Chronique de Kenza
Partie 1:

Tout a commencé l'été 2010, ça faisait 5 ans que je n'étais pas rentré au pays voir la famille. La proposition de ma mère de tous se retrouver dans la maison familiale était l'occasion de repartir me ressourcer un peu.

En fait je m’appelle Kenza, j'ai 24 ans, je fais mes études au Canada. J'aime ma vie la bas, je suis discrète et je suis bien entourée.
Je suis originaire du Maroc. J'ai plus vécu ailleurs dans le monde que dans ce pays mais depuis 2 ans mes parents rentrent toujours au bled pour les vacances.

Mon voyage était prévu pour le samedi. Après un escale à Paris, je voyais enfin le bout du voyage arriver. Dimanche je prenais l'avion à Paris.

Arrivée à l'aéroport, j'étais fatiguée, j'avais juste une envie c'était de me retrouver dans l'avion et de me reposer durant le voyage. En regagnant la porte d'embarquement, je passais un coup de fil à mes parents, quand une personne s'est assise à côté de moi. Je n’aperçus pas son visage...
Partie 2:

Je finis ma conversation avec ma mère. Je n'osais pas tourner la tête mais la personne à mes côté parlait au telephone, et ca semblait être avec une femme. Vous savez quand un homme prend sa voix de lover...

Bref, j'étais un peu gênée de rester alors qu'il semblait avoir une conversation plus que privée. Je me dirigeais vers le duty free, histoire de faire passer le temps quand je sentit quelqu'un me toucher l'épaule. C'était l'homme assis à mes cotés, je n'avais pas aperçu son visage, mais j'avais vu qu'il portait une chemise bleue.

Lui - Ça va princesse?
OMG,Comment il pouvait savoir qui j'étais? son visage ne me disait rien du tout pourtant...
Moi- (toute gênée) Oui ça va merci
Lui - Tu me reconnais pas?
Moi - Désolée non pas du tout...
Lui - C'est normal tu ne me connais pas, d'ailleurs je ne te connais pas non plus
Imaginez ma surprise!!
Il me tendit quelque chose, c'était mon passeport. J'avais oublié mon passeport sur le siège. Mon Dieu quel soulagement.
Moi - Merci beaucoup, je suis tellement tête en l'air!!
Lui - Pas de problème, tu rentres au pays alors?

Moi- Oui je rentre. Excuses moi tu t’appelles comment?
Lui - Ahmed, enchanté.
Je ne sais pas pourquoi mais sa facon de me regarder sans baisser les yeux, son sourire me genait vraiment. Je me sentais vraiment bizarre, je n'arrivais pas à le regarder, je tournais les pages de mon passeport comme si je le découvrais pour la première fois. Lui restait de marbre, il était calme, parlait bien. Je voulais couper court à la conversation

Moi- Bon je te laisse, merci encore et bon voyage
Lui - C normal. Je peux te laisser mes coordonnées si ca ne te gêne pas. (un grand sourire et ajouta )Je ne te drague pas, tkt pas je suis pas comme ca..

Je trouvais qu'il se la pétait un peu, j'ai horreur des gens comme ca, et pourtant je lui répondit...
Moi- Oui je sais, merci. Je prit sa carte.

Il était responsable dans une ONG. Il m'avait perturbé, même si sa facon d'être ne me plaisait pas.

A l'embarquement, je le voyais de loin, et au fond de moi j’espérais qu'il ne soit pas très loin de moi dans l'avion.
Je me suis assise, quand mon téléphone sonna

"Bonjour ma chérie, ca y est tu as embarqué? j'ai hâte de te revoir..."
Partie 3:

J'étais assise dans l'avion quand mon téléphone sonna, c'était mon chéri, mon futur fiancé, Amine.

J'ai rencontré Amine durant mes études, il faisait partie des rares marocains que je côtoyais vraiment au Canada. Je le connais bien, il pense me connaitre autant...

2 ans après s'être rencontrés et être tombés amoureux l'un de l'autre, nous avons décidé de nous fiancer, d'officialiser notre union devant Dieu et devant nos parents.

Evidemment mes parents n'étaient pas du tout au courant de ma relation avec Amine, je voulais les mettre au courant durant ces vacances familiales.

Vous savez ce que j'aime chez lui.... c'est tout simplement qu'il m'aime. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais Amine est gentil, si attentionné, si sage, il sait ce qu'il veut et veut qu'on soit ensemble...

Je ne me suis pas donc posée la question longtemps, j'ai choisi de lui faire confiance, même si je n'étais pas du tout sure de mes sentiments. Mais je savais que je pouvais le présenter à ma famille, à mes parents, qui sont tellement compliqués.

J'ai vu ma soeur se battre pour épouser son mari, ce mari qu'elle a voulut et choisit. Je l'ai vu pleurer, je l'ai vu débattre avec mes parents, je l'ai vu souffrir...Ca m'a touché et je pense que ca joue dans le choix de mon mari aussi.

Amine était rentré 1 mois avant moi au bled pour les vacances et pour faire un stage ou travailler le temps de l'été. Il m'avait manqué:

Amine - "Ca y est tu as embarqué ma chérie? j,ai hâte de te retrouver
Moi- Le voyage m'a vraiment fatigué, jai hâte de te voir aussi
Amine - Je t'ai prévu pleins de surprises t’inquiète pas, tu n'auras meme pas le temps de te reposer
Moi - Tu sais que j,aime pas les surprises Amine. Bon je te laisse on va bientôt partir.
Amine - ok, bon voyage, que Dieu te protège. Je t'aime.
Moi- Merci. Bisous"

En 2 ans, je n'ai jamais réussir à dire " je t'aime" à Amine. Des fois je me sens injuste avec lui...
L'avion décolle enfin, je pense aux différentes choses que jai à faire. Il y a le mariage de ma cousine de qui je suis très proche, qui ma attendu pour se marier.Je me suis endormie, je me reveille, plus qu'une heure de vol et jarriverai enfin à ndjamena. Je décidais daller me rafraîchir un peu. Je passais dans les allées, quand je vis Ahmat, je souris il me fit un signe de la tête.

Arrivée à l'aéroport, mes parents m'attendaient avec ma soeur et mon cousin préféré Driss! Les retrouvailles furent très chaleureuses comme toujours.
Mes valises récupérées je vis un sourire de loin que je connaissais bien, c'était Amine il était venu à l'aéroport. Il était adossé à sa voiture et avait son téléphone dans les mains.

Je rallumai mon téléphone, un sms d'Amine "1ere surprise, welcome home my love". Ce message ma fait sourire, jétais contente d'être là smiling smiley

Mes premiers jour au bled étaient vraiment bien, j'étais bien entourée.
Un jour, en rangeant mes affaires, je suis tombée sur la carte du fameux ahmed de laeroport, je ne sais pas pourquoi je voulais l'appeler, juste comme ca, pour le défi.

Javais la carte dans les mains et je cogitais longuement, quand je reçu un appel d'Amine, c'était donc un signe pour moi, je ne devais pas appeler cet inconnu qui m'avait tant perturbé, et de toute façon ça ne servirait à rien.

Les préparatifs du mariages de ma cousine me prenaient tout mon temps, je navais pas une seconde à moi. Entre aider à lorganisation, accompagner la mariée, lui tenir compagnie et me faire belle moi aussi, mes journées étaient bien chargées.

Un soir, alors que jetais juste avec une de mes cousines à la maison, le reste de la famille étant parti saluer la famille, je recu un petit sms.

"Je suis devant chez toi, tu as 10 min pour sortir. "Signé A

Je ne réfléchis même pas, je savais que c'était encore une surprise de mon chéri. J'avais 10 min pour me faire belle, et sorti passer un peu de temps avec lui, vu que je ne lui en avais pas trop accordé ces temps ci.
Je métais donc fait belle, ni trop ni pas assez, et j'avais bien pris mon temps, 30 min au lieu des 10 min, il faut bien se faire attendre (hihihih)

Je suis sortie devant chez moi, je ne voyais pas sa voiture. Il n'y avait personne devant la porte. Je reçu un SMS qui disait "je pensais pas que tallais sortir sans savoir qui c'était"

OMG, comment ca sans savoir qui c'était! je revérifiais le numéro, ce n'était pas celui d'Amine effectivement. Je supposais donc qu'il était encore en train de me concocter une surprise ou bien....
Alor la suite de kenza c pour qand????
Je supposais donc qu'il était encore en train de me concocter une surprise ou bien...

Pour etre sure que c'était une blague d'Amine, je l'appellais sur son numéro, il décrocha
Moi - Amine c'est pas drôle
Amine - Qu'est-ce-que j'ai fait? je te rappelle je suis avec mon père et je vais à la mosquée, ok?
Moi - ...
Amine - T'es sure que ca va?
Moi - Oui pries pour nous chéri, a plus tard
Amine - Inchallah"

Ce n'était donc pas Amine qui me faisait une blague comme il avait l'habitude.
Au même moment je recevais un autre SMS
" Alors tu comptes rester devant la porte toute la soirée?"
Je décidais d’appeler ce numéro, j'ai horreur des devinettes, des gens qui aiment jouer pour rien. j'étais persuadée que c'était quelqu'un de mon entourage qui me faisait une blague, et qu'elle allait pas m'avoir longtemps!

Ca sonna à peine une fois, et la personne décrocha, à ma grande surprise une grosse voix me répondit

"Inconnu - Allo, enfin tu appelles
Moi (en bonne sauvage) - C'est qui?
I - Kay, agression directe je te croyais plus gentille et plus douce, comme quoi il faut toujours se méfier..
Moi - Bon aller, la blague a assez durée sérieux c'est qui?
I - T'as oublié ma voix on dirait, et laisse moi deviner tu détestes les devinettes de ce genre...
Moi - T'as trouvé ca tout seul, tu es vraiment fort! HA-HA c'est drôle!!! maintenant dis moi qui c'est, sinon j'ai autre chose à faire
I - Hahhahaha, tu as autre chose à faire? c'est pour ca que tu es encore devant la porte..
Moi- Bon ciao

J'étais sur le point de raccrocher et rentrer chez moi de rage, quand il continua
I- C'est bon c'est bon samini (excuse_moi). c'est Ahmat, je voulais juste te faire un peu rire, on dirait que c'est raté
Moi- Ahmat? quel Ahmat? Ahmat c'est un nom commun dans cette ville!
I- T'es dure mlle, tu m'as déjà oublié. Ahmat de l'aéroport, celui qui t'as sauvé la vie en récupérant ton passeport.
Moi- Ah ok.
I- Ca va?
Moi- Oui
I- Je suis devant chez toi depuis un moment..euh...je suis dans ma voiture à t'attendre...
Moi- Et quoi? tu croyais quoi? que j'allais sortir et monter dans ta voiture et c'est la fête alors que je te connais même pas, pour qui tu te prends et surtout pour qui tu me prends, et d'ailleurs comment tu as eu mon numéro?

J'étais vraiment énervée!!!

Lui- ...
Moi- Bon je sais pas ce que tu cherches, mais c'est pas chez moi tu vas trouver, on n'est pas dans un film. OK?

J'avais même pris un accent ivoirien lol

Lui- Ecoute laisse tomber, je voulais juste faire connaissance avec toi sans aucune arrière pensée. Désolée bonne soirée.
Moi- Ouai Ouai bye

Je raccrochais énervée de cette situation , je me sentais un peu humiliée. La fille qui se sappe et qui sort pour un inconnu.

Une voiture passa devant moi, c'était lui. Je reconnu sa tête. Il ne se tourna même pas.

Je rentrais chez moi. J'essayais de rappeler Amine pour me changer les idées, et comme par hasard il ne répondit pas. Ma soirée se termina sur cette mauvaise note.

***

Une semaine passa, puis deux. J'étais encore prise par les préparatifs du mariage qui approchait à grand pas.

Ce matin là, j'allais à l'aéroport avec ma cousine et mon cousin pour récupérer une valise pour le mariage. Un avion avait également atterri en provenance de je ne sais où. Je parlais avec mon cousin, qui me faisait des commentaires sur les filles autour de nous lol
Quand je vois au loin un visage connu. C'était le fameux Ahmat. je tournais directement la tête l'ignorer. Il passa pres de nous avec sa valise. Mon cousin le vit et alla directement lui parler

Cousin - HAY Grand (signe de respect) ca va?
Ahmed- tres bien et toi? Ca fait trop longtemps?
Cousin - Ah toi tu n'as plus notre temps, on te voit même plus au quartier, travail, bientôt la famille même!!
Ahmed- Avec un sourire craquant (oui il avait un trop beau sourire) et un peu gêné.
Nos regards se sont croisés, et il a directement tourné la tête et feint de ne pas m'avoir reconnu.
Cousin - Tu viens d'où comme ca?
Ahmed - J'étais un peu partout, c'est la période. Bon je te laisse frère. Tu passeras le bonjour à la famille, je vais essayer de passer vous voir.

Ma cousine n'en pouvait plus. Elle le trouvait très beau, trop beau. C'était l'homme parfait pour elle. Il lui fit un coucou de loin, et à moi rien. Je crois que je l'avais bien traumatisé l'autre fois.

Bizarrement ca m'avait fait plaisir de le revoir, je ne sais pas trop comment expliquer ca. C'était un inconnu pour moi, qui avait cherché à me connaitre que j'avais correctement rembarrer et pourtant j'étais plantée là comme une conne, à le regarder partir dans son beau costard... Revenons sur terre ce n'est qu'un mec pff..

Notre colis récupéré, on avait pleins de course à faire. Un soir on déposa des affaires chez mes cousins pour la cérémonie.

En sortant de la voiture je vis une voiture de loin garée chez les voisins de ma tante. C'était celle d'Ahmat, j'en étais dure. Décidément il me suivait ou quoi? lol

Bref. Le mariage de approchait et Amine voulait qu'on en profite pour en parler aux parents. Pourtant je n'étais pas du tout pressée.

Il voulait me voir un soir en privé, pour discuter. C'était l'occasion de se retrouver un peu.

" Amine - J'ai un truc à te dire..
Il avait l'air un peu stréssé
Moi - Qu'est-ce qu'il y a tu m'inquietes.
A - Non c'est rien, c'est rien. J'ai juste parlé à mes parents du mariage..
Moi - Quoi?????
J'étais surprise et j'avoue pas agréablement.
moi -Pourquoi tu ne m'en a pas parlé avant? et ils ont dit quoi tes parents?
A- Calme toi, je voulais te faire une surprise. Pour moi c'est clair dans ma tête, que j'en parle maintenant ou dans un mois c'est pareil. C'est toi que je veux! c'est avec toi que je veux faire ma vie.
Moi- Mais je sais pourquoi tu me le repète. Tu me met la pression et je trouve ca pas correct de ta part. On s'est dit qu'on en parlerai en même temps.
A - Ecoute j'ai pas prévu de leur en parlé. Ils m'ont pris de court en me parlant d'une fille avec qui ils veulent que je me marie et jetais obligé de leur dire la vérité sinon ils me lacheraient pas..
Moi - Comment ca une fille avec qui tu dois te marier?? Et tu comptais me le dire?? Non mais Amine tu te fout de moi
A- Sérieu la je te comprends pas, je vois pas ce que j'ai fait de mal? Explique-moi.
Moi- Dépose-moi chez ma tante stp, il se fait tard.
A - Ok, je sais pas ce qui t'aarive mais réfléchis à ce que tu fais..
Moi- Tu me menaces Amine? Je vais pas me battre si tu veux te marier avec cette fille marie toi je m'en fout..
A- Je te laisse parler, sinon je vais dire une chose que je ne pense pas!
Moi- Tu en as dejà dit beaucoup!!!

Encore une fois je m'étais énervée pour rien. Je me sentais trahie par Amine. J'arrivais pas à me calmer. Il me déposa chez ma tante, dès que je descendit de la voiture, mes larmes ont directement coulées. Je savais que j'étais en train de faire une erreur, que si Amine avait fait ca c'était pour nous, mais en même temps j'avais limpression d'avoir la corde au cou. J'avais été injuste avec lui, mais il n'avait pas à me piéger comme ca!!

Il fallait que je me calme avant de rentrer chez ma tante. J'essuyais discrètement mes larmes.

Je recu un SMS plus tard qui disait:
"Il y a certains visages qui ne devraient jamais voir de larmes couler"
C'était Ahmed
PARTIE 5

Je recois un SMS plus tard qui disait: "Il y a certains visages qui ne devraient jamais voir de larmes couler" C'était Ahmat.

Il m'avait donc vu pleurer. Sur le coup j'avais un peu honte, mais je trouvais que son sms était très beau, un peu comme dans un film lol

le lendemain je n'avais pas de nouvelles d'Amine, il avait été véxé de ma réaction et je le comprenais un peu. Je savais que c t de ma faute mais je voulais pas qu'il recommence, donc je lui écrivis un SMS.

Moi [ Pas de nouvelle dep8 hier, faire la geulle c pour les enfants Amine, si tu me reproches kk choz dis le moi clairement. Dsolée si ma réaction t'as décue mais il ne s'agit pas k de toi, c nous 2, je s8 concerné]

Oui, j'ai été dure avec lui mais bon, j'ai pas envie de le perdre, et la meilleure des défense c l'attaque.

Sa réponse [Oui tu as raison il s'agit de nous, pas que de toi...je viens de perdre mon oncle Omar, donc permet moi d'être concerné par autre chose que par ta petite personne. Salam]


Oh mon Dieu, je suis cruelle. Son message m'a fait mal au coeur, j'ai eu mal au ventre. J'étais décue de moi même, parce que j'avais réussit a me montrer ignoble au point qu'Amine pense que je suis égoiste.

Je lui ai téléphoné juste après avoir recu le sms pour lui présenter mes condoléances. Il décrocha pas. Je lui ai donc envoyé un SMS

[Toutes mes condoléances, je sais qut tu étais très proche de lui- Allah yrahmou]

Pas de réponse. 1 puis 2 puis 3 jours passèrent sans aucune réponse de sa part.
Je lui envoyai un autre messsage

[Salam Amine, comment ca va? just pour prendre de tes nouvelles. Tu me manques]

Pas de réponse de la journée...

Je suis allée me changer les idées chez ma tante,le mariage approchait.
Ma cousine me sauta au cou, elle me dit qu'elle avait un commérage à me dire

Ma couz " Hey tu te rappelle du gars beau goss de l'aeroport, mon voisin la?
Moi - Oui vite fait [on va pas se mentir je m'en rapelle très bien ]
Couz - Il va se marier, c'est ses fiancailles ce soir, et j'y vais avec toi lol
Moi- Ah mais j'ai pas envie d'y aller moi, je le connais meme pas
couz - Allé vient on va se rincer les yeux que des beaux goss la bas -- elle est folle


Une envie me prit d'un coup de lui envoyer un SMS.

Moi [ Slt Ahmed, c'est la jeune fille de l'aéroport, juste pour te féliciter]
Ahmed[ Ah la fille de l'aéroport, il va surement se mettre à pleuvoir, que me vaut ce sms?? ]
Moi [lol Pour te féliciter pour tes fiancailles]
A [Ah moi même je suis pas au courant, qui est ma fiancée???]
moi[Arrete on m'a dit que tu te fiancais aujourdh'ui]
A [Ah non, j'aurai bien aimé, mais ce n'est pas moi, c'est mon grand frère]
Moi [ mdrr, les marocains aiment donner des infos sans vérifier, félicitation a ton frere alors]
A[ Merci pour lui, jspr que tu vas venir, tu es mon invité]
Moi [Je pense pas...bonne journée]
A [Kay, tu es dure en affaire..bonne journée]

Après m'être bien apprêtée, j'arrivais à la soirée. La fête était pas mal, mais je pouvais pas rester longtemps, il fallait que je rentre. Ma cousine me raccompagna jusqu'à la porte d'entrée, lorqu'une personne nous interpella
"Vous allez où comme ca jeunes filles? "

c'était Ahmed, toujours aussi charmant, avec ses beaux yeux et bien habillé winking smiley
Ma cousine lui demanda de me ramener chez moi. Je la pincais fort, elle cria "AIIIIEEEE pourquoi tu me pince comme ca? " la traitresse je vais la tuer
Je voulais embrouiller les esprit "tu viens avec moi alors et tu reviens avec lui", ma cousine a refusé "Oh c bon il va pas te manger Ahmed!!!!!!"

Je vais la tuer!!! je lui envoyai un petit SMS [CONNE tu vas me le payer ]

Le retour dans la voiture de monsieur s'est bien passé, il arrêtait pas de me faire rire. Mon téléphone n'arrétait pas de sonner, c'était Amine.

Ahmed - Tu décroches pas?
Moi - Non je rapellerai
A- c ton chéri?
M- T'es curieux toi dis donc
A - Ah donc comme ca tu as un chéri, tu m'as caché ca
M- Non je t'ai rien caché
A- t'es avec quelqu'un?
M - Non..
A - T'es sure?
M - Mais d'ailleurs ca ne te regarde pas !!
A - hahah j'ai la réponse à ma question c ce qui compte princesse.

Pourquoi j'ai dit non, à quoi je jouais, et Amine dans cette histoire.......
Arrivée chez moi, je le remerciai gentillement pour son service, mais il voulait que je lui promette qu'on allait se revoir dans un autre cadre. Je lui dit qu'on verrai. Il m'attrapa le bras et ne voulait pas le lâcher tant que je ne lui faisais pas la promesse.

Je savais que c t une mauvaise idée de le revoir, mais je cédai, il avait pas l'air pressé de lâcher mon bras et Amine continuait à faire sonner mon téléphone, ca devait être urgent, il fallait que je décroche. Il lâcha mon bras, me fit un sourire et un clin d'oeil.

Je rappelais directement Amine

Amine - Enfin tu décroches, tu faisais quoi?
J'étais sur le point de mentir, dire que j'étais sous la douche mais une voix dans ma tête me dit que ca servait à rien
Moi - Désolée je viens juste de rentrer et mon téléphone était dans mon sac
Amine - Tu étais avec qui ?
Moi - Personne pourquoi?
Amine - Ca fait 30 min que je suis devant chez toi, je voulais te voir...
Moi - .....
Oui oui la suite grinning smiley
hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii j'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !
la suite...........stopléééééééééé tu nous languis avec ton histoire pleaze!!!!
D'accord encore une suite pour vous faire plaisir <3 Heureuse que l'histoire vous plaise


---------------------------------------------------------------------------------------------------- ---------------------------------------------------------------------

PARTIE 6
Il lâcha mon bras, me fit un sourire et un clin d'œil. Je rappelais directement Amine - Enfin tu décroches, tu faisais quoi? J'étais sur le point de mentir, dire que j'étais sous la douche mais une voix dans ma tête me dit que ca servait à rien
Moi - Désolée je viens juste de rentrer et mon téléphone était dans mon sac
Amine - Tu étais avec qui ?
Moi - Personne pourquoi?
Amine - Ca fait 30 min que je suis devant chez toi, je voulais te voir...
Moi - .....
Je ne savais pas quoi dire sur le moment, il ne fallait pas que je panique.
« Moi – Ah oui ? jte vois pas t’es où que je te rejoigne
Amine – Retourne toi.
Moi- j’arrive
Sa voiture était juste garée derrière. J’allais le rejoindre, et mon cœur battait vraiment. Je l’avais trouvé tellement froid au phone, ce n’était pas mon Amine.
J’ouvris la porte de sa voiture en m’attendant à un grand sourire, mais là, rien.
Moi – Ca va, désolée de t’avoir fait attendre, j’étais à un mariage et c’était pas terrible.
Amine – Non ne t’inquiète pas. »

Il m’a même pas demandé qui était le garcon qui m’avait déposé, il a même pas relevé ce détail, j’étais soulagé.

« Moi – Et le moral ? je n’ai pas eu l’occasion de vraiment te parler depuis le décès de ton oncle. Je suis vraiment désolée..
Amine – Que veux-tu on va tous y passer.

Il était blasé, abattu, ce décès l’avait vraiment touché. Il était très proche de son oncle Omar, c’était son confident et je sais qu’il lui parlait beaucoup de ses projets. Il me parlait tout le temps de lui, il voulait que je le rencontre, mais Dieu en a décidé autrement.

Moi – Tu es dans quel état d’esprit Amine ?
Amine - …
Moi – Désolée je suppose que tu ne veux pas en parler
Amine – Tu sais Amira (il m’appelait jamais comme ca), il était la première personne à qui j’avais parlé de toi. Il m’a posé une seule question… »

Amine ne me regardait même pas, il avait le regard vide. Il parlait doucement

« Amine - Il m’a demandé si je te voyais être la mère de mes enfants. Pour moi c’était tellement évident j’ai répondu, je la vois même être la grand-mère de mes petits enfants, la tante de mes neveux, la belle-fille de mes parents…

Je lui pris la main, parce que ca m’avait touché ce qu’il venait de dire. J’étais en train de me dire « Kay Amira t’es chanceuse d’être aimé comme ca !!! ». Il resta froid il se retourna même pas vers moi. Il avait l’air très affecté.

« Amine – Bref, parlons d’autres chose. Tu m’as demandé dans quel état d’esprit j’étais tout à l’heure…j’ai beaucoup réfléchit, ta peut être raison sur nous deux, faut qu’on prenne notre temps rien ne presse. D’ailleurs mon père veut que je travaille un peu avec lui, il veut m’envoyer voir Salim (C’est son grand frère qui vit aux Pays-Bas) et faire des affaires pour lui à droite à gauche, je sens que ca va me plaire et ca va me permettre de me retrouver un peu.

Moi – Comment ca j’ai raison, jtai pas dit que ca allait trop vite, je t’ai dit que j’aurais aimé que tu me tiennes au courant avant d’en parler à tes parents. Tu regrettes de l’avoir fait ?

Amine – Je sais que tu n’as jamais dit ca. Mais le décès de mon oncle ca m’a fait réfléchir. Tu m’as paru hésitante quand je t’ai dit que j’en ai parlé à mes parents, je m’attendais pas à ca. Je voulais pas que tu sautes de joie mais au moins que tu comprennes le message que je te faisais passé..

Moi – Quel message ?
J’étais déjà prête à remettre sur la table la prise de tete de la dernière fois, j’ai froncé les sourcils.

« Amine – Le message était Que je t’aimais plus que tout, que je t’aimais tellement que je voulais que tu m’appartiennes, je te voulais femme, mère de mes enfants, en gros que tu sois ma moitié…

Moi – Pourquoi tu parles au passé Amine ? t’as un nouveau message à me faire passer ou quoi ?

Purééé je ne le reconnaissais pas, j’avais les larmes aux yeux. J’avais tout gâché, je ne comprenais pas sa réaction. Mon cœur battait et je tremblais, mais je n’arrivais pas à lâcher sa main.

Amine – Tu ne te rends pas compte à quel point tu m’as blessé, en un seule minute tu as remis en cause notre couple. Nos deux ans de relation. J’ai supporté beaucoup de choses avec toi. Je sais que tu as des sentiments pour moi, et je sais bien que tu ne me rendais pas ce que je te donnais, l’amour que je te donnais, mais malgré tout j’étais là pour toi. Parce que je pensais que t’aimer ca me suffisait.

Mes larmes ont commencé à couler. C’était la première fois de ma vie que je pleurais devant un homme. Je voulais pas qu’il me voit. Je voulais pas qu’il me voit comme une femme faible

Amine – Je t’ai jamais rien demandé, parce que je savais qu’on allait être heureux, mais uniquement si toi tu le voulais. Quand je t’ai parlé de mariage et que tu étais pour, je me suis plus posé de question, j’avais l’espoir qu’un jour tu m’aimeras, pas à la folie, je demandais juste 10% de mon amour pour toi.
Tu connais ma relation avec mes parents, tu sais ce qu’ils attendent de moi sur le mariage, je t’en ai parlé plus d’une fois. Tu te rends compte que j’ai osé tenir tête à mon père pour toi. Lui dire que ce qu’il me proposait je ne voulais même pas en entendre parler parce que dans ma tête je me voyais pas avec une autre femme a part toi.
Et toi tu t’énerves parce que je t’annonce ca. (Il parlait de plus en plus fort, il s’énervait un peu)
Tu t’énerves au point de prendre tes distances, je t’ai jamais rien reproché mais tu n’as pas été là au moment où j’avais le plus besoin de toi, j’ai jamais autant eu mal au cœur que cette dernière semaine, et tu as été absente tout simplement.
Tu ne sais pas à quel point j’étais fier, fier de te faire honneur, c’était la plus belle manière de te prouver mes sentiments, mais j’ai fini par avoir honte, honte de t’aimer autant alors que toi pas.

Moi – Arrête de dire ca, c pas parce que je te le dis pas que je t’aime pas. Tu sais que j’ai du mal à exprimer mes sentiments. Et je pensais que tu voulais pas être dérangé pour faire ton deuil.

Je continuais à pleurer, je m’en foutais qu’il me voit pleurer. Il avait raison j’ai été injuste avec lui. C’est comme si javais joué avec ses sentiments. Amine c’est un peu un avocat dans l’âme, quand il parle personne ne peut rien dire, il a toujours le mot qu’il faut, quand il faut.

« Amine - Tu sais On dit toujours « Ce que tu ne peux pas dire, montre le », mais toi tu m’as montré le contraire.

Moi – Dis moi juste une chose, c’est fini entre nous ?
sniffffffffff!!!! c'est quand la suite trop belle ton histoire
ce sont des faits réels ou pas?
oh, m'en fous jveux pas savoir lol continue comme ca tu ecris trop bien hihi
Continu Miss, I love that !!
Rizlene59, oui ce sont des faits reels mais ce n'est pas mon histoire, c'est celle d'une connaissance !!
Je vais vous mettre deux autres parties comme ça vous les lirez demain inchallah, comme je n'aime pas qu'on me fasse le suspense je n'aime pas le faire lol !!



---------------------------------------------------------------------------------------------------- ----------------------------------------------------------------
PARTIE 7 –

« Amine - Tu sais On dit toujours « Ce que tu ne peux pas dire, montre le », mais toi tu m’as montré le contraire.

Moi – Dis moi juste une chose, c’est fini entre nous ?
Amine - …
Moi - Ce silence ca veut dire oui ?
Amine – Ce silence ca veut dire : à toi de faire ta propre opinion, moi jtai dit ce que j’avais sur le cœur, j’esperais au moins pour une fois que tu fasses de même mais apparemment c’est trop demander !
Moi – J’ai compris, y’a des choses que t’as pas besoin de dire et que j’ai pas besoin d’entendre
[mes larmes coulaient, j’arrivais plus à m’arrêter]
Amine – ok
Moi – OK ? jpensais pas que notre histoire prendrait cette tournure Amine !

Amine – Pourquoi tu pleures ? moi jtai rien dit, je t’ai juste dit ce que je pensais, mon état d’esprit ! je pense que t’es plus intelligente que ca et que tu saura tirer les bonnes conclusions …

Moi – Pourquoi je pleure ? tu te fous de ma gueule ou quoi ? tu veux que je danse peut être ? mais tas raison tu mérites pas mes larmes !

Amine – OK, je suis pas d’humeur à t’entendre faire l’enfant gaté, pense ce que tu veux, danse ou chante si tu veux.

[Il était en train de m’énerver, et vu que je m’énerve très vite, j’ai du mal à réfléchir aux conséquences]

Moi – tant pis pour moi, tant pis pour nous, je te souhaite tout le bonheur du monde, Salam ! »

Je suis descendue de la voiture, j’ai claqué sa porte et je suis rentrée chez moi. Voilà une histoire que je pensais stable et belle s’était finie bêtement. Oui je sais c’était ma faute mais bon…la vie continuait
J’avais passé des jours horribles, je devais pas montrer ma tristesse, ma haine, mais au fond de moi j’étais trop mal ! je savais que j’avais perdu un Homme, un vrai avec qui j’aurais pu construire un bel avenir.

Je tournais l’histoire dans tous les sens, j’avais des fois des regrets, des fois non, j’arretais pas de penser à Amine. Mais j’avais aussi la haine contre lui, il m’avait brisé le cœur, et c’était le premier. Je faisais souvent le même rêve, On m’annonçait qu’Amine venait de se marier, que c’était trop tard pour le récupérer, et je me réveillais avec des larmes aux yeux.

5 jours après cette fameuse soirée, je lui avais écrit un SMS :
« Je ressens comme un gout d’inachevé, il faut qu’on parle », j’avais longtemps hésité avant de lui envoyer ce message, parce que c’était mettre ma fierté de côté. J’attendais un signe de reconnaissance d’Amine, juste un message…Mais rien. J’avais H24 mon téléphone dans les mains. Dans ma tête c’était fini, j’avais effacé son numéro, nos photos, les messages, il fallait que je passe à autre chose!!!


Le mariage de ma cousine était enfin arrivé. J’étais vraiment sur mon 31 ! Maquillée, coiffée, bien apprêtée dans mon caftan bleu. La soirée était trop bien, je m’étais trop bien amusée avec la famille, surtout avec Samira. Samira c’est ma cousine, on a à peu près le même age, c’est la sœur de la mariée, et c’est elle qui connait Ahmed. Une vraie complicité était née entre Samira et moi.

En parlant d’Ahmed, je ne l’avais plus revu depuis la dernière fois ; mais on s’envoyait des SMS. Il insistait pour qu’on se revoie, comme je lui avais promis. Il était au mariage d’ailleurs, mais on ne s’était pas parlé.

Il m’avait envoyé un SMS à la fin de la soirée
« J’aime le bleu, et j’aime encore plus regarder les femmes qui font honneur à cette couleur…Je me suis régalé ce soir…Merci »

Hmmm, belles paroles mais ca me disait rien. J’étais vaccinée avec Amine, donc les dragueurs c’étaient plus pour moi, non merci. J’avais plus envie de verser ne serait ce qu’une larme pour un mec.
Je suis allée au RDV d’Ahmed, vu qu’il me lachait pas. Parcontre je voulais pas que ma cousine soit au courant, ni qui que ce soit d’ailleurs.

C’était un samedi vers 16h, il était venu me chercher. Il m’a demandé si ca me dérangeait si on allait dans une de leurs villas vide pour être tranquille. Dans le fond ca me dérangeait pas vu que je voulais pas qu’on me voit.

Il m’expliqua que son père travaillait dans l’immobilier, qu’il avait des maisons qu’il louait aux gens, surtout aux étrangers. Bref, la villa était dans un quartier loin du mien (tant pis pour la discretion lol), il gara la voiture à l’intérieur. Il était passé acheter des trucs à manger et à boire.

On était posés sur le fauteuil du salon, pour discuter. Il me raconta un peu sa vie. Il travaillait dans une ONG, et voyageait beaucoup, il avait l’ambition de passer manager et devait donc accepter de faire des missions un peu partout. Il paraissait simple, mais moi j’étais méfiante.

« Moi – Raconte moi tout, tu ramenes des filles dans la villa de ton papa, tu fais ami-ami et tu en cherches une autre
Il était choqué par ma franchise,

Ahmed – Toi tu as été traumatisé par un mec. Jfais pas ami-ami avec des filles jvoulais juste faire ami-ami avec toi !! juste ami-ami tkt pas. Tu m’intrigues, tu es mystérieuse, ca m’interesse. De toute facon une femme à briser mon cœur, j’ai pas encore recoller les morceaux, donc je veux pas me prendre la tête.

Moi- Ah bon ? et elle a fait quoi exactement ?
[A vrai dire je le croyais pas !]

Ahmed – Tu veux vraiment savoir la vérité ?
Moi – Bah oui, tas honte ou quoi ?
Ahmed – oui un peu, mais bon c’est du passé. J’étais avec elle, on voulait meme se marier. Elle voulait qu’on attende le mariage avant de coucher ensemble, mais figure toi que c’était du cinéma…Je me suis disputé avec un mec, et il m’a balancé devant tout le monde, qu’il s’était fait plaisir avec ma future femme, et qu’il était content de me la laisser…

Moi – Elle a pas nié ?

Ahmat – Je ne lui ai pas demandé. Je lui ai juste dit ce que ce mec m’avait raconté sur elle, et que je ne comptais pas construire une histoire avec une fille dont tout le monde connaissait les détails de son corps. Elle a eu honte, et ne m’a jamais rappelé.

Moi – Je suis désolée pour toi
Ahmed – Et toi raconte moi tout. Pourquoi tu es célibataire ?

Moi- Y a rien a raconter, je suis célibataire, parce que j’en ai envie c’est tout ! et je compte le rester !

Ahmed – Et Amine, pourquoi tu ne lui as pas donné sa chance ?
[Comment il savait pour Amine ?]
Moi - ….
Ahmed – jt’ai vu descendre de sa voiture un jour. Et tu n’avais pas l’air très contente. Et Amine je le connais très bien...

Moi – c de lhistoire ancienne et ca te regarde pas de toute facon !

Ahmed – T’es grave toi lol, t’es grave, moins tu veux m’en dire et plus je veux en savoir sur toi !! »

J’aimais bien ce moment que je passais avec Ahmed, malgré son côté arrogant. Il savait qu’il était beau, et pas con et je savais qu’il avait bcp de succès aupres de la gente féminine, mais ca me disait rien.

J’avais pris son téléphone discrètement pour regarder les photos et j’ai faillit avoir une crise cardiaque lol. Il avait des photos de filles en sous-vêtements, des filles nues etc, c’était souvent la même fille, et là je vois…..
Partie 8

J’aimais bien ce moment que je passais avec Ahmed, malgré son côté arrogant. Il savait qu’il était beau, et pas con et je savais qu’il avait bcp de succès aupres de la gente féminine, mais ca me disait rien.

J’avais pris son téléphone discrètement pour regarder les photos et j’ai faillit avoir une crise cardiaque lol. Il avait des photos de filles en sous-vêtements, des filles nues etc, c’était souvent la même fille, et là je vois…..
Une photo de ma cousine et moi pendant le mariage. Et c’était pas une photo volée, c’était une photo qu’on avait prise avec ma cousine Samira. J’étais choquée de me retrouver parmi toutes ces photos de filles à poil !
J’avais lancé un regard de tueuse à Ahmed, il commenca à rigoler parce qu’il avait compris ce que j’avais découvert dans son téléphone :
Moi – Ces quoi ces photos, et comment ca se fait que je suis dans ton téléphone !!! t’es un pervers toi !!!
Ahmed (qui arrêta direct e rigoler) – hééé Je suis pas un pervers, je t’explique. Toutes ces photos c mon ex, et les autres c ma nouvelle chérie.
Moi- Ton ex ? et pourquoi tu gardes ses photos…en fait je m’en fout, où tu as trouvé cette photo de moi ?
Ahmed (en rigolant) – Je l’ai trouvé c’est tout ! J’ai trouvé qu’elle était belle, je l’ai gardé… et tas raison, toutes ces photos n’égalent pas la tienne. (il a commencé à les éffacer) je garde juste la tienne.
Moi – Tu m’as pas demandé mon avis en tout cas. Et je t’avoue que j’aime pas trop ca. Je suis pas ce genre de fille
Ahmed – Je t’ai pas manqué de respect en ayant ta photo dans mon téléphone, c’est juste de l’admiration, désolée si ca ta vexé, mais je peux pas l’effacer hahahaah
Moi – T’es fou…
Ahmat – C’est toi qui me rend fou !
Moi – Ouai Ouai, moi je ne suis pour rien dans ta folie. Bon faut que je rentre
Ah lala ce petit moment m’avait vraiment permis de m’évader un peu, et je pouvais peut etre avoir une vie amoureuse apres Amine….
Les jours passaient et mes sentiments pour Amine restaient intacts. Seule dans la nuit je me disais que l’epxression « Loin des yeux, loin du cœur » était fausse. Beaucoup de choses me faisaient penser à lui, me faisaient culpabiliser. Je dormais mal, pourtant ca faisait déjà un moment que c’était fini, mais la douleur je la ressentais vraiment. Heureusement il y avait Ahmed pour me faire penser à autre chose, mais c’était parfois dur.
Une nuit, parmi les nombreuses que je passais à réfléchir, mon cousin Idriss , qui passait souvent nous tenir compagnie quand mon père était en voyage, me trouva assise sur mon lit le regard vide.
Driss – Bismilah rahmane rahim, on dirait une sorciere, qu’est ce qui t’arrive ?
Moi – hahahaah, tes bete Driss, si gacher son destin c etre une sorcière, alors oui je le suis !
Juste pour situer, Driss c’est mon cousin préféré. Il a 8 ans de plus que moi, il est d’une sagesse extraordinaire. Il a toujours le conseil qu’il faut, et malgré les traditions et la pression de la société, il reste ouvert. Je le vois que pendant les vaccances, mais je lui parle souvent, des que j’en ai l’occasion. C’est mon grand frère avec les bons côtés lol.
Driss – Me fais pas rire quel destin tu as gaché ?
Moi – J’ai gaché une belle histoire Drissou, j’ai pas envie de rentrer dans les détails, mais je pense que j’étais dans la bonne direction, avec quelqu’un de bien, et je sais pas pourquoi j’ai jouer avec le feu et je me suis brulée.
Driss - Ecoute si tu t’es brulée passe la main dans de l’eau froide et mets du dentifrice sur ta brulure, et passe a autre chose .
Moi- Hahahahah arrete de me faire rire…
DRISS – Tu as assez pleuré non ? Si cette histoire s’est vraiment gâchée aussi facilement c’est que ca n’en valait pas la peine. Il faut savoir passer a autre chose rapidement, sinon tu vas regretter. Profites de tes vaccances et ne sois pas triste. Je suis un Homme, et je peux t’assurer que si un Homme tient réellement à toi, il se battra pour que ca marche. Ne pense pas que ton destin ne tient qu’a une décision, rien n’est joué, mais sache que t’es une fille avec beaucoup de valeurs, aucun homme ne devrait l’oublier.
Encore une fois Driss avait su trouver les mots pour me redonner le sourire et me redonner confiance.
Les jours suivants je passais tranquillement mes vacances, j’avais pris la décision de passer à autre chose !
Ahmed était tres gentil et très attentionné avec moi. Je n’étais pas dupe, je savais ce qu’il voulait mais comme il ne me disait rien, je jouais la naïve.
Il m’avait invité a passer un samedi après midi dans leur villa. On discutait comme d’habitude de tout et de rien.
Ahmed- J’ai envie de te poser une question, je peux ?
Moi – A condition que je puisse t’en poser une aussi apres
Ahmed – Ok, je commence. Si je t’embrassais là, tout de suite tu dirais quoi ?
(Je m’attendais pas du tout a cette question !!!!!!!!!!!!!! des milliers de questions traversaient mon esprit. J’avais pas eu le temps de vraiment réfléchir à une réponse qu’il approcha son visage vers le mien. C’était trop une mauvaise idée, je tournai la tête au moment où il approcha vraiment ses lèvres. Je voulais pas)
Ahmed – Bon j’ai la réponse à ma question…
Moi – Désolée mais je suis pas prête à ca
Ahmed – C’est à cause de ton Amine la ?
Moi - Tu m’as dit une seule question lol. A moi de te poser
Ahmed – T’es forte je lavoue lol
Moi – Qu’est ce que tu cherches avec moi ?
Ahmed – Rien du tout. Tu es différente des autres filles et ca me plait. Je veux plus me prendre la tête avec les histoire d’amour, je vais aux feelings et mon feelings c’est toi en ce moment, j’ai envie de te connaitre, mais si toi tu ne veux pas, c’est pas grave. Bon je te ramène chez toi, jai un truc à faire.
Son ton avait changé bizarrement,
Moi - T’es sur que c’est juste pour ca, ca va ?
Ahmed – Oui ca va tinquiete pas pour moi.
Il me déposa chez moi.
Les jours qui suivirent cet après-midi, il paraissait distant, pas beaucoup de SMS contrairement à d’habitude.
Un matin, jetais en pleine discussion avec ma mère et mon cousin Driss quand je recu un SMS d’un numéro inconnu
« Voici mon nouveau numéro. Amine »
Ce message m’avait énervé, vraiment, j’étais devenue un numéro parmi d’autre, un contact. C’est vrai que j,avais pris mes distances et commencé à l’oublier mais je vous cache pas qu’a chaque fois que je me trouvais dans un lieu public , jesperais le revoir. Ce messsage m’avait fait comprendre qu’il était passé à autre chose et que je devais faire de même.
Samira, était venue passer quelques jours avec moi. Elle ignorait beaucoup de chose de ma vie, et de la sienne je savais juste qu’elle flirtait avec un garcon, mais je cherchais pas a en savoir plus de peur qu’elle veuille que je lui raconte ma vie.
Un dimanche d’ennui j’appelai Ahmed pour nous faire sortir incognito. Il me proposa daller en brousse avec un groupe d’amis, pour fêter l’anniversaire d’une amie. Il appela Samira pour l’inviter elle était venue me le proposer comme si je n’étais pas au courant.
Samira inventa une histoire pour pouvoir sortir, et moi comme jetais de passage en vacance javais l’immunité lol. Ahmed était venu nous chercher avec son cousin, il fallait faire comme si on se connaissait pas trop c’était ridicule. Ce qui était vraiment ridicule c’est qu’il m’ignorait vraiment, je lui envoyais des SMS, il répondait à peine. Par contre son cousin n’arrêtait pas de me draguer ouvertement et ce me gênait vraiment.
Arrivés dans la villa près du fleuve, au jardin comme on dit, un petit groupe était présent. Apparemment cetait une fête en petit comité. Je connaissais personne, mais je commençais à parler avec les gens. Ma cousine était dans son coin et Ahmed faisait des aller-retour dans la maison. Certains étaient pres du fleuve, dont la fameuse amie qui fetait son anniversaire. Elle s’appelait Sousou (son surnom). J’ai rapidement sympathisé avec elle, et sa tete me disait quelque chose. En tout cas elle était proche d’Ahmed,
J’étais dans la cuisine en train d’aider à ramener des choses, quand Ahmat rentra.
Moi – Tu me fais la gueulle ou quoi ?
Ahmed – Non pas du tout, Pourquoi tu dis ca ?
Moi –Je suis pas bete, tu es distant, tu es bizarre…Je vais pas te courir apres deh !
Ahmed (avec son beau sourire) – Je t’ai dit que j’étais pas du genre à insister. J’ai pas envie de me prendre la tête, tu ma plu mais je prefere pas que tu penses que je suis un mec lourd. Et sans vouloir te vexer même si tu me cours apres tu pourra pas me rattraper lol…
Il m’a mis a laise et rassuré avec ses quelques mots. Je me rapprochais de lui, je savais pas pourquoi, il y avait une force qui me poussait.Et j’approchais mon visage de son visage. Oui, j’en avais envie, pour la premiere fois, je voulais embrasser un autre homme qu’Amine.Mon cœur battait fort, je respirais plus. Mon regard était plongé dans le sien et plus rien ne pouvait m’arréter… Mais à ce moment la, il m’arreta…
Ahmed – Attends Je crois que c’est une mauvaise idée…



Modifié 2 fois. Dernière modification le 20/04/12 16:18 par yabiloulette17.
waouh!!!! j'admire la personnalité du personnage principal elle a du caractere et sait ce qu'elle veut je me reconnais un peu la
La suite please....Continue a nous faire rever yabiloulette
PARTIE 9

Il m’a mis a laise et rassuré avec ses quelques mots. Je me rapprochais de lui, je savais pas pourquoi, il y avait une force qui me poussait. Et j’approchais mon visage de son visage. Oui, j’en avais envie, pour la première fois, je voulais embrasser un autre homme qu’Amine. Mon cœur battait fort, je respirais plus. Mon regard était plongé dans le sien et plus rien ne pouvait m’arrêter… Mais à ce moment la, il m’arrêta…

Ahmed – Attends Je crois que c’est une mauvaise idée…
Mon Dieu, j’avais honte et en même temps j’étais énervée. Il venait de me rembarrer WHAT ??
Moi – Ok, excuse-moi je ne sais pas ce qui m,a prit
Ahmed – Non, ce n’est pas ca….
Moi- Tu n’as pas besoin de te justifier
J’avais envie de le tuer, de l’insulter, mais dans le fond bon c’était mieux comme ca. Je ne savais pas pourquoi il m’avait stoppé dans mon élan mais jaurai peut être regretté de lavoir fait.

Bref, je voulais quand même profiter de la journée et de l’anniversaire. Je discutais avec les autres, ils étaient vraiment sympas, et marrants. J’avais fait la connaissance dune fille très gentille, Haoua, elle faisait partie du groupe des autres. Ma cousine était avec Ahmed et d’autres amis qui ne m’inspiraient pas du tout confiance.

Vers 16h, on commençait à rentrer, avant que la nuit ne tombe. J’allais donc rejoindre ma cousine qui était avec les mecs dans la cuisine, bizarre.

Moi – On n’y va ?
Samira – Attends restons un peu, ils veulent aller à une fête vite fait on va pas tarder.
Moi- Moi je prefere rentrer perso Sami…

Haoua était aussi venue nous rejoindre.

Haoua – Viens avec nous Kenza, Samira na qu’a aller avec les autres. Et on va passer par chez moi, comme ca je vais te donner ma clé USB pour que tu me passes des films
Moi – On est venu ensemble Sami, on rentre ensemble. De toute facon tu viens à la maison non ?

Adoum –Un mec qui était la- hein on dirait ta mere qui te parle. Hahahahahahhaha

Samira- Je vais passer à la maison récupérer des affaires et je viens. Elle me tira vers elle et me chuchota, tu veux pas venir avec nous, le cousin dAhmed est a fond sur toi.

Moi – Non va avec eux, on se rejoint à la maison. Bye

Elle commençait à m’énerver la ! Et ce Adoum quel con ! Je montais dans le voiture avec Haoua, quand je recu un sms d’ahmed « Tu vas ou ? »

Je répondis meme pas, ca m’intéressait pas. Je voyais que le mec qui devait nous ramener discutait avec Ahmed. Il s’approcherent tous les deux de la voiture.

Ahmed – Vous allez ou comme ca ?
Haoua – On rentre yakhay.
Ahmed – C’est pas sérieux, venez 30 minutes. La fête est pas loin, c’est sur la route. Haoua je savais pas que tu était comme ca, en plus c’est l’anniversaire de ta meilleure amie !!!!
Haoua – Bon d’accord.

Pfff, ya 10 minutes elle ne voulait même pas entendre parler de la fête, et la il vient et c’est fini elle craque…Ah les filles !!!!!!!
Ahmed -Qui se retourne vers moi- La vacancière tu ne vas pas dire non quand même
Moi- Désolée moi je dois rentrer, j’ai des obligations (MYTHO) . Je vais pas vous empêcher de vous amuser, quand on arrivera là-bas, je prendrai un taxi
Ahmed et Adoum commencent à rigoler en cœur,
Adoum – Tas cru que tu étais a montreal ou quoi ? Hahahahahahahahah
Ahmed- Bon suis moi Adoum, et toi je te déposerai apres tinquiete pas.

Quel con ce Adoum pffff.Haoua, voulait que je reste avec elle. Arrivés à la fête, y avait du monde. La maison était belle. Y avait surtout des garcons. Je me sentais pas bien, javais le tête qui tournait et comme je suis migraineuse il fallait coute que coute que je rentre m’allonger. Samira, avait remarqué que j’étais pas bien.

Moi – Faut que je rentre Sami
Samira – oulaaaa tas lair pas bien du tout. Attends japelle quelqu’un pour te ramener.
Tous les autres étaient en train de séclater dans la maison dejà. 10 minutes plus tard, Adoum vient pour me déposer, et yavait Haoua aussi qui voulait me raccompagner vu quelle voyait que jetais pas bien.
Samira – Je vais rentrer avec toi ma belle
Moi – Non reste (ca se voyait trop quelle voulait rester et quelle préparait un coup)
Samira - Bon je bouge dans 30 min, apres je passe a la maison, et maxi à 20h je suis chez toi. OK ? Adoum je te confie ma cousine, fais gaffe
Adoum - Ta cousine elle est en porcelaine ? elle va pas se casser tinquiete pas…
Mais il est ouf ce mec, bref.
Ils me déposerent direct, Haoua me dit quelle passera un jour vu qu’elle avait vu ou jhabitais. Javais remercié Adoum, meme si jaurai préféré le taper lol

Il n’y avait personne chez moi. Je pris un douche, et jallais mallonger.
19h30 , je me réveillai d’un coup, 7 appels en absence, et 3 messages. Yavait ma cousine pour savoir si ca allait et yavait Ahmed, et un numero que je ne connaissais pas. Ahmed me demandait pourquoi je lavais pas attendu, parce qu’il voulait me ramener. J’avais encore mal au crane, je pris un médicament, et je me recouchais. A mon reveil il était 23 heures. Mes parents étaient rentrés.
Maman- Hmmm ma fille, tu as ta migraine toi, ta une tete je te dis pas. Ca va ?
Moi- Oui ca va mieux, jai dormi tout laprem. Elle n’est pas la Sami ?
Maman – Jallais te demander ca, on vient de déposer sa maman, je pense pas qu’elle était la bas?
Moi- Elle ma dit quelle allait récupérer des affaires et quelle revenait apres, elle doit etre chez sa soeur
Samira décrochait pas. Adoum m’appela pour savoir comment ca allait, j’étais un peu choquée parce quil me prenait pour une capricieuse, bref, je lui demandait des nouvelles de la fete.

Adoum- Ta cousine est partit avant 18h, avec un groupe.
Japellais sa sœur (la mariée), pas de Samira. Jétais en panique ! Elle était passée ou encore.

Mama – Tu las eu ? Ca minquiete, Mariam (ma tante) n’aime pas que ses filles trainent. Et moi non plus. Jia pas confinace en Sami en plus.
Je savais plus quoi faire, ni quoi dire. ..
Moi – Non c bon, elle est chez sa sœur. Elle ma appelé mais comme je dormais…
Jaime pas mentir a ma mere, mon Dieu
Mama –Ah ok. Viens manger un peu alors.
Moi – okok

Javais pas fermé loeil de la nuit. Jétais en panique et je savais pas quoi faire. Et ma tete allait exploser.
Vers 4h du mat je reçus un SMS dun num que je connaissais pas
« c Sami, stp stp stp des que tas mon SMS appl mw, URGENT, c grave mon Dieu»
Noon continueeeee loool
J'ai voulu faire une pose dans mes revisions et lire ton histoire....
Mais mon dieu tu me stress wallah, je me suis fais le scenario dans la tete , j'espere que personne n'a abusé de Samira...

Je veux la suite , et tytesuit !!!!
MOI aussi c limite g hrag mon tajine en te lisant,la suite stoupléééééééé
Citation
rizlene59 a écrit:
MOI aussi c limite g hrag mon tajine en te lisant,la suite stoupléééééééé

Nji nakoulo m3ak ? grinning smiley (s'il est pas brulé bien sur ! tongue sticking out smiley )
Facebook