son insu.

J’avais appris à le connaitre et à l’accepter comme un beau frère. Et une fois que ma nièce était venue au monde, mon cœur s’était un peu apaisé mais bon, ca a gâché ma relation avec ma sœur, même si je l’aime a mourir.

Bref, ma sœur conseilla Sami d’aller voir sa mère et de lui dire. Elle lui proposa de l’accompagner pour apaiser ma tante.

Un soir, elles étaient parties chez Samira pour tout raconter à ma tante. Mon cœur battait à toute vitesse. Je connaissais bien ma tante, elle était trop stricte comme mère.

Driss et Saad étaient passés à la maison. On discutait, mais jetais trop stressée pour Samira, je ne voulais pour rien au monde être à sa place.

Au bout de 3 heures, Nounou était entrée dans le salon, Samira était derrière elle. Ca se voyait qu’elle avait pleuré.

Une fois les garçons partis, Nounou me raconta.

Nounou – Tantine était fâchée, elle a giflé Samira tellement fort. Jai essayé de la calmer, de lui dire que c’étaient des choses qui arrivaient, et que Samira avait besoin de soutien.

Moi – Elle la viré ?

Nounou – Oui, elle a dit qu’elle voulait plus la voir, qu’elle ne voulait rien savoir.

J’ai commencé a pleurer. Pauvre Samira.

Samira était calme, elle était un peu rassurée d’avoir parlé avec sa mère. On décida de tout dire à ma mère. Elle était choquée aussi mais ca va, elle nous calma directe. Elle parla avec Samira longuement, et lui dit qu'elle allait parler avec tantine.
---

Les jours passèrent, ca faisait plus de deux semaines que j’avais pas vu Ahmed. Jetais avec Samira, je voulais la soutenir et donc je navais pas trop le temps pour lui. Il me manquait. Il avait lair occupé aussi, surement avec son boulot.

Il m’envoyait des SMS tout le temps, mais un jour :

Ahmed « Hello Mamy, je veux te proposer une chose mais avant promet moi de ne pas me dire je sais pas»

Moi « promis »

Ahmed « Jai envie de t’emmener en week end quelque part… tu dis quoi »

Moi – « plus tard, en ce moment jai des trucs à régler, et en plus je trouve que c’est tôt pour passer un week end entier ensemble »

Ahmed « OK »

Il s’était vexé. Je lui envoyais des SmS et il répondait pas, ou froidement. J’avais pas envie de lui courir après, meme si je culpabilisais un peu. …

La nuit je n’arrêtais pas de rêver de lui mais je ne souvenais jamais de ces rêves.
----

Un soir, Driss était passé nous chercher pour faire un tour. On est allé manger dans un resto avec Nounou et Samira. A un moment donné, Driss alla dire bonjour a quelqu’un assis parmi un groupe.


Je me retournai et mes yeux croisèrent ce regard, un regard que je connaissais bien, que je connaissais même trop bien…
reponse a houriayahouria
marhbabik ma soeur lol
comment expliquer a mon mari qui rentre du travail AFFAMé que g raté le tajine parce que j'etais a fond dans la chronique de kenza!!!! lol
il va me dire"wa bssalète hedi" mdr
qui??? amine non????
Je regarde meme plus les feux de l'amour en ce moment!! lol
J'ai ma dose de roman a l'eau de rose avec toi mdrrrrrr
Citation
rizlene59 a écrit:
reponse a houriayahouria
marhbabik ma soeur lol
comment expliquer a mon mari qui rentre du travail AFFAMé que g raté le tajine parce que j'etais a fond dans la chronique de kenza!!!! lol
il va me dire"wa bssalète hedi" mdr

Barak allah o fik a khoty !

Hadi bssala o kbira a madam grinning smiley !!
alors.....PAS DE SUITE,,,????????
Une belle histoire!! J'attends la suiiiite stp confused smiley
Salem,

Je viens de tout lire.
Tu écris super bien.
J'attends la suite
Laaaa suiiiteuuuh' pitié !
Je suis désolée pour le retard, je vais me rattraper en vous mettant toutes les parties que j'ai pas pu mettre pendant la semaine. Bonne lecture !!
PARTIE 14

Je me retournai et mes yeux croisèrent ce regard, un regard que je connaissais bien, que je connaissais même trop bien…

C’était AMINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mon Dieu, si à ce moment là j’avais pu creuser le sol pour y entrer je l’aurais fait. Mon cœur battait à toute allure, je suais à grosse gouttes. J’avais des sensations bizarres au ventre, comme si on m’avait mis des papillons qui bougeaient en moi.

Je le voyais là, les mêmes petits yeux, le même sourire. Je trouvais qu’il avait un peu grossi, mais ca lui allait très bien. Il était beau, oui très beau. Il tourna la tête, mais moi je n’y arrivais pas, j’étais bloquée,

mon Amine, était à même pas 100 mètres de moi, mais il ne m’appartenait plus.

J’étais d’autant plus surprise de le voir la, car je le croyais loin passant une lune de miel avec sa femme.

Tout le reste de la soirée je devais faire semblant de l’ignorer, alors que ma seule envie était daller le voir. J’étais perturbée, c’était la preuve que j’étais encore sous le charme d’Amine, oui j’étais encore amoureuse de lui.

Le reste de la soirée, Driss n’a pas arrêté de nous faire rire. Il taquinait Samira, et même si elle se sentait mal, ca allait mieux avec les conneries qu’il nous sortait.

En rentrant chez moi, je reçu un SMS.

< Salam, tu continues à m’ignorer. OK. En tout cas, tu es toujours aussi ravissante. Prends soin de toi. Amine>

A quoi il jouait, il s’était marié et ne savait pas pourquoi je l’ignorais ???
Je ne voulais pas répondre, par fierté, ou par bêtise je ne savais même pas pourquoi. Pour moi, Amine avait tourné la page, et il fallait que je fasse pareil, même si j’avais beaucoup de mal.



Ahmed me manquait, mais il avait vraiment pris ses distances avec moi.

Un soir je l’appelai, mais il ne décrocha pas. Je retentai plusieurs fois, mais rien. Ce n’était pas dans ses habitudes. Je savais qu’il me faisait la gueule parce que j’avais refusé le week end avec lui. Je lui envoyai un SMS.

<Coucou Ahmed, t'es vraiment distant avec moi, alors que j’attendais bcp plus de toi, un peu plus de compréhension et surtout d’attention. Mais j’ai l’impression que c’est trop te demander. Bonne soirée. Kenza >

Toute la soirée pas de réponse. J’étais vraiment énervée
.
Je dormais bien sur avec qu’un seul œil, et je guettais les messages. Vers 3h du mat enfin une réponse.

<Salut ma belle, désolé d’avoir été absent, je suis allé avec mon père au village, je rentre à l’instant. Si tu ne dors pas je t’appelle. Sinon, on se voit demain inchallah. Tu m’as manqué Habibti>

Comme une enfant, j’avais un grand sourire aux lèvres, il n’en faisait pas trop, juste ce qu’il faut.

Bien évidemment je ne répondais pas, pour ne pas qu’il croit que j’attendais son message. Oui, Oui les filles calculent TOUT !!!!


Le lendemain après midi, je sorti en inventant une histoire pour pas que Samira vienne avec moi.

Comme d’habitude, on alla dans leur villa, à l’abri des regards. Je me sentais bien avec lui. J’oubliais le temps d’un après midi, les soucis, Samira, Amine…
Ahmed me regarda, et ne parlait pas.


« Moi – , pourquoi tu me regardes comme ca ?

Ahmed – Arrache moi les yeux si tu n’es pas contente. HAhahahahah

Moi – Pfff, ne me jettes pas l’œil lol

Ahmed – Ok j’arrete de te regarder alors. On sait jamais.. En Fait t’as réfléchi à ce que je t’avais dit ? le week end.

Moi – Euh, je crois que ce n’est pas une bonne idée…

Ahmed – Pourquoi ?

Moi – Tu sais très bien pourquoi. On n’est pas dans un film américain..

Ahmed – LooL je sais bien, mais tu crois quoi au juste. Que je t’amène pour faire quoi ? dis moi ?
J t’enmène en week end en toute innocence, les apres midi avec toi sont trop courts pour moi. C’est tout.

Moi – je sais, Mais je peux pas partir tout un week end.

Ahmed – ok. Mais je vais te dire une chose. Je respecte les femmes, parce que j’ai des sœurs, et j’aimerai qu’on les respecte autant. Ma mère nous disait toujours de respecter les femmes, et à mes sœurs de se respecter, de se préserver.

Moi – Elle a bien raison…

Ahmed – Elle repetait toujours un proverbe dans son
arabe natale, « L’honneur d’une femme est aussi fragile qu’un petit oiseau que tu tiens entre tes mains. A peine tu ouvres les doigts qu’il s’envole »…

Allah yarhama, je sais que je n’ai pas toujours su respecter les femmes, je sais que j’ai fait souffrir des gens dans ma vie, des femmes, mais j’essayerai de faire le maximum pour honorer ses paroles.


Moi – Je suis désolée je savais pas, Allah yarhama. Ca fait longtemps que…


Ahmed – J’en parle jamais, ca fait 3 ans. Et je ne veux pas en parler sil te plait »

Il avait l’air triste, et je m’en voulais d’avoir remuer le couteau dans la plaie. On discuta d’autres choses, il me faisait rire. Je voulais le prendre dans mes bras, le prendre contre moi, le rassurer...

Mon téléphone n’arrêtait pas de sonner, c’était Samira. Il fallait que je rentre. On voulait sortir avec Driss, faire un petit tour en ville.

Je repensais à ce qu’il m’avait dit, et j’avais envie de le croire, et de passer ce week end avec lui. Il m’avait vraiment rassuré. Il savait me parler, ah lalaaaaa smiling smiley


---
Une fois à la maison, je trouvai Samira par terre en train de pleurer, elle criait fort, ma mère à côté d’elle aussi les larmes pleins les yeux, mais restait tres calme….

Mon cœur battait comme pas possible, j’étais trop mal, j’avais la tête qui tournait. J'imaginais dix milles choses à la fois, Il était arrivé un truc à qui, à ma niece? à ma soeur? à ma tante? Quiiiiiiiiiii?

Je lisais un verset du Coran pour me calmer, et j’avançais petit à petit

SAMIRA cria de loin « Kenza, DRISS ET SAAD SE SONT BATTUT, C'EST FINI POUR EUX , WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!»

. Pour moi, la seule chose qui tournait en boucle c'était que j'avais perdu mes cousins d'amour, mon corps n'était meme plus le mien, Le monde s’arrêta, Je m’évanouie à ce moment la directement
PARTIE 15
. Pour moi, la seule chose qui tournait en boucle c'était que j'avais perdu mes cousins d'amour, mon corps n'était même plus le mien, Le monde s’arrêta, Je m’évanouie à ce moment la directement.

A mon réveil, au moins 5 heures plus tard, je me trouvais a l’hôpital de la base militaire. J’avais tellement mal au crane qu’on dirait qu’on m’avait planté un couteau dans la tête. On m’avait mit une perfusion. La douleur était insoutenable…

Ma mère était près de moi, avec ma sœur qui pleurait.

Maman – ma fille j’ai tellement eu peur pour toi. Tu te sens comment ?

Moi – Maman dis moi que c’est faux, que mes cousins sont
en vie, sil-te-plait maman.

J’ai commencé à pleurer, et les larmes qui coulaient me brulaient le visage tellement j’avais mal. Je ne voyais pas bien, ma tête allait exploser.

Maman – Ma fille, calme toi, calme toi ils sont en vie. Tu sais que tes migraines ne vont pas passer.

Moi – C’est vrai, je veux les voir sil-te-plait maman

Maman – Ecoute ma fille repose toi tu les verras plus tard.

Le médecin est passé, et a ajouter les doses de calmants , et m’a donné des somniphères. J’ai dormi presque deux jours. A mon réveil, ca allait mieux, mais je n’étais pas soulagée, pas du tout. Je n’arrêtais pas de demander à ma mèere de voir Driss et Saad.


Une fois à la maison, c’était mon père qui m’accueillait, je savais que c'était une mauvais nouvelle sad smiley.
En général, quand on veut me dire une nouvelle, ou me parler sans me stresser c’était mon père qui me parlait. Il savait trouver les mots qu’il fallait pour me calmer, pour me rassurer. Il me regarda, me prit dans ses bras et me serra fort avant de me dire:


Papa – « Allah yarhamou ton cousin, Dieu a donné Dieu a reprit ma fille. Prie pour lui »

Je ne savais même pas de qui il parlait, je pleurais, mais mon père ne me lâcha pas, il me chuchotait à l’oreille

Papa – « Sbar, sbar, ma fille, on va tous passer par la. Calme-toi. »

Je n’arrivais pas à parler, à demander de qui il s’agissait. Mon cœur était brisé en mille morceaux.

Plus tard j’avais compris que c’était Saad qui était décédé. Pas sur le coup. Et Driss allait bien, mais moralement il était mal, très mal ;

Cette période de ma vie, de mon histoire est très dure, c’était la première fois que j’étais confrontée à la mort de si près. J’avais toujours connu Saad de loin, mais les jours avant son décès je m’étais vraiment rapprochée de lui.

Driss, était rentré après les 7 jours de deuil. il culpabilisait trop.Il n'appellait personne, et décrochait meme pas le phone, Oh mon Driss.

Mes vacances avaient tourné à la tristesse. J’avais envie de partir du Maroc, écourter mes vacances et aller m’isoler, en plus mes migraines revenaient de plus en plus, et c’était juste horrible.

Samira aussi était malade, elle était déprimée. On nous a annoncé qu’elle avait faillit perdre son enfant. Peut être a cause du stress du décès, elle donnait des coups à son ventre quand elle pleurait. Mais ses parents ne voulaient toujours pas lui parler malgré tout ca…. L’ambiance était maussade.

Le pire dans tout ca, c’était le fait que je venais de me souvenir des rêves que je faisais avec Saad. Est-ce que mon rêve avait un lien avec le décès de mon cousin ?


Ahmed était très présent pour moi à cette période, il ne voulait pas je parte avant la fin des vacances. On se voyait pas trop mais, il m’envoyait tout le temps des messages, et m’appelait pour prendre de mes nouvelles.

_________


Petit à petit, ca allait mieux. Il me restait un mois avant de rentrer. J’avais encore un semestre à faire au Canada et après c’était a moi de voir si je voulais rentrer pour toujours au bled, ou rester encore la bas.


J’avais passé quelques après-midi avec Ahmed, ca me permettait de me couper un peu de tout ca. Ahmed était très attentionné avec moi, je trouvais même qu’il en faisait trop. Oui je sais les filles on est trop compliqué.


Ahmed – Ecoute ma chérie, je sais que c’est une periode difficile pour toi mais faut que je te parle

Moi – De quoi ??

Ahmed- Tu sais je suis quelqu’un de très patient, je t’ai déjà dévoilé mes sentiments mais toi tu ne m’as rien dit…

Moi – […]

Ahmed – je ne peux pas t’obliger à m’aimer, je ne peux pas t’obliger à me dire tes sentiments, la seule chose que je peux faire et que je fais c’est de t’aimer. Ca, tu ne peux pas m’en emmpêcher…Mais mon amour a besoin d’être nourri ma chérie, d’être porté, juste un peu…

Moi – Merci Ahmed.

Ahmed – pourquoi tu me remercie ?

Moi – Je ne sais même pas lol.

Ahmed – lol, je peux pas savoir pour toi …

Moi – Ecoute Ahmed, j’ai des sentiments pour toi, je suis
en train de m’attacher à toi, mais je peux pas te dire que je t’aime. Je vais pas te mentir, mon cœur c’est pas une machine, j’ai beaucoup souffert et je veux pas resouffrir donc je fais très attention…


Ahmed– (l’air déçu) tu t’attaches, juste ca ? mais Une seule chose…

Moi – Oui ?

Ahmed– Je ne pourrai jamais être un ami pour toi …

Moi – Pourquoi ? Moi je veux te garder quoi qu’il arrive !!

Ahmed – J’ai trop de sentiment pour toi, je ne supporterai pas d’être juste ton AMI

Ca m’a bouleversé. J’avais l’impression que je jouais avec ses sentiments. J’avais pas envie que ca devienne comme Amine.

Moi – ok, désolée mais je peux pas me forcer à t’aimer. Mais je veux pas te perdre !

Ahmed -Une dernière question Kenza… Répond moi sincèrement, Es-tu encore amoureuse de ton ex, Amine ???


C’était quoi encore cette question ? Pourquoi il me parlait d’Amine ? J’étais choquée de la question, je m’attendais pas du tout à ca, et je voulais pas y répondre !


Moi – Pourquoi tu me poses cette question ? C’est de l’histoire ancienne de toute facon.

Ahmed – Tu ne réponds pas à ma question, est-ce que tu l’aimes ?

Moi – C’est de l’histoire ancienne, c’est fini, donc je veux pas en parler. Et en plus il s’est marié !!!!!

Ahmed – Tu l’aimes !! C’est pour ca que tu ne peux pas m’aimer. REGARDE MOI DANS LES YEUX ET DIS MOI QUE TU LAIMES PAS !!!


Je n’arrivais pas à le regarder, je pouvais pas lui répondre, je ne pouvais pas dire ce qu’il me demandait de dire, je ne pouvais pas dire que je n’aimais pas Amine.


Moi – Pourquoi tu insistes autant ? Y’a plus Amine, y’a que toi et moi, arrête de me parler d’Amine ? Qu’est ce que ca va changer de savoir si je l’aime ou pas, en plus je te dis qu’il est MARIE !!! tu veux entendre quoi de plus ????????

Ahmed – Je ne suis pas un enfant, je ne veux pas etre le mec qui te fait juste oublier ton chéri, et après c’est fini. Pourquoi tu me dis qu’il s’est marié ? pourquoi tu mens ? Amine ****** ? Il s’est JAMAIS marié, c’est son grand frère.


[WHAT???? AMINE PAS MARIE ????? WAAAAAAAAAAAA ? je comprends plus rien]


Moi – Je ne te mens pas, c’est ce qu’on m’a dit. Pourquoi tu veux que je mente. Je m’en fous de toute facon !!!!

Ahmed – Peut importe. Qu’il soit marié ou veuf, c’est pas mon problème !!!! Regarde moi Kenza, je te dirai pas deux fois ce que je vais te dire là. Je suis au stade où je veux construire ma vie, je ne veux pas construire dans le faux. Tu es la première personne que je veux attendre, mais je vais pas attendre dans le vent. Je suis pas parfait, mais je veux faire de toi ma femme, la mère de mes enfants. Depuis que je t’ai rencontré beaucoup de choses ont changé pour moi. J’ai envie de grandir avec toi, de vieillir avec toi.... Mais je ne veux pas que tu me mentes, ou que tu te mentes à toi-même. Si tu ne veux pas de moi, je le comprendrai, ca me fera mal, mais je ne t’en voudrai pas . Dis moi si tu as envie de réfléchir, dis moi di tu as l’intention de faire quelque chose avec moi, ou tu passes juste le temps avec moi ?

Moi – C’EST-CE QUE TU CROIS ??????

Ahmed – J’ai pas dit ca, ne t’énerve pas…

Moi – SI JE M’ENERVE, SI JE M’ENERVE, ? pourquoi ? JE SUIS PAS CE QUE TU CROIS AMINE…

Il me regarda l'air dégouté...

Ahmed – Non, moi c’est Ahmed ….

Oh My God, qu'est ce que j'avais fait!
OUH la boulette!!!!!!!!!!!!!


Ahmed je le sens pas je sais pas pourquoi il nous cache quekque chose hum hum

voyons la suite

et yabiloulette bon courage pour tes exams!!!
Merci Rizlene59 <3 C'est gentil de ta part !!

---------------------------------------------------------------------------------------------------- ----------------------------------------------------------

PARTIE 16 :


Moi – SI JE M’ENERVE, SI JE M’ENERVE, pourquoi ? JE SUIS PAS CE QUE TU CROIS AMINE…

Il me regarda l'air dégouté...

Ahmed – Non, moi c’est Ahmed ….

Oh My God, qu'est ce que j'avais fait!
Je me sentais trop mal et fallait que je rattrape cette betise.

Moi – JE SAIS QUE TU ES AHMED ; Je sais pas pourquoi tu n’as pas confiance en moi ? tu crois que je passe juste le temps avec toi ? est-ce que depuis le début je t’ai dit quelque chose sur Amine ? JAMAIS !!

Ahmed – écoutes, fais ce que tu veux, je t’ai dit ce que j’avais à te dire. Toi tu m’as prouvé certaines choses, je sais que tu as encore des sentiments pour ton
ex.

Moi – Je n’ai pas nié que j’avais des sentiments pour lui. Le cœur est un organe difficile, je vais pas l’oublié comme ca d’un coup…. Mais je ne vais JAMAIS te faire croire des choses que je ne pense pas. Le jour où je te dirai mes sentiments, ce sera vrai !!

Il est devenu calme, il a baissé ses yeux. Je me sentais mal. Il parlait plus, il était tout simplement déçu. J’ai prit sa main dans la mienne, il me regarda même pas une seule seconde.

__

Une fois à la maison, j’étais allongée sur mon lit, je voulais partir. J’étais saoulée, saoulée, j’avais encore gaché une histoire. Mais au fond de moi, je ne pouvais pas me mettre avec Ahmed juste comme ca. L’histoire avec Amine m’avait vraiment affecté, et je ne voulais pas recommencer et blessé quelqu’un d’autre, pourtant j’appréciais vraiment Ahmed…Oh lalaaaa ma tête allait exploser, trop de questions…


Je repensais aussi à ce qu’Ahmed m’avait dit, Amine ne s’était pas marié!!!! Est-ce que si je l’avais su plus tot ca allait changer quelque chose ?

Les jours passèrent et je n’avais aucune nouvelle d’Ahmed. Il me manquait vraiment. J’étais à 2 semaines de mon départ pour le Canada. Je voulais pas en rester sur cet échec avec lui, je voulais le revoir et essayer d’arranger les choses. Je décidai alors de lui envoyer un SMS

<Coucou Ahmed, j’ai bien compris que tu ne voulais plus me parler, et je trouve ca dommage. Je pars bientôt, je voulais te revoir avant de partir…>


J’avais un peu peur qu’il ne me réponde plus…


Entre temps, Samira allait beaucoup mieux. Sa mère était venue la voir un soir, elle avait discuté avec elle longtemps. C’était tellement émouvant. Elles se ressemblaient tellement…


Samira – Pardon Maman, je sais que tu es décue,j’ai été bête…

Tantine – Oui je suis déçue Samira, tu était ma fille préférée. Tous les jours que Dieu fait je lève les mains au ciel pour que tu ais un bel avenir, que tu sois protégée…
Tu sais ce que je rêvais pour toi ma fille ? Que tu finisses ton BTS et que tu ailles continuer tes études ailleurs, que tu deviennes une femme forte. Je me suis battue auprès de ton père pour t’envoyer devenir quelqu’un. Et je rêvais d’organiser ton mariage en grand, ma benjamine, l’homonyme de ma mère... Au lieu de ça, toi tu fais quoi ? tu gâches ton avenir, tu salis le nom de ta famille…
(Elle commenca a pleurer. )

Aucune mère au monde ne souhaite à sa fille de tomber enceinte comme ca… aucune mère, aucune mère.. »


Tout le monde dans la pièce a commencé à pleurer. Ma mère a discuté avec ma tante, elles ont décidé d’envoyer Samira en Tunisie chez une cousine, parce que son père ne voulait pas la voir. Comme ca elle accoucherait là bas. Pour tonton Samira n’était plus sa fille, il ne voulait pas la voir, ni entendre parler d’elle. Ca faisait vraiment mal au cœur…


Le soir venu j’avais enfin recu un SMS d’Ahmed

<Salam Kenza, comment vas-tu ? moi alhamdoulilah, je suis juste un peu malade. Ce n’est pas que je n’ai pas envie de te parler, c’est juste que je ne supporte plus de voir que ton cœur appartient à un autre…>


Moi < J’espère que c’est rien de grave en tout cas, et que tu guériras rapidement. Tu n’as pas répondu, on peut se voir ? >


Lui < Tu es sure que ca sert a quelque chose ? Kenza, je t’ai déjà tout dit…>


Il voulait pas me voir ????? nooooooooooooooooooooooon


Moi < Mais moi je t’ai pas tout dit. J’ai pas envie qu’on se sépare fachés. J’ai pas envie que tu m’en veuilles, j’ai pas envie de te perdre…>


Je commencais à devenir une vraie loveusseeeeeeee !!!!!!!


Lui <Tu ne vas pas me perdre, t’inquiète pas…je suis content de t’avoir connu ma chérie >

Pourquoi il parlait comme ca, c’était vraiment fini ???????
je voulais pas

Moi < Ecoute tu vas peut etre trouver ca bizarre, mais
j’insiste…il faut qu’on se voit !!!!!>


Lui < ok. Je ne peux pas refuser de te voir après tout. Tu me manques….>


AAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH

Moi < tu me diras quand tu iras mieux, on se verra>


Lui < Si c’est juste moi, on se voit tout de suite ^^ ! mais inchallah je te dirai>


Moi < Ok j’attends alors. Bisous et prends soin de toi>


Bon j’étais soulagée, j’allais le voir avant de partir ! on verra bien comment ca va se passer entre nous.
J’attendais alors tranquillement qu’Ahmed me fasse signe, et je préparai aussi mon départ.


Un soir j’étais avec ma sœur, et ma nièce en train de discuter, quand je recu un appel d’un numéro inconnu,


« Moi – Allo
Lui - Oui Allo, ca va Kenza ? C’est Amine…mes condoléances »


Amine ????????????????? DOU IL SORT LUI ENCORE ?????
PARTIE 17

Un soir j’étais avec ma sœur, et ma nièce en train de discuter, quand je reçu un appel d’un numéro inconnu.


« Moi – Allo

Lui - Oui Allo, ca va Amira ? C’est Amine…mes condoléances »


Amine ????????????????? DOU IL SORT LUI ENCORE ?????

Moi – merci Amine…

Amine – Comment vas-tu ?

Moi – Bien et toi ?

Amine – oui ca peut aller merci.

Moi - …

Amine- Alors quoi de neuf ?

Moi – euh, bah je me prépare à rentrer à Montreal pour mon semestre.

Amine – ca y est tu t’en vas ????

Moi – de toute façon c’est juste pour 4 mois, et après je reviendrai surement.

Amine – Moi c’est fini avec le Canada.

Moi – Ah bon ? je pensais que tu repartais pour tes papiers

Amine- Non Non, c’est un peu compliqué…

(la conversation était bizarre, on parlait mais y’avait comme une gêne entre nous, c’était pas la complicité qu’on avait habituellement. Il y avait des silences pendant la conversation)

Moi – ok…En fait félicitation

Amine – Pourquoi ?

Moi – bah, pour le mariage !!!

Amine – hein ?

Moi- Oui j’ai appris que tu t’étais marié

Amine – Hahhahahahaha. Moi marié ?

Moi – Oui toi, qui d’autre ?

(Cette question avait un peu détendu l’atmosphère, je retrouvais son rire, et je me rendais compte que ca m’avait manqué…)

Amine – Non je ne me suis pas marié. C’est mon grand frère qui s’est marié

(Ahmed avait raison alors…)

Moi – Ah félicitation pour lui alors ! Quelqu’un s’est trompé en me donnant l’information

Amine – Merci pour lui.

Moi- De rien…

Amine –Tu pars quand exactement ?

Moi – Samedi dans deux semaines inchallah.

Amine – ca passe super vite, et il s’est passé tellement de choses en si peu de temps…

Moi – C’est vrai, j’imaginais pas du tout mes vacances de cette façon, mais bon c’est la vie on n’y peut rien.

Amine – j’aimerai te parler Mimi ( ca ma manqué qu’il m’appelle comme ca) ; j’ai essayé de t’appeler et de t’envoyer des sms, mais à chaque fois, tu ne répondais pas. Je sais que tu dois m’en vouloir, mais faut que je te parle…


Moi – tu veux me parler de quoi Amine ?

Amine – de tout…de nous...Tu sais je suis plus le même gars qu’au début des vacances…Je suis désolé que notre relation ait prit cette tournure…quoi qu’il en soit je ne veux pas que ca finisse de cette facon. Faut que je t’explique certaines choses.

Moi – Amine…

(A cet instant la, je voulais lui dire tellement de choses, lui dire ce que j’avais ressentit depuis que c’était fini entre nous, que je m’étais vraiment rendu compte que j’étais amoureuse de lui, que j’avais souffert…Mais aussi qu’il y avait Ahmed…j’étais juste perdu)

Amine – Oui…

Moi-… ca me fait plaisir de t’avoir au téléphone…
(J’arrivais pas à parler, à lui dire ce que j’avais sur le cœur)

Amine – Moi aussi. On peut se voir vendredi soir ?

Moi – Ok, ca me va.

Amine – Mimi…

Moi – Oui

(mon cœur battait fort, et j’avais des nœuds dans le
ventre)

Amine – tu m’as manqué, tu sais ?

(AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH)

Moi – Ah ouai ?

(OUI REPONSE TROP NULLE JE SAIS )

Amine –Oui. à vendredi inchallah

Moi – Inchallah

Quand j’ai raccroché le téléphone, j’ai crié « WWWWWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA », j’étais trop contente, et pourtant il y avait rien du tout. J’étais juste contente de lui avoir parlé, d’entendre sa voix. OMGGGGGG

Ma sœur était choquée de me voir comme ca. Je lui ai donc tout raconté !sauf la partie Ahmed bien sur.



Le lendemain matin j’étais avec Samira. On était allé au marché faire des courses pour nos départs respectifs. Samira était triste de partir. Elle aurait préférer rester auprès de sa mère.
J’essayais de la rassurer.

Moi – Tu sais Samira, Tu dois être forte, c’est vrai que c’est pas comme tu aurais aimé, mais la vie c’est pas comme on veut, c’est comme on peut. Patience, tout rentrera dans l’ordre inchallah.

Samira – Je suis tellement triste, j’ai tout gaché avec tout le monde. L’homme que j’aimais le plus, que j’aime toujours ne veut même plus entendre parler de moi parce que je l’ai décu.

Moi – Mais dégage le Samira, il assume même pas son enfant

Samira – c’est plus compliqué que ca. Le père de mon enfant c’est mon ex, Je ne l’aime pas, je sais même pas pourquoi j’ai fait tout ca avec lui, je suis bête walah.

Moi – Dis pas ca Samira, ca peut arriver à tout le monde je t’assure.

Samira – Ouai mais quand j’ai avoué à l’autre tout ca,
pensant qu’il me comprendrait, qu’il voudrait de moi, il ne m’a plus calculé.

Moi – Je comprends rien la.

Samira – Avant que tu arrives, je me suis rapprochée d’un garcon, je voulais qu’il m’épouse, walahil est juste parfait. Au début il me considérait comme une sœur, mais au fur et à mesure on s’est rapprochés vraiment. Et là il veut plus rien, il dit qu’il a quelqu’un d’autre. Je l’aime trop Kenza

Moi – Tu peux pas le forcer Samira, il y aura quelqu’un d’autre t’inquiète pas

Samira– Ma mère le connait, je lui en avais parlé. et aujourd’hui elle pense que c’est lui le père. Elle est même d’accord pour que je me marrie avec lui. J’ai la poisse Kenza, je vais finir seule

Moi – N’importe quoi. C’est qui se garcon même ?

Samira – C’est Ahmed, notre voisin, celui qui t’avait déposé un jour tu te souviens ?
Facebook