News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Chômage: Léger recul en milieu urbain
Chômage: Léger recul en milieu urbain

· Un taux de 15,5% contre 15,9 durant le 3e trimestre 2007

· Moyenne nationale: 9,9% enregistré au 3e trimestre

· Services, BTP… les secteurs qui recrutent

Pas de changements majeurs sur le marché de l’emploi, selon les derniers chiffres du Haut commissariat au plan (HCP) pour le troisième trimestre 2008. Toutefois, par rapport à la même période de l’année précédente, le taux de chômage a légèrement baissé en milieu urbain, passant de 15,9 à 15,5%. Les baisses les plus significatives ont été constatées pour les tranches d’âge des 35-44 ans (-1,1 point) et 25-34 ans (-0,7 point). La tendance s’est inversée dans le milieu rural, où le chômage a atteint 3,9 contre 3,5% un an auparavant. Une tendance «normale» au vu d’une campagne agricole 2007-2008 médiocre. Les hausses les plus marquantes ont concerné les moins de 25 ans (de 5,9 à 8,3%) et les femmes en général (de 1,6 à 2,3%). En définitive, le taux au niveau national se situe à 9,9% au 3e trimestre, contre 9,1% au deuxième. Le HCP temporise en rappelant que le troisième trimestre correspond à la période estivale, une saison peu propice aux recrutements.
La population active au chômage augmenté de 2,3% par rapport au troisième trimestre 2007. Ce qui donne 25.000 chômeurs supplémentaires, dont 20.000 en zone rurale.

Entre le troisième trimestre de 2007 et la même période de 2008, 337.000 emplois rémunérés ont été créés, à raison de 186.000 emplois dans les villes, et 151.000 dans les campagnes. En revanche, l’emploi non rémunéré a baissé de 192.000 postes, soit 169.000 en milieu rural et 23.000 en milieu urbain.
Concernant la population active (âgée de 15 ans et plus), elle s’est élevée à 11,2 millions de personnes durant le troisième trimestre 2008, soit une progression de 1,5% par rapport à la même période de 2007. A l’origine, une hausse de 2,9% de la population active en milieu urbain. Par contre, au niveau rural, ça stagne. Par conséquent, le taux d’activité a subi un recul, en passant à 50,6%, contre 50,8 une année auparavant.

Au niveau du volume global de l’emploi, le HCP a observé une création nette d’emplois de 145.000 postes, soit 163.000 nouveaux postes en milieu urbain contre 18.000 postes perdus en zone rurale. Cependant, malgré cette augmentation, le taux d’emploi a baissé de 45,8 à 45,6% (-0,3% en milieu urbain et -0,8 en zone rurale).

Pour ce qui est des secteurs générateurs d’emplois, on retrouve le marché des services en tête, avec 108.000 postes créés (99.000 en milieu urbain). Le volume d’emploi du secteur s’est accru de 2,9%. Les BTP embauchent toujours autant, les emplois générés par ce secteur atteignent 62.000 postes (51.000 dans les villes), soit une hausse de 7,4% du volume d’emploi. Selon le HCP, 6.000 autres emplois ont été créés dans des «activités mal désignées». Quant à l’industrie en milieu urbain, elle a généré 9.000 emplois (+0,9% du volume du secteur).

Au niveau rural, les 18.000 postes perdus sont la conséquence d’un recul de l’emploi agricole de 29.000 postes, et de l’emploi industriel de 10.000 postes. Les autres secteurs en milieu rural ont enregistré une hausse de 21.000 postes, dont 11.000 dans le BTP et 9.000 dans les services. Un chiffre de 1.000 emplois a été constaté au niveau des «activités mal désignées».

A. B.

source: www.leconomiste.com
Croissance 6.5% = Chômage 9.9% : trouver l'erreur ?



Merci d'enrichir le débat , sans dévier du débat .
***** Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.
Anciennement ( Le marocain_2007 )
*****
 
Facebook